Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

107 - Devant-Bouvignes

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Dinant, Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :96.88 ha
Coordonnées :X Lambert : 188359 - Y Lambert : 106842
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site occupe un versant de la rive droite de la vallée de la Meuse en aval de Dinant face au village de Bouvignes et s'étend en pente sur des roches calcaires. Différents milieux sont représentés dans la réserve RNOB: une forêt de feuillus occupant un vallon encaissé; une chênaie-charmaie dans la partie nord avec un sous-bois de buis; une plantation de pins noirs dans la partie sud; et surtout une remarquable pelouse calcicole qui occupe la plus grande surface du site. Dans ces zones dégagées, on distingue deux formations herbacées: une végétation rase sur les rochers et sols dénudés (Xerobromion) et une pelouse plus dense dominée par des graminées plus hautes (Mesobromion). De nombreuses plantes thermophiles et calcicoles dont plusieurs espèces protégées et en voie de raréfaction fleurissent dans ces pelouses. Quand à la faune, on relève la présence de 50 espèces de papillons, 18 espèces d'orthoptères, dont quelques-unes sont protégées. La couleuvre coronelle et le lézard des murailles sont aussi observés sur le site. Outre le débroussaillage et le fauchage régulier, des moutons de race Mergelland pâturent dans les pelouses, au sein d'enclos mobiles.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dinant96.01 haDINANTNAMUR
Yvoir0.87 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant96.88 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

La vallée de la Meuse entre Bouvignes et Houx est classée depuis le 02/05/1985.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6640Devant-Bouvignes29,92 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Muscardinus avellanariusOuiNonLambert R.
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus pratensisOuiOui1993Lambert R.
Anthus trivialisOuiNon1993Lambert R.
Emberiza citrinellaOuiNon1993Lambert R.
Falco tinnunculusOuiNon1993Lambert R.
Lanius collurioOuiNon1993Lambert R.
Locustella naeviaOuiNon1 chanteur2002J.-Y. Baugnée
Luscinia megarhynchosOuiNon1993Lambert R.
Picus viridisOuiNon1993Lambert R.
Sylvia currucaOuiNon1993Lambert R.
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOui1993Lambert R.
Podarcis muralisOuiNon1993Lambert R.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNonLambert R.
Argynnis adippeNonOuiLambert R.
Argynnis aglajaNonOuiLambert R.
Boloria diaOuiOuiLambert R.
Boloria euphrosyneOuiOui
Callophrys rubiNonNonLambert R.
Coenonympha arcaniaNonOuiLambert R.
Colias alfacariensisOuiOuiLambert R.
Cupido minimusNonNonLambert R.
Erynnis tagesNonNonLambert R.
Hamearis lucinaNonOui
Hesperia commaOuiOuiLambert R.
Lasiommata maeraNonOuiLambert R.
Leptidea sinapisNonNonLambert R.
Limenitis camillaNonNonLambert R.
Lycaena tityrusNonNon
Melanargia galatheaNonNonLambert R.
Neozephyrus quercusNonNonLambert R.
Nymphalis polychlorosNonNonLambert R.
Plebeius argusNonOuiLambert R.
Polyommatus coridonNonOui
Pyrgus malvaeNonOuiLambert R.
Satyrium ilicisNonOuiLambert R.
Spialia sertoriusNonNon
Thecla betulaeNonNonLambert R.
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria2004Th. Kinet
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus vagansHofmans et al. (1989)
Chrysochraon disparHofmans et al. (1989)
Gomphocerippus rufusHofmans et al. (1989)
Leptophyes punctatissimaHofmans et al. (1989)
Metrioptera bicolorHofmans et al. (1989)
Oedipoda caerulescensHofmans et al. (1989)
Omocestus rufipesHofmans et al. (1989)
Omocestus viridulusHofmans et al. (1989)
Platycleis albopunctataHofmans et al. (1989)
Stenobothrus lineatusHofmans et al. (1989)
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena pandellei2005J.-Y. Baugnée
Holopyga generosa1995J.-Y. Baugnée
Osmia aurulenta1995J.-Y. Baugnée
Osmia bicolor1995J.-Y. Baugnée
Osmia rufohirta1998J.-Y. Baugnée
Plagiolepis vindobonensisNombreuses ouvrières1998AJ.-Y. Baugnée
Sterictiphora angelicae2000J.-Y. Baugnée (cf. Magis, 2001)
Invertébrés - Insectes - Diptères
Paragus albifrons1 ex.2000J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Notochilus limbatus2014Leg. P. Limbourg /det. G. Viskens
Invertébrés - Mollusques
Abida secale
Chondrina avenacea
Helix pomatia
Lauria cylindracea
Pomatias elegans
Truncatellina callicratis
Plantes - Plantes supérieures
Allium sphaerocephalon
Buxus sempervirens
Capsella rubella
Carex humilisLouviaux (1993)
Centaurium erythraea
Ceterach officinarum
Cotoneaster integerrimusLouviaux (1993)
Daphne mezereum
Dianthus carthusianorum
Epipactis helleborine
Gentiana cruciata1-2 pieds2003R. Lambert, F. Etienne
Gentianella germanica
Geranium rotundifolium
Globularia bisnagarica
Helianthemum apenninum
Hippocrepis comosa
Juniperus communis
Kickxia spuria
Lactuca perennis
Lathyrus nissolia2003E. Bisteau
Listera ovata
Lonicera xylosteum
Neottia nidus-avis
Ophrys apifera
Ophrys fuciflora
Orchis anthropophora
Orchis mascula
Orchis simia
Orobanche caryophyllacea
Platanthera chlorantha
Pyrus pyraster
Rhamnus cathartica
Rosa rubiginosa
Sorbus ariaUnique station de la vallée de la Meuse1993Michel Louviaux
Valeriana wallrothii
Vincetoxicum hirundinaria

