Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Tircis (Pararge aegeria)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Tircis
Néerlandais : Bont zandoogje
Anglais : Speckled Wood
Allemand : Laubfalter
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Nymphalidés

Intro

Synthèse

Le Tircis est présent et répandu dans toutes les régions biogéographiques, mais reste un peu plus rare en Ardenne. Anciennement strictement forestière, cette espèce est de plus en plus souvent observée dans les milieux ouverts.

Description morphologique

Le Tircis est un papillon très foncé ponctué de taches fauves sur les 4 ailes, avec en prime 1 ocelle à l'apex de l'aile antérieure et 3-4 ocelles sur le bord de l'aile postérieure.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Re : répandue

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Essentiel de l'Europe jusqu'au sud de la Fennoscandie

Distribution en Wallonie :

Cette espèce est très commune en Wallonie. Elle est surtout très bien représentée au nord du sillon sambro-mosan, en Fagne-Famenne-Calestienne, en Condroz et en Lorraine. Elle est plus rare en Ardenne.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les forêts feuillues, les lisières, les chemins forestiers, les haies, les bosquets en milieu agricole, les jardins, les parcs... Elle supporte une ambiance légèrement ombragée, mais recherche alors les taches de lumière. Les plantes-hôtes connues sont : Agrostis capillaris (ponte observée en Wallonie), Elymus repens, Dactylis glomerata, Holcus lanatus, Poa annua (ponte observée en Wallonie), Poa pratensis, Poa trivialis, Brachypodium pinnatum, Brachypodium sylvaticum, Calamagrostis arundinacea, Lolium perenne, Molinia caerulea, Deschampsia cespitosa... Les oeufs sont isolés, de préférence sur des feuilles sèches.

Cycle de vie : 2 générations qui se chevauchent, rarement 3. L'espèce vole principalement d'avril à septembre, avec un premier pic en mai et un second pic de mi-juillet à mi-août. Elle hiverne au stade chrysalide ou chenille.

Statut

Tendance

Tendance :EX : extension
Commentaires :

Pararge aegeria a connu une extension récente de sa répartition géographique en Wallonie et, plus largement, dans de nombreux pays d'Europe occidentale. En Flandre et aux Pays-Bas, il s'agit de l'espèce dont la tendance positive est la plus marquée. Chez nous, cette extension touche surtout l'Ardenne, le nord du sillon sambro-mosan et plus légèrement le Condroz. Le Tircis reste par contre stable en Fagne-Famenne-Calestienne et en Lorraine.

Cette tendance positive générale pourrait en partie s'expliquer par le réchauffement climatique, et par la colonisation de nouveaux habitats. En effet, l'espèce fréquente de plus en plus souvent les jardins et les paysages agricoles alors qu'elle était strictement forestière auparavant. Ce caractère forestier persiste actuellement dans le nord de l'Europe.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Signe :+
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

04/08/2010