Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1068 - Aérodrome de Saint-Hubert

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Sainte-Ode, Saint-Hubert
Cantonnements DNF :Nassogne, Saint-Hubert
Surface :146.71 ha
Coordonnées :X Lambert : 226713 - Y Lambert : 80733
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Cet aérodrome exploité par la Défense Nationale depuis le début des années 1970 se situe à quelques kilomètres à l'est de Saint-Hubert, où il occupe environ 145 ha sur un haut plateau culminant à 580 m d'altitude, au sein de la Forêt de Freyr. L'unique piste longue de 2600 m est bordée d'une végétation très intéressante de prairie maigre où l'on observe des espèces des nardaies, comme la pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica) et le nard (Nardus stricta), diverses orchidées dont l'orchis tacheté (Dactylorhiza maculata) et des platanthères (Platanthera spp.), des éléments de landes submontagnarde à callune (Calluna vulgaris), myrtille (Vaccinium myrtillus) et lycopode en massue (Lycopodium clavatum), etc. Quelques fragments de bas-marais acides à sphaignes (Sphagnum spp.), rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia) et violette des marais (Viola palustris) existent aussi très localement aux abords des bassins aménagés en bordure sud de l'aérodrome. La faune se distingue par son peuplement particulièrement riche de papillons diurnes incluant plusieurs espèces menacées, et par la présence d'oiseaux emblématiques tels que la pie-grièche grise (Lanius excubitor) ou le torcol fourmilier (Jynx torquilla). L'entièreté de l'aérodrome, en dehors de la piste et de ses annexes, a été inscrite dans le réseau Natura 2000 au sein du site BE34030 "Forêt de Freyr".

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Lavacherie100.85 haSAINTE-ODELUXEMBOURG
Saint-Hubert40.58 haSAINT-HUBERTLUXEMBOURG
Vesqueville5.28 haSAINT-HUBERTLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nassogne107.66 haMarche-en-Famenne
Saint-Hubert39.05 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Défense nationale.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Aegolius funereusOuiOui1 ch.2015B. Molitor
Jynx torquillaOuiOuiNicheur possible2015D. Van der Elst
Lanius excubitorOuiOuiNicheur possible2019G. Maldague
Lullula arboreaOuiOuiNicheur possible2004C. Dehem
Milvus milvusOuiOui2018Divers obs.
Oenanthe oenantheOuiNonHalte migr.2018Divers obs.
Pernis apivorusOuiNon2016Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2000D. Testaert
Pelophylax kl. esculentusOuiNon1999CS. Rouxhet
Rana temporariaOuiNon2002E. Graitson
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2016Divers obs.
Zootoca viviparaOuiNon1999Ph. Lebrun
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon2013H. Baltus
Aporia crataegiNonNon2017Divers obs.
Boloria seleneNonNon2017Divers obs.
Erebia medusaOuiOui2017Divers obs.
Lycaena hippothoeNonOui2017Divers obs.
Lycaena tityrusNonNon2017Divers obs.
Melanargia galatheaNonNon2017Divers obs.
Melitaea athaliaOuiOui2017Divers obs.
Melitaea diaminaNonNon2017Divers obs.
Pyrgus malvaeNonOui2017Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna junceaOuiOui2018Q. Smits
Cordulegaster boltoniiNonNon2016Divers obs.
Orthetrum coerulescensOuiOui2018Divers obs.
Sympetrum danaeNonNon2018Divers obs.
Plantes - Plantes supérieures
Carex echinata2000J. Saintenoy-Simon
Carex rostrata2016Divers obs.
Centaurium erythraea2016Divers obs.
Dactylorhiza maculata2015CDivers obs.
Dactylorhiza majalis1 pied (2011)2011S. Krickx
Dactylorhiza x wiefelspuetziana2019G. Maldague
Drosera rotundifolia1999S. Rouxhet
Epipactis helleborine2000CJ. Saintenoy-Simon
Gnaphalium sylvaticum2000J. Saintenoy-Simon
Juncus squarrosus2015Divers obs.
Lycopodium clavatum2011CDivers obs.
Nardus stricta2919Divers obs.
Neottia ovata1999BS. Rouxhet
Pedicularis sylvatica2019BDivers obs.
Platanthera bifolia2013BDivers obs.
Platanthera chlorantha2013BDivers obs.
Pyrola minor2000J. Saintenoy-Simon
Viola palustris1999S. Rouxhet

Commentaires sur la faune

Mammifères (données divers obs. 2010-2020): Capreolus capreolus, Cervus elaphus, Lepus europaeus, Pipistrellus pipistrellus, Sciurus vulgaris, Sus scrofa, Vulpes vulpes.

