Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

159 - Saint-Rémy-Geest

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Jodoigne
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :5.85 ha
Coordonnées :X Lambert : 185339 - Y Lambert : 160147
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situées dans une région essentiellement agricole, à la confluence du Gobertange et de la Grande Gette, les prairies de Saint Remy Geest font partie des sites protégés par les RNOB en Brabant. Il s'agit essentiellement de prairies humides bordées par une aulnaie marécageuse, par une haie d'aubépine et quelques vieux saules tétards. (Auteur : Joëlle Huysecom, 01/12/1998).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Saint-Remy-Geest5.7 haJODOIGNEBRABANT
Zétrud-Lumay0.15 haJODOIGNEBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles5.85 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Bruno César, 4 avenue St. Rémy, 1370 Zetrud Lumay

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
148Saint-Rémy-Geest5,85 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon
Ardea cinereaOuiNon
Cettia cettiOuiNon
Hippolais icterinaOuiNon
Locustella naeviaOuiNon
Motacilla cinereaOuiNon
Rallus aquaticusOuiNon
Tachybaptus ruficollisOuiNon

Commentaires sur la faune

Parmi les oiseaux intéressants qui nichent ou qui passent dans la réserve citons : Locustella naevia, Motacilla cinerea, peut-être Cettia cetti, Hippolais icterina, Rallus aquaticus, Gallinago gallinago, Ardea cinerea, Alcedo atthis, Anas crecca, Tachybaptus ruficollis,...

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection de la faune et de la flore dans une région d'où les prairies humides disparaissent.
Restauration de la diversité biologique d'une prairie humide dans le brabant Wallon.

Menaces

Le cours du petit ruisseau a été curé et approfondi et il y a des risques d'assèchement qui ne peuvent être compensés que lorsque se forment de petits barrages. Chasse intempestive des voisins (société de chasse).

Recommandations

Fauchage régulier à assurer.

Plan de gestion

Il n'y a pas encore de plan de gestion. Depuis 1997, le site est fauché chaque année au mois de juillet.

Accès du public

Accès interdit au public.

Détails

Description physique

La réserve se trouve en bordure d'un petit affluent de la Grande Gette, la Trislaine, dans une zone agricole. Les vallées avoisinantes (ruisseau de Gobertange, de la Fontaine Brondelle, du Chebais, etc.) coulent dans les assises de l'Eocène. C'est ici la région de la pierre de Gobertange (Eocène, Lutétien) dont une carrière est encore en exploitation à proximité du site. Les ruisseaux ont déposé des alluvions qui tapissent le fond de la vallée.

Description biologique

La réserve est une ancienne prairie pâturée par des vaches qui, en une quinzaine d'années, s'est profondément transformée. D'après nos observations du 7 et du 27 juin 1990, on peut donner de la végétation la description suivante.
En bordure de la réserve existe une arrhénathéraie nitrophile à Arrhenatherum elatius, Urtica dioica, Galium aparine, Cirsium arvense, heracleum sphondylium, Calystegia sepium, très grande magnocariçaie très dense, dominée par Carex acutiformis qui ne laisse place qu'à peu d'espèces (Caricetum gracilis, CORINE 53.212). Seuls quelques Cirsium vulgare, Angelica sylvestris, Galium aparine, polygonatum amphibium, Filipendula ulmaria, etc. l'accompagnent.
En bordure de cette magnocariçaie se trouve une roselière à Phragmites australis, riche en Valeriana repens (Phragmition, CORINE 53.1), puis une filipendulaie assez étendue. Filipendula ulmaria, Epilobium hirsutum, Lythrum salicaria, Eupatorium cannabinum, Scrophularia auriculata, Lychnis flos-cuculi sont les espèces dominantes dans ce groupement...(Filipendulion, CORINE 37.1). Des fragments de jonchaies à Juncus acutiflorus sont dispersées çà et là. Les creux très humides et où l'eau affleure en temps normal, sont occupés principalement par une équisétaie à
Equisetum fluviatile, E. palustre, Mentha aquatica, Rumex conglomeratus, Apium nodiflorum (très petit, sans doute à cause de la sécheresse), Galium palustre, Caltha palustris, Veronica anagallis-aquatica, Pulicaria dysenterica, Stellaria uliginosa, Myosoton aquaticum, Carex nigra, C. disticha,... Le ruisselet est envahi par endroits par de vigoureuses populations de Apium nodiflorum.
Le site qui a une valeur paysagère incontestable, est avoisiné de rangées de saules têtards (Salix alba), de rideaux de saules (id.) et est bordé d'une haie vive formée de Sambucus nigra, Crataegus monogyna, Ulmus minor qui servent de support à de grands Bryonia dioica.
Divers Bryophytes ont été observés : Pellia endivaefolia, Eurhynchium stockesii, E. swartzii, Plagiothecium succulentum, Potttia truncata, Dicranoweissia cirrata.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

A quelques centaines de mètres du site se trouve le moulin classsé de Genneville, très vieille usine hydraulique dont la machinerie est restée en état de marche et dont la roue à aubes est toujours visible. Le village de Saint-Remy-Geest est en grande partie construit en pierre de Gobertange.

Histoire du site

D'après Ferraris, le site était occupé par des prairies.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA