Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

112 - L'Escaille

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Gembloux
Cantonnements DNF :Namur
Surface :5.88 ha
Coordonnées :X Lambert : 173784 - Y Lambert : 139911
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Localisée en Hesbaye à l'est de Gembloux, la réserve naturelle de l'Escaille occupe la zone de confluence de l'Orneau et d'un petit ruisseau très pollué, le Rabaudy. Le site doit son nom à une ancienne carrière de schistes ardoisiers, les sols y étant constitués d'argiles. La végétation est variée et comprend des friches sèches et humides, un plan d'eau qui était à l'origine un décanteur de sucrerie, plusieurs zones de sources, des boisements de saules, des fragments de roselière à phragmites et massettes. L'intérêt de cet endroit protégé est surtout ornithologique: plus 170 espèces d'oiseaux y ont été recensées dont bon nombre de migrateurs: fauvettes aquatiques, canards, limicoles, etc. Malgré son origine artificielle, la réserve représente une oasis de nature dans un désert agricole. De l'autre côté de la Nationale 4, une petite parcelle a été conservée en bordure du nouveau complexe sportif et des mares y ont été creusées en 2016 dans le cadre du PCDN, en vue d'augmenter le potentiel biologique du site.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Gembloux5.88 haGEMBLOUXNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur5.88 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Olivier GUILLITTE
Rue du Trichon, 114; B-5800 Gembloux. Tél. : 081/61.58.39.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6615L'Escaille4,82 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anas querquedulaOuiOuiNicheur irrégulierDonnées Aves
Aythya ferinaOuiOuiNicheur (1 couple)2012Divers. obs.
Charadrius dubiusOuiNonA niché jadisDonnées Aves
Emberiza schoeniclusOuiNonDonnées Aves
Falco tinnunculusOuiNonNicheur2003Données Aves
Fulica atraNonNonNicheur (> 5 couples)2012Données Aves
Podiceps cristatusOuiNonNicheur (1 couple)2013
Streptopelia turturOuiOuiNicheur2003Données Aves
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur (1 couple)2013Données Aves
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2007P. Goffart, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Libellules
Sympetrum fonscolombiiNonNon> 20 ex. (pontes)2007P. Goffart, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Aromia moschata
Leptura quadrifasciata2003J.-Y. Baugnée, D. Sevrin
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anisosticta novemdecimpunctata
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chrysochraon dispar> 200 ex.2003J.-Y. Baugnée, D. Sevrin
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi2003J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Mollusques
Helix pomatia
Plantes - Plantes supérieures
Asplenium scolopendrium2 pieds (ruines)2013J.-Y. Baugnée
Chenopodium rubrum2003O. Guillitte
Epipactis helleborine2003O. Guillitte
Equisetum telmateia2007Ph. Goffart, JY Baugnée
Galanthus nivalis2003O. Guillitte
Rumex maritimus2003AO. Guillitte
Scrophularia umbrosa2003O. Guillitte

