Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1864 - Vallée de la Cala

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Genappe
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :39.17 ha
Coordonnées :X Lambert : 159000 - Y Lambert : 147155
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La vallée de la Cala est située dans le Brabant wallon, entre Genappe et Ottignies. Dans sa partie aval, peu avant la confluence avec la Dyle, ce petit cours d'eau traverse un massif forestier riche en sources et en zones marécageuses où se succèdent prairies humides, magnocariçaies, mégaphorbiaies, aulnaies et saussaies marécageuses. La richesse floristique y est particulièrement élevée, avec plus de 250 espèces de plantes supérieures recensées ces dernières années. L'intérêt faunistique du site est en revanche encore peu documenté. Toutefois, on soulignera l'importante diversité en papillons de jour, dont la grande violette (Brenthis ino), une espèce confinée aux stations riches en reine des prés (Filipendula ulmaria) et très rare et localisée en région limoneuse. La présence d'un autre papillon, la grande tortue (Nymphalis polychloros), davantage sylvicole et liée à divers feuillus, est également remarquable. En outre, le castor européen (Castor fiber), mammifère bâtisseur qui reconquiert progressivement les rivières wallonnes après sa réintroduction illégale au début des années 1990, est bien installé localement dans les boisements alluviaux. L'ensemble de la vallée est inscrite dans le réseau Natura 2000.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Baisy-Thy15.66 haGENAPPE (partim ???)BRABANT
Bousval9.24 haGENAPPEBRABANT
Ways14.26 haGENAPPEBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles39.17 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNon2018O. Hardy
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon2014Divers obs.
Dendrocopos mediusOuiNon2014J. Dandois
Dryocopus martiusOuiNon2015Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2007P. Dupriez
Zootoca viviparaOuiNon2007P. Dupriez
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Brenthis inoNonNonmax. 100 ex.2008AGT Lycaena (Ph. Goffart, I. Convié, B. Notebaert)
Leptidea sinapisNonNon2011T. Tassignon
Nymphalis polychlorosNonNon2012T. Tassignon
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx virgoNonNon2014T. Kervyn, J. Ide
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus dorsalis2007P. Dupriez
Invertébrés - Araignées
Atypus affinis2018F. Hdivégi, J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Callitriche obtusangula2007P. Dupriez
Equisetum telmateia2016P. Dupriez, F. Lust
Hyacinthoides non-scripta2016Divers obs.
Lemna gibba2010B. Nef
Lythrum portula2007P. Dupriez
Veronica anagallis-aquatica2007P. Dupriez
Plantes - Mousses - Bryophytes
Riccia fluitans2007P. Dupriez

Commentaires sur la faune

Mammifères (données divers obs. 2010-2018): Capreolus capreolus, Castor fiber.

Oiseaux (données divers obs. 2010-2018): Aix galericulata, Alcedo atthis, Alopochen aegyptiacus, Anas platyrhynchos, Branta canadensis, Dendrocopos medius, Dryocopus martius, Falco tinnunculus, Fringilla coelebs, Parus major, Phasianus colchicus, Phylloscopus collybita, Sylvia atricapilla, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos.

Reptiles (données P. Dupriez, 2007): Anguis fragilis, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données P. Dupriez, 2007): Bufo bufo, Ichthyosaura alpestris, Rana temporaria.

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena, 1990-2008 + divers obs. 2010-2016): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Brenthis ino, Carcharodus alceae, Celastrina argiolus, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Neozephyrus quercus, Nymphalis antiopa (1996), Nymphalis polychloros, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Thymelicus lineolus, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Odonates (données P. Dupriez, 2007; T. Kervyn, 2012; J. Ide, 2014): Anax imperator, Calopteryx splendens, Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Ischnura elegans, Sympetrum sanguineum.

