Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

140 - Les Marionville

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Quaregnon, Saint-Ghislain
Cantonnements DNF :Mons
Surface :93.40 ha
Coordonnées :X Lambert : 112145 - Y Lambert : 127443
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site de Marionville se situe dans la vallée de la Haine, juste au nord de l'autoroute E42 et à l'est du village de Tertre. Il se compose d'un plan d'eau central eutrophe (± 11 ha), à ceintures de roselières à Phragmites australis et Typha latifolia, encadrées de saulaies, et avoisiné de nombreuses petites mares. Il s'agit d'une zone humide relictuelle enchâssée au sein d'un secteur très urbanisé et industrialisé. On y observe plusieurs espèces rarissime, notamment une petite plante aquatique 'carnivore', l'utriculaire en selle (Utricularia vulgaris), ainsi que le laiteron des marais (Sonchus palustris). Le Goéland cendré (Larus canus), le tadorne de Belon (Tadorna tadorna), la Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) sont quelques-uns des oiseaux nicheurs remarquables du site.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E0 - Sillon sambro-Mosan
  • E1 - Basse-Haine

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Baudour25.63 haSAINT-GHISLAINHAINAUT
Quaregnon31.59 haQUAREGNONHAINAUT
Saint-Ghislain33.77 haSAINT-GHISLAINHAINAUT
Tertre2.42 haSAINT-GHISLAINHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons93.4 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

IDEA (Association Intercommunale pour le Développement écologique et l'Aménagement des régions du Centre et du Borinage), rue des Pâturages 74, 7390 Quaregnon.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

Philippe Maton-Duez, rue Louis Caty 51, 7390 Quaregnon. Tél. : 065/78.44.62.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6623Les Marionville43,54 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Eliomys quercinusOuiNon
Micromys minutusNonNon
Neomys fodiensOuiNon
Putorius putoriusNonNon
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus schoenobaenusOuiOuiNicheur (1 canton)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Acrocephalus scirpaceusOuiNonNicheur (max. 72 cantons)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Anas clypeataOuiOuiNicheur (max. 1 canton)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Anas creccaNonOui
Anas querquedulaOuiOui
Anas streperaOuiNonNicheur (max. 2 cantons)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Aythya fuligulaOuiNonNicheur
Cettia cettiOuiNonNicheur (max. 10 cantons)2005AA. Derouaux, H. Dufourny
Circus aeruginosusOuiOui
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur (max. 4 cantons)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Gallinago gallinagoOuiOui
Ixobrychus minutusOuiOuiNicheur (1 canton)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Larus canusOuiOuiNicheur
Locustella naeviaOuiNonNicheur (max. 11 cantons)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Luscinia svecicaOuiNonNicheur (max. 22 cantons)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Podiceps cristatusOuiNon
Rallus aquaticusOuiNonNicheur (max. 22 cantons)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Saxicola torquatusOuiNonNicheur
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur
Tadorna tadornaOuiNon
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon2015Div. observ, Dupriez P.
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2015Div. observ, Dupriez P.
Lissotriton vulgarisOuiNon2015Div. observ, Dupriez P.
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2015Div. observ, Dupriez P.
Rana temporariaOuiNon2015Div. observ, Dupriez P.
Triturus cristatusOuiOui2015DDupriez P
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNonPopulation relictuelle2015Div. observ, Dupriez P.
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea2015Dupriez P.
Centaurium pulchellum2015Dupriez P.
Ceratophyllum demersum2010Div. observ, Dupriez P.
Myriophyllum spicatum2010Div. observ, Dupriez P.
Potamogeton pectinatus2010Div. observ, Dupriez P.
Potamogeton pusillus
Sonchus palustris2015Div. observ, Dupriez P.
Typha angustifolia2010Div. observ, Dupriez P.
Utricularia vulgaris2010Div. observ, Dupriez P.

Commentaires sur la faune

Les mammifères les plus intéressants sont Micromys minutus, Neomys fodiens, Eliomys quercinus. On trouve également des carnivores tels Vulpes vulpes, Mustela putorius, M. erminea, M. nivalis.

L'intérêt majeur de cette réserve est constitué par la richesse extraordinaire en oiseaux qui y nichent, qui y hivernent ou qui y passent plus ou moins occasionnellement. En tout 193 espèces y ont été notées et près de 70 espèces y ont été baguées (voir liste dans dossier de demande d'agrément).

