Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

184 - Derrière Lavaux

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Bassenge
Cantonnements DNF :Liège
Surface :22.44 ha
Coordonnées :X Lambert : 238279 - Y Lambert : 161787
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Dans la basse vallée du Geer, suite à un accord entre les RNOB et la SNCB en 1976, une nouvelle réserve naturelle a vu le jour le long de la ligne de chemin de fer Tongres-Montzen, au sud du village de Wonck (Bassenge). Cette réserve dénommée actuellement "Basse vallée du Geer" a été agréée en 2019 par la Région wallonne et comprend plusieurs sites éparpillés sur plus de six kilomètres. Si le plus remarquable d'entre-eux est sans nul doute le Coteau du Tunnel, bien connu pour ses pelouses calcicoles d'un intérêt exceptionnel, d'autres sites mériteraient davantage d'attention. C'est le cas de l'ensemble bocager dit Derrière Lavaux (ou Pierreux et Bruyère), à l'ouest du Coteau du Tunnel, en rive droite du Geer, à cheval sur la ligne de chemin de fer et les coteaux voisins exposés au nord. Ce site comprend à la fois des prairies humides (fauchées ou pâturées) où se cantonnent certaines espèces végétales hygrophiles comme la langue de serpent (Ophioglossum vulgatum), petite fougère atypique et très menacée, ou le spectaculaire géranium livide (Geranium phaeum), naturalisé ici depuis longtemps, et des friches, des taillis et fourrés calcicoles, des haies sur le pourtour, autant de milieux appréciés par de nombreux insectes (Hyménoptères Aculéates, Coléoptères Longicornes, Lépidoptères...) et oiseaux nicheurs ou de passage. La "Brouhîre du Pierreux" est formée par deux coteaux et d'un plateau intermédiaire. On y trouve des pelouses sèches mésophiles ou sur graviers et leurs espèces caractéristiques, d'anciennes landes à callune aujourd'hui transformées en pâtures, des taillis de lisère extrêmement diversifiés, et des bois ravinés (chavées), repère du blaireau (Meles meles).

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
BassengeBASSENGELIEGE
WonckBASSENGELIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Liège22.44 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

INFRABEL

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

Natagora - Claude Puts, rue Basse Hermalle 32, 4600 Visé (Tél. : 041/79.15.12).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6694Basse vallée du Geer12.8562 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Colchicum autumnale> 500 pieds2009A. Bernier
Dactylorhiza majalis
Daphne laureola6 pieds2007A. Bernier
Epipactis helleborine
Neottia ovata
Ophioglossum vulgatum1986Cl. Puts, J.-L. Gathoye

Commentaires sur la faune

Les oiseaux sont représentés par Buteo buteo, Falco tinnunculus, Accipiter gentilis, Asio otus, Strix aluco, Athene noctua, Tyto alba, Picus viridis, Dencrodopos major, D. minor, Drycopus martius, Carduelis cannabina, C. spinus, C. chloris, C. carduelis, C. flammea, Serinus serinus, Coccothraustes coccothraustes, Pyrrhula pyrrhula, etc.

La faune entomologique est riche (PETIT 1978) : Andrena agilissima, Andrena rosae, Nomada melathoracica - nouvelle pour la faune belge - Cupido minimus, Thyris fenestrella, Thecla betulae, Callophrys rubi, Araschnia levana, Lamia textor, Aromia moschata,...

Commentaires sur la flore

Espèces intéressantes : Inula helenium, Ornithogalum umbellatum, Geranium phaeum, Monotropa hipopitys.

Espèces exotiques

Plantes: Geranium phaeum (naturalisé > 200 pieds en 2007)

Conservation

Objectifs de conservation

Protection de la flore et des oiseaux.

Menaces

Coteau du Tunnel
Non renouvellement du bail.

Derrière Lavaux
Non renouvellement du bail.

Recommandations

Coteau du Tunnel
Le site de Dessus-le-Long-Thiers qui surmonte le coteau du Tunnel devrait être protégé d'urgence, car le passage de motocyclettes provoque des dégâts aux pelouses (présence de la rare gentiane croisette, Gentiana cruciata).
Derrière Lavaux
Non.

Plan de gestion

Coteau du Tunnel
Géré jusqu'à il y a deux ans par M. Tihon. Actuellement non communiqué.
Derrière Lavaux
Non communiquée.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.
Derrière Lavaux

L'assiette de l'ancien chemin de fer vicinal est une propriété communale accessible aux promeneurs.

Détails

Description physique

Le site se trouve sur marnes et silex du Crétacé supérieur.

Description biologique

D'après PETIT (1978) et observations ultérieures, le site est composé:

- de terrains remaniés à la suite de la construction, au début de ce siècle de la voie de chemin de fer vicinal Bassenge-Liège (désaffecté depuis une trentaine d'années) et de la voie ferrée Tongres-Montzen. Ces terrains sont envahis par des bosquets de Fraxinus excelsior, Betula pendual, Salix caprea, Sambucus nigra, Acer pseudoplatanus, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Viburnum opulus,... Ribes rubrum, R. uva-crispa, sur une strate au sol calcicole (Origanum vulgare, Agrimonia eupatoria, Campanula rapunculus, Calamintha clinopodium,...) ou nitrophile (Geranium robertianum, Urtica dioica, Geum urbanum, Galium aparine, Chaerophyllum temulum, Glechoma hederacea, Alliaria petiolata, Listera ovata,... avec quelques espèces de friches comme Tanacetum vulgare, Reseda lutea,... On y trouve Epipactis helleborine et Monotropa hipopitys;

- de prairies abandonnées qui occupent la plaine alluviale du Geer, entourant les sources de deux petits affluents de la rivière : le Grand et le Petit Surdan. Filipendula ulmaria, Pulicaria dysenterica, Mentha suaveolens, Lysimachia nummularia, Eupatorium cannabinum y croissent en compagnie d'espèces intéressantes pour la région comme Colchicum autumnale, Dactylorhiza majalis, Ophioglossum vulgatum, Neottia ovata et le rare Geranium phaeum. Inula helenium et Ornithogalum umbellatum qui en avaient disparu ont été retrouvés.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Le site est formé de terrains remaniés et de prairies abandonnées.

Divers

Sources

Natagora

Répondants de l'information

Natagora - A. Bernier et J.-L. Gathoye

Date de la dernière modification de la fiche

2020-10-14