Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Rechercher une espèce animale ou végétale

openclose Par taxon

openclose Autres critères

ou Vernaculaire
Scientifique
Présentation des résultats : Illustré
Liste
Avec statut légal

Résultat de la recherche : 71 espèces trouvées

Nom françaisNom latinOrigineStatut en WallonieListe rougeTendanceLégislation
Ischnura elegansOrindigèneRereproductionLCnon menacéeNEnon évaluéAucune réglementation
Agrion élégant

L'agrion élégant est un des odonates les plus répandus en Europe. Très commune en Belgique, non menacée, elle recherche des plans d'eau ensoleillés de tout type. On l'observe de mai à octobre.

Anax imperatorOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Anax empereur

On la retrouve dans une grande partie de l'Europe et elle est très largement répandue en Belgique. Non menacée, cette espèce recherche des plans d'eau de tout type et colonise rapidement les nouveaux plans d'eau. On la rencontre dès le mois de mai, jusqu'en septembre.

Anax parthenopeOrindigèneAcaccidentel
Mimigrateur
NEnon évaluéNEnon évaluéAucune réglementation
Anax napolitain

Grande libellule aux yeux verts identifiable par la couleur bleu azur du deuxième et troisième segment, tout en contraste avec le reste de l'abdomen brun olive. L'Anax napolitain est surtout répandu dans le sud de l'Europe et est également présent dans une grande partie de l'Afrique. Cette espèce méridionale expansive est très rare dans notre pays mais elle est de plus en plus souvent observée. Colonisateur récent, son statut ne peut être évalué. On peut l'observer durant tout l'été au-dessus des plans d'eau assez vastes, des décanteurs, fleuves, canaux.

Hemianax ephipiggerMimigrateurNEnon évaluéNEnon évaluéAucune réglementation
Anax porte-selle

Cet Anax est légèrement plus petit que nos autres espèces d'Anax. Il est observé essentiellement en migration sur le continent européen. Des populations se sont vraisemblablement implantées en Camargue (France), dans le sud de l'Espagne, en Italie et en Grèce. Des cas de reproduction occasionnels ont été rapportés dans divers pays d'Europe centrale et jusqu'au Danemark. Dans le centre de la France et de la Suisse, l'émergence d'une seconde génération, résultant de pontes déposées par des vagues de migrateurs, a été notée en 1989. Une vague de migration en provenance du sud de l'Europe, nord de l'Afrique, a également été signalée en 2011. L'espèce se rencontre dans les régions sèches d'Afrique, du Moyen-Orient ainsi que du sud-ouest de l'Asie, jusqu'au Pakistan et en Inde. L'espèce est très sporadiquement observée en Wallonie et à Brxuelles PDF (G. De Knijf 2009) (PDF-466 ko). Les observations sont rapportées entre les mois de mai et novembre.

Calopteryx virgoOrindigèneRereproductionLCnon menacéeNEnon évaluéAucune réglementation
Caloptéryx vierge

Ce Caloptéryx se rencontre dans une grande partie de l'Europe. Peu fréquente et en danger en Flandre, l'espèce reste assez commune en Wallonie. Son statut a été évalué comme actuellement non menacé. Cette espèce recherche une meilleure qualité de l'eau et des cours d'eau plus naturels en comparaison avec son cousin, Calopteryx splendens . On la rencontre dès la fin mai et jusqu'à la fin du mois d'août.

Calopteryx splendensOrindigèneRereproductionLCnon menacéeNEnon évaluéAucune réglementation
Caloptéryx éclatant

L'aire de distribution s'étend sur toute l'Europe occidentale en ce compris la quasi totalité du bassin méditerranéen. Espèce commune en Belgique, elle est toutefois plus rare dans le Brabant, dans la région Bruxelloise et dans le sud du Limbourg. Actuellement non menacée, elle recherche les rivières peu rapides et les canaux bien ensoleillés et riches en oxygène. On la rencontre dès la fin mai et jusqu'à la fin du mois d'août.

