Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1042 - Le Rond Tienne

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière du Bois des Wagnes
Communes :Hastière
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :39.87 ha
Coordonnées :X Lambert : 180079 - Y Lambert : 95503
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de marbre rouge comprend deux excavations contiguës, une zone de replats pierreux couverte d'une végétation de pelouse calcicole en voie d'embroussaillement, des pierriers formant éboulis, des fruticées et une jeune chênaie au sous-bois diversifié. La végétation des abords des excavations est particulièrement intéressante, avec entre autres Anacamptis pyramidalis, Ophrys insectifera, Orchis anthropophora. Le site héberge plusieurs espèces de reptiles, notamment Natrix natrix et Podarcis muralis, ainsi qu'un peuplement diversifié en Lépidoptères diurnes.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Agimont39.82 haHASTIERENAMUR
Gochenée0.06 haDOISCHENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant39.87 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Hastière.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Dinant, rue Daoust 14, 5500 Dinant (Tél. : 082/67.68.90 - Fax : 082/67.68.99).
Mr Guy Daumeries (Charleroi) a réalisé son mémoire de guide nature en 1995-96 sur cette carrière et ses environs immédiats.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Luscinia megarhynchosOuiNon1997obs. A. Remacle
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon1987donnée CMV
Lissotriton helveticusOuiNon1990donnée CMV
Lissotriton vulgarisOuiNon1987donnée CMV
Triturus cristatusOuiOuiDaumeries G., 1995-96
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon1997A. Remacle
Natrix natrixOuiOui1997A. Remacle
Podarcis muralisOuiNon1997A. Remacle
Zootoca viviparaOuiNon1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon2003G. Daumeries, G. Minet
Argynnis paphiaNonNon1997A. Remacle
Boloria seleneNonNon1996G. Daumeries
Callophrys rubiNonNon2003G. Daumeries, G. Minet
Carterocephalus palaemonNonNon2003G. Minet
Coenonympha arcaniaNonOui1996G. Daumeries
Erebia medusaOuiOui1996G. Daumeries
Hamearis lucinaNonOui2003G. Minet
Leptidea sinapisNonNon1997A. Remacle
Lycaena tityrusNonNon1996G. Daumeries
Melanargia galatheaNonNon1997A. Remacle
Plebeius agestisNonNon1997A. Remacle
Pyrgus malvaeNonOui2003A. Remacle, G. Minet
Plantes - Plantes supérieures
Anacamptis pyramidalis1997A. Remacle; Coulon, 1988
Catapodium rigidum1997A. Remacle
Cephalanthera damasonium1997A. Remacle
Dianthus carthusianorum1997A. Remacle
Epipactis helleborine1996G. Daumeries
Filipendula vulgaris1996G. Daumeries
Gentiana cruciata1996G. Daumeries
Gentianella germanica1997A. Remacle
Listera ovata1997A. Remacle
Ononis repens1997A. Remacle
Ophrys insectifera1997A. Remacle
Orchis anthropophora1997A. Remacle
Orchis mascula1997A. Remacle
Orchis purpurea1996G. Daumeries
Orchis ustulata1996G. Daumeries
Platanthera chlorantha1997A. Remacle
Prunella laciniata1997A. Remacle
Rhamnus cathartica1997A. Remacle
Rosa rubiginosa1997A. Remacle
Trifolium ochroleucon1996G. Daumeries
Vincetoxicum hirundinaria1997A. Remacle

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 4

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Avifaune des milieux arbustifs: e.a. Luscinia megarhynchos.

Batraciens
Aucune observation personnelle (pas d'eau dans le fond de l'excavation principale).
Données émanant du Centre Marie-Victorin: Triturus alpestris (1987), T. helveticus (1990) et T. vulgaris (1987). D'après G. Daumeries (mémoire de guide nature 1995-95), Triturus cristatus (année non citée).
D'après F. Lejeune, agent de la DNF, la partie du fond susceptible d'être sous eau l'est moins souvent actuellement.

Reptiles
Natrix natrix: probablement assez abondante (2 x 1 jeune).
Podarcis muralis: assez abondant dans le secteur supérieur, y compris sur les replats des falaises.
Lacerta vivipara: présence décelée en plusieurs points.
Anguis fragilis: présence décelée en deux endroits.

Insectes
- Orthoptères (relevé incomplet): Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima, Chorthippus brunneus, C. biguttulus et C. parallelus, Chrysochraon dispar, Omocestus rufipes et Nemobius sylvestris.
- Lépidoptères (relevé incomplet): trois espèces vulnérables: Argynnis paphia, Aricia agestis et Heodes tityrus; trois espèces sujettes à un faible risque: Melanargia galathea, Pyrgus malvae et Leptidea sinapis; une espèce à la limite d'être menacée: Papilio machaon; diverses espèces non menacées: e.a. Pyronia tithonus, Pararge aegeria, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Lasiommata megera, Polyommatus icarus.
- Coléoptères Cicindelinae: aucune observation.
- Hyménoptères Aculéates: présence d'Osmies hélicicoles: Osmia bicolor; Andrena haemorrhoa.