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Lacerta muralis, Coronella austriaca s'y rencontrent.
Les papillons suivants ont été notés : Melanargia galathea, Polygommatus icarius, Papilio machaon.

q Mammifères :
Le renard (Vulpes vulpes), le blaireau (Meles meles), le sanglier (Sus scrofa), le chevreuil (Capreolus capreolus), le lièvre (Lepus europaeus), l'écureuil roux (Sciurius vulgaris), ... sont régulièrement observés. Le muscardin (Muscardinius avellanarius) a également été noté.

q Avifaune nicheuse (R. Lambert, 1993) :
Lanius collurio, Emberiza citrinella, Anthus pratensis, A. trivialis, Locustella naevia, Luscinia megarhynchos, Sylvia curruca, Picus viridis, Falco tinnunculus, Accipiter nisus, Asio otus, Streptopelia turtur, Dryocopus martius, Picus viridis, ...

q Herpétofaune (R. Lambert, 1993) :
Anguis fragilis, Coronella austriaca et Podarcis muralis sont vus régulièrement.

q Orthoptères (K. Hofmans, 1989) :
Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chorthippus vagans, Chrysochraon dispar, Gomphocerippus rufus, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Metrioptera bicolor, Nemobius sylvestris, Oedipoda caerulescens, Omocestus viridulus, Omocestus rufipes, Pholidoptera griseoaptera, Platycleis albopunctata, Stenobothrus lineatus, Tetrix sp., Tettigonia viridissima

q Lépidoptères rhopalocères (R. Lambert, 1984-92) :
Erynnis tages, Hesperia comma, Ochlodes venata, Pyrgus malvae, Spialia sertorius, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Iphiclides podalirius, Papilio machaon, Anthocharis cardamines, Aporia crataegi, Colias australis, Gonepterix rhamni, Leptidea sinapis, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Aglaïs urticae, Araschnia levana, Clossiana dia, Clossiana euphrosine, Vanessa cardui, Fabriciana adippe, Inachis io, Limenitis camilla, Nymphalis polychloros, Polygonia c-album, Argynnis aglaja, Vanessa atalanta, Aphantopus hyperanthus, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Lasiommata maera, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Pararge aegeria, Pyronia tithonus, Hamaeris lucina, Aricia agestis, Callophrys rubi, Celastrina argiolus, Cupido minimus, Lycaena tityrus, Lycaena phlaeas, Lysandra coridon, Satyrium ilicis, Plebejus argus, Polyommatus icarus, Neozephyrus quercus, Thecla betulae

q Gastéropodes (M. Dubucq, 1993) :
Abida secale, Balea biplicata, Bradybaena fructicum, Cecilioides acicula, Cepea nemoralis, Chondrina avenacea, Clausilia bidentata, Clausilia parvula, Cochlicopa lubricella, Discus rotundatus, Helicella itala, Helicodonta obvoluta, Helicogna lapicida, Helix pomatia, Lauria cylindracea, Macrogastra rolpii, Oxychilus drapanaldi, Pomatias elegans, Punctum pygmeum, Pupilla muscorum, Sphyrodium doliolum, Truncatellina callicratis, Vallonia costata, Vallonia excentrica, Vitrea contracta
(source : dossier de demande d'agrément 1993)

