Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

121 - Graide

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Graide Village
Communes :Bièvre
Cantonnements DNF :Bièvre
Surface :10.04 ha
Coordonnées :X Lambert : 199500 - Y Lambert : 70510
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site de Graide se localise en Ardenne centrale, dans le bassin de la Haute Lesse, sur le territoire de la commune de Bièvre. Il regroupe un ensemble de prairies et bois résineux compris entre l'ancienne voie vicinale et la route reliant le village de Graide à Graide Station. Les milieux présents y consistent notamment en des prés humides abandonnés à renouée bistorte et reine des prés, incluant des éléments de jonçaies et d'autres végétations hygrophiles, des prairies de fauche peu fertilisés, en des boulaies de colonisation et fourrés de saules. Les terrains faisant partie de la réserve naturelle Natagora - créée en 1991 - comprend également une petite nardaie à arnica. Durant le projet LIFE Papillons actif de 2004 à 2009, plusieurs plantations d'épicéas ont été abattues en vue d'augmenter les potentialités d'accueil du site pour les papillons menacés présents (nacré et cuivré de la bistorte).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Graide10.04 haBIEVRENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Bièvre10.04 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Jean-Marie GRAND-FILS, 14 Gros Fays, 5555 Bièvre

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6642Graide1,34 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon1993J. Huysecom
Alcedo atthisOuiNon2014D. Cavelier
Ardea albaOuiNonHivernant/migrateur2012D. Cavelier
Ciconia nigraOuiOuiTerrain de chasse2015Divers obs.
Cuculus canorusOuiOui2014P. Lighezzolo
Dryocopus martiusOuiNon2016P. Léauté
Lanius collurioOuiNonNicheur (2-3 couples)2017Divers obs.
Lanius excubitorOuiOuiA niché - hivernant/migrateur2012J. Huysecom, D. Cavelier
Locustella naeviaOuiNon1993J. Huysecom
Milvus migransOuiOuiTerrain de chasse2015Divers obs.
Milvus milvusOuiOuiTerrain de chasse2015Divers obs.
Sylvia currucaOuiNon2006
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon1993J. Huysecom
Pelophylax kl. esculentusOuiNon1993J. Huysecom
Rana temporariaOuiNon1993J. Huysecom
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Natrix natrixOuiOui2010P. Lighezzolo, C. Xhardez
Zootoca viviparaOuiNon2011Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura iliaNonNon2014D. Cavelier
Apatura irisNonNon2014P. Lighezzolo
Boloria eunomiaOuiOui2012J. Huysecom, C. Xhardez et al.
Brenthis inoNonNon2010P. Lighezzolo
Callophrys rubiNonNon2012P. Lighezzolo
Issoria lathoniaOuiNon2011D. Cavelier
Lycaena helleOuiOui2016J. Huysecom, C. Xhardez et al.
Lycaena tityrusNonNon2013P. Lighezzolo
Melitaea diaminaNonNon2010P. Lighezzolo
Pyrgus malvaeNonOui2010P. Lighezzolo, C. Xhardez
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Adscita statices2010P. Lighezzolo
Invertébrés - Insectes - Libellules
Ischnura pumilioNonOui2006C. Xhardez
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Coccinula quatuordecimpustulata2017J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Stethophyma grossum2017P. Lighezzolo; J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana1993J. Huysecom
Comarum palustre2017J. Huysecom et al.
Dactylorhiza maculata2013J. Huysecom, D. Cavelier
Dactylorhiza majalis2014J. Huysecom, P. Lighezzolo
Daphne mezereum1993J. Huysecom
Epipactis helleborine2017C. Xhardez, J.-Y. Baugnée
Hydrocotyle vulgaris1993Huysecom J.
Isolepis setacea2016P. Lighezzolo
Listera ovata2009C. Xhardez
Narcissus pseudonarcissus2006J. Huysecom, C. Xhardez
Nardus stricta2006J. Huysecom, C. Xhardez
Persicaria bistorta2017J. Huysecom et al.
Scorzonera humilis2013J. Huysecom, D. Cavelier
Succisa pratensisJ. Huysecom
Viola palustris1993J. Huysecom
Wahlenbergia hederacea1993J. Huysecom

Commentaires sur la faune

Mammifères (données C. Xhardez, 2006): Capreolus capreolus, Vulpes vulpes.

