Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

210 - Le Chènoû

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Marais de Buvrinnes
Communes :Binche
Cantonnements DNF :Mons
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 138762 - Y Lambert : 119921
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site du Chênou, aussi connu comme le «marais de Buvrinnes», est localisé dans le Hainaut, à quelques kilomètres au sud de Binche. Prenant place dans un paysage rural, à proximité du village de Buvrinnes, cette zone humide cernée de prairies renferme une intéressante mosaïque d'habitats comprenant une belle mégaphorbiaie à reine des prés, une magnocariçaie à laîche paniculée et divers groupements d'hélophytes. Le site est également occupé par des éléments de saulaie et d'aulnaie et est ponctué de nombreux saules têtards parfois très âgés. L'intérêt biologique est important, en particulier sur le plan de l'avifaune. Une réserve naturelle a été créée par convention entre les Cercles des Naturalistes de Belgique et la Commune de Binche, dont la gestion est assurée depuis plus de vingt ans par des volontaires de la région.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Buvrinnes38.38 haBINCHEHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons38.38 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

En attente.

Propriétaire(s)

Commune de Binche.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Conservateur: Fr. Sticker (071/59.80.85).

Contact éco-conseil: 064/23.06.51 - environnement@binche.be

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
198Le Chènoû38,38 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus schoenobaenusOuiOui
Cettia cettiOuiNon
Circus aeruginosusOuiOuiHivernage
Gallinago gallinagoOuiOuiHivernage
Locustella naeviaOuiNonNicheur probable
Rallus aquaticusOuiNonHivernage
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus dorsalis2013J.-Y. Baugnée, T. Paternoster
Plantes - Plantes supérieures
Catabrosa aquatica
Hottonia palustrisPrésence actuelle à confirmerAEF

Commentaires sur la faune

Amphibiens (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Rana temporaria.

Acariens galligènes (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Acalitus brevitarsus, Eriophyes inangulis, Eriophyes laevis, Phytoptus avellanae.

Araignées (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Araneus quadratus, Argiope bruennichi.

Coléoptères (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Agonum afrum, Altica oleracea, Aphthona nonstriata, Bembidion lunulatum, Cassida viridis, Chaetocnema concinna, Chrysolina fastuosa, Chrysolina herbacea, Coccinella septempunctata, Crepidodera aurata, Crepidodera plutus, Demetrias atricapillus, Epitrix pubescens, Mantura rustica, Nedyus quadrimaculatus, Oulema gallaeciana, Oulema melanopus, Polydrusus formosus, Propylea quatuordecimpunctata, Psammoecus bipunctatus, Psyllobora vigintiduopunctata, Rhamphus pulicarius.

Diptères (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Agromyza alnivora, Agromyza filipendulae, Agromyza flaviceps, Aulagromyza tridentata, Cheilosia illustrata, Cheilosia impressa, Choerades marginatus, Dasineura pustulans, Dasineura ranunculi, Dasineura ulmaria, Dasineura urticae, Episyrphus balteatus, Eristalinus sepulchralis, Eristalis arbustorum, Eristalis hortorum, Eristalis tenax, Eristalis tenax, Helophilus pendulus, Helophilus trivittatus, Ilione albiseta, Liriomyza eupatorii, Liriomyza sonchi, Liriomyza strigata, Macrolabis heraclei, Melanostoma mellinum, Merodon equestris, Myathropa florea, Phytomyza angelicae, Phytomyza cf spondylii, Platycheirus granditarsus, Platycheirus peltatus, Platycheirus rosarum, Rhingia campestris, Riponnensia splendens, Sphaerophoria scripta, Syritta pipiens, Xylota segnis.