- C'est un site d'importance internationale car c'est un lieu de reproduction de la gorgebleue (Luscinia svecica cyanecula), un important relais migratoire et une zone d'hivernage pour de nombreuses espèces d'oiseaux.
- C'est un site de reproduction d'espèces d'oiseaux menacés à l'échelle régionale (Anas crecca, A. querquedula, Saxicola torquata, Acrocephalus schoenobaenus).

Parmi les nicheurs, on retiendra en outre particulièrement Podiceps cristatus, Tachybaptus ruficollis, Aythya fuligula, Tadorna tadorna, Circus aeruginosus (niche dans les marais de Douvrain, a tenté de nicher aux Marionville), Larus canus (seul site de nidification avec Obourg).

Rana gr. esculenta, R. temporaria, Bufo bufo, Triturus vulgaris, T. alpestre sont présents ainsi qu'une population relictuelle de Lacerta vivipara.

Esox lucius, Abramis brama, Rutilus rutilus, Tinca tinca, Italurus melas, Pungitius pungitius nagent dans les étangs.

Les mollusques sont représentés par de nombreuses espèces, mais assez communes (LOUIS, 1988).

Les araignées groupent quelques espèces très rares.

Parmi les insectes, les espèces les plus marquantes sont Prosopis cornuta, Ectemnius cephalotes (Hyménoptères), Ranatra linearis (Hétéroptères), Olistophus rotundatus, Hygrobia tarda (Coléoptères).

Commentaires sur la flore

Sonchus palustris, en légère progression récente dans notre pays.

Espèces exotiques

Aster div sp., Azolla filiculoides, Buddleia davidii, Crassula helmsii, Prunus serotina, Senecio inaequidens,

Conservation

Objectifs de conservation

Protection du patrimoine naturel des marais et étangs dans une région très gravement dégradée.

Menaces

Pollution de la Gronde et de la Rivièrette. L'état de ces deux ruisseaux alimentant partiellement le site est extrêmement alarmant. Dans l'étang principal, où cette pollution organique est diluée par le volume d'eau, il se produit néanmoins une forte eutrophisation qui exclut toute apparition d'espèces animales ou végétales sensibles. Par contre, il en résulte une très forte concentration en canards plantonophages.

Recommandations

L'extension de la réserve est prévue et souhaitable.

Plan de gestion

Des travaux sont prévus (collaboration entre IDEA et RNOB) qui comporteront la construction d'une station de relèvement, la pose de conduites de refoulement et d'assainissement et de démergement, le maintien d'une alimentation de la réserve par un déversoir sur la Gronde et la suppression de la station de Saint-Ghislain-Nord, grâce à la pose d'un collecteur vers la station existante de Tertre-Est. La future station collectera les eaux usées actuellement déversées dans la Gronde et la Riviérette et les refoulera vers la station dépuration de Wasmuël. Ces travaux contribueront à l'amélioration de la qualité des eaux du marais.
Un plan de gestion existe. Il prévoit :
- le contrôle du niveau de l'eau pour éviter la destruction des ceintures de végétation et d'éventuelles inondations de caves;
- l'entretien des végétations de ceinture (fauchage, arrachage des saules);
- le suivi de l'évolution de la végétation et de l'avifaune des remblais;
- la pose de nichoirs; la création de sites favorables à la nidification du goéland cendré et de perchoirs.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site se trouve dans la vallée de la Haine qui coule dans une large plaine alluviale en pente très faible du nord vers le sud. Il s'étend principalement sur les alluvions de la Haine dont l'épaisseur varie de 2 à 8m et qui sont formées de cailloutis fluviatiles, de sables boulants, de silts tourbeux et de tourbe. Au nord, il repose sur des sables tertiaires du Landénien, d'une épaisseur de 30m, sous lesquels on rencontre les craies du Crétacé. Dans son ensemble, le bassin de la Haine est soumis à des affaissements de terrain dus d'une part aux pompages et à l'effondrement de galeries de mines de charbon, d'autre part à la subsidence généralisée du bassin de Mons (dissolution d'évaporites, phénomènes karstiques,...).