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données Aves-divers obs. 1989): Accenteur mouchet - Alouette des champs - Alouette lulu - Autour des palombes - Avocette - Balbuzard fluviatile - Barge à queue noire - Bécasseau minute - Bécasseau Sanderling - Bécasseau de Temminck - Bécasseau variable - Bécassine des marais - Bécassine sourde - Bec-croisé des sapins - Bergeronnette grise - Bergeronnette printanière - Bergeronnette flavéole - Bergeronnette nordique - Bergeronnette des ruisseaux - Bondrée apivore - Bouscarle de Cetti - Bouvreuil pivoine - Bouvreuil écarlate - Bruant jaune - Bruant des neiges - Bruant proyer - Bruant des roseaux - Bruant zizi - Busard des roseaux - Busard Saint Martin - Buse variable - Caille des blés - Canard colvert - Canard souchet - Canard pilet - Casse-noix moucheté - Chardonneret élégant - Chavalier aboyeur - Chevalier arlequin - Chevalier combattant - Chevalier cul-blanc - Chevalier gambette - Chevalier guignette - Chevalier sylvain - Choucas des tours - Chouette chevêche - Cigogne blanche - Cochevis huppé - Corbeau freux - Cormoran (Grand) - Corneille mantelée - Corneille noire - Coucou gris - Courlis cendré - Courlis corlieu - Cygne tuberculé - Cygne sauvage - Epervier d'Europe - Etourneau sansonnet - Faisan - Faucon crécerelle - Faucon émerillon - Faucon hobereau - Faucon kobez - Faucon pèlerin - Fauvette babillarde - Fauvette grisette - Fauvette des jardins - Fauvette à tête noire - Fuligule milouin - Fuligule morillon - Foulque macroule - Geai des chênes - Gobemouche gris - Gobemouche noir - Goéland argenté - Goéland cendré - Gorgebleue à miroir - Gravelot (Grand) - Gravelot (Petit) - Grèbe castagneux - Grèbe à cou noir - Grèbe huppé - Grimpereau de jardins - Grive draine - Grive litorne - Grive mauvis - Grive musicienne - Gros-bec casse-noyaux - Grue cendrée - Guifette leucoptère - Guifette noire - Héron cendré - Hibou des marais - Hibou moyen-duc - Hirondelle de cheminée - Hirondelle de fenêtre - Hirondelle de rivage - Huîtrier pie - Huppe fasciée - Hypolaïs ictérine - Hypolaïs polyglotte - Jaseur boréal - Linotte à bec Jaune - Linotte mélodieuse - Locustelle luscinioide - Loriot d'Europe - Marouette ponctuée - Martinet noir - Martin pêcheur - Merle noir - Merle à plastron - Mésange bleue - Mésange boréale - Mésange charbonnière - Mésange huppée - Mésange à longue queue - Mésange noire - Mésange nonnette - Milan noir - Milan royal - Moineau domestique - Moineau friquet - Mouette rieuse - Oie cendrée - Oie rieuse - Perdrix grise - Phragmite des Joncs - Pic épeiche - Pic épeichette - Pic vert - Pie bavarde - Pie-grièche écorcheur - Pie-grièche grise - Pigeon colombin - Pigeon ramier - Pinson des arbres - Pinson du Nord - Pipit des arbres - Pipit farlouse - Pipit spioncelle - Pluvier argenté - Pluvier doré - Pouillot fitis - Pouillot siffleur - Pouillot véloce - Poule d'eau - Râle d'eau - Roitelet huppé - Roitelet triple bandeau - Rossignol philomèle - Rouge-gorge - Rouge-queue à front blanc - Rouge-queue noir - Rousserolle effarvate - Rousserolle verderolle - Sarcelle d'été - Sarcelle d'hiver - Serin cini - Sitelle torchepot - Sizerin flammé - Sizerin Cabaret - Tadorne de Belon - Tarin des aulnes - Torcol fourmilier - Tourterelle des bois - Tourterelle turque - Traquet motteux - Traquet pâtre - Traquet tarier - Troglodyte mignon - Vanneau huppé - Verdier d'Europe.

Amphibiens (données C. Rousseau, 1999; J.-Y. Baugnée et P. Goffart 2007): Bufo bufo, Ichthyosaura alpestris, Lissotriton vulgaris, Pelophylax kl. esculentus, Rana temporaria.

Orthoptères (données J. P. Jacob, 1989): Chorthippus parallelus, Pholidoptera griseoaptera, Tetrix subulata, Tettigonia viridissima.

Lépidoptères rholapocères (données divers obs. 2001-2012): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Inachis io, Maniola jurtina, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Pyronia tithonus, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Odonates (données J.-Y. Baugnée et P. Goffart 2007): Aeshna cyanea, Anax imperator, Coenagrion puella, Enallagma cyathigerum, Erythromma najas, Ischnura elegans, Libellula depressa, Sympetrum fonscolombii.

Coléoptères (données J. P. Jacob, 1989; J.-Y. Baugnée 2003): Aromia moschata, Leptura quadrifasciata.