Hémiptères (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Adelphocoris quadripunctatus, Arthaldeus pascuellus, Blepharidopterus angulatus, Chilacis typhae, Cicadula frontalis, Cicadula quadrinotata, Dicyphus epilobii, Eupteryx aurata, Eupteryx cyclops, Eupteryx urticae, Eysarcoris aeneus, Heterogaster urticae, Himacerus apterus, Javesella pellucida, Kelisia punctulum, Liocoris tripustulatus, Lygocoris pabulinus, Lygus pratensis, Macrosteles laevis, Macrosteles sexnotatus, Megamelus notula, Notostira elongata, Notus flavipennis, Orius laticollis, Orius minutus, Pantilius tunicatus, Paraliburnia adela, Philaenus spumarius, Pinalitus cervinus, Psallus salicis, Psyllopsis fraxini, Rhopalus subrufus, Scolopostethus puberulus, Stenocranus fuscovittatus, Stenocranus major, Stenodema calcarata, Trioza urticae, Zyginidia scutellaris.

Hyménoptères (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Ancistrocerus nigricornis, Andricus legitimus, Bombus lapidarius, Bombus pascuorum, Colletes hederae, Diastrophus rubi, Ectemnius continuus, Ectemnius lapidarius, Halictus tumulorum, Hemichroa australis, Heriades truncorum, Heterarthrus vagans, Lasioglossum morio, Megachile versicolor, Melitta nigricans, Neuroterus albipes, Neuroterus anthracinus, Neuroterus numismalis, Neuroterus quercusbaccarum, Pontania proxima, Priocnemis fennica, Pristiphora monogyniae, Vespula vulgaris.

Lépidoptères (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Acronicta rumicis, Anthophila fabriciana, Autographa gamma, Cabera exanthemata, Caloptilia elongella, Caloptilia falconipennella, Celypha lacunana, Colias croceus, Colostygia pectinataria, Diarsia rubi, Epermenia chaerophyllella, Epirrhoe alternata, Gracillaria syringella, Heliozela resplendella, Hypena proboscidalis, Leucoptera lotella, Lycaena phlaeas, Macroglossum stellatarum, Mompha epilobiella, Noctua pronuba, Pararge aegeria, Parornix devoniella, Phlogophora meticulosa, Phyllocnistis saligna, Phyllonorycter coryli, Phyllonorycter sorbi, Phyllonorycter sp., Pieris brassicae, Pieris napi, Pleuroptya ruralis, Polygonia c-album, Prays ruficeps, Pterophorus pentadactyla, Scoliopteryx libatrix, Stigmella basiguttella, Stigmella floslactella, Stigmella plagicolella, Stigmella sp.

Orthoptères (données T. Paternoster et J.-Y. Baugnée 2013): Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus dorsalis, Conocephalus fuscus, Leptophyes punctatissima, Pholidoptera griseoaptera, Tetrix subulata, Tetrix undulata.

Commentaires sur la flore

A compléter

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection et restauration d'une zone humide d'intérêt biologique.

Menaces

Pollution du ruisseau.

Reboisement des zones ouvertes en l'absence de gestions.

Recommandations

Aucune étude antérieure n'ayant été réalisée sur le site, les recensements sont inexistants (batraciens, insectes, mammufères) ou incomplètes (flore, oiseaux).
Les résultats de la gestion n'apparaîtront que plus tard :
- il est, en outre, primordial que nous soyons au courant des travaux qui pourraient être préjudiciables à la réserve :
- captages d'eau qui modifieraient le rendement des nappes aquifères;
- tous travaux d'hydrologie ou autre susceptibles de modifier le débit de la Princesse ou son cours;
- curage de la princesse avec engin lourd et non évacuation des résidus de curage (expérience malheureuse de 1992);
- le site pourrait être intéressant pour un projet du type lagunage en vue de restaurer une qualité d'eau de la Princesse qui permettrait peut-être une vie piscicole de la rivière.

