Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1219 - Carrière et pelouse du Tienne de Merlemont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Tienne de Merlemont / Carrière 'Les Abreuvoirs'
Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :38.50 ha
Coordonnées :X Lambert : 168127 - Y Lambert : 95940
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le Tienne de Merlemont fait partie du massif de l'anticlynal de Philippeville. Il s'étire d'est en ouest sur près de 2 km, entre le lieu-dit 'Malplaque' et le village de Merlemont. Ce coteau est traversé par une voie ferrée désaffectée d'un grand intérêt biologique (présence de l'orme lisse Ulmus laevis et de plusieurs espèces de reptiles) et actuellement en grande partie entamé par deux carrières, une petite carrière de marbre rouge aujourd'hui désaffectée et une grande carrière de dolomie exploitée par la s.a. Dolomies de Merlemont. Cette dernière consiste en une excavation creusée sur environ 1km et profonde d'une vingtaine de m. Les fronts d'exploitation sont globalement fort irréguliers, avec des éboulements locaux, mais également des secteurs abrupts; ces falaises servent de site de nidification pour le hibou grand-duc (Bubo bubo). Le fond de la fosse, en cours de colonisation par les ligneux, est plus ou moins humide selon les endroits, avec des mares temporaires où l'on note la reproduction du rare crapaud calamite (Bufo calamita). À l'extrémité occidentale s'étend un reliquat de pelouse dolomitique, témoin de la végétation qui couvrait jadis le versant avant l'ouverture des carrières. Il s'agit d'un type de pelouse devenu très rare, et très riche du point de vue biologique. On y rencontre de nombreuses orchidées, dont le très typique orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis), des papillons très menacés tel le damier aurélie (Mellicta aurelia) et bien d'autres insectes encore. L'endroit, très sec et ensoleillé convient également très bien à une faune reptilienne remarquable.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H1 - Massif de Philippeville

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Merlemont38.5 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville38.5 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Philippeville.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

S.A. Dolomies de Merlemont.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Bubo buboOuiOuiNicheurM. Lambert
Charadrius dubiusOuiNonNicheur1988Jacob & Fouarge (1992)
Columba oenasOuiNonNicheurM. Lambert
Hippolais polyglottaOuiNonNicheurM. Lambert
Serinus serinusOuiOuiNicheurM. Lambert
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonReproduction2012Div. obs.
Bufo calamitaOuiOuiReproduction2012Div. obs.
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNonprésence2004CGraitson (2005)
Coronella austriacaOuiOui2004Graitson (2005)
Natrix natrixOuiOuiM. Lambert
Vipera berusOuiOui1995?M. Lambert
Zootoca viviparaOuiNon2004Graitson (2005)
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNonprésence1998A. Remacle
Argynnis adippeNonOui1 ex.1999J.-Y. Baugnée
Argynnis aglajaNonOui5 ex.1993G.T. Lycaena (obs. J. Hecq)
Callophrys rubiNonNon2000E. Graitson
Coenonympha arcaniaNonOuiprésence1998A. Remacle
Cupido minimusNonNonprésence1998A. Remacle
Erynnis tagesNonNon1 ex.1996J.-Y. Baugnée
Hamearis lucinaNonOui5 ex.2000E. Graitson
Lasiommata maeraNonOui1 ex.1994G.T. Lycaena (obs. A. Keymeulen)
Leptidea sinapisNonNonprésence1998CA. Remacle
Melanargia galatheaNonNonG.T. Lycaena
Melitaea athaliaOuiOui3 ex.1993CG.T. Lycaena (obs. J. Hecq)
Melitaea aureliaOuiOuiDisparu1993AG.T. Lycaena (obs. J. Hecq)
Plebeius agestisNonNon2000E. Graitson
Polyommatus coridonNonOui20 ex.1999J.-Y. Baugnée
Pyrgus malvaeNonOui40 ex2000E. Graitson
Satyrium pruniNonNon1-2 ex.1994G.T. Lycaena (obs. A. Keymeulen)
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria2004Ch. Steeman
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cetonia aurata1 ex.1996J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris1999J.-Y. Baugnée
Panagaeus bipustulatus1 ex.J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Coccinella quinquepunctata1 ex.1999G.T. Coccinula (stage Jeunes & Nature)
Harmonia quadripunctata1 ex.1999G.T. Coccinula (stage Jeunes & Nature)
Myrrha octodecimguttata4 ex.1999G.T. Coccinula (stage Jeunes & Nature)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Gomphocerippus rufus6 ex.1999J.-Y. Baugnée
Metrioptera bicolor1999J.-Y. Baugnée
Myrmeleotettix maculatus10 ex.1999J.-Y. Baugnée
Oedipoda caerulescens5 ex.1996J.-Y. Baugnée
Omocestus rufipes1996J.-Y. Baugnée
Phaneroptera falcata2 ex.1996J.-Y. Baugnée
Stenobothrus lineatus2 ex.1998J.-Y. Baugnée
Tetrix tenuicornis1 ex.1996J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum1996J.-Y. Baugnée
Colletes cunicularius10 ex.1998J.-Y. Baugnée
Osmia aurulenta5 ex.1996J.-Y. Baugnée
Osmia bicolor3 ex.1996J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Oncochila simplex1999J.-Y. Baugnée
Phymata crassipes1999J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi1999J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Catapodium rigidumTrès localisé.1998A. Remacle
Centaurium erythraea1998A. Remacle
Cephalanthera damasonium
Dactylorhiza fuchsii5 pieds1998A. Remacle
Daphne mezereum3 pieds.1996A. Remacle
Epipactis atrorubensUne dizaine de pieds1998A. Remacle
Epipactis helleborine1999
Gentianella germanica1996 J.-Y. Baugnée
Neottia nidus-avis10-15 pieds (talus du chemin de fer)1994E. Graitson
Ononis repens
Ophrys apifera5 pieds1998A. Remacle
Orchis mascula1999
Orchis ustulata
Podospermum laciniatum?1980J. Duvigneaud
Tamus communis1996J.-Y. Baugnée
Teucrium botrys1999J.-Y. Baugnée
Ulmus laevisO. Guillitte

