Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

La Surveillance des Oiseaux Communs nicheurs en Wallonie (SOCWAL)

Depuis 1990, un programme permet d'évaluer en continu l'état des populations des oiseaux nicheurs les plus répandus en Wallonie.

Surveillance par échantillonnage

Méthode

Pour les espèces dites « communes », les populations sont surveillées par échantillonnage :

- Chaque année, les ornithologues amateurs se rendent à des endroits bien précis (leurs « points d'écoute ») .

- Ils y réalisent des relevés durant 5 minutes

- Durant cette période, tous les oiseaux contactés (identifiés par la vue ou l'ouïe) sont notés.

- Ces relevés sont effectués dans des conditions constantes (approximativement à la même heure, à la même date, dans des conditions météorologiques favorables).

oiseau_commun.jpg

http://www.photo-libre.fr

Bien entendu, il n'est pas possible de recenser chaque année globalement tous les individus de ces espèces ; cet exploit n'est en fait possible que pour les nicheurs les plus rares (certains rapaces ou oiseaux d'eau).

Buts

En utilisant les résultats d'un grand nombre de relevés répartis dans toute la Wallonie, un indice relatif d'abondance pour chaque espèce peut être calculé annuellement et une tendance à long terme peut être estimée.

Grâce à ce système de suivi à long terme, la Wallonie s'intègre dans un programme continental de suivi des oiseaux communs en Europe, rassemblant les informations issues de 25 pays : le « pan-European Common Bird Census ».

Résultats

- données disponibles pour 3.311 points de relevés, répartis dans toute la Wallonie (avec cependant des lacunes dans la couverture géographique, principalement en Ardenne)

- état général de l'avifaune commune wallonne assez semblable à celui des espèces en Europe : le groupe des espèces liées aux milieux agricoles est celui comportant le plus d'espèces en déclin et donc les diminutions sont les plus prononcées (voir quelques exemples de tendances de populations).

La dernière analyse détaillée, publiée dans le Bulletin Aves, est disponible sur le site d'Aves.

Participer

Ce programme vous semble intéressant ? Vous vous sentez d'attaque ? Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux collaborateurs ! Si vous vous lancez dans l'opération, vous réaliserez de chouettes observations dans un cadre utile à la conservation de la nature. C'est passionnant de repasser chaque printemps sur vos points de relevés, en se demandant quelles seront les nouveautés ou les oiseaux chanteurs qui seront au rendez-vous !

Pour participer, c'est simple :

  • il faut pouvoir reconnaître, au chant, les oiseaux les plus communs de chez nous;

  • il faut être prêt à ... se lever tôt !

  • l'investissement minimum de votre part est de deux (voire d'une seule) petite matinée par an, en sachant que votre participation n'a de sens que si elle se répète annuellement (« sauter » une année n'est cependant pas trop grave).

En effet, les données récoltées au cours d'une seule saison n'ont pas de valeur en soi : c'est la répétition qui compte... Les observateurs fidèles à ce programme (certains le suivent depuis 22 ans!) sont donc particulièrement à remercier car c'est principalement grâce à eux que les analyses sont robustes.

Certains points d'écoute sont également réalisés dans le cadre des suivis de programmes de restauration de grands habitats naturels.

La dernière version du manuel pour les collaborateurs est téléchargeable PDF ici. (PDF-1590 ko) Pour toute information, vous pouvez contacter Thierry Kinet (thierry.kinet@aves.be)(Aves).

Auteur :
Mis en ligne le