Commentaires sur la flore

Gentianella germanica, Hieracium glaucinum.
D'après le mémoire de G. Daumeries, présence de Dianthus carthusianorum, Petrorhagia prolifera, Draba aizoides et Polygala comosa. Diverses espèces protégées et/ou de la liste rouge observées par G. Daumeries ont été mentionnées dans le tableau ci-dessus; leur présence actuelle devrait toutefois être contrôlée.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière de marbre rouge d'un très grand intérêt biologique qui justifierait une mise en réserve prioritaire. Les parties encore plus ou moins ouvertes qui dominent les excavations sont particulièrement intéressantes par la présence de lambeaux de pelouses sèches et très sèches (e.a. Anacamptis pyramidalis). Le site semble fort attractif à l'égard des reptiles.

Menaces

Embroussaillement des abords des excavations.

Recommandations

Octroi du statut de réserve.
Débroussaillage des parties supérieures.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est localisée sur le territoire de l'ancienne commune d'Agimont, contre la limite entre les communes de Hastière et de Doische (Gochenée). Elle se trouve plus précisément à 1 km à l'WNW d'Agimont et à environ 2 km au SE de Gochenée. Elle a été creusée à la bordure SW du relief délimité par le ruisseau de Soumiée à l'ouest, le ruisseau du Bas Pré au sud (il passe en contrebas du site) et la vallée de la Meuse à l'est.
On y a extrait du calcaire frasnien utilisé comme marbre rouge.
Description du site: Ce site, assez complexe, peut être divisé en cinq secteurs principaux.
- L'excavation principale, accessible à partir du nord, est profonde d'une quinzaine de mètres. Le fond consiste vers l'accès en une dalle horizontale, tandis que la partie sud est encombrée de gros blocs. Une mare temporaire occupe occasionnellement une petite partie du fond (moins souvent ces dernières années). Les falaises présentent encore de nombreux pans verticaux ainsi que des secteurs plus irréguliers avec des replats plus ou moins étroits.
- L'excavation secondaire, qui communique avec l'excavation principale par une étroite tranchée, donne sur le chemin passant au sud du site. La partie proche de ce chemin est couverte de saules, orties, ronces et clématites (peut-être sur d'anciens remblais), tandis que la partie plus éloignée, contre les falaises verticales, consiste en une dalle horizontale.
- Les abords des excavations comprennent, de part et d'autre de celles-ci, des zones pierreuses, plusieurs replats en dalle horizontale (l'un d'eux domine l'excavation secondaire), ainsi que la partie supérieure (environ 2 ares) du pierrier qui descend sur le versant plus bas que le niveau du chemin inférieur (au sud).
Cette partie, déjà assez embroussaillée, est parcourue à l'est des excavations par un petit sentier qui débute près de l'ancien bâtiment d'exploitation (à gauche de l'accès à l'excavation principale), longe le dessus de la falaise orientale de la grande cavité et aboutit à l'est de l'excavation secondaire près du chemin inférieur. De ce sentier, il est possible d'atteindre le haut du pierrier. Du chemin inférieur, un sentier qui monte dans la jeune chênaie permet d'arriver sur le dessus des excavations côté ouest.
- Le secteur occidental est occupé par une jeune chênaie au sous-bois diversifié.
- Le secteur oriental, peu prospecté, comprend vers le nord une habitation entourée d'un jardin; il est en partie limité vers l'est par un pierrier de gros blocs haut d'environ 3 m et vers le sud par le pierrier qui descend assez bas sur le versant. Le chemin inférieur arrive à une partie de ce pierrier qui a été excavée. Le reste de ce secteur, à peine prospecté, semble fort embroussaillé.
Près de l'accès à l'excavation principale est installé un petit bâtiment en bois (cabane pour chasseurs); de l'autre côté du chemin menant à l'habitation sise dans l'ancien périmètre de la carrière se trouve un petit parking couvert d'une végétation rase.
Fréquentation du site: Faible (d'après l'agent de la DNF). Accès libre. Un petit sentier longe la bordure est des excavations. Cabane pour chasseurs près de l'entrée de la grande excavation.
Présence de déchets: Quelques déchets dans l'excavation principale. Tas anciens d'inertes (avec asphalte) le long du chemin (côté nord) au niveau de l'excavation secondaire dont la partie du fond proche du chemin est couverte d'ortie, de ronces et de saules (peut-être sur remblais).
Environnement du site: Bois surtout. Proximité de plusieurs habitations: au nord du chemin 'Le Rond Tienne' menant à la ferme des Onches, au SW près du ruisseau du Bas Pré, et, dans le périmètre de la carrière, près de l'ancien bâtiment d'exploitation.