Mollusques (données J. Y. Baugnée,1989-2013): Aegopinella nitidula - Balea biplicata - Cepaea hortensis - Cepaea nemoralis - Clausilia bidentata - Cochlicopa lubrica - Deroceras reticulatum - Discus rotundatus - Helix pomatia - Limax maximus - Monacha cantiana - Oxychilus cellarius - Pupilla muscorum - Succinea putris - Trochulus hispidus - Vallonia costata - Vitrea contracta - Vitrina pellucida.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (O. Guillitte, J. Fagot et J. Tahon, 1989): Acer pseudoplatanus - Achillea millefolium - Aegopodium podagraria - Agrostis capillaris - Agrostis stolonifera - Alliaria petiolata - Alnus glutinosa - Alopecurus myosuroides - Alopecurus pratensis - Anagallis arvensis arvensis - Angelica sylvestris - Anthriscus sylvestris - Arctium lappa - Arenaria serpyllifolia - Arrhenatherum elatius - Artemisia vulgaris - Atriplex patula - Atropa belladonna - Avena sativa - Ballota nigra nigra - Barbarea vulgaris - Betula pendula - Bidens tripartita - Brassica napus napus - Bromus sterilis - Bryonia dioica - Callitriche sp. - Calystegia sepium - Caltha palustris - Capsella bursa-pastoris - Cardamine hirsuta - Carduus crispus - Carex disticha - Cerastium fontanum - Cerastium tomentosum - Chaerophyllum temulum - Chenopodium album - Chenopodium rubrum - Cirsium arvense - Cirsium palustre - Cirsium vulgare - Clematis vitalba - Convolvulus arvensis - Corylus avellana - Crataegus laevigata - Crataegus monogyna - Crepis biennis - Crepis capillaris - Cruciata laevipes - Cymbalaria muralis - Dactylis glomerata - Daucus carota - Deschampsia cespitosa - Dryopteris filix-mas - Echium vulgare - Elymus repens - Epilobium angustifolium - Epilobium hirsutum - Epilobium parviflorum - Epilobium roseum - Epipactis helleborine - Equisetum palustre - Conyza canadensis - Erodium cicutarium cicutarium - Eupatorium cannnabinum - Euonymus europeus - Festuca arundinacea arundinacea - Festuca pratensis - Filipendula ulmaria - Fraxinus excelsior - Galanthus nivalis nivalis - Galeopsis tetrahit - Galinsoga ciliata - Galium aparine - Geranium dissectum - Geranium pratense - Geranium robertianum - Glechoma hederacea - Glyceria declinata - Glyceria maxima - Gnaphalium uliginosum - Hedera helix - Heracleum sphondylium - Holcus lanatus - Holcus mollis - Hypericum perforatum - Juncus acutiflorus - Juncus bufonius bufonius - Juncus conglomeratus - Juncus effusus - Juncus inflexus - Lamium purpureum - Lathyrus pratensis - Ligustrum vulgare - Linaria vulgaris - Lolium perenne - Lonicera periclymenum - Lotus corniculatus corniculatus - Lycopsis arvensis - Lycopus europaeus - Lythrum salicaria - Malus sylvestris sylvestris - Malva sylvestris - Matricaria discoidea - Matricaria maritima inodora - Matricaria recutita - Medicago lupulina - Melampyrum pratense - Melilotus alba - Melilotus officinalis - Mentha aquatica - Mentha arvensis - Mentha x villosa - Mespilus germanica - Myosotis scorpioides - Myosoton aquaticum - Papaver dubium - Papaver rhoeas - Petasites hybridus - Phalaris arundinacea - Phleum pratense - Phragmites australis - Picris hieracioides - Plantago lanceolata - Plantago major major - Poa annua - Poa pratensis - Poa trivialis - Persicaria amphibia - Polygonum aviculare - Fallopia japonica - Persicaria lapathifolia - Persicaria maculosa - Populus nigra pyramidalis - Populus x canadensis - Potamogeton pectinatus - Potentilla anserina - Prunella vulgaris - Prunus avium - Prunus cerasifera - Prunus domestica - Prunus padus - Prunus spinosa - Quercus petraea - Quercus robur - Ranunculus ficaria bulbifer - Ranunculus repens - Ranunculus sceleratus - Ribes nigrum - Rorippa palustris - Rosa arvensis - Rosa canina - Rubus sp. - Rumex conglomeratus - Rumex crispus - Rumex maritimus - Rumex obtusifolius - Rumex sanguineus - Salix alba - Salix caprea - Salix cinerea - Salix viminalis - Salix x multinervis - Salix x rubens - Salix x sericans - Sambucus nigra - Scirpus sylvaticus - Scrophularia umbrosa - Senecio jacobaea - Senecio vulgaris - Sinapsis arvensis - Sisymbrium officinale - Solanum dulcamara - Sonchus arvensis - Sonchus asper - Sonchus aleraceus - Sorbus aucuparia - Sparganium erectum - Stachys palustris - Stachys sylvatica - Stellaria media media - Stellaria uliginosa - Symphoricarpos albus - Symphitum officinale - Tanacetum vulgare - Taraxacum sp. - Torilis japonica - Trifolium hybridum - Trifolium pratense - Triticum aestivum - Tussilago farfara - Typha latifolia - Ulmus glabra - Ulmus minor - Urtica dioica - Veronica anagallis-aquatica - Veronica arvensis - Veronica beccabunga - Veronica hederifolia lucorum - Vicia cracca - Vicia faba - Vicia hirsuta - Vicia sativa sativa - Vicia sepium - Vicia tetrasperma tetrasperma - Viola arvensis - Viola odorata.

