Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Gomphe à pattes jaunes (Gomphus flavipes)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Gomphe à pattes jaunes
Allemand : Asiatische Keiljungfer
Néerlandais : Rivierrombout
Anglais : River Clubtail
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Libellules / Anisoptères

Intro

Synthèse

Ce Gomphe, contrairement aux autres gomphes, ne possède pas d'abdomen épaissi en massue. Il présente une aire de distribution étendue, allant du centre et de l'est de l'Europe à l'est de la Sibérie. La limite nord passe par le nord de l'Allemagne, la Pologne, les États baltes et se prolonge vers l'est. Les localités les plus méridionales en Europe se situent dans le nord de l'Italie (plaine du Pô) et dans le nord de la Grèce. Au cours de la dernière décennie, ce Gomphidé a étendu fortement son aire vers l'ouest et a été noté dans une grande partie de l'Allemagne. De la même manière, il a été observé annuellement aux Pays-Bas depuis 1996, après une absence de plus de 90 ans, et sa reproduction a déjà été mise en évidence à plusieurs reprises. Dans la Grande Région, il est surtout connu sur le Rhin où il est largement répandu. Il est extrêmement rare en Belgique. Il a été repéré le long de la Meuse frontalière (Limbourg) en Campine anversoise et le long du Canal Albert à Herentals.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Berne - Annexe 2

    Convention de Berne , annexe 2 : Sont notamment interdits : a) toute forme de capture intentionnelle, de détention et de mise à mort intentionnelle; b) la détérioration ou la destruction intentionnelles des sites de reproduction ou des aires de repos; c) la perturbation intentionnelle de la faune sauvage, notamment durant la période de reproduction, de dépendance et d'hibernation, pour autant que la perturbation ait un effet significatif eu égard aux objectifs de la présente Convention; d) la destruction ou le ramassage intentionnels des oeufs dans nature ou leur détention, même vides; e) la détention et le commerce interne de ces animaux, vivants ou morts, y compris des animaux naturalisés, et de toute partie ou de tout produit, facilement identifiables, obtenus à partir de l'animal, lorsque cette mesure contribue à l'efficacité des dispositions de cet article.

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Flandre

Sources :Goffart et al. 2006

Statut de présence :XX : inconnu

Sources :Goffart et al. 2006

Indigenat :XX : inconnu

Sources :Goffart et al. 2006

Type de distribution :Po : ponctuelle

Sources :Goffart et al. 2006

Ecologie

Ecologie :

Le Gomphe à pattes jaunes est un habitant typique des cours inférieur et moyen des grandes rivières et des fleuves. Ces cours d'eau calmes sont caractérisés par la présence de bancs de sables et de graviers, nécessaires à l'éclosion des larves vivant dans les sédiments de même nature. La présence de parties où l'eau est très ralentie, voire presque stagnante, à proximité de ces bancs de galets ou dans des chenaux latéraux est importante. Cette espèce se rencontre aussi le long de rivières plus petites, voire même de gros ruisseaux, comme par exemple le long de la Roer dans le Limbourg hollandais. Geert De Knijf in Goffart et al. 2006

Statut

Tendance

Tendance :NE : non évalué

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :Sans objet

Espèce invasive

Liste :NE

Divers

Auteurs

Grégory Motte