Somatochlora arcticaOrindigèneRereproductionENen dangerNEnon évaluéLégislation existante
Cordulie arctique

Cordulie discrète et de couleur sombre rencontrée au-dessus des eaux stagnantes ou faiblement courantes des tourbières. Elle est largement répandue dans le nord de l'Europe mais très localisée en Europe moyenne. Bien que les larves soient très résistantes à l'assèchement de leur habitat, les adultes recherchent les zones de suintements avec des sphaignes et les mares colonisées par des tapis de végétations flottants. La période de vol principale s'étend de la fin juin à la mi-août. Elle est extrêmement rare en Belgique et son statut est en danger.

Cordulia aeneaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeNEnon évaluéAucune réglementation
Cordulie bronzée

Répartie dans toute l'Europe excepté la région méditerranéenne et les Balkans, l'espèce est assez commune dans notre pays. Son statut est actuellement non menacé. On la retrouve préférentiellement au-dessus des plans d'eau avec végétations aquatiques et émergentes (roseaux, laîches,...) développées, entourés de zones boisées. La Cordulie bronzée vole de mai à la mi-août.

Somatochlora metallicaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeNEnon évaluéAucune réglementation
Cordulie métallique

La Cordulie métallique est présente de l'ouest au nord de l'Europe. Elle est assez répandue en Belgique et elle est évaluée comme non menacée. On la retrouve en vol aussi bien au-dessus de plans d'eau qu'au dessus de ruisseaux et rivières. La présence d'arbres et arbustes surplombant une partie des berges semble importante. On peut l'observer en vol de la fin mai à la fin août.

Oxygastra curtisiiOrindigèneRereproductionENen dangerDDdonnées déficientesLégislation existante
Cordulie à corps fin

La répartition de cette Cordulie est limitée à l'Europe occidentale. En Belgique, l'espèce n'est plus présente qu'en Wallonie où elle est très rare. Son statut est en danger. On la retrouve uniquement sur les sections lentes de l'Ourthe, généralement le long de berges abruptes et arborées. Sa période de vol s'étale entre la mi-juin et la mi-août avec un pic durant le mois de juillet. L'émergence a lieu de nuit.

Epitheca bimaculataOrindigèneRereproductionENen dangerNEnon évaluéLégislation existante
Cordulie à deux taches

Ce très grand anisoptère brun, noir et jaune aux ailes légèrement fumées se caractérise, comme son nom l'indique, par la présence de deux taches basales sur les ailes postérieures. Répartie surtout dans la partie orientale de l'Europe moyenne, elle est cependant en expansion dans l'ouest de l'Europe. Elle reste malgré tout extrêmement rare dans notre pays. On la rencontre au-dessus de grands étangs forestiers avec roseaux, scirpes,...principalement entre la mi-mai et la mi-juillet. Son statut wallon est en danger.

Somatochlora flavomaculataOrindigèneRereproductionCRen situation critiqueNEnon évaluéLégislation existante
Cordulie à taches jaunes

Cette espèce de Cordulie s'identifie facilement grâce à son thorax vert métallique et aux taches jaunes latérales présentes sur l'abdomen. De la mi-juin à la mi-août, les mâles sont observés en chasse le long des lisières forestières parfois loin de l'eau. La Cordulie à taches jaunes se distribue principalement en Europe centrale et de l'est. Elle est très rare en Belgique. En Wallonie, elle se reproduit très localement dans les marais de la Haute Semois et semble affectionner les marais avec de vastes roselières à proximité de zones boisées. Son statut est en danger critique.

Cordulegaster boltoniiOrindigèneRereproductionNTquasi menacéeNEnon évaluéAucune réglementation
Cordulégastre annelé

Présent dans toute l'Europe à l'exception du sud-est et de l'extrême nord, ce Cordulégastre est assez commun chez nous. On le retrouve typiquement sur les ruisseaux de têtes de bassin larges de quelques mètres, limpides, bien oxygénés et bordés d'arbres comme dans les trouées forestières. Sa période de vol s'étale tout l'été, de la mi-juin à la fin août. Son statut est évalué comme quasi menacé.