Oiseaux (données J. Huysecom, 1993 + divers obs. 2005-2017): Acrocephalus palustris, Buteo buteo, Carduelis carduelis, Ciconia nigra, Corvus corone, Emberiza citrinella, Erithacus rubecula, Garrulus glandarius, Lanius collurio, Lanius excubitor, Locustella naevia, Milvus migrans, Milvus milvus, Parus ater, Parus major, Parus montanus, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Pica pica, Regulus ignicapillus, Regulus regulus, Sylvia atricapilla, Sylvia communis, Sylvia curruca, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus pilaris, Turdus viscivorus,

Reptiles (données J. Huysecom, 1993; C. Xhardez, 2006; P. Lighezzolo, 2010): Natrix natrix, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données J. Huysecom, 1993; C. Xhardez, 2006; P. Lighezzolo, 2010): Bufo bufo, Rana temporaria, Pelophylax kl. esculentus.

Odonates (données J. Huysecom, 1993 + divers obs. 2005-2017): Aeshna cyanea, Aeshna grandis, Calopteryx splendens, Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Cordulegaster boltonii, Cordulia aenea, Enallagma cyathigerum, Gomphus pulchellus, Ischnura elegans, Ischnura pumilio, Libellula depressa, Orthetrum brunneum, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Sympetrum sanguineum.

Lépidoptères rhopalocères (données J. Huysecom, 1993 + divers obs. 2005-2017): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Apatura ilia, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis paphia, Boloria eunomia, Boloria selene, Brenthis ino, Callophrys rubi, Carcharodus alceae, Celastrina argiolus, Colias croceus, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Issoria lathonia, Lasiommata megera, Leptidea sinapis s.l., Lycaena helle, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea diamina, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Thecla betulae, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Orthoptères (données P. Lighezzolo, 2010; J.-Y. Baugnée, 2017): Chorthippus biguttulus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus fuscus, Omocestus viridulus, Stethophyma grossum, Tetrix undulata, Tettigonia viridissima.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données J. Huysecom, 1993 + divers obs. 2005-2017): Agrostis capillaris, Agrostis stolonifera, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Arnica montana, Arrhenatherum elatius, Athyrium filix-femina, Betula pendula, Betula pubescens, Bidens sp., Caltha palustris, Campanula rotundifolia, Carex nigra, Carex ovalis, Carex pallescens, Carex panicea, Carex pilulifera, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Colchicum autumnale, Comarum palustre, Corylus avellana, Crassula helmsii, Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Dactylorhiza maculata, Dactylorhiza majalis, Daphne mezereum, Deschampsia cespitosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Dryopteris filix-mas, Elymus repens, Epilobium angustifolium, Epilobium ciliatum, Epilobium hirsutum, Epilobium tetragonum, Epipactis helleborine, Equisetum fluviatile, Equisetum sylvaticum, Fagus sylvatica, Filipendula ulmaria, Fragaria vesca, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Galium palustre, Galium saxatile, Galium uliginosum, Geranium robertianum, Glyceria fluitans, Heracleum sphondylium, Holcus lanatus, Holcus mollis, Hydrocotyle vulgaris, Hypericum maculatum, Hypochaeris radicata, Isolepis setaceus, Juncus acutiflorus, Juncus conglomeratus, Juncus effusus, Knautia arvensis, Lathyrus liniifolius, Lathyrus pratensis, Lemna minor, Leucanthemum vulgare, Linaria vulgaris, Listera ovata, Lotus corniculatus, Lotus pedunculatus, Luzula multiflora, Lychnis flos-cuculi, Lycopus europaeus, Lysimachia vulgaris, Mentha arvensis, Molinia caerulea, Mycelis muralis, Myosotis scorpioides, Narcissus pseudonarcissus, Nardus stricta, Persicaria bistorta, Persicaria maculosa, Poa nemoralis, Poa trivialis, Polygonatum multiflorum, Populus tremula, Potentilla erecta, Prunus spinosa, Pteridium aquilinum, Quercus robur, Ranunculus repens, Rubus fruticosus s.l., Rubus idaeus, Rumex acetosa, Salix aurita, Salix caprea, Salix cinerea, Sambucus nigra, Scorzonera humilis, Scrophularia nodosa, Scutellaria galericulata, Senecio ovatus, Sorbus aucuparia, Sparganium erectum, Stachys palustris, Stachys sylvatica, Stellaria alsine, Stellaria holostea, Succisa pratensis, Trifolium repens, Urtica dioica, Viburnum opulus, Vicia cracca, Viola palustris, Wahlenbergia hederacea.

Espèces exotiques

Plantes: Crassula helmsii.

Animaux: Harmonia axyridis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de milieux de grand intérêt botanique, entomologique et ornithologique, représentatifs de cette partie de l'Ardenne : nardaies, prairies de fauche humides et bas-marais acides.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des versants et du fond de vallée, remblayage ou drainage de zones humides, creusement d'étangs de pêche, installation de chalets de vacances...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...
Les creusements d'étang se multiplent particulièrement sur les terrains avoisinant la réserve naturelle et risque de bloquer son extension.

