Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2826 - Anciennes carrières du Château d'Hermoye

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Gembloux
Cantonnements DNF :Namur
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 173607 - Y Lambert : 133240
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situées sur la propriété du Château d'Hermoye, entre Mazy et Bossière, ces anciennes carrières présentent avant tout un intérêt chiroptérologique comme site d'hibernation pour six espèces de chauves-souris.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
MazyGEMBLOUXNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
NamurNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis dasycnemeOuiOuiJ. Fairon
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation (1-10 ex.)2010GT Plecotus
Myotis myotisOuiOuiJ. Fairon
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (1-10 ex.)2010GT Plecotus
Myotis nattereriOuiOuiHibernation (1 ex.)1987GT Plecotus
Plecotus sp.OuiOuiJ. Fairon
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon1996A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Sedum sexangulare1996A. Remacle

Conservation

Détails

Description physique

D'après A. Remacle (1996): La carrière ouest est divisée en deux secteurs séparés par un chemin privé (fort surveillé).

- Le secteur ouest, en partie limité par une rangée de peupliers, est localisé au sud de la rue d'Hermoye menant au château. De surface importante, il comprend des zones surélevées par rapport aux terrains agricoles, correspondant à d'anciens terrils, des zones plantées d'épicéas, des zones pierreuses en creux, des zones en friche. La maison du fils du propriétaire se trouve dans ce secteur, à l'extrême est. La partie est du secteur était, en 1996, en cours de remaniement (nivellement, apport de terre, exploitation des déchets de marbre).

- Le secteur oriental se trouve au sud du chemin (privé) passant au sud du secteur occidental; cette excavation clôturée est boisée, fort ombragée et humide. L'entrée de la carrière souterraine s'ouvre dans ce secteur. Le propriétaire dit en avoir interdit l'accès (aux chiroptérologues, spéléologues, grimpeurs, naturalistes,...)

La carrière orientale présente encore une partie du pierrier à ciel ouvert. On y trouve l'entrée de la carrière souterraine de marbre (fermée - développement de 228 m).  Une grande partie de l'ancienne exploitation est noyée.

L'ensemble du site forme sur le plan de secteur une zone d'espaces verts.

Présence de déchets: dans le secteur occidental, déchets inertes visibles à plusieurs endroits; tas récents en 1996. Présence de quelques encombrants ménagers. Pas de zones humides.

Les parties souterraines sont traitées par CAUBERGS (1991) sous l'appellation générale des "Carrières souterraines de Mazy-Bossière". La carrière occidentale ("Mazy 1") dite "de la Tranchée" se compose de deux vastes chambres d'exploitation superposées (la chambre inférieure étant noyée). La carrière orientale ("Mazy 2") présente une galerie inclinée à 15° conduisant à une série de chambres d'exploitation horizontales soutenues par des piliers, pour ensuite s'incliner et disparaître sous les eaux.

Description biologique

A. Remacle (1996): Le secteur des terrils présentait encore en 1996 (état actuel inconnu) des plages couvertes d'une végétation rase intéressante avec Sedum sexangulare, Saxifraga tridactylites, Aphanes arvensis, Herniaria glabra, Arenaria serpyllifolia, Erophila verna, Erodium cicutarium, Echium vulgare,... Rumex scutatus y est abondant par endroits.

On note par ailleur la présence d'Asplenium scolopendrium dans la fosse de la carrière ouest (obs. C. Rousseau).

L'intérêt des parties souterraines pour les chiroptères est bien connu: six espèces sont mentionnées dans le répertoire du milieu souterrain pénétrable de Wallonie (FAIRON et THYS, 1995): Myotis myotis, Myotis nattereri, M. dasycneme, M. daubentonii, M. mystacinus et Plecotus sp.

La présence de Zootoca vivipara a été relevée au moins en 1996.

Divers

Répondants de l'information

GT Plecotus

Date de la dernière modification de la fiche

2013-12-16