Cordulegaster bidentataOrindigèneRereproductionENen dangerNEnon évaluéLégislation existante
Cordulégastre bidenté

Libellule de grande taille noire et jaune aux yeux verts. Attention à ne pas la confondre avec Cordulegastre boltonii (Cordulegastre annelé). La distinction se base entre autre sur l'analyse des traits jaunes de l'abdomen. Elle est répartie en Europe moyenne et méridionale. En Belgique elle est extrêmement rare et uniquement présente en Wallonie. On la retrouve en vol de juin à août au- dessus de rus à forte pente, crons, suintements situés en milieu forestier feuillu. Son statut est en danger.

Gomphus pulchellusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeNEnon évaluéAucune réglementation
Gomphe joli

Espèce endémique du sud-ouest de l'Europe, elle étend depuis plusieurs décennies son aire vers le nord et l'est. L'espèce est assez commune en Belgique et actuellement non menacée. On la rencontre, de mai à août, au-dessus des cours d'eau lents avec des berges abruptes ainsi qu'au-dessus des lacs avec des fonds sableux.

Gomphus simillimusOrindigèneAcaccidentelNEnon évaluéNEnon évaluéAucune réglementation
Gomphe semblable

Visiteur extrêmement rare, le Gomphe semblable est endémique du nord-ouest de l'Afrique et du sud-ouest de l'Europe. Il est toutefois présent dans la Meuse française, l'espèce est attendue chez nous... Visiteur accidentel, son statut est non évalué. Il recherche les eaux courantes à fond sableux et graveleux ainsi que les bras morts et les gravières. L'espèce vole de la mi-mai à la fin août.

Ophiogomphus ceciliaNEnon évaluéPonon observé mais possibleNEnon évaluéAucune réglementation

Cette espèce n'est pas (encore ?) renseignée en Belgique mais, à proximité de chez nous, elle est présente au Luxembourg, en Sarre et dans les Vosges. Elle fréquente aussi bien les grandes rivières de plaines que les petits ruisseaux .

Gomphus vulgatissimusOrindigèneRereproductionENen dangerNEnon évaluéLégislation existante
Gomphe vulgaire

Cette libellule jaune et noir, de taille moyenne, ressemble fortement à Gomphus pulchellus (Gomphe gentil). Les principales caractéristiques du Gomphe vulgaire sont l'absence de ligne jaune sur les deux derniers segments de l'abdomen, la forme élargie en massue de ce dernier et les pattes entièrement noires. Présent de l'ouest et du nord de l'Europe à l'Oural, ce Gomphe est rare dans notre pays. Il affectionne les cours d'eau avec des berges naturelles et des plages de galets dont les rives sont recouvertes d'arbres et buissons. Espèce hâtive, on la rencontre en vol essentiellement de la mi-mai au début juillet. Son statut est évalué comme en danger.

Onychogomphus uncatusOrindigèneAcaccidentelNEnon évaluéNEnon évaluéAucune réglementation
Gomphe à crochets

Sa répartition est limitée au sud-ouest du contient européen. Visiteur accidentel, aucune donnée du Gomphe à crochet n'a été enregistrée depuis plus de 20 ans. Visiteur accidentel, son statut ne peut-être évalué. Il recherche les eaux courantes comme les ruisseaux et petites rivières.

Gomphus flavipesXXinconnuXXinconnuNEnon évaluéAucune réglementation
Gomphe à pattes jaunes

Ce Gomphe, contrairement aux autres gomphes, ne possède pas d'abdomen épaissi en massue. Il présente une aire de distribution étendue, allant du centre et de l'est de l'Europe à l'est de la Sibérie. La limite nord passe par le nord de l'Allemagne, la Pologne, les États baltes et se prolonge vers l'est. Les localités les plus méridionales en Europe se situent dans le nord de l'Italie (plaine du Pô) et dans le nord de la Grèce. Au cours de la dernière décennie, ce Gomphidé a étendu fortement son aire vers l'ouest et a été noté dans une grande partie de l'Allemagne. De la même manière, il a été observé annuellement aux Pays-Bas depuis 1996, après une absence de plus de 90 ans, et sa reproduction a déjà été mise en évidence à plusieurs reprises. Dans la Grande Région, il est surtout connu sur le Rhin où il est largement répandu. Il est extrêmement rare en Belgique. Il a été repéré le long de la Meuse frontalière (Limbourg) en Campine anversoise et le long du Canal Albert à Herentals.