Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

197 - Bruyère Mathias

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Braine-le-Château
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :6.07 ha
Coordonnées :X Lambert : 142388 - Y Lambert : 153801
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Braine-le-Château6.07 haBRAINE-LE-CHATEAUBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles6.07 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
185Bruyère Mathias6,07 ha

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

44.913

Espèces

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Hydrocotyle ranunculoides

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une zone humide et d'une lande à bruyère.

Menaces

Aucune menace ne pèse sur la réserve.

Recommandations

Il faudrait faucher au moins en partie les hautes herbes de l'ancienne peupleraie. D'autre part, la 'bruyère' a complètement disparu et à sa place existent des peuplements de ronces sous plantations de pins. Il faudrait couper quelques pins pour favoriser l'éclairement du sol, et, sur une surface réduite, détruire les ronces et dénuder le sol de façon à favoriser le retour de la bruyère.

Plan de gestion

Gestion en acord avec l'administration communale. Sous les pins, le sous-bois a été 'nettoyé' il y a 4 ans. Les sentiers sont bien entretenus. Les peupliers de la plaine alluviale ont été abattus il y a quelques années.

Accès du public

Accès du public libre sur les sentiers. Livret-guide.

Détails

Description physique

De DE ZUTTERE et SOTIAUX (1982) nous reprenons les données suivantes.

'Wauthier-Braine et Braine-le-Château reposent sur le socle primaire du Brabant. Ce massif affleure dans la plupart des vallées du Brabant (Dyle, Thyle, Gette, Hain, Samme, Sennette, etc).

A Braine-le-Château, on rencontrera des roches du Devillien (Cambrien) et plus particulièrement le Dv2, constitué de phyllades, quartzites et arkoses de Tubize, riches en magnétite. Sur ce socle paléozoïque reposent des argiles ou des sables de l'Eocène appartenant à l'Yprésien ou au Bruxellien. L'Yprésien est représenté par une argile compacte et plastique, de couleur gris bleu, pouvant atteindre une profondeur de 100m. Quant au Bruxellien, il est formé de sables quartzeux gris, blancs, verts ou brun foncé, suivant la richesse en glauconie ou en limonite. En surface, une légère couche paratourbeuse recouvre les alluvions et est à l'origine de marécages ou de marais, de faible étendue cependant.

La réserve de la Bruyère Mathias est située au nord de Braine-le-Château, non loin des sources du ruisseau qui porte le même nom et qui se prolonge par le ruisseau de Derrière les Monts. Elle est constituée de la plaine alluviale du ruisseau de la Bruyère Mathias et d'une butte comprise entre le ruisseau et la route de Hal'.

Le ruisseau de Derrière les Monts est un affluent du Hain.

Description biologique

D'après DE ZUTTERE et SOTIAUX (1982):
' La plaine alluviale est actuellement reboisée en une peupleraie qui a remplacé une aulnaie basicline à Cirsium oleraceum. Elle occupe ici une zone loessique gorgée d'eau pendant presque toute l'année. La végétation de l'ancienne aulnaie est encore caractérisée par la présence de Cirsium oleraceum, Equisetum telmateia, Eupatorium cannabinum, Epilobium hirsutum, Eurhynchium schwarzii et Mnium ellipticum (Macrophorbio-Alnetum). Dans sa partie la plus humide on distingue la sous-association à Cardamine amara et Brachytecium rivulare (Carici remotae-Alnetum). Elle occupe les endroits gorgés d'eau, baignés par les ruisselets et sources riches en cabornate et calcium. Le groupement fait généralement suite aux roselières des ruisseaux à Glyceria notata, Sparganium erectum, Iris pseudacorus et Mentha aquatica, qui subsistent à l'état de relictes dans l'aulnaie (Glycero-Sparganion)'.
D'autre part un tuf de ruisseau existe dans le fond du vallon. Il est occupé par un groupement à Cratoneuron filicinum où, en Rhizomnium punctatum,...
- La crête est occupée par une ancienne lande à bruyère, un bois de chênes, bouleaux et châtaigniers, ainsi que par des plantations denses de mélèzes et de pins sylvestres.
La lande à bruyère devait occuper une très grande surface comme en témoigne le lieu-dit Bruyère Mathias. Elle est actuellement réduite à quelques mètres carrés. Elle relève de la variante sèche de la lande à bruyère et sieglingies, Vaccinium myrtillus, Deschampsia flexuosa, Hypnum cumpressiforme et Pleurozium schreberi accompagnent la bruyère (Calluno-Genistion); Campylopus pyriformis var. muelleri témoigne que cette lande a subi un incendie. D'après nos observations du 12 octobre 1990, la lande a complètement disparu et seuls quelques fragments subsistent dans une propriété voisine de la réserve (présence de Jasione montana, Calluna vulgaris,...).
La chênaie à bouleaux est très hétérogène.
- A certains endroits, elle s'est installée aux dépens de la lande à bruyère;
- ailleurs elle remplace probablement la hêtraie à luzule blanche exploitée intensivement;
- ailleurs encore elle fait sans doute suite à la chênaie atlantique à jacinthe.
'Les plantations de pins et de mélèzes ont été installées sur l'ancienne lande à bruyère. Datant d'une vingtaine d'années, leur fourré épais laisse pénétrer peu de lumière et le tapis végétal est quasi nul. D'étonnantes fourmilières, de grandes dimensions, y sont visibles'. Actuellement, les pins, plantés très serrés, sont assez malingres et le sous-bois est dominé par des peuplements très importants de Rubus sp. au milieu desquels poussent de nombreux pieds de Pteridium aquilinum. Nous n'avons pas observé de fourmilières, mais celles-ci sont peut-être masquées par les ronces.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Des vestiges néolithiques ont été trouvés sur le site. D'autre part, la réserve se trouve à peu de distance du lieu-dit 'Les Monts' où les archéologues ont pu identifier les vestiges d'une forteresse médiévale du type 'château à mottes'. Le complexe archéologique des 'Monts' se subdivise en deux zones principales : les mottes (au nombre de deux), situées sur l'éperon et la basse-cour, située sur la pente méridionale, en direction du village (BORREMANS, 1964).

