Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Thécla du prunier (Satyrium pruni)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Thécla du prunier, Thécla du coudrier
Latin : Fixsenia pruni, Strymonidia pruni
Néerlandais : Pruimenpage
Anglais : Black Hairstreak
Allemand : Pflaumenzipfelfalter
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Lycaenidés

Intro

Synthèse

Ce Thécla est assez rare en Wallonie, et reste surtout cantonné à la Fagne-Famenne-Calestienne et à la Lorraine. Il apprécie les zones buissonnantes riches en prunelliers, bien exposées et proches de prés fleuris.

Description morphologique

Ce Thécla est brun sombre, avec une légère tache fauve sur les ailes antérieures de la femelle. La ligne blanche visible sur le dessous des quatre ailes est fine et complète. Le dessous des ailes postérieures possède une large bande orange vif continue et bordée de taches noires.

Visualisation des critères permettant de différencier les différents Théclas.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Wallonie

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Li : limitée

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Surtout Europe moyenne. La Wallonie se situe en limite nord de son d'aire.

Distribution en Wallonie :

Satyrium pruni est assez rare en Wallonie. Actuellement, il occupe surtout la Fagne-Famenne-Calestienne et la Lorraine. Des observations plus ponctuelles proviennent de la marge septentrionale de l'Ardenne, du Condroz et du nord du sillon sambro-mosan.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les lisières buissonnantes ensoleillées, broussailles, bosquets, bois clairs, clairières avec fourrés, souvent en bordure de prés maigres fleuris. Elle se développe sur Prunus spinosa (pontes observées en Wallonie), parfois d'autres Prunus. Les oeufs sont isolés à la naissance des rameaux.

L'espèce vole en une génération de fin mai à fin juillet, avec un pic vers la mi-juin. Elle hiverne au stade d'œuf, dans lequel la chenille est déjà formée.

Statut

Tendance

Tendance :ST : stabilité
Commentaires :

Satyrium pruni est assez rare mais relativement stable en Wallonie. Un certain déclin a affecté l'espèce au cours de la seconde moitié du 20ème siècle, si bien que son aire de répartition actuelle ne représente plus que 55% de son aire totale (1950-2007). Les régressions anciennes concernent surtout l'Ardenne occidentale, le Condroz et le nord du sillon sambro-mosan. La situation actuelle s'est par contre stabilisée voire améliorée en raison de la découverte de nouvelles stations dans chacune des régions.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

05/08/2010