Commentaires sur la faune

Avifaune : plusieurs espèces remarquables comme le hibou grand-duc (Bubo bubo), le pigeon colombin (Columba oenas), le serin cini (Serinus serinus) et l'hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta) sont des nicheurs réguliers. Le petit gravelot (Charadrius dubius) a niché au moins en 1988 dans le fond de la carrière.

Batraciens : on note dans la carrière la reproduction d'une espèce en danger, le crapaud calamite (Bufo calamita), ainsi que la présence du crapaud accoucheur (Alytes obstetricans).

Reptiles : intérêt exceptionnel du fait de la présence du lézard des murailles (Lacerta muralis), du lézard vivipare (Lacerta vivipara), de l'orvet (Anguis fragilis) et des trois espèces de serpents: la vipère péliade (Vipera berus), la coronelle lisse (Coronella austriaca) et la couleuvre à collier (Natrix natrix).

Insectes : le site abrite une entomofaune extrêmement diversifiée et riche, laquelle devrait néanmoins faire l'objet de recherches plus poussées à l'avenir. Plusieurs espèces très menacées en Belgique y forment des populations remarquables. Pour les groupes dont les données sont disponibles, les éléments les plus remarquables sont cités ci-dessous :

- Orthoptères: le gomphocère roux (Gomphocerippus rufus), la decticelle bicolore (Metrioptera bicolor), l'oedipode bleue (Oedipoda caerulescens ) (espèce protégée), le criquet noir-ébène (Omocestus rufipes), le phanéroptère commun (Phaneroptera falcata), le criquet de la palène (Stenobothrus lineatus), le tétrix des carrières (Tetrix tenuicornis).

- Lépidoptères rhopalocères: plus de 40 espèces recensées, dont le damier aurélie (Mellicta aurelia), papillon en situation critique (liste rouge de Goffart & De Bast, 2000) formant ici une de ses dernières populations wallonnes; s'y joignent deux espèces en danger: le damier athalie (Mellicta athalia) et la petite violette (Clossiana dia), ainsi que diverses autres espèces vulnérables: le moyen nacré (Argynnis adippe), le grand nacré (Argynnis aglaja), le collier de corail (Aricia agestis), le céphale (Coenonympha arcania), l'argus frêle (Cupido minimus), la lucine (Hamearis lucina), le bleu nacré (Lysandra coridon) et le thécla du coudrier (Satyrium pruni).

- Coléoptères: présence de la cétoine dorée (Cetonia aurata) (espèce protégée), la cicindèle champètre (Cicindela campestris), la coccinelle des cîmes (Myrrha 18-guttata), la coccinelle arlequin (Harmonia 4-punctata), la coccinelle à 5 points (Coccinella 5-punctata) et du carabe Panagaeus bipustulatus.

- Hyménoptères Aculéates: présence d'espèces localisées ou menacées comme les abeilles sauvages Anthidium punctatum, A. oblongatum, Osmia aurulenta, O. bicolor, Colletes cunicularius, la guêpe sociale Polistes biglumis, et d'autres espèces plus fréquentes (Ammophila sabulosa, Odynerus spinipes,...).

- Hétéroptères: présence de la remarquable punaise guitare (Phymata crassipes).

