Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Rechercher une espèce animale ou végétale

openclose Par taxon

openclose Autres critères

ou Vernaculaire
Scientifique
Présentation des résultats : Illustré
Liste
Avec statut légal

Résultat de la recherche : 9 espèces trouvées

Nom françaisNom latinOrigineStatut en WallonieListe rougeTendanceLégislation
Crocidura russulaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Taille voisine de celle des Sorex du groupe araneus-coronatus mais pelage de teinte grise. Dents entièrement blanches, présence de grandes vibrisses blanchâtres sur la queue. Pavillon de l'oreille moins velu que chez les Sorex.
Distribution : Partout.
Ecologie : De préférence dans les milieux secs mais surtout dans et aux abords des habitations et des jardins.
Sources : Libois (1997).

Crocidura leucodonOrindigèneRereproductionRarareRGrégressionLégislation existante

Morphologie : Taille légèrement plus grande que la musaraigne musette mais pelage nettement bicolore, foncé pouvant aller jusqu'au noir sur le dos et blanc sur le ventre. Dents entièrement blanches, présence de grandes vibrisses blanchâtres sur la queue. Pavillon de l'oreille moins velu que chez les Sorex.
Distribution : Bien que sa distribution soit large, elle est très diffuse et semble former des isolats. Apparemment en régression.
Ecologie : On sait très peu de choses sur la question. Elle semble apprécier les haies, les jardins, les formations de lisières, les habitats diversifiés. Egalement dans les dunes boisées.
Sources : Libois (1997).

Neomys fodiensOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Petit mammifère d'une quinzaine de grammes; museau pointu, yeux minuscules, longue queue pourvue d'une frange de cils natatoires sur toute sa longueur, pattes postérieures avec cils natatoires également. Dos noir, ventre pouvant aller du blanc pur au noir anthracite.
Distribution : Partout.
Ecologie : Principalement milieux humides (tourbières, marais, étangs, prairies humides...) et berges non aménagées des cours d'eau, parfois loin de tout point d'eau.
Sources : Libois (1997).

Neomys anomalusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Petit mammifère d'une douzaine de grammes; museau pointu, yeux minuscules, longue queue pourvue d'une frange de cils natatoires sur son tiers distal (caractère distinctif par rapport à Neomys fodiens), pattes postérieures avec cils natatoires également. Dos noir, ventre pouvant aller du blanc pur au noir anthracite.
Distribution : Strictement limitée au massif ardennais, à l'est de la Meuse.
Ecologie : Mal connus mais espèce des milieux humides semblant moins liée aux cours d'eau que N. fodiens.
Sources : Libois (1997).

Erinaceus europaeusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Dos, flancs et dessus de la tête recouverts de piquants de 2 à 3 cm de long, de 2 mm de diamètre, rigides et résistants, flexibles à leur base, annelés de noir et blanc. Ventre et pattes couverts de longs poils raides et brunâtres. Se roule en boule et hérisse ses piquants en cas de danger. Museau pointu.Taille: 18-35 cm + 2 à 5 cm de queue; mâle plus grand que la femelle. Poids: très variable selon l'âge, la santé de l'animal, la saison (hiberne), la quantité de nourriture disponible: 300 à 2200 g.
Distribution : Partout.
Ecologie : Milieux ouverts avec végétation basse, comme les prairies buissonneuses ou les lisières forestières, champs, vergers, terrains vagues, bords des routes, jardins, parcs, même en zone urbaine. Le grand nombre de hérissons se faisant écraser sur les routes montre qu'il vit de préférence près des villages et des petites villes. Semble moins abondant dans les grandes étendues cultivées, les milieux humides, les vastes massifs forestiers, les plantations d'épicéas. Il est toutefois présent dans des milieux assez pauvres, tels que ceux du plateau des Hautes Fagnes.
Sources : Libois (1997).

Sorex araneusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Museau très pointu, yeux minuscules, extrémité des dents colorée en rouge-brun. Dos brun foncé, ventre grisâtre, flancs marqués d'une bande brun chocolat. Poids dépassant rarement 12 grammes. Non distinguable de Sorex coronatus si ce n'est par la formule chromosomique ou par l'application d'une fonction discriminante à des mensurations mandibulaires.
Distribution : Partout. Env. 50 localités mais les Sorex du groupe "araneus-coronatus" sont connues dans plus de 170 localités.
Ecologie : Sorex araneus et S. coronatus vivent principalement dans des milieux humides: prairies, marais, tourbières, bord des cours d'eau mais aussi au pied des haies et dans les habitats forestiers ou les landes.
Sources : Libois (1997).

Sorex coronatusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Museau très pointu, yeux minuscules, extrémité des dents colorée en rouge-brun. Dos brun foncé, ventre grisâtre, flancs marqués d'une bande brun chocolat. Poids dépassant rarement 12 grammes. Non distinguable de Sorex araneus si ce n'est par la formule chromosomique ou par l'application d'une fonction discriminante à des mensurations mandibulaires.
Distribution : Partout. env. 70 localités mais les Sorex du groupe "araneus-coronatus" sont connues dans plus de 170 localités.
Ecologie : Sorex araneus et S. coronatus vivent principalement dans des milieux humides: prairies, marais, tourbières, bord des cours d'eau mais aussi au pied des haies et dans les habitats forestiers ou les landes.
Sources : Libois (1997).

Sorex minutusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Le plus petit mammifère de Belgique (env. 5 gr.); museau pointu, yeux minuscules, queue proportionnellement plus longue par rapport à la longueur tête+corps que chez les autres Sorex, plus velue que chez ces dernières également. Dos brun chocolat, ventre gris-brun.
Distribution : Partout.
Ecologie : Evite les milieux secs et les grandes étendues cultivées; préférence pour les milieux boisés ou assez humides.
Sources : Libois (1997).

Talpa europaeaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation

Morphologie : Fourrure entièrement noire, à l'aspect velouté. Corps cylindrique, pattes antérieures transformées en "pelles". Oreilles sans pavillon externe; yeux minuscules; museau nu, rose. Queue courte. Poids allant de 50 à 100 g.
Distribution : Partout.
Ecologie : Dans tous les milieux, depuis la forêt la plus dense aux champs cultivés. Evite cependant les sols mal drainés (tourbières) ou trop minces (sur rochers).
Sources : Libois (1997).