Commentaires sur la flore

Phanérogames (divers obs.):
Allium sphaerocephalon, Aquilegia vulgaris, Buxus sempervirens, Capsella rubella, Carex humilis, Centaurium erythraea, Ceterach officinarum, Cirsium acaule, Cotoneaster integerrimus, Daphne mezereum, Dianthus carthusianorum, Epipactis helleborine, Genista tinctoria, Genistella sagittalis, Gentiana cruciata, Gentianella germanica, Geranium rotundifolium, Globularia bisnagarica, Helianthemum apeninnum, Himantoglossum hircinum, Hippocrepis comosa, Juniperus communis, Kickxia spuria, Lactuca perennis, Listera ovata, Lithospermum officinale, Lonicera xylosteum, Neottia nidus-avis, Ophrys apifera, Ophrys fuciflora, Orchis anthropophora, Orchis mascula, Orchis simia, Orobanche caryophyllacea, Platanthera chlorantha, Pyrus pyraster, Rhamnus cathartica, Rosa rubiginosa, Saxifraga granulata,Valeriana wallrothii, Vincetoxicum hirundinaria.

Espèces exotiques

Mahonia aquifolium, Syringa vulgaris.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de pelouses calcaires et de bois thermophiles de très grand intérêt faunistique, floristique et paysager de la vallée de la Haute Meuse.

Menaces

Comme nous l'avons fait remarquer plus haut, les Syringa vulgaris s'échappent des jardinets situés au pied de la réserve et pourraient envahir une partie du site. Présence de Mahonia aquifolium qui a tendance à se naturaliser dans les pelouses calcaires.
La carrière CAM se développant à l'est de la réserve naturelle constitue une menace potentielle bien qu'une convention entre la commune de Dinant, le propriétaire de la carrière et la Région Wallonne exclu explicitement la traversée de la réserve par les engins de transport de la carrière. Un tir aux clays est installé dans le site de l'ancienne carrière Sainte-Anne (hors réserve), mais à sa périphérie ouest.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Il y a un plan de gestion. Des mesures de gestion sont appliquées régulièrement : débroussaillage et fauchage, coupe des rejets. Le plan de gestion est en cours d'élaboration pour répondre à la nouvelle convention RNOB/Ville de Dinant.
Depuis quelques années, un petit troupeau de moutons Mergelland est utilisé pour la gestion des pelouses calcaires du site.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

La réserve de Devant-Bouvigne se trouve sur la rive droite de la Meuse, au nord de Dinant, à hauteur de l'anticlinal de Lisogne. Elle comporte des affleurements rocheux très escarpés orientés à l'ouest ou au sud-ouest, mais parfois au sud ou au nord lorsqu'ils sont recoupés par un vallon. Ces affleurements sont séparés par des ravins formés d'éboulis. Une partie de la réserve se trouve sur le plateau condruzien. Un vallon sec traverse la réserve d'est en ouest.

Le substrat est constitué de calcaires viséens principalement avec un passage de calcaires tournaisiens.

Description biologique

D'après les observations de divers botanistes, on peut observer ici toute la série des groupements habituels sur les escarpements calcaires.

Les parois rocheuses portent des fragments de Festucion pallentis avec Lactuca perennis, Melica ciliata, Cardaminopsis arenosa subsp. borbasii, Hieracium glaucinum,...
Les pelouses très sèches et très ouvertes établies sur les rocailles très exposées et érodées (Xerobromion) sont riches en Helianthemum apenninum, Seseli libanotis, Teucrium chamaedrys, Teucrium botrys, Globularia bisnagarica, Carex humilis, Hippocrepis comosa, Allium sphaerocephalon, Thymus pulegioides, Festuca lemanii, Asperula cynanchica,... Des pelouses xériques à Sesleria caerulea existent également.