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires ;
- développement et recherche de nouveaux partenariats pour la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif.

Plan de gestion

La gestion vise la conservation des associations végétales présentes. Une attention particulière est portée aux fragments de nardaies. En pratique, la gestion consiste à :
- limiter de la recolonisation forestière déjà fortement avancée à certains endroits. Le débroussaillage a déjà été réalisé sur une partie du site. Le rejet de souches devra y être contrôlé.
- faucher mécaniquement certaines partie du site (avec une motofaucheuse ou un tracteur si cela est possible), de préférence en juillet et avec exportation du foin en dehors de la zone gérée.
- creuser manuellement une ou plusieurs petites mares à des endroits judicieusement choisis, notamment pour soutenir le développement de la végétation des bas-marais ainsi que celui des batraciens.
Une gestion par le pâturage devrait être envisagée à moyen terme sur une partie du site, notamment en vue de préserver l'intérêt botanique des nardaies.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

La réserve naturelle est longée par un chemin communal qui est accessible en permanence et qui surplombe le site. Le public y est informé à l'aide de panneaux didactiques placés par Réserves Naturelles RNOB.

Détails

Description physique

Le site se trouve en Ardenne centrale, au sud-ouest du village de Graide, entre le ruisseau de la Grande Scierie et l'ancienne voie de chemin de fer vicinal qui suivait jadis la vallée et qui a cessé d'être exploitée vers 1950.

Le ruisseau de la Grande Scierie prend le nom de ruisseau de Graide, puis de l'Herbois, puis de l'Almache ou de Gembes, en aval de ce village. Ces ruisseaux font partie du bassin de la Lesse. Ils étaient jadis bordés de prairies de fauche ou même de pâturages dont les parties les plus marécageuses sont aujourd'hui abandonnées. Une grande partie de ces prairies a disparu à la suite de la recolonisation forestière naturelle de la plaine alluviale ou par suite d'enrésinement. Les zones les plus sèches, occupées jadis probablement par des pelouses à Nardus stricta et Festuca filiformis, ont été enrésinées.

Le site se trouve sur les assises inférieures du Gedinnien supérieur (G2a : assise d'Oignies, faciès d'Anloy : schistes bigarrés, grès arkoses). Un peu au sud du site passe la faille d'Opont.

Description biologique

D'après le dossier de demande d'agrément de la réserve naturelle de Graide (1991), on trouve sur le site une mosaïque de groupements végétaux:

- des groupements de bas-marais acides à Comarum palustre, Viola palustris, Hydrocotyle vulgaris, Carex nigra;

- d'anciens drains avec entre autre Wahlenbergia hederacea;

- des prairies humides abandonnées avec Persicaria bistorta, Caltha palustris, Lychnis flos-cuculi, Angelica sylvestris évoluant vers la filipendulaie (Filipendulion) et localement envahies de jonchaies à Juncus acutiflorus (Juncetum acutiflori); ces prairies accueillent deux orchidées, Dactylorhiza maculata et Dactylorhiza majalis;

- des fragments de prairies oligotrophes à Molinia caerulea, Succisa pratensis, Carex panicea,... (Junco-Molinion);

- une pelouse à Nardus stricta, Potentilla erecta, Galium saxatile, Campanula rotundifolia, Arnica montana (Nardo-Galion);

- des fourrés de Cytisus scoparius et de Prunus spinosa, dans les zones les plus sèches, et de Salix aurita et S. cinerea dans les zones les plus humides.

Dans le cadre du projet LIFE Papillons (2004-2009), certaines parcelles situées au sein et en dehors de la réserve naturelle et auparavant occupées par des pessières, ont fait l'objet d'une conversion en prairies humides et landes herbeuses selon les endroits. Certaines coupes plus récentes ont évolué vers des peuplements denses d'Epilobium angustifolium, Rubus idaeus, Sambucus nigra, etc.

Plusieurs petits plans d'eau sont présents sur le site, dont certains sont des étangs d'agréments, plus ou moins artificialisés. Une mare en cours d'assèchement incluse dans la réserve héberge un peuplement étendu de l'invasive Crassula helmsii, petite plante amphibie originaire de Nouvelle-Zélande en pleine extension dans les zones humides de Belgique, où elle constitue une redoutable concurrente pour la flore locale.

Le site de Graide présente un intérêt entomologique particulièrement élevé, notamment en ce qui concerne les papillons de jour, groupe pour lequel on est actuellement le mieux documenté sur le plan local et qui rassemble pas moins de 40 espèces différentes!