Description biologique

Excavations

Le fond de l'excavation principale est envahi par des ligneux divers (Salix caprea, Sorbus aucuparia, Salix sp., Acer pseudoplatanus, Sambucus nigra, Viburnum lantana, Cornus sanguinea, Ligustrum vulgare, Rosa canina, Clematis vitalba,...), des ronciers, des mousses (sur la dalle horizontale et les blocs rocheux), ainsi que par Urtica dioica, Viola hirta, Geranium robertianum, Stachys alpina, Valeriana repens, Tragopogon pratensis, Hieracium glaucinum, Taraxacum sp., Polypodium vulgare, Dryopteris filix-mas,... La végétation y est moins intéressante qu'ailleurs, comme c'est aussi le cas dans l'excavation secondaire où la dalle est colonisée par Sedum album et Clematis vitalba. Sur les falaises croissent diverses plantes présentes sur les replats supérieurs, ainsi qu'Asplenium ruta-muraria, A. trichomanes et Cystopteris fragilis (seulement deux touffes vues sur le haut de la falaise).

Abords des excavations

Les ligneux présents dans cette zone déjà fort embroussaillée appartiennent aux espèces suivantes: Cornus sanguinea, Viburnum lantana, jeunes Fraxinus excelsior, Prunus avium, P. spinosa, Crataegus monogyna, C. laevigata, Rosa canina, R. rubiginosa, Frangula alnus, Cotoneaster horizontalis, Cotoneaster sp. (rampant),...

La strate herbacée comprend une grande diversité de plantes de pelouses sèches et très sèches, des plantes d'éboulis et de fissures, ainsi que des espèces d'ourlets: Aquilegia vulgaris (côté ouest), Ranunculus bulbosus, Rumex scutatus (notamment sur le pierrier), Viola hirta, Helianthemum nummularium, Reseda lutea, Anagallis arvensis, Sedum album (abondant par endroits, notamment sur le dessus du pierrier), Sedum rupestre, S. acre, Saxifraga tridactylites, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, F. viridis, Lotus corniculatus, Genistella sagittalis, Ononis repens, Genista tinctoria, Lathyrus sylvestris, Vicia cracca, Trifolium campestre, Medicago lupulina, Geranium robertianum, G. columbinum, Linum catharticum, Polygala vulgaris, Pimpinella saxifraga, Gentianella germanica (4 plants repérés), Vincetoxicum hirundinaria, Solanum dulcamara, Convolvulus arvensis, Echium vulgare (abondant par endroits), Acinos arvensis, Teucrium botrys (abondant), Thymus pulegioides, Teucrium chamaedrys (1-2 m² seulement), Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Prunella lasciniata, Stachys officinalis, Digitalis lutea, Euphrasia cfr stricta, Verbascum thapsus, Campanula rotundifolia, Galium verum, G. pumilum, Knautia arvensis, Hieracium pilosella, H. murorum, Cirsium acaule, Carduus nutans, Carlina vulgaris, Leontodon hispidus, Erigeron acer, Inula conyzae, Leucanthemum vulgare, Centaurea (Jacea) sp., Senecio jacobaea, Picris hieracioides, Sonchus arvensis (dessus du pierrier), Brachypodium pinnatum, Festuca sp., Poa cfr compressa, Briza media, Koeleria sp., Catapodium rigidum (dessus du pierrier), Polygonatum odoratum (abondant sur certains replats), Allium oleraceum (abondant notamment sur le replat en dalle dominant l'excavation secondaire et sur la falaise), Orchis mascula (> 30 hampes florales, surtout sur le côté est), Platanthera chlorantha ou bifolia (quelques hampes florales fanées, avec des pieds végétatifs à l'est de l'excavation), Listera ovata (quelques pieds côté est), Ophrys insectifera (deux pieds repérés côté est), Orchis anthropophora (3 pieds florifères repérés en bordure de la chênaie), Anacamptis pyramidalis (au moins 25 pieds florifères sur un replat dominant l'excavation secondaire),..., ainsi que Cladonia sp.
Secteur occidental

Sous les chênes poussent de nombreux arbustes appartenant à diverses espèces, entre autres Corylus avellana, Rhamnus cathartica, Ulmus sp. Au sol, la végétation herbacée comprend notamment Helleborus foetidus, Aquilegia vulgaris, Mercurialis perennis, Viola hirta, Primula veris, Fragaria vesca, Vincetoxicum hirundinaria, Stachys officinalis, Stachys alpina (assez abondant), Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Carex flacca, Brachypodium pinnatum, Polygonatum odoratum, Orchis mascula (pieds dispersés, peu abondants), Cephalanthera damasonium (5 pieds repérés).

D'autres plantes ont été relevées ailleurs dans le site: Potentilla argentea (sur le chemin inférieur longeant le sud du site), Rhinanthus minor (près de la cabane pour chasseurs), Prunella laciniata (petit parking proche de l'accès à l'excavation principale).

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): marbre rouge.
Référence DPPGSS: Agimont 1.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)