Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Mégère (Lasiommata megera)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Mégère, Satyre
Néerlandais : Argusvlinder
Anglais : Wall
Allemand : Mauerfuchs
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Nymphalidés

Intro

Synthèse

Ce papillon lié aux milieux ouverts chauds et sec se développe sur diverses graminées. Il s'agit d'une espèce commune, mais qui présente un léger déclin. Elle occupe les différentes régions biogéographiques, mais c'est surtout en Fagne-Famenne-Calestienne et en Lorraine qu'elle est la plus commune.

Description morphologique

Ce Satyre fauve orangé et brun est plus contrasté que Lasiommata maera. La moitié basale de l'aile postérieure est brun sombre, alors que la moitié externe est fauve ponctuée d'ocelles noirs et blancs. Il possède un ocelle noir pupillé d'1 point blanc à l'aile antérieure, et 3-4 ocelles plus petits à l'aile postérieure. Le dessous des ailes postérieures est gris ponctué de petits ocelles noirs cerclés d'orange. Le mâle est caractérisé par une large bande sombre (bande androconiale) barrant le dessus des ailes antérieures.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Re : répandue

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Toute l'Europe jusqu'au nord de la Grande-Bretagne et au sud de la Fennoscandie

Distribution en Wallonie :

Présente dans toutes les régions biogéographiques, elle est plus rare au nord du sillon sambro-mosan et en Ardenne. Elle est par contre très bien représentée en Fagne-Famenne-Calestienne et en Lorraine.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les milieux ouverts variés chauds et secs avec présence de sols nus, lisières ensoleillées, talus, haies, milieux rocailleux (rochers, éboulis, carrières, bermes de chemins de fer...). Elle recherche diverses Poacées pour pondre, comme Poa annua, Festuca ovina, Festuca rubra, Brachypodium sylvaticum, Brachypodium pinnatum, Holcus lanatus, Holcus mollis, Bromus sterilis, Bromus erectus, Dactylis glomerata, Agrostis capillaris, Deschampsia flexuosa... Des oeufs isolés sont pondus surtout sur les tiges et feuilles sèches.

Cycle de vie : 2 générations. L'espèce vole surtout de mai à septembre, avec un premier pic en mai et un second pic en août. Elle hiverne au stade chenille.

Statut

Tendance

Tendance :ST : stabilité
Commentaires :

Bien que largement répandue, Lasiommata megera décline légèrement. Présente dans toutes les régions biogéographiques, elle apparaît surtout en régression au nord du sillon sambro-mosan (pourtant mieux échantillonné ces dernières années) et en Lorraine.

L'espèce a légèrement décliné au cours du siècle (perte d'environ 20% de son aire de répartition totale), notamment dans le Hainaut, au niveau du plateau hesbigno-brabançon et dans les Hautes-Fagnes.

Cette espèce est également en régression en Flandre, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Signe :-
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

29/07/2010