Oiseaux (données divers obs. 2010-2020): Aegolius funereus, Jynx torquilla, Lanius excubitor, Lullula arborea, Milvus milvus, Oenanthe oenanthe (migr.), Pernis apivorus, Saxicola rubetra (migr.).

Reptiles (données divers obs. 2010-2020): Anguis fragilis, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données divers obs. 2010-2020): Ichthyosaura alpestris, Pelophylax kl. esculentus, Rana temporaria.

Papillons diurnes (données divers obs. 2010-2020): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Argynnis paphia, Aricia agestis, Boloria selene, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Erebia medusa, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata megera, Limenitis camilla, Lycaena hippothoe, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea athalia, Melitaea diamina, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Libellules (données divers obs. 2010-2020): Aeshna cyanea, Aeshna juncea, Coenagrion puella, Cordulegaster boltonii, Ischnura elegans, Libellula depressa, Orthetrum coerulescens, Pyrrhosoma nymphula, Sympetrum danae.

Orthoptères (données divers obs. 2010-2020): Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Omocestus viridulus.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures: Agrostis capillaris, Betula pubescens, Calluna vulgaris, Carex demissa, Carex echinata, Carex nigra, Carex pallescens, Carex pilulifera, Carex rostrata, Centaurea jacea, Centaurium erythraea, Cirsium heterophyllum, Cytisus scoparius, Dactylorhiza maculata, Dactylorhiza majalis, Danthonia decumbens, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Drosera rotundifolia, Epipactis helleborine, Fagus sylvatica, Festuca rubra, Glyceria maxima, Gnaphalium sylvaticum, Hieracium aurantiacum, Hieracium pilosella, Juncus acutiflorus, Juncus bulbosus, Juncus effusus, Juncus squarrosus, Linum catharticum, Lycopodium clavatum, Molinia caerulea, Nardus stricta, Neottia ovata, Pedicularis sylvatica, Picea abies, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Platanthera bifolia, Platanthera chlorantha, Polygala serpyllifolia, Populus tremula, Potamogeton natans, Potentilla erecta, Pyrola minor, Rhinanthus minor, Rubus fruticosus, Rubus idaeus, Rumex acetosa, Salix aurita, Senecio sylvaticus, Sorbus aucuparia, Trifolium pratense, Typha latifolia, Vaccinium myrtillus, Veronica officinalis, Viola palustris.

Espèces exotiques

Plantes: Cirisum heterophyllum (naturalisé), Hieracium aurantiacum, Picea abies.

Conservation

Objectifs de conservation

Protection des prairies maigres, landes et bas-marais acides de grand intérêt floristique.

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès interdit

Détails

Description physique

Cet aérodrome exploité par la Défense nationale se situe à 3,5 km à l'est de Saint-Hubert, sur un haut plateau culminant à 585 m d'altitude, au sein du vaste massif forestier de Freyr. Il a été aménagé au début des années 1970 dans le Bois de Hazeille et est constitué d'une piste unique de 2600 m de longueur s'étalant dans l'axe sud-ouest/nord-est. Cette piste est longée au sud par une voirie annexe et en est séparée tout le long par une bande de végétation prairiale et de fourrés pionniers, sur une largeur de 100-200 m. La surface au sol occupée par l'aérodrome est d'environ 145 ha. Trois petits bassins aménagés au sud de la voirie annexe complètent l'équipement du site.

L'environnement du site est entièrement forestier. La route de Saint-Hubert menant à Lavacherie traverse le massif à 500 m au sud de l'aérodrome et frôle son extrémité orientale à hauteur de la Fagne Haimez. Cette route est connectée à la N848 au niveau du Bois de Vesqueville. L'aérodrome civil de Saint-Hubert s'étend à moins de deux km à l'ouest.

Le socle géologique est constitué principalement de grès du Siegenien, donnant des sols acides et pauvres.

Du point de vue biogéographique, le site se trouve dans la région continentale et au sein du district phytogéographique ardennais (sous-district de la Haute Ardenne).