Champignons (données O. Guillitte 1988-1989): Agaricus xanthoderma - Agrocybe dura - Agrocybe semiorbicularis - Auricularia auricula-judae - Collybia velutipes - Conocybe cfr. tenerum - Coprinus atratomentosus - Cyathus olla - Daedaleopsis confragosa - Entoloma clypeatum - Flammula gummosa - Hymenoscyphus calyculus - Inocybe gausapata - Inocybe geophylla (var. galopoda) - Laccaria laccata - Langermania gigantea - Marasmius oreades - Meruliopsis corium - Merulius tremellosus - Mycena sp. - Mycena acicula - Mycena galericulata - Mycena mucor - Nectria cinnabarina - Panus tigrinus - Paneolus ater - Peziza cfr. vesiculosa -Phellinus ignarius - Phellinus tuberaelosus - Pholiotina filaris - Pleurotus ostreatus - Polyporus varius - Psathyrella sp. - Psathyrella cfr. vernalis - Trametes versicolor - Tubaria furfuracea - Volvariella speciosa.

Espèces exotiques

Plantes: Conyza canadensis, Fallopia japonica.

Animaux: Branta canadensis, Harmonia axyridis, Ondatra zibethicus, Trachemys scripta.

Conservation

Objectifs de conservation

Le site a été protégé surtout en tant que relais migratoire pour les oiseaux d'eau. On a estimé qu'il avait conservé une diversité et des potentialités écologiques intéressantes au niveau hesbignon en dépit de son extrême modification par l'action de l'homme, de son exiguïté, de son eutrophisation et de son abandon pendant une dizaine d'années.

Menaces

Menace : Pollution. Le site a été récemment (9 septembre 1991) saccagé par des travaux intempestifs.

Recommandations

Recommandations : La démarche qui a présidé à la protection de ce site extrêmement anthropisé et dégradé est intéressante vu sa situation en pleine Hesbaye où sévit une agriculture intensive et étant donné le voisinage de la ville de Gembloux (et de ses étudiants). Le site a et aura sans doute dans l'avenir un intérêt didactique certain. Il est suivi par un comité de gestion particulièrement savant.

Plan de gestion

Le plan de gestion prévoit :
1) le maintien d'habitats résultant d'activités humaines qui sont à la source d'une diversité originale (étang eutrophe, friche à Geranium pratense, saulaie secondaire, ruines et dépôts de pierres servant d'accueil pour une fauve cavernicole et une flore calciphile,...);
2) la création d'espaces tampons en périphérie pour réduire voire supprimer les agressions provenant de l'extérieur (pollution auditive, engrais et pesticides, incursions humaines intempestives, déversages,...);
3) la diversification du milieu par amélioration ou reconversion de tous les espaces pauvres écologiquement (friches à orties, vieilles saulaies, digues, étendues à pétasites,...) en veillant néanmoins à conserver des reliques de ces espèces;
4) la priorité écologique est le développement et la diversification de la flore semi-aquatique en bordure de l'étang et dans les parties basses naturellement marécageuses. (d'après GUILLITTE et al. à paraître).

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site de l'Escaille est localisé en Hesbaye occidentale, au nord-est de Gembloux. Il correspond à l'emplacement d'un ancien décanteur de sucrerie logé dans une cuvette, sur les bords de l'Orneau, affluent de la rive droite de la Sambre. Il est bordé à l'ouest par la route N4 et au nord par l'ancienne voie de chemin de fer Gembloux-Landen.

Il se trouve sur des sables bruxelliens. A proximité passent des schistes siluriens. Les bords des ruisseaux sont recouverts d'alluvions. Le site est inclus dans une zone d'agriculture intensive.

Description biologique

Le site de l'Escaille est formé d'un étang principal (ancien décanteur de sucrerie), d'un plus petit plan d'eau contigu, de jonchaies, de saulaies, de friches rudéralisées et des ruines d'un ancien moulin. La végétation a été décrite durant les années 1990.

Sur les vases exondées se développent des espèces du Bidention: Ranunculus sceleratus, Bidens tripartita, Veronica anagallis-aquatica et le rare Rumex maritimus. Cette dernière plante "dont l'évolution de la répartition, en dehors du district maritime, est fortement marquée par l'activité anthropique" (CLIGNEZ, 1981) se comporte, en Hesbaye, comme une espèce pionnière sur les boues des bassins de décantation des sucreries.

Les atterrissements sont occupés par les espèces du Phragmition avec principalement Phragmites australis, Typha latifolia, Glyceria maxima, Phalaris arundinacea, Lycopus europaeus, Lythrum salicaria, Scrophularia umbrosa, Epilobium hirsutum, ...

Des jonchaies fragmentaires groupent Juncus effusus et J. inflexus (Agropyro-Rumicion crispi).