Les replats rocheux sont occupés par un Alysso-Sedion où se côtoient Sedum album, Sedum acre, Potentilla neumanniana et diverses annuelles comme Saxifraga tridactylites, Thlaspi perfoliatum, Erophila verna, Arenaria serpyllifolia, etc.

Sur sols plus profonds et moins pentus s'installe un Mesobromion à Bromus erectus, Brachypodium pinnatum, Sanguisorba minor et localement Genista tinctoria.

Les fissures de la roche abritent une communauté de fougères avec Asplenium trichomanes, A. ruta-muraria et Ceterach officinarum.

Les fourrés de recolonisation préforestières sont constitués des épineux habituels parmi lesquels poussent Berberis vulgaris, Rhamnus cathartica, Viburnum lantana, Cornus mas, Rosa rubiginosa,...(Berberidion).

La chênaie à charme thermophile est riche en Primula veris et Orchis mascula (Carici-Carpinetum).

Les buxaies sont très étendues sur les pentes les plus fortes. Les éboulis des ravins sont occupés par des forêts également riches en Buxus sempervirens. Très localement sont observés des fourrés de Cytisus scoparius.

Le petit vallon qui se trouve au sud de la réserve est intéressant de par l'abondance de Lonicera xylosteum, espèce sans doute introduite depuis très longtemps dans les parcs de la vallée de la Meuse, parfaitement naturalisée et en voie d'extension. Là croissent aussi Ornithogalum umbellatum, Corydalis solida, Asplenium scolopendrium, Polystichum aculeatum, Cystopteris fragilis (Fraxino-Aceretum) et sur les rochers humides, plusieurs pieds d'une plante plus habituelle dans les prairies, Saxifraga granulata.

Au petit parking qui se trouve au pied de la réserve pousse une plante intéressante, originaire de la région méditerranéenne, Capsella rubella. Dans le bas des rochers existe Geranium rotundifolium. Des rochers sont recouverts de nappes de Hedera helix. Au pied des rochers se trouvent des maisons ainsi que des ruines leurs jardins. Diverses plantes peuvent y être observées comme Lonicera caprifolium, Erysimum cheirii,... De ces jardins, des buissons de Syringa vulgaris et de Laburnum anagyroides partent à l'assaut des rochers et des pelouses.

Une vaste pinède occupe une partie du plateau. Les abords de la carrière Sainte-Anne prospectés par PARENT (24-04-1975, archives IFBL) ont montré Aquilegia vulgaris, Lonicera xylosteum et le rare Valeriana wallrothii,...

Le site est réputé pour ses orchidées: Orchis simia, Orchis anthropophora, Ophrys apifera, O. fuciflora, etc.

La carrière Montorgueil, située à l'entrée du vallon des Fonds de Leffe, a été décrite par A. REMACLE, en 1997: Sur la pente terreuse et le replat au pied de celle-ci croissent notamment Silene latifolia subsp. alba, Fragaria vesca, Medicago lupulina, Trifolium repens, T. pratense, Vicia sepium, Daucus carota (abondante), Pimpinella saxifraga, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Linaria vulgaris, Galium mollugo, Senecio jacobaea, Artemisia vulgaris, Tanacetum vulgare, Eupatorium cannabinum, Centaurea jacea s.l., Inula conyzae, Picris hieracioides, Arrhenatherum elatius, Bromus sterilis, B. erectus, Dactylis glomerata, Equisetum arvense,...; parmi les ligneux, de très jeunes Salix caprea, Fallopia aubertii sur le mur et Rosa rugosa près de l'accès au replat.

La falaise orientale très irrégulière et le petit replat au pied de la dalle sont surtout présentes des espèces de pelouse sèche et des parois rocheuses: Dianthus carthusianorum, Silene nutans, Rumex scutatus, Helianthemum nummularium, Reseda lutea, Sedum album, S. rupestre, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Hippocrepis comosa, Geranium robertianum, Polygala vulgaris (replat), Seseli libanotis, Pimpinella saxifraga, Echium vulgare, Teucrium chamaedrys (abondante), T. scorodonia (replat), Galium mollugo, Lactuca perennis (assez abondante), Inula conyzae, Bromus erectus, Melica ciliata, Festuca sp., Allium oleraceum, Asplenium ruta-muraria, Ceterach officinarum (au moins 7 touffes),...; parmi les ligneux: Prunus spinosa, Viburnum lantana, Cornus sanguinea, Clematis vitalba, Rubus sp.