Orthoptères (données P. Dupriez, 2007): Conocephalus dorsalis.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données P. Dupriez et E. Fauconnier, 2005-2007; B. Nef 2010-2017; F. Van Rossum, 2010 + divers autres obs.): Acer platanoides, Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Achillea ptarmica, Adoxa moschatellina, Aegopodium podagraria, Aethusa cynapium, Agrostis capillaris, Agrostis gigantea, Agrostis stolonifera, Ajuga reptans, Alisma plantago-aquatica, Alliaria petiolata, Alnus glutinosa, Alnus incana, Alopecurus pratensis, Anemone nemorosa, Angelica sylvestris, Anthriscus sylvestris, Apium nodiflorum, Arctium minus, Arctium sp., Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Arum maculatum, Aster lanceolatus, Athyrium filix-femina, Atriplex patula, Avena sativa, Bellis perennis, Betula pendula, Betula pubescens, Brachypodium sylvaticum, Bromus hordeaceus, Bromus sterilis, Calamagrostis epigejos, Callitriche obtusangula, Calluna vulgaris, Caltha palustris, Calystegia sepium, Cardamine amara, Cardamine flexuosa, Cardamine hirsuta, Cardamine pratensis, Carduus crispus, Carex acuta, Carex acutiformis, Carex disticha, Carex hirta, Carex pilulifera, Carex remota, Carex sylvatica, Carpinus betulus, Castanea sativa, Cerastium fontanum, Cerastium glomeratum, Chaerophyllum temulum, Chelidonium majus, Chrysosplenium alternifolium, Chrysosplenium oppositifolium, Circaea lutetiana, Cirsium arvense, Cirsium oleraceum, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Conyza canadensis, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Crepis capillaris, Cruciata laevipes, Dactylis glomerata, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Dryopteris cristata, Dryopteris dilatata, Dryopteris filix-mas, Echinochloa crus-galli, Eleocharis palustris, Elymus repens, Epilobium angustifolium, Epilobium ciliatum, Epilobium hirsutum, Epilobium montanum, Epilobium parviflorum, Epilobium tetragonum, Equisetum fluviatile, Equisetum palustre, Equisetum telmateia, Eupatorium cannabinum, Fagus sylvatica, Fallopia japonica, Festuca gigantea, Filipendula ulmaria, Frangula alnus, Fraxinus excelsior, Galeopsis tetrahit, Galinsoga parviflora, Galinsoga quadriradiata, Galium aparine, Galium uliginosum, Geranium pusillum, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Glyceria maxima, Gnaphalium uliginosum, Hedera helix, Heracleum mantegazzianum, Heracleum spondylium, Hieracium sabaudum, Holcus lanatus, Holcus mollis, Humulus lupulus, Hyacinthoides non-scripta, Hypericum dubium, Hypericum perforatum, Hypericum pulchrum, Ilex aquifolium, Impatiens glandulifera, Iris pseudacorus, Juncus articulatus, Juncus bufonius, Juncus conglomeratus, Juncus effusus, Juncus inflexus, Juncus tenuis, Lamium album, Lamium galeobdolon, Lamium purpureum, Lapsana communis, Lathyrus pratensis, Lemna gibba, Lemna minor, Lemna minuta, Lolium perenne, Lonicera periclymenum, Lotus pedunculatus, Luzula pilosa, Luzula sylvatica, Lychnis flos-cuculi, Lycopus europaeus, Lysimachia nemorum, Lysimachia nummularia, Lysimachia thyrsiflora, Lysimachia vulgaris, Lythrum portula, Lythrum salicaria, Maianthemum bifolium, Matricaria discoidea, Medicago lupulina, Melilotus albus, Mentha aquatica, Milium effusum, Moehringia trinervia, Molinia caerulea, Myosotis arvensis, Myosotis scorpioides, Myosotis sylvatica, Myosoton aquaticum, Nasturtium officinale, Oxalis acetosella, Oxalis fontana, Papaver rhoeas, Persicaria hydropiper, Persicaria lapathifolia, Persicaria maculosa, Phalaris arundinacea, Phleum pratense, Phragmites australis, Picea abies, Pinus strobus, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago major, Poa annua, Poa nemoralis, Poa trivialis, Polygonatum multiflorum, Polygonum aviculare, Populus alba, Populus x canadensis, Potentilla anserina, Potentilla sterilis, Primula elatior, Prunella vulgaris, Prunus avium, Prunus serotina, Prunus spinosa, Pseudotsuga menziensii, Pteridium aquilinum, Pulicaria dysenterica, Quercus petraea, Quercus robur, Quercus rubra, Ranunculus ficaria, Ranunculus repens, Rhododendron ponticum, Ribes rubrum, Rubus fruticosus s.l., Rubus idaeus, Rumex acetosa, Rumex conglomeratus, Rumex obtusifolius, Rumex sanguineus, Salix alba, Salix caprea, Salix cinerea, Salix pentandra, Salix triandra, Sambucus nigra, Scirpus sylvaticus, Scrophularia auriculata, Scrophularia nodosa, Scutellaria galericulata, Sedum telephium, Senecio vulgaris, Silene dioica, Sisymbrium officinale, Solanum dulcamara, Sonchus arvensis, Sonchus asper, Sonchus oleraceus, Sorbus aucuparia, Stachys palustris, Stachys sylvatica, Stellaria alsine, Stellaria holostea, Stellaria media, Stellaria nemorum, Symphytum officinale, Symphytum x uplandicum, Tanacetum vulgare, Taraxacum sp., Teucrium scorodonia, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Typha latifolia, Urtica dioica, Valeriana repens, Veronica anagallis-aquatica, Veronica beccabunga, Veronica chamaedrys, Veronica montana, Veronica officinalis, Veronica persica, Viburnum opulus, Vicia sativa subsp. nigra, Vicia sepium, Viola reichenbachiana, Viola riviniana, Viscum album.