Les saussaies et saulaies secondaires sont formées de Salix caprea, S. cinerea, S. viminalis et leurs hybrides S. x sericans et S. x holosericea (Salicion triandro-viminalis).

Les digues et d'anciens dépôts d'immondices sont envahis d'Urtica dioica et de Rubus sp.

En bordure de la N4, une friche à Carex hirta présente une belle station subspontanée de Geranium pratense.

Un peuplement monospécifique de Petasites hybridus occupe une diguette entre l'étang et l'Orneau.

Le chemin qui borde le site au sud-est montre une espèce messicole intéressante, Lycopsis arvensis.

L'intérêt faunistique de l'Escaille est avant tout d'ordre ornithologique. Plus de 170 espèces d'oiseaux y ont été observées depuis le début des années 1990, en particulier durant les migrations. Parmi les nicheurs, plusieurs espèces intéressantes sont à signaler comme le grêbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) depuis au moins 2007, la foulque macroule (Fulica atra), le grêbe huppé (Podiceps cristatus) et le fuligule milouin (Aythya ferina) en 2012.

Monument historique

Ruines du Moulin de l'Escaille. Ancien décanteur de sucrerie.

Histoire du site

A cause de la proximité de la ville abbatiale de Gembloux, de la présence de l'Orneau et de petites sources, le site de l'Escaille a subi tout au long de son histoire une forte pression humaine. C'est ainsi qu'il a connu successivement ou conjointement:

1) des activités pastorales, agricoles et horticoles, qui ont nécessité plusieurs défrichements (les cartes de Ferraris (fin XVIIIe siècle) indiquent encore la présence d'une partie boisée). Des travaux d'assainissement et d'amélioration (drainage, amendement, apport d'engrais et de pesticides) se sont développés au fur et à mesure de l'intensification de ces activités. Celles-ci sont toujours présentes à la périphérie de la réserve. A l'intérieur de celle-ci, il ne persiste que quelques arbres fruitiers et ornementaux plantés par-ci par-là.

2) des activités industrielles ou artisanales.

- meunerie au moulin de l'Escaille le long de l'Orneau, depuis au moins le début du XVIe jusqu'au milieu du XXe siècle;

- amorce d'extraction de schistes ardoisiers (vers 1740), d'où provient l'appellation 'Escaille'; cette carrière a été complètement comblée depuis longtemps et rendue à l'agriculture;

- briqueterie qui a fourni notamment les briques de l'Abbaye bénédictine de Gembloux, lors de sa reconstruction de 1762 à 1779; de ces deux activités, il ne subsiste que des matériaux visibles dans les ruines du moulin;

- décantage d'effluents de sucrerie (1964-1976), dont il reste de nombreuses traces (digues, moines de vidange, petits bâtiments et ouvrage auxiliaires, tuyauterie,...).

3) Des activités de chasse et de pêche qui ont pris des formes diverses selon l'occupation des terres au cours du temps (bois, friches, terres de cultures,...). Il existait déjà des viviers au XVIe siècle, encore présents au XIXe siècle, où on élevait des carpes. Le dernier décanteur de la sucrerie a été utilisé pendant 10 ans par les pêcheurs avant qu'il ne soit acquis par les RNOB (1987). La dernière vidange du décanteur a été effectuée en 1988. Depuis cette époque, plus aucune pêche et chasse n'ont été autorisées sur la réserve, hormis un piégeage aux rats musqués.

4) Des activités et des nuisances liées au cours d'eau (pollution) et aux voies de communication (nuisances acoustiques, dérangements excessifs, apports de déblais,...).

La voie ferrée Landen-Gembloux au nord du site a été en activité de 1865 à 1961 et son démantèlement complet a été effectué à partir de 1985.

L'Orneau et son affluent, le Rabauby, ont eu leur cours redressé et les rives de l'Orneau ont été empierrées. Ces deux cours d'eau sont extrêmement pollués et très eutrophisés par les rejets domestiques, les eaux de ruissellement des terres cultivées et les rejets industriels (surtout le Rabauby où il n'y a plus une trace de vie).

La plupart de ces activités ont laissé des traces et jouent encore un rôle déterminant dans la physionomie et l'évolution du site. Toutefois, c'est la dernière activité industrielle, la décantation des effluents de la sucrerie, qui a influencé le plus fortement le paysage actuel de la réserve : présence de 300m de digues, d'un plan d'eau d'1ha et de friches périphériques abandonnées depuis de nombreuses années, ce qui a permis la recolonisation forestière (GUILLITTE et al. 1990).

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON, Amicale Européenne de Floristique, Rue Arthur Roland, 61, 1030 Bruxelles.

Date de la dernière modification de la fiche

2013-04-11