La pente intacte (hors site) prolongeant le site vers l'est conserve un intérêt biologique non négligeable, avec ses lambeaux de pelouse: y sont présents Dianthus carthusianorum, Globularia bisnagarica, de nombreuses orchidées dont Orchis simia et Neottia nidus-avis (obs. R. Lambert).

La faune est très riche, notamment sur les plan entomologique (lépidoptères, orthoptères, hyménoptères aculéates, ...). La plupart des papillons de jour thermophiles de Wallonie sont susceptibles d'y être rencontrés.

Les fourmis sont représentés par plus de 25 espèces différentes, dont la rare et minuscule Plagiolepis vindobonensis (BAUGNEE, 2002). Tout récemment, un organisme myrmécophile remarquable a été trouvé en bordure de la réserve: il s'agit d'un poisson d'argent, Atelura formicaria (PARMENTIER et al. 2013).

Les hétéroptères, ou punaises, constituent un autre groupe fort bien diversifié avec une trouvaille récente remarquable effectuée par des entomologistes de l'IRSNB: Notochilus limbatus, un Lygaeidae très rare confiné à quelques pays d'Europe occidentale et dont c'est la seconde capture belge après Onhaye (VISKENS et al. 2015).

Monument naturel

En bordure du site, se trouve une carrière abandonnée, la carrière Sainte-Anne d'où l'on extrayait du "marbre noir de Dinant", pierre très estimée (le mausolée de Philippe le Hardi à Dijon et de Jean Sans Peur sont en marbre noir de Dinant) (d'après GROESSENS, 1981).

Au sud de la réserve se trouve une carrière en exploitation, la carrière de Montorgueil (carrière Michaux). Une partie désaffectée est d'ailleurs incluse dans la réserve de Devant-Bouvignes depuis 2006.

Monument historique

En face de la réserve, sur la rive gauche de la Meuse se blotti le village de Bouvignes, dominé par deux châteaux moyenâgeux : le château comtal et le château de Crèvecoeur.
En 1319, les dinantais élevèrent, sur le rive droite, la tour de Montorgueil, du haut de laquelle ils lançaient sur Bouvignes des matières inflammables et toute espèce de projectiles (RAHIR, 1933). Cette tour fut prise d'assaut par les bouvignois en 1320. Son emplacement n'est plus marqué actuellement que par une croix entourée de tilleuls (RAHIR, 1933).

Histoire du site

A la suite de pratiques agro-pastorales séculaires, le site de Dinant était en grande partie occupé par des pelouses pâturées par des moutons et des chèvres. Ces pelouses avaient été établies par défrichement de la forêt. L'arrêt de ces pratiques agro-pastorales a conduit à l'envahissement d'une grande partie de la réserve par des fourrés d'épineux mêlés d'arbustes thermophiles faisant partie du cortège du chêne pubescent. Les fourrés les plus anciens se transforment progressivement en chênaies à charme thermophiles (Querco-Carpinetum primuletosum veris).