Plan de gestion

Trois orientations pour la gestion :
Contrôle de la mise sous eau (toute l'année) :
- érection d'une digue avec évacuation 'trop plein'
- bouchage des drains
- vanne sur la Princesse (projet)
Remarque : + étude physico-chamique des eaux du marais (en cours).
Fauchage sélectif de la végétation et ramassage des résidus de fauche (tous les ans, depuis 1991) sur toutes les parties.
Etablissement de parcelles pour études d'impact du fauchage (projet).
Aménagements :
- construction d'affût d'observation (projet)
- plantation d'une haie le long du sentier (projet)
- panneau d'information au public (projet)
- élégage des saules têtards
- assainissement du sentier ouvert au public.

Accès du public

Accès du public autorisé lors des visites et gestions.
Accès libre aux piétons et cyclistes sur sentiers bordant la réserve.
Remarque :Observations possibles depuis sentier.
Panneau d'informations générales à l'entrée de la réserve (projet).
Accès fléchés (panneaux 'touristiques' métalliques) depuis les alentours (axes principaux).

Détails

Description physique

Le site du Chênou est localisé dans la région limoneuse hennuyère, à environ 7 km au sud-est de la ville de Binche.

Le socle géologique date du Dévonien inférieur (Coblencien), le sous-sol comprenant des grès blanc ou grès gris-bleu.

Sur le plan pédologique, on observe des limons modernes des pentes. Le site est alimenté par plusieurs sources et est traversé par la Princesse, ruisseau assez pollué.

L'environnement est constitué de prairies, de jardins (à l'ouest) et de haies.

Description biologique

Le site du Chênou montre des parties ouvertes, plus ou moins humides, surtout concentrées dans l'ouest de la réserve, et des parties embroussaillées et en cours de boisement spontané. Il est traversé par un petit cours d'eau assez pollué, la Princesse, et comprend également une zone de sources et de suintements. D'après des observations récentes (voir par ex. CARBONNELLE, 2011), on observe dans le périmètre de la réserve les habitats suivants:

- Saulaie de transition vers l'aulnaie climacique, aux endroits les plus humides;

- Fruticée et ronciers dans les endroits plus secs, constitués surtout de Crataegus monogyna et de Rubus sp., dans lesquels s'installent quelques chênes (Quercus robur), frênes (Fraxinus excelsior), noisetiers (Corylus avellana) entre autre.

- Prairie méso-hygrophile caractérisée notamment par l'abondance de Rumex acetosa et Angelica sylvestris;

- Mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria, Mentha aquatica, Angelica sylvestris, etc.;

- Groupement nitrophile à Urtica dioica sur boues de curage de la rivière;

- Magnocariçaie à Carex paniculata;

- Groupement hélophytique du bord des eaux courantes, avec Catabrosa aquatica, Apium nodiflorum, Veronica beccabunga, ...

Il n'y a actuellement aucun plan d'eau dans les limites de la réserve.

La faune du marais de Buvrinnes semble avoir peu fait l'objet de recherches, en dehors de l'avifaune. Parmi les espèces qui méritent particulièrement l'attention, il faut citer la bouscarle de Cetti (Cettia cetti) et le phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), nicheurs potentiels, ainsi que la locustelle tachetée (Locustella naevia) qui est un nicheur probable dans la réserve.

Parmi les oiseaux de passage et/ou hivernants, la bécassine des marais (Gallinago gallinago), le busard des roseaux (Circus aeruginosus) et le râle d'eau (Rallus aquaticus) représentent des visiteurs intéressants pour le site.

Monument naturel

Etangs de Walhain, au sud du village de Buvrinnes.

Monument historique

Eglise paroissiale Saint-Pierre (1852) et presbytère (18ème siècle). Potale (18e siècle). Centre historique, ferme de la Basse Egypte du 18ème siècle, Seigneurie de Walhain, Ferme du Bultia (1827), Ferme de la Dîme, moulin,...

Histoire du site

D'après Ferraris : prairie marécageuse.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)

Date de la dernière modification de la fiche

2013-10-03