Le site est constitué d'un grand étang d'une superficie d'environ 15ha, alimenté par la Gronde et la Riviérette; d'une série de petits étangs (6), isolés les uns des autres et de l'étang principal; de remblais.

Divers analyses d'eau ont montré que :
- la Gronde et la Riviérette qui alimentent au moins partiellement le marais sont fortement polluées et sont quasi biologiquement mortes;
- les petits étangs ont une eau de plus ou moins bonne qualité, le Grand Etang étant, lui, très eutrophisé.

D'autre part, le niveau de l'eau fluctue et a tendance à augmenter probablement à la suite de nouveaux effondrements de terrain.

Statuts de protection :
une partie des parcelles RNOB est agréée, l'ensemble du site est une zone noyau de la ZPS de la vallée de la Haine et est affectée en zone naturelle au plan de secteur.

Description biologique

La végétation est quasi absente du Grand Etang, trop pollué. Dans et autour des petits étangs on observe :
- une végétation aquatique non enracinée avec Lemna minor, Lemna trisulca, Utricularia vulgaris,... (Lemnion), dans laquelle prend place Azolla filiculoides, petite fougère flottante d'origine néotropicale ;
- une végétation aquatique flottante enracinée à Potamogeton crispus, P. pectinatus, P. panormitanus, Ceratophyllum demersum, Myriophyllum spicatum, Ranunculus aquatilis,... (Parvopotamion);
- des fragments de roselières à Phragmites australis (Phragmition), à Typha latifolia et Typha angustifolia (Typhetum) et des fragments de magnocariçaies à Carex riparia et Carex acutiformis (Magnocaricion). On y trouve une espèce très rare, Sonchus palustris.
Des lambeaux de prairies et de pâturages à l'abandon sont occupés par une mégaphorbiaie eutrope formée d'espèces banales.
La végétation des remblais est encore jeune et est en pleine évolution.
Des boisements composés d'espèces pionnières (Salix div. sp., Betula pendula) commencent à envahir le site.
Une étude des oiseaux nicheurs des Marionville a été menée entre 2002 et 2005 dans le cadre du Projet Life 'Avifaune des roselières de la vallée de la Haine' (DEROUAUX et al., 2008). Durant cette période, plusieurs espèces remarquables ont été notées:
- le blongios nain (Ixobrychus minutus) avec 1 couple nicheur;
- le canard chipeau (Anas strepera) avec 0-2 couples nicheurs;
- le canard souchet (Anas clypeata) avec 1 couple nicheur;
- le râle d'eau (Rallus aquaticus), avec 17-22 cantons;
- la gorgebleue à miroir (Luscinia svecica), avec 15-22 cantons;
- la bouscarle de Cetti (Cettia cetti), avec 10 cantons;
- la locustelle tachetée (Locustella naevia), avec 4-11 cantons;
- le phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), avec 1 canton;
- la rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), avec 54-72 cantons;
- le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), avec 4 cantons.
On y observe également en hiver ou lors des migrations le grand butor (Botaurus stellaris), le blongios nain (Ixobrychus minutus), le busard des roseaux (Circus aeruginosus), la rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus), la locustelle luscinoïde (Locustella luscinioides), etc.

Monument naturel

Etangs.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

A l'époque de Ferraris, le site et ses abords étaient occupés par des mouillères qui étaient sans doute déjà fauchées et pâturées sur le regain. Ces prairies humides étaient régulièrement inondées par des crues de la Haine. Fauchage et pâturage traditionnels se poursuivirent jusqu'au milieu du XIXe siècle. Peu après la deuxième guerre modiale, se produisirent les tassements artificiels ou naturels (voir 30) qui entraînèrent l'apparition de cuvettes d'effondrement et la naissance d'étangs sur une étendue de plusieurs centaines d'hectares. La végétation palustre et les animaux liés à ce type de milieu colonisèrent alors le site. Cependant, au fur et à mesure de leur apparition, ces marais furent détruits, surtout par remblayage, de telle sorte que seuls les marais de Douvrain et des Marionville subsistèrent.