Biblio

, 1973, Dinant., Réserves Naturelles, 20 : 28-29.
, 1990, Nous avons rencontré Robert Lambert, le conservateur dynamique et enthousiaste de la réserve de Dinant., Réserves Naturelles, 1990 : 120-121.
, 1982, Réserves naturelles gérées par les RNOB. , Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, Bruxelles.
, 2004, Contribution à la connaissance des Delphacidae de Belgique (Hemiptera Auchenorrhyncha Fulgoromorpha)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 139 (2003) : 207-219.
, 2000, Hétéroptères nouveaux ou remarquables pour la faune de Belgique., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 136 : 124-143.
, 2004, Données récentes sur les Paragus de la faune belge (Diptera Syrphidae)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 140 : 19-27.
, 2008, Anthaxia mendizabali Cobos, 1965 et Chrysobothris solieri Castelnau & Gory, 1837, en Belgique (Coleoptera, Buprestidae)., Lambillionea, 108 (2): 123-125.
, 2003, Etude préliminaire des homoptères associés à la graminée xéro-calcicole Sesleria caerulea en Belgique (Hemiptera Homoptera Auchenorryncha)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 139 : 31-37.
, 1998, Note sur quelques punaises rares, méconnues ou récemment découvertes en Belgique (Heteroptera)., Bulletin et Annales de la Société royale belge d'Entomologie, 134 : 3-32.
, 2002, Nouvelles observations de Plagiolepis vindobonensis Lomnicki, 1925 en Belgique (Hymenoptera, Formicidae)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 138 : 133-134.
, 2001, Observation de quelques psylles intéressants en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg (Homoptera, Psylloidea)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 137 : 20-22.
, 1953, Petite histoire de Bouvignes-sur-Meuse., Le Guetteur Wallon, 119.
, 2004, Histoires de moutons dans les campagnes bouvignoises (XVIIIe-XXe siècles)., Parcs et Réserves, 59 (4) : 6-9.
, 1986, Les plus belles réserves naturelles de Belgique., Reader's Digest, Bruxelles, 304 pp.
, 1988, La réserve domaniale de Poilvache à Houx (Yvoir). Mise en évidence de sa vocation didactique., Natura Mosana, 41 : 113-136.
, 2001, Analyse floristique et écologique des lichens saxicoles des rochers calcaires de la région de Dinant., Les Cahiers des Réserves Naturelles, 14 : 37-39.
, 2003, Les lichens et les champignons lichénicoles des affleurements rocheux calcaires du bassin mosan belge. Etude floristique et importance pour la conservation du patrimoine naturel., Lejeunia, N.S., 172 : 1-57.
, 1981, L'industrie du marbre en Belgique., Mémoire de l'Institut de Géologie de l'Université de Louvain, 31 : 219-253.
, 1989, The non-tetrigid Saltatoria (Insecta) of the Belgian chalk grasslands., Comptes rendus du symposium "Invertébrés de Belgique", Bruxelles, pp. 257-263.
, 1991, Inventaris en ekologie van de sprinkhanen en kekrels van enkele kalkgraslanden te Yvoir, Han-sur-Lesse en Dinant (Provincie Namen, België)., Saltabel, 6 : 1-5.
, Réserve naturelle de Dinant., 4 pp. + 1 plan.
, 1978, Bouvignes-sur-Meuse, visage présent et à venir d'une cité médiévale., Monuments et Sites, 7 : 234 pp.
, 1990, Ce mois-ci, le musée de l'éclairage à Bouvignes (Province de Namur)., Propriété Terrienne, 43 : 210-214.
, 2001, Apports à la chorologie des Hyménoptères Symphytes de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg. XXIII., Notes fauniques de Gembloux, 43: 39-46.
, 2006, Apports à la chorologie des Hyménoptères Symphytes de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg. XXXI., Notes fauniques de Gembloux, 59 : 23-30.
, 1955, Les routes romaines de la Belgique., Industrie, 10 : 1-44.
, 1990, Les Naturalistes de Charleroi. Rapport sur les activités de la Société en 1988., Natura Mosana, 43 : 44-50.
, 2013, First record of the myrmecophilous silverfish Atelura formicaria Heyden, 1855 in Belgium (Zygentoma: Nicoletiidae)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie/Bulletin van de Koninklijke Belgische Vereniging voor Entomologie, 149: 27-28.
, 1933, La Meuse pittoresque et ses affluents., Lebègue et Cie, Bruxelles, 261 pp.
, 1996, Trouvailles floristiques récentes en Wallonie, dans le Grand-Duché de Luxembourg et dans le nord de la France., Adoxa, n° 13/14 : 1-52.
, 1972, Les pelouses calcaires de Dinant sont sauvées., Réserves Naturelles, 1972 : 41 pp.
, 1975, Réserve de Dinant., Réserves Naturelles, 22 : 50-51.
, 1954, Etude sur les irradiations de plantes méridionales dans la vallée de la Meuse wallonne., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 87 : 29-55.
, 2015, Eerste waarneming van Notochilus limbatus Fieber, 1870 in België (Heteroptera: Lygaeidae)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie/Bulletin van de Koninklijke Belgische Vereniging voor Entomologie, 151: 18-21.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA.

A. REMACLE (FUSAGx).

Date de la dernière modification de la fiche

2013-07-03