Histoire du site

Terrain de culture, bruyères (interprétation de la carte très difficile).

Biblio

, 1964, De streek van Halle, van de voorgeschiedenis tot de vroege middeleeuwen., Verhandelingen. Koninklijke geschied- en oudheidkundige Kring Halle. Nieuwe reeks, 4 : 27-31.
, 1986, Fouilles aux Monts, à Braine-le-Château (1984)., Le Folklore brabançon, 250 : 95-115.
, 1981, Les "Monts", vestiges d'une forteresse à Braine-le-Château (Brabant Wallon)., In "Liber Castellorum Feestbundel"voor Prof. J.G.N. RENAUD, Zutphen : 201-204.
, 1986, La route du Roman Païs., Bruxelles. Fédération du tourisme de la Province de Brabant, 208 pages.
, 1976, Abécédaire géologique du Brabant., Découvre, 6 : 21-46.
, 1986, Braine-le-Château c'est aussi Wauthier-Braine., Brabant-Tourisme, 1986 : 36-45.
, 1900, Les Tumulus de Braine-le-Château (Brabant)., Annales de la Société d'Archéologie de Bruxelles, 11 : 18.
, 1983, Aperçu bryosociologique des tufs calcaires actifs de moyenne et de haute Belgique., Colloques phytosociologiques X. Les végétations aquatiques et amphibies, Lille, 1981, pp. 279-293.
, 1982, Etude botanique des réserves naturelles de Braine-le-Château (Brabant, Belgique)., Les Naturalistes belges, 63 : 2-11.
, 1986, Initiation à l'étude de la flore et la faune des réserves naturelles de Braine-le-Château., Braine-le-Château, Editions de la Taille d'Aulme, 12 pages.
, 1976, Quelques bryophytes remarquables ou intéressants du district brabançon., Natura Mosana, 29 : 63-67.
, 1956, Les landes à Calluna du district picardo-brabançon de Belgique., Vegetatio, 7 : 99-147.
, 1978, Contribution à une approche écologique de la vallée du Hain (Brabant Wallon). Occupation du sol. Phytosociologie forestière. Evaluation biologique., Mémoire de licence en Botanique. Faculté des Sciences ULB.
, 1987, Le Brabant sablo-limoneux. Introduction à la découverte d'une région naturelle., Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, 31 pp.
, 1978, Braine-le-Château. La promenade des Monts., Brabant -Tourisme, 1978 : 19-23.
, 1986, Le site archéologique, historique et folklorique des Monts à Braine-le-Château (Brabant Wallon)., Folklore brabançon, 250 : 117-186.
, 1976, Etude sur les landes à bruyère d'Europe occidentale., Strasbourg. Document de travail.
, 1983, Belgique, guides géologiques régionaux., Masson, Paris, 204 pp.
, 1974, Braine-le-Château. Wallonie, Art et Histoire., Gembloux, Duculot, 64 pages.
, 1966, Les Monts, tumulus ou mottes ?, Le Folklore Brabançon, 170 : 165-182.
, 1964, Profil géologique dans le Primaire des vallées de la Senne et de la Sennette, entre Hal et Ecaussines., Les Naturalistes belges, 45 : 341-367.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)