Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Rechercher une espèce animale ou végétale

openclose Par taxon

openclose Autres critères

ou Vernaculaire
Scientifique
Présentation des résultats : Illustré
Liste
Avec statut légal

Résultat de la recherche : 511 espèces trouvées

Nom françaisNom latinOrigineStatut en WallonieListe rougeTendanceLégislation
Tringa nebulariaOrindigèneMimigrateurNEnon évaluéLégislation existante

Nicheur dans le nord de l'Europe, le Chevalier aboyeur peut être observé en période de migration sur les vasières et autres zones humides de Wallonie.

Tringa erythropusOrindigèneMimigrateurNEnon évaluéLégislation existante

Nicheur dans le nord de l'Europe, ce limicole est observé en petit nombre chaque année durant sa migration. En Wallonie, il s'arrête le plus souvent sur des vasières, des bassins de décantation, par exemple.

Tringa ochropusOrindigèneHihivernant
Mimigrateur
NEnon évaluéLégislation existante

Le chevalier culblanc est, avec le Chevalier guignette, le chevalier le plus couramment observé dans les zones humides de notre territoire, lors de ses haltes migratoires au printemps et en été.

Tringa totanusOrindigèneMimigrateurNEnon évaluéLégislation existante

Surtout observé à la côte, ce chevalier peut être observé dans les zones humides de Wallonie en période de migration.

Actitis hypoleucosOrindigèneHihivernant
Mimigrateur
REéteinte régionalementLégislation existante

Le Chevalier guignette est couramment observé au bord des cours d'eau et dans toutes sortes de zones humides en période de migration. Il a niché occasionnellement en Wallonie jusqu'en 1990, au bord de cours d'eau et de grands plans d'eau. Aujourd'hui, la pollution des eaux, le réaménagement de nombreuses berges et les dérangements fréquents perturbent son installation.

Tringa stagnatilisOrindigèneMimigrateurNEnon évaluéLégislation existante

Ce limicole niche dans l'est de l'Europe et en Asie. Il n'est que rarement observé en période de migration dans les milieux humides de Wallonie.

Tringa glareolaOrindigèneMimigrateurNEnon évaluéLégislation existante

Le chevalier sylvain est observé en période de migration dans diverses zones humides de Wallonie.

Capreolus capreolusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeEXextensionLégislation existante
Chevreuil

Morphologie : Cervidé de la taille d'une chèvre. Hauteur au garrot entre 60 et 80 cm, env.; poids allant de 15 à 30 kg. Pelage brun roux; museau noir mais lèvres et menton blancs; queue courte; fesses ornées d'un miroir blanc. Bois (seulement chez le mâle) relativement simples, dressés sur le crâne et portant généralement trois pointes chacun chez les individus adultes.
Distribution : Partout.
Ecologie : Essentiellement la forêt et ses abords mais certains individus peuvent se rencontrer dans les grandes étendues cultivées.
Sources : Libois (1997).

Athene noctuaOrindigèneHihivernant
Rereproduction
NTquasi menacéeLégislation existante

La Chevêche d'Athéna est partiellement diurne et peut ainsi facilement être observée, souvent posée en évidence sur une cheminée ou un piquet de clôture. C'est un nicheur assez commun en Wallonie.

Nyctereutes procyonoidesCocolonisationIrirrégulier
Rereproduction
LCnon menacéeNOnouvelleLégislation existante

Originaire d'Asie, très discret, le chien viverrin est un animal particulièrement inhabituel pour le naturaliste wallon. Il affectionne les fonds de vallées forestiers mais ne serait présent qu'à raison de quelques populations relativement isolées jusqu'alors. Des observations sporadiques d'individus ont cependant été mentionnées dans des endroits assez éloignés de Wallonie au cours des deux dernières décennies. Il est classé parmi les espèces envahissantes.

Sources : Libois (1997) ; Schockert et al., 2008.

Corvus monedulaOrindigèneRereproduction
Hihivernant
Mimigrateur
LCnon menacéeLégislation existante

Le Choucas est un oiseau grégaire et cavernicole. Il est commun et présent dans toute la Wallonie, à l'exception des grands massifs forestiers.

Strix alucoOrindigèneHihivernant
Rereproduction
LCnon menacéeLégislation existante

La Hulotte est un rapace nocturne des milieux forestiers, bien présent sur l'ensemble de la Wallonie. Elle n'est pas facile à observer et est souvent décelée aux hululements qu'elle pousse pendant les nuits claires.

Surnia ululaOrindigèneAcaccidentelNEnon évaluéLégislation existante

Cette chouette est présente dans le nord de l'Europe. Sa dernière mention en Wallonie date de 1910!

Ciconia ciconiaOrindigèneRereproduction
Hihivernant
Mimigrateur
NEnon évalué (Nicheur non annuel)Législation existante

Bien moins farouche que sa cousine la Cigogne noire, la Cigogne blanche est observée en Wallonie principalement en période de migration. En plus des oiseaux introduits, des oiseaux d'origine sauvages peuvent nicher chez nous de manière occasionnelle.

Ciconia nigraOrindigèneRereproduction
Mimigrateur
VUvulnérableNEnon évaluéLégislation existante

Persécutée dans le passé, la Cigogne noire a commencé à se réinstaller en Europe occidentale dans les années 1970-1980 et recommence à nicher en Wallonie début des années 1980, après presqu'un siècle d'absence. Elle est aujourd'hui bien implantée au sud du sillon sambro-mosan et peut être observée en migration sur tout le territoire.

Cinclus cinclusOrindigèneHihivernant
Rereproduction
LCnon menacéeLégislation existante

Le Cincle est un nicheur assez rare, répartit sur les cours d'eau rapides et peu profonds au sud du Sillon Sambre-et-Meuse.

Circaetus gallicusOrindigèneMimigrateurNEnon évaluéLégislation existante

Cette espèce se nourrit de reptiles et niche dans le sud et l'est de l'Europe Elle est très rare en Wallonie, bien qu'observée pratiquement chaque année.

Cisticola juncidisOrindigèneRereproduction
Mimigrateur
NEnon évalué (Nicheur non annuel)Législation existante

La Cisticole est surtout présente dans le sud de l'Europe. Sédentaire, elle souffre des hivers froids. Elle a niché pour la première fois en Wallonie en 2000 et est depuis un nicheur tout à fait occasionnel, qui peut gagner notre territoire lorsque les populations remontent vers le nord grâce à une succession d'hivers favorables.

Galerida cristataOrindigèneAcaccidentelREéteinte régionalementLégislation existante

Le Cochevis huppé a connu ces dernières décennies une très forte régression dans le nord de son aire de distribution et est aujourd'hui surtout présent dans le sud de l'Europe. Il n'a plus niché en Wallonie depuis près de 30 ans et y est depuis lors tout à fait exceptionnel.

Colinus virginianusInintroduitExéteintNEnon évalué (Nicheur introduit éteint)Législation existante

Cet oiseau originaire d'Amérique du Nord a été introduit en Europe à des fins cynégétiques. En Wallonie, ces introductions n'ont pas engendré d'installation de populations durables. Cet oiseau n'est donc plus présent sur notre territoire.