Description biologique

La végétation présente aux abords de la piste de cet aérodrome de 2600 m de long est particulièrement remarquable et riche en espèces rares et indicatrices des prairies maigres, des nardaies, des landes et des bas-marais acides, ces habitats étant répartis en mosaïque en fonction de l'humidité du sol. Les espaces plus en retrait de la piste et des voiries annexes sont colonisés par des fourrés et des boisements pionniers, secs à humides selon les endroits.

Les relevés floristiques réalisés depuis fin des années 1990 (J. Saintenoy-Simon, S. Rouxhet) jusqu'à nos jours (Natura 2000) rendent bien compte de cette diversité végétale. La flore regroupe notamment Agrostis capillaris, Festuca rubra, Dactylorhiza maculata, Dactylorhiza majalis (1 pied en 2011), Platanthera chlorantha, P. bifolia, Neottia ovata, Pedicularis sylvatica, Epipactis helleborine, Pyrola minor, Hieracium pilosella, Rhinanthus minor, Veronica officinalis, Trifolium pratense, Juncus squarrosus, Nardus stricta, Potentilla erecta, Molinia caerulea, Centaurea jacea, Rumex acetosa, Calluna vulgaris, Carex pallescens, Danthonia decumbens, Carex demissa, Linum catharticum, Centaurium erythraea, Polygala serpyllifolia, Gnaphalium sylvaticum, etc.

A l'extrémité ouest de la piste, une lande dégradée abrite une petite plage de Lycopodium clavatum parmi Calluna vulgaris, Molinia caerulea, Vaccinium myrtillus, etc.

Dans le fossé qui longe la piste et les voiries annexes poussent Juncus bulbosus, Carex echinata, C. pallescens, C. demissa, C. nigra, etc.

Les bassins aménagés au sud de la voirie annexe de l'aérodrome ne sont pas dépourvus d'intérêt, comme l'indique un relevé datant de 1999 (obs. S. Rouxhet). Ainsi, le bassin le plus à l'ouest hébergeait à cette époque: une zone de bas-marais à sphaignes avec Drosera rotundifolia, Juncus acutiflorus, Molinea caerulea, Juncus squarrosus, Juncus effusus, Viola palustris, Carex nigra, Potamogeton natans, ....; des éléments de cariçaie à Carex rostrata; des peuplements de Carex demissa, Glyceria maxima, etc.; une typhaie à Typha latifolia; de l'eau libre; et sur ses berges, des fourrés de Salix aurita, Betula pubescens, Picea abies.

Les deux autres bassins présentaient, par contre, une végétation assez pauvre.

L'aérodrome est par ailleurs connu pour abriter une population naturalisée de cirse à feuilles variables (Cirsium heterophyllum), une plante des mégaphorbiaies et prairies hygrophiles montagnardes, confinée en France aux Alpes et aux Pyrénées au-delà de 800 m d'altitude.

Le peuplement faunistique de l'aérodrome et ses environs est assez diversifié, tout au moins pour les groupes les mieux connus.

Ainsi, parmi les insectes, les papillons diurnes sont représentés par au moins 33 espèces, dont le gazé (Aporia crataegi), le damier noir (Melitaea diamina), la mélitée du mélampyre (Melitaea athalia), le petit collier argenté (Boloria selene), le cuivré écarlate (Lycaena hippothoe), le moiré franconien (Erebia medusa), le demi-deuil (Melanargia galathea), l'hespérie de la mauve (Pyrgus malvae), etc.

Les libellules sont moins diversifiées en raison de la rareté des points d'eau (3 bassins artificiels) dans les limites du site. Moins de 10 espèces sont signalées mais deux méritent une mention particulière, il s'agit de l'aeschne des joncs (Aeshna juncea) et de l'orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens), deux éléments liés typiquement aux eaux acides souvent au voisinage des tourbières et des landes humides.

En ce qui concerne l'avifaune, le site est fréquenté par diverses espèces peu communes tels que la pie-grièche grise (Lanius excubitor), l'alouette lulu (Lullula arborea), le torcol fourmilier (Jynx torquilla), la nyctale de Tengmalm (Aegolius funereus), la bondrée apivore (Pernis apivorus), le traquet motteux (Oenanthe oenanthe) en halte migratoire, etc.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Biblio

Divers

Sources

PGISH

Date de la dernière modification de la fiche

2020-11-20