Commentaires sur la flore

Les pelouses dolomitiques sont bien connues pour leur grande richesse floristique, notamment en orchidées. Celles du Tienne de Merlemont étaient célèbres à cet égard mais il n'en subsite actuellement que des surfaces assez réduites à l'extrémité ouest (à conserver à tout prix!). Le site abrite encore cependant diverses plantes remarquables.
- Espèces protégées : l'orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis), l'érythrée petite centaurée (Centaurium erythraea), l'orchis mâle (Orchis mascula), l'orchis brulé (Orchis ustulata), le céphalanthère des montagnes (Cephalanthera damasonium), l'orchis tacheté des bois (Dactylorhiza fuchsii), le bois gentil (Daphne mezereum), l'épipactis brun rouge (Epipactis atrorubens), l'épipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine), la néottie nid d'oiseau (Neottia nidus-avis), l'ophrys abeille (Ophrys apifera), le tamier (Tamus communis).
- Autres espèces rares ou intéressantes sur le plan régional : la catapode rigide (Catapodium rigidum), la gentiane d'Allemagne (Gentianella germanica), l'épervière tachée (Hieracium maculatum), l'hippocrépide fer à cheval (Hippocrepis comosa), l'alsine à feuilles ténues (Minuartia hybrida), la bugrane rampante (Ononis repens), le podosperme lacinié (Podospermum laciniatum), la germandrée botryde (Teucrium botrys), l'orme lisse (Ulmus laevis)...

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation des derniers fragments de pelouses dolomitiques de la région et d'une ancienne carrière constituant un site de reproduction important pour le crapaud calamite. Protection des nombreuses autres espèces rares (orchidées, papillons,...) qui y ont trouvé refuge.

Menaces

'Les dernières pelouses dolomitiques encore intactes, côté village, sont très vulnérables car de surface réduite ! Elles s'embroussaillent rapidement (aubépines,...) et le tapis herbacé, dominé par le brome érigé et le brachypode penné, devient de plus en plus dense. Il s'agit donc d'un site très menacé, à protéger d'urgence ! La petite pelouse rase voisine du cimetière voit se dérouler chaque année le grand feu du Carnaval; elle subit de la sorte un intense piétinement et souffre du dépôt de débris divers. De plus, des motos 'vertes' circulent régulièrement sur les sentiers (et en dehors!).
En ce qui concerne la carrière, la partie la plus orientale de l'excavation a déjà été partiellement remblayée et porte une friche pionnière assez richement fleurie. Par endroit, les premiers signes de la recolonisation forestière sont annoncés par les saules marsaults. Afin d'assurer le maintien des espèces sensibles (crapaud calamite, e.a.), il faut absolument éviter le comblement du reste de la carrière et éviter toute plantation artificielle.
Une menace pèse également sur l'ancienne voie ferrée, qui est inscrit dans un projet de RAVeL. Il s'agit en effet d'un site de grand intérêt herpétologique et entomologique, abritant plusieurs espèces légalement protégées.
'

Recommandations

- La protection des pelouses dolomitiques subsistantes, à l'ouest de la carrière, doit être une priorité; il faudrait prévoir assez rapidement leur gestion, en particulier la fauche du tapis herbacé et le débroussaillement des massifs arbustifs. Ces gestions doivent tenir comptent de la présence de la population du damier aurélie, un papillon en situation critique dans nos régions (voir avis de P. Goffart).
- La carrière devrait être laissé en état après l'exploitation, afin de permettre une colonisation spontanée de la flore et de la faune. En effet, l'intérêt des carrières désaffectées non remblayées a été maintes fois démontré, notamment en ce qui concerne les amphibiens, les reptiles et les Hyménoptères.
- Le passage du RAVeL devrait exclu sur ce tronçon !

Plan de gestion

Aucun plan de gestion n'est disponible.

Accès du public

Accès toléré sur la pelouse (côté cimetière). Accès interdit dans la carrière, dont une partie est encore en exploitation.

Détails

Description physique

Le site s'étend à l'est du village de Merlemont sur un versant exposé au sud d'une longueur de 2 km. Il est bordé au nord par un plateau cultivé, au sud par une ancienne voie ferrée, les infrastructures des 'Dolomies de Merlemont' et la route joignant la chaussée de Givet au village de Merlemont, à l'ouest enfin par la Rue des Orchidées et un bois. À l'extrémité occidentale subsiste actuellement une portion de coteau préservée qui porte une végétation relique de pelouse dolomitique. Son extrémité orientale jouxte la route Philippeville-Givet. La plus grande partie du versant est aujourd'hui entaillée de carrières désaffectées ou encore en activité. La carrière dite du Tienne de Merlemont (Na/581/23) a permis l'extraction de dolomies du frasnien, qui continue dans une partie de l'excavation. Vers l'est, la carrière de l'Abreuvoir (Na/581/40), plus ancienne, a été ouverte sur un filon de marbre; la fosse d'extraction est maintenant occupée en partie par un étang, en partie par un boisement pionnier. L'ensemble du site est globalement propre. Un tas de ferrailles est signalé sur le replat pierreux du fond de carrière. Des dépôts divers (planches...) sont assez réguliers sur la pelouse du cimetière.

