Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Cordulie à corps fin
Néerlandais : Bronslibel
Anglais : Orange-spotted Emerald
Allemand : Gekielte Smaragdlibelle
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Libellules / Anisoptères

Intro

Synthèse

La répartition de cette Cordulie est limitée à l'Europe occidentale. En Belgique, l'espèce n'est plus présente qu'en Wallonie où elle est très rare. Son statut est en danger. On la retrouve uniquement sur les sections lentes de l'Ourthe, généralement le long de berges abruptes et arborées. Sa période de vol s'étale entre la mi-juin et la mi-août avec un pic durant le mois de juillet. L'émergence a lieu de nuit.

Description morphologique

Cordulie classique, à coloration générale vert métallique à tendance bronzée sombre et abdomen long et fin, épaissi à l'extrémité. La présence de taches jaunes sur la face dorsale des segments abdominaux, formant une bande longitudinale chez les deux sexes, ainsi que d'une petite protubérance jaune sur le dessus des appendices anaux du mâle sont caractéristiques.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • LCN 1973 : Annexe 2a

    Cette espèce est mentionnée dans l'Annexe 2a du décret du 6 décembre 2001 modifiant la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature qui indique (Article 2) que cette espèce est intégralement protégée (espèce strictement protégées en vertu de l'annexe IVa de la Directive 92/43/CEE et de l'annexe II de la Convention de Berne). Cette protection implique l'interdiction :

    • 1° de capturer et de mettre à mort intentionnellement de spécimens de ces espèces dans la nature ;
    • 2° de perturber intentionnellement ces espèces, notamment durant la période de reproduction, de dépendance, d'hibernation et de migration ;
    • 3° de détruire ou de ramasser intentionnellement dans la nature ou de détenir des oeufs de ces espèces ;
    • 4° de détériorer ou de détruire les sites de reproduction, les aires de repos ou tout habitat naturel où vivent ces espèces à un des stades de leur cycle biologique ;
    • 5° de naturaliser, de collectionner ou de vendre les spécimens qui seraient trouvés blessés, malades ou morts ;
    • 6° de détenir, transporter, échanger, vendre ou acheter, offrir aux fins de vente ou d'échange, céder à titre gratuit les spécimens de ces espèces prélevés dans la nature, y compris les animaux naturalisés, à l'exception de ceux qui auraient été prélevés légalement avant la date d'entrée en vigueur de la présente disposition ainsi qu'à l'exception de celles de ces opérations qui sont constitutives d'une importation, d'une exportation ou d'un transit d'espèces animales non indigènes et de leurs dépouilles ;
    • 7° d'exposer dans des lieux publics les spécimens.

    Les interdictions visées aux points 1°, 2°, 5°, 6° et 7° de l'alinéa précédent s'appliquent à tous les stades de la vie des espèces animales visées par le présent article, y compris les oeufs, nids ou parties de ceux-ci ou des spécimens.

    Les Articles 5 et 5bis définissent les modalités de dérogations aux mesures de protection des espèces animales et végétales. Voir l'AGW du 20 novembre 2003 relatif à l'octroi de dérogations aux mesures de protection des espèces animales et végétales (M.B. 20.01.2004).

  • LCN 1973 : Annexe 9

    Cette espèce est mentionnée dans l'Annexe 9 du décret du 6 décembre 2001 modifiant la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature qui indique (Article 25) que cette espèce est une des espèces de référence pour la définition de sites Natura2000.

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Berne - Annexe 2

    Convention de Berne , annexe 2 : Sont notamment interdits : a) toute forme de capture intentionnelle, de détention et de mise à mort intentionnelle; b) la détérioration ou la destruction intentionnelles des sites de reproduction ou des aires de repos; c) la perturbation intentionnelle de la faune sauvage, notamment durant la période de reproduction, de dépendance et d'hibernation, pour autant que la perturbation ait un effet significatif eu égard aux objectifs de la présente Convention; d) la destruction ou le ramassage intentionnels des oeufs dans nature ou leur détention, même vides; e) la détention et le commerce interne de ces animaux, vivants ou morts, y compris des animaux naturalisés, et de toute partie ou de tout produit, facilement identifiables, obtenus à partir de l'animal, lorsque cette mesure contribue à l'efficacité des dispositions de cet article.

Directives européennes

  • CE/92/43 - Annexe 2

    Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 2 : espèce dont l'habitat doit être protégé.

  • CE/92/43 - Annexe 4

    Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 4 : espèce strictement protégée, la capture et la mise à mort intentionnelle est interdite tout comme la perturbation des phases critiques du cycle vital et la destruction de leurs aires de repos et de leurs sites de reproduction.

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Flandre, Wallonie

Sources :Goffart et al. 2006

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Goffart et al. 2006

Indigenat :Or : indigène

Sources :Goffart et al. 2006

Type de distribution :Po : ponctuelle

Sources :Goffart et al. 2006

Distribution en Europe :

Distribution restreinte essentiellement à la péninsule ibérique et aux régions occidentales et méridionales de la France. Populations très localisées plus au nord et à l'est (N France, Pays-Bas, Belgique, O Allemagne, Suisse, Italie). Elle est considérée comme éteinte en Angleterre. Askew, 1988
d'Aguilar & Dommanget, 1998

Distribution en Belgique :

En dehors de la Wallonie, elle a été anciennement signalée en Campine limbourgeoise. Michiels et al., 1986
De Knijf & Anselin, 1996.

Distribution en Wallonie :

Elle n'a été découverte que très rarement au sud du Sillon Sambre-et-Meuse, le long de la Semois, de la Lesse, de l'Ourthe et de l'Hermeton. Au cours de la dernière décennie, elle a été trouvée uniquement le long de l'Ourthe moyenne, de Hotton à Barvaux, où une population clairsemée semble se maintenir. Des recherches ciblées permettraient peut-être de la retrouver le long d'autres cours d'eau. Goffart, 1998

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

Dans l'Ourthe moyenne, l'espèce se rencontre dans les parties lentes, calmes et profondes de la rivière, là où le fond est vaseux ou sablonneux, dans des sections le plus souvent arborées, ce qui correspond à l'habitat généralement connu pour cette espèce dans le reste de son aire (GOFFART et al. 2006). Elle semble éviter les secteurs plus rapides et peu profonds avec des plages de galets. Les adultes s'observent surtout volant à proximité immédiate de gros arbres (Aulne glutineux, Alnus glutinosa, saules, Salix spp., ou Frêne, Fraxinus excelsior), enracinés le long de berges abruptes. Des mâles ont aussi été notés le long des rives d'un bras-mort de l'Ourthe. L'espèce colonise aussi plus occasionnellement les eaux stagnantes (carrières inondées, e.a.). La période de vol des adultes est courte, centrée principalement en juillet avec comme extrêmes de début juin à mi-août. Le cycle larvaire dure de 2 à 3 ans en fonction de la latitude. L'émergence a lieu durant la nuit, essentiellement en juin selon une étude récemment réalisée dans la vallée de l'Ourthe (MAINGEOT et al. 2015).

Statut

Tendance

Informations en cours de validation

Liste Rouge

Espèce menacée :Oui
Statut :EN : en danger
Sources :Goffart & al., 2006

Espèce invasive

Informations en cours de validation

Stratégie de conservation

Informations en cours de validation

Divers

Auteurs

Grégory Motte

Date de mise à jour / relecture de la fiche

17/02/2017

Date de la dernière modification de la fiche

17/02/2017