Espèces exotiques

Plantes: Aster lanceolatus, Avena sativa, Castanea sativa, Conyza canadensis, Echinochloa crus-galli, Epilobium ciliatum, Fallopia japonica, Galinsoga parviflora, Galinsoga quadriradiata, Heracleum mantegazzianum, Impatiens glandulifera, Juncus tenuis, Lemna minuta, Matricaria discoidea, Melilotus albus, Picea abies, Pinus strobus, Populus x canadensis, Prunus serotina, Pseudotsuga menziensii, Rhododendron ponticum, Quercus rubra, Veronica persica.

Animaux: Aix galericulata, Alopochen aegyptiacus, Branta canadensis, Phasianus colchicus.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

Malgré son grand intérêt écologique, la vallée de la Cala, entre la ferme de Glabjou et le hameau de Wanroux, n'a encore jamais fait l'objet d'une description biologique détaillée.

Les inventaires, pour la plupart non exhaustifs, effectués par divers observateurs indépendants montrent que la flore de la vallée de la Cala est d'une richesse particulièrement élevée puisque plus de 250 espèces de végétaux supérieurs y ont été recensées au cours des dix dernières années (2007-2017). Certaines sont très intéressantes pour le district brabançon comme Lemna gibba (plante inscrite sur la liste rouge wallonne comme espèce en danger), Callitriche obtusangula, Equisetum telmateia, Lysimachia thyrsiflora, Lythrum portula, etc.

Hélas, le site n'échappe pas à l'envahissement par des plantes exotiques comme Impatiens glandulifera, Aster lanceolatus, Heracleum mantegazzianum, Prunus serotina ou Fallopia japonica, pour ne citer que les plus problématiques à l'heure actuelle.

Les principaux habitats ont été cartographiés en 2007 dans le cadre du projet de désignation du site Natura 2000 BE31010 «Sources de la Dyle».

La Cala est un ruisseau limoneux à pente moyenne aux eaux eutrophes. La flore aquatique est globalement peu développée et est localisée surtout dans les fossés, les petites mares infraforestières et les bras d'eau calmes, les principaux groupements observés étant:

- une communauté flottante des eaux eutrophes à Lemna minor, Lemna gibba, Lemna minuta (espèce invasive!), Riccia fluitans;

- un groupement des ruisseaux de source eutrophes à Callitriche obtusangula.

La végétation alluviale est composée de divers groupements disposés en mosaïque, souvent de grand intérêt patrimonial, avec entre autres:

- des magnocariçaies à Carex acutiformis;

- des mégaphorbiaies nitrophiles et hygrophiles à Filipendula ulmaria, Valeriana repens, Epilobium hirsutum, Urtica dioica, Lycopus europaeus, Phalaris arundinacea, ...;

- des mégaphorbiaies rivulaires à Filipendula ulmaria, Lysimachia vulgaris, etc.;

- l'une ou l'autre prairie abandonnée à Filipendula ulmaria;

- plus localement, de petites roselières à Phragmites australis et des typhaies à Typha latifolia;

- des frênaies-aulnaies des ruisselets et des sources;

- des frênaies-aulnaies des cours d'eau lents;

- des fragments d'aulnaies marécageuses sur substrat mésotrophe.

Par endroits, le fond de vallée est en outre occupé par des peupleraies plus ou moins âgées, souvent installées sur des mégaphorbiaies ou des cariçaies.

Les versants de la vallée sont eux essentiellement forestiers et on y observe en particulier:

- des hêtraies acidophiles atlantiques sur substrat sableux ou gréso-sableux;

- des hêtraies neutrophiles atlantiques;

- des chênaies-charmaies atlantiques acidoclines de substitution de la hêtraie.