Biblio

, 1981, La nidification du Goéland cendré (Larus canus) dans la vallée de la Haine de 1970 à 1980., Aves, 18 (3-4): 97-107.
, 1992, Bassin de la Haine : bilan de 4 années d'action des RNOB., Réserves naturelles, 1992/1 : 5-8.
, 1988, Convention d'étude de la légende des prescriptions "vert-clair" - zones naturelles - au plan de secteur., Les Naturalistes de Mons-Borinage, 212 pp.
, 1988, Apparition récente de Sonchus palustris L. dans le bassin de la Haine, l'Entre-Sambre-et-Meuse et le Nord de la France., Natura Mosana, 41 : 1-4.
, 1991, Demande d'agrément 1991 pour la réserve naturelle des Marionville., Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, dossier n° 1, 95 pp.
, 1987, La réserve RNOB Les Marionville à Quaregnon et à Saint-Ghislain., Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, rapport interne, 40 pp.
, 1989, Management case study: the management of reedbeds for birds., RSPB, 78 pp.
, 1986, Les plus belles réserves naturelles de Belgique., Reader's Digest, Bruxelles, 304 pp.
, 1985, Protection et gestion écologique des zones humides dans la région transfrontalière du bassin de la Haine et de la Scarpe., Rapport au Service de l'environnement et de la protection des consommateurs de la Commission des Communautés Européennes, GIREA, 520 pp.
, 1974, Nouvelles nidifications du Goéland cendré (Larus canus) en Hainaut., Aves, 11: 193.
, 1989, Protection et gestion écologique des zones semi-naturelles dans la région frontalière du bassin de la Haine et de la Scarpe., Les Naturalistes belges, 70 : 33-62.
, 1990, Contribution à l'étude de la Gorgebleue à miroir blanc (Luscinia svecica cyanecula). Population et habitats en Wallonie., Région Wallonne, Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement. Conservation de la Nature. Travaux, n° 16, 84 pp.
, 2008, Avifaune des roselières du bassin de la Haine., Aves, 45 (4): 193-216.
, 1985, Contribution à l'étude des arthropodes aquatiques des basses vallées de la Haine et de la Scarpe. Impact de diverses pollutions sur cette faune., Natura Mosana, 38 : 138-145.
, 1985, Etude écologique d'étangs de la vallée de la Haine., Travail de fin d'études, I.U.T. de Tours et C.R.B.H., 99 pp.
, 1983, Anatidés nicheurs en Wallonie et en Brabant., Aves, 20: 65-91.
, 1983, Progression du Grèbe huppé (Podiceps cristatus) comme nicheur en Wallonie et en Brabant., Aves, 20: 1-24.
, 1982, Ajouts à l'Atlas de la flore belge et luxembourgeoise. Prospections faites en 1981., Natura Mosana, 35 (2-3): 70-71.
, 1988, Biocénose aquatique de la vallée de la Haine - Impact de la pollution sur le milieu lentique - Propositions de gestion., Univ. Etat Mons. Mém. lic. sc. zool., 104 pages.
, 1969, Carte géologique de Belgique. Texte explicatif de la feuille Quiévrain-Saint-Ghislain., Bruxelles, 73 pp.
, 1981, Les Marionville., Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, Feuille de contact 1981: 8-9.
, 1984, L'herpétofaune des vallées de la Haine et de la Scarpe. Rapports des prospections effectuées en 1984., GIREA, rapport non publié, 54 pp.
, 1985, Statut des guifettes moustac (Chlidonias hybridus) et leucoptère (Chlidonias leucopterus) en Belgique. Rappel des critères d'identification., Aves, 22: 89-106.
, 1977, A propos de la nidification de la mouette rieuse (Larus ridibundus)., Aves, 14: 146.
, 1971, Comportement social chez le cygne sauvage (Cygnus cygnus) aux Marionville, hiver 69-70., Aves, 8: 21.
, 1971, Un cas original de nidification d'un couple de goélands cendrés (Larus canus) en Hainaut., Aves, 8: 29-36.
, 1966, Recensement d'oiseaux d'eau en haute et moyenne Belgique., Aves, 3: 6-27.
, 1967, Recensement d'oiseaux d'eau pendant l'hiver 1965-1966., Aves, 4: 15-18.
, 1984, Approche écologique des éléments menacés de l'avifaune du bassin de la Haine. Proposition de mesures de conservation., Rapport du Centre de Recherches biologiques d'Harchies, 167 pp.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON, Amicale Européenne de Floristique, Rue Arthur Roland, 61, 1030 Bruxelles.