Description biologique

La pelouse dolomitique de Merlemont est dominée par le brome érigé (Bromus erectus). Par endroits apparait également des plages plus ou moins étendues de brachypode penné (Brachypodium pinnatum). Son intérêt botanique est très grand et on y rencontre de nombreuses orchidées : orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis), orchis brulé (Orchis ustulata), epipactis brun rouge (Epipactis atrorubens), ophrys abeille (Ophrys apifera), etc. ainsi diverses autres plantes typiques comme la centaurée scabieuse (Centaurea scabiosa), la gentiane d'Allemagne (Gentianella germanica), l'hippocrépide fer à cheval (Hippocrepis comosa), etc. Ce biotope constitue également le refuge pour une grande quantité d'insectes rares, en particulier parmi les papillons de jour, les hyménoptères et les Orthoptères.
Dans la carrière, les ligneux qui colonisent l'excavation sont surtout représentés par des espèces pionnières: Salix caprea, Salix sp. (fond), Betula pendula, Populus tremula, Cytisus scoparius, Clematis vitalba,...; Rubus sp.
Dans le fond de la dépression, la végétation herbacée est notamment composée de Helleborus foetidus (replat pierreux), Ranunculus repens, Barbarea vulgaris, Potentilla anserina, Lotus corniculatus, Vicia cracca, Trifolium repens, T. campestre, Euphorbia cyparissias, Linum catharticum, Centaurium erythraea, Prunella vulgaris, Origanum vulgare, Hieracium maculatum (station importante), Hieracium pilosella, Centaurea (Jacea) sp., Crepis biennis, Leucanthemum vulgare, Senecio jacobaea, S. erucifolius, Picris hieracioides, Leontodon saxatilis, L. autumnalis, Carex flacca, diverses poacées dont Arrhenatherum elatius, Calamagrostis epigejos, Alopecurus myosuroides, Poa compressa, Holcus lanatus, Dactylis glomerata et Vulpia myuros, Ophrys apifera (5 pieds groupés), Dactylorhiza fuchsii (5 pieds). Au niveau des zones humides, on a relevé: Typha latifolia, Juncus inflexus, J. effusus, J. articulatus, J. conglomeratus, Epilobium hirsutum, Potentilla anserina, Carex flacca,...
Sur les falaises et talus poussent Rumex scutatus, Sedum acre, Anthyllis vulneraria, Lotus corniculatus (abondant), Echium vulgare, Origanum vulgare, Carlina vulgaris, Hieracium murorum, H. lachenalii, H. maculatum, Senecio erucifolius, Mycelis muralis, Artemisia vulgaris, Arrhenatherum elatius,...
Sur les bordures supérieures (bordures nord et sud-est non prospectées) ont été recensées: Minuartia hybrida (petit replat occidental), Silene vulgaris, Arenaria serpyllifolia, Rumex scutatus, Hypericum hirsutum, Viola hirta, Helianthemum nummularium, Lepidium campestre, Erophila verna, Sedum acre, Sanguisorba minor, Potentilla reptans, Lotus corniculatus, Anthyllis vulneraria (abondant par endroits), Astragalus glycyphyllos, Ononis repens, Trifolium dubium, T. campestre, Medicago lupulina, Epilobium angustifolium, Euphorbia cyparissias, Linum catharticum, Pastinaca sativa, Convolvulus arvensis, Echium vulgare, Origanum vulgare, Acinos arvensis, Sambucus ebulus, Erigeron acer, Carlina vulgaris, Hieracium pilosella, H. lachenalii, H. maculatum, Centaurea scabiosa, Crepis capillaris, C. biennis, Leucanthemum vulgare, Achillea millefolium, Senecio jacobaea, Inula conyzae, Carduus nutans, Tanacetum vulgare, Tussilaga farfara, Eupatorium cannabinum, Tragopogon pratensis, Carex flacca, Brachypodium pinnatum, Catapodium rigidum (assez abondant sur un replat vers l'ouest), Epipactis atrorubens (± 10 pieds vers l'ouest), etc.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: vastes pelouses dolomitiques ayant servi de parcours pastoral.
Ancien exploitant: s.a. Dolomies de Merlemont.
Matériau(x) extrait(s): dolomie.
Référence sur carte DPPGSS: Merlemont 1.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: ?
Fin: extraction arrêtée.
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: excavation laissée en l'état.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx) - Marc LAMBERT (rue des jardins, 26, 5660 Mariembourg). - J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).