Les observations effectuées depuis les années 1990 ont permis d'établir la présence de deux papillons légalement protégés en Région wallonne et spécialisés sur la même plante : il s'agit du nacré de la bistorte (Boloria eunomia) et du cuivré de la bistorte (Lycaena helle), le second étant en outre une espèce d'intérêt communautaire, à l'origine du classement de ce secteur comme zone Natura 2000.

Outre ces deux éléments fauniques remarquables, dont l'habitat a fait l'objet de travaux de restauration dans le cadre du projet LIFE Papillons, plusieurs autres espèces intéressantes ont été signalées ces dernières années, comme le damier noir (Melitaea diamina), le petit nacré (Issoria lathonia), le petit mars changeant (Apatura ilia), etc.

On a également signalé une quinzaine d'espèces d'odonates sur le site, de même qu'une dizaine d'orthoptères, dont le criquet ensanglanté (Stethophyma grossum), typique des prairies humides à joncs de l'Ardenne et de la Lorraine.

Les landes herbeuses sont fréquentées notamment par la coccinule (Coccinula quatuordecimpustulata), une coccinelle peu banale et très localisée en Région wallonne.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris : La vallée était jadis occupée par des prairies de fauche.

Biblio

, 1991, Demande de subvention 1990 pour la réserve naturelle de Graide., Dossier n°10, 23 pages.
, 1992, Projet Haute Lesse. Déjà quatre réserves., Réserves naturelles, 1992/1.
, 1970, Recherches sur l'écosystème forêt. Série E : Forêts de Haute-Belgique. Contribution n°7. Phytogéochimie de deux biotopes alluviaux du bassin de la Lesse ardennaise., Bulletin de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, 46 : 18 pages.
, 1970, Recherches sur l'écosystème forêt. Série E : Forêts de Haute-Belgique. Contribution n°10. Biomasse, productivité et phytogéochimie de la végétation riveraine d'un ruisseau ardennais (Ruisseau de Gembes, à Daverdisse, Ardenne Luxembourgeoise). II. Aperçu phytogéochimique., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 46 : 383-396.
, 1961, En Haute-Lesse., Parcs nationaux, 16 : 7-13.
, 1972, Biomasse, productivité et phytogéochimie de la végétation riveraine d'un ruisseau ardennais (Ruisseau de Gembes à Daverdisse, Ardenne Luxembourgeoise). Contribution n°4 : Problèmes liés à un projet de barrage sur la Lesse., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 105 : 378-379.
, 1973, Flore et végétation d'une vallée ardennaise. L'Almache ou ruisseau de Gembes, entre Gembes et Daverdisse (province de Luxembourg, Belgique)., Les Naturalistes belges, 54 : 116-129.
, 1970, Flore et végétation d'une vallée ardennaise. La vallée de la Houille dans la région de Felenne (province de Namur, Belgique)., Les Naturalistes belges, 51 : 516-551.
, 1972, Flore et végétation d'une vallée ardennaise. La vallée de la Houille de Felenne à Vencimont (province de Namur, Belgique)., Les Naturalistes belges, 53 : 449-463.
, 1964, Flore et végétation d'une vallée ardennaise. L'Our, affluent de la Haute Lesse., Les Naturaliste belges, 45 : 2-23.
, 1970, Recherches sur l'écosystème forêt. Série E : Forêts de Haute-Belgique. Contribution n°9. Biomasse, productivité et phytogéochimie de la végétation riveraine d'un ruisseau ardennais (Ruisseau de Gembes à Daverdisse, Ardenne Luxembourgeoise). I. Aperçu sur les sols, la végétation et la biomasse de la strate au sol., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 103 : 355-382.
, 2001, Gestion des milieux semi-naturels et restauration des populations menacées de papillons de jour., Ministère de la Région Wallonne, Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement, Travaux n° 25, 125 pp.
, 1991, Un nouveau projet d'achat : la Haute Lesse., Réserves Naturelles, 13 : 36-38.
, 1972, Recherches sur l'écosystème forêt. Série E : forêts de Haute-Belgique. Contribution n°15. Biomasse, productivité et phytogéochimie de la végétation riveraine d'un ruisseau ardennais (Ruisseau de Gembes à Daverdisse, Ardenne Luxembourgeoise). II. Aperçu sur la biomasse et la productivité de la strate ligneuse d'une île de la Mache., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 105 : 309-319.
, 1961, La forêt en Haute-Lesse., Parcs Nationaux, 16 : 23-30.
, 1961, Les paysages de la Haute-Lesse et leurs types de végétation., Parcs nationaux, 16 : 30-39.
, 1970, Esquisse d'une description botanique de l'Ardenne., Acta Bot. neerl., 19 : 216-226.
, 1961, Géologie et géomorphologie de la Haute Lesse., Parcs nationaux, 16 : 13-22.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA

Date de la dernière modification de la fiche

2017-07-22