Ces groupements sont altérés ici et là par des plantations de chênes exotiques (Quercus rubra) et de résineux.

Hors site Natura 2000, mais juste en bordure ouest, le vallon du petit ru de Basse Hutte, affluent de rive gauche de la Cala, présente une végétation intéressante décrite synthétiquement par C. Delmarche dans un avis au DNF (avis 346, juin 2004). Ce secteur comprend un ancien pré de fauche ou un pâturage humide abandonné occupé par:

- une vaste cariçaie à Carex acuta accompagné d'Equisetum palustre, Lychnis flos-cuculi, Pulicaria dysenterica, Mentha aquatica, Carex disticha, Angelica sylvestris, Caltha palustris, Cirsium palustre, Scirpus sylvaticus, Lycopus europaeus, Solanum dulcamara, Typha latifolia,...

- une prairie plus sèche à dominance de graminées dont Holcus lanatus, Poa trivialis, Arrhenatherum elatius, Dactylis glomerata, Alopecurus pratensis, Festuca pratensis, Bromus hordeaceus...

- des groupements rudéraux dans les secteurs les plus proches des cultures voisines;

- une mégaphorbiaie relativement sèche dominée par Urtica dioica;

- une mégaphorbiaie sur sol plus humide, à la flore plus diversifiée où dominent Angelica sylvestris et Epilobium hirsutum avec aussi Filipendula ulmaria, Caltha palustris, Cirsium palustre, Eupatorium cannabinum, etc.

Des écoulements de surface sont visibles dans les secteurs les plus marécageux. On peut les assimiler à de petits cours d'eau de faible profondeur accueillant Apium nodiflorum, Myosotis scorpioides et Veronica beccabunga.

Le ruisseau, non classé, a été recreusé sur une longueur importante début 2000, les sédiments ayant été déposés en rive gauche et rapidement colonisés par l'invasive Impatiens glandulifera.

La vallée de la Cala abrite une faune diversifiée mais qui demeure largement sous-documentée. Les papillons de jour et les oiseaux sont à ce jour les groupes les mieux connus.

La richesse en papillons de jour est assez remarquable pour la région limoneuse: près de 30 espèces y sont répertoriées dont deux éléments très rares au nord du sillon sambro-mosan: la grande violette (Brenthis ino), une espèce confinée aux mégaphorbiaies où sa chenille se développe sur la reine des prés, et la grande tortue (Nymphalis polychloros), papillon affectionnant typiquement les vallées forestières riches en saules, ormes et autres feuillus.

Les libellules ont été très peu recensées; à souligner toutefois que la vallée abrite les deux espèces de caloptéryx: le caloptéryx éclatant (Calopteryx splendens) et le caloptéryx vierge (Calopteryx virgo), ce dernier étant plus rare et localisé - quoiqu'en expansion - dans la région limoneuse.

Parmi les autres invertébrés, on relève l'existence d'Atypus affinis, l'une de nos deux mygales indigènes, connue pour vivre plusieurs années à l'intérieur d'une toile en forme de chaussette en partie enterrée dans le sol. L'espèce occupe ici un versant forestier relativement thermophile, sur sol quelque peu sableux, sous couvert d'une chênaie acidophile, mais on la rencontre aussi ailleurs sur les pelouses calcicoles et les landes.

Du point de vue ornithologique, le site est favorable à différents pics comme le pic mar (Dendrocopos medius) et le pic noir (Dryocopus martius). Le martin pêcheur d'Europe (Alcedo atthis) y est régulièrement aperçu et susceptible de nicher.

Concernant les amphibiens et reptiles, les informations disponibles sont fort peu nombreuses et les espèces signalées sont fréquentes et non menacées au niveau régional. On soulignera néanmoins la présence du lézard vivipare (Zootoca vivipara), dont les populations brabançonnes sont de plus en plus fragmentées.

Les données relatives aux mammifères sont encore plus restreintes. L'espèce la plus marquante est sans nul doute le castor européen (Castor fiber), dont la présence est révélée par les troncs de saules rongés en crayon, ici et là dans la vallée; ce mammifère bâtisseur, à présent bien installé dans le Brabant, reconquiert progressivement les rivières wallonnes après sa réintroduction illégale au cours des années 1990.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Biblio

Divers

Sources

OFFH

Date de la dernière modification de la fiche

2018-04-09