Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

301 - Mares du Bois de Baudour

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Au Chemin de Bruxelles
Communes :Jurbise, Saint-Ghislain
Cantonnements DNF :Mons
Surface :11.03 ha
Coordonnées :X Lambert : 113833 - Y Lambert : 132166
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situées en Hainaut occidental, dans une région sablonneuse appelée 'la Campine hennuyère', les mares paratourbeuses du Bois de Baudour forment un petit complexe d'eau libre oligotrophe aux sources du ruisseau de la Briserie. Constituant des témoins de l'exploitation ancienne de l'argile, leurs eaux sont acides, peu profondes et envahies par les sphaignes. Il s'agit d'un milieu devenu exceptionnel au niveau régional, qui a fait récemment l'objet d'un programme de restauration visant notamment à remettre les mares en lumière. Ces travaux ont eu des effets spectaculaires sur la faune puisque plusieurs espèces de libellules rarissimes ont été découvertes sur le site.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Baudour10.7 haSAINT-GHISLAINHAINAUT
Herchies0.33 haJURBISEHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons11.03 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

CPAS de Mons.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Mons, rue Achille Legrand, 16, 7000 Mons (Tél. : 065/32.82.49 - Fax : 065/32.82.44).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6924Mares du Bois de Baudour7,91 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon2007Th. Paternoster
Gallinula chloropusOuiNon2007Th. Paternoster
Tachybaptus ruficollisOuiNonreproduction2007H. Lefèvre
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon2007Th. Paternoster
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2015Th. Paternoster, Dupriez P.
Lissotriton helveticusOuiNon2015Th. Paternoster. Dupriez P.
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2015Th. Paternoster, Dupriez P.
Rana lessonae2015Dupriez Pascal
Rana temporariaOuiNon2015Th. Paternoster, Dupriez P.
Invertébrés - Insectes - Libellules
Anax parthenopeNonNonGT Gomphus (Th. Paternoster)
Ceriagrion tenellumOuiOui10 ex.2007AGT Gomphus (Ph. Goffart et al.)
Crocothemis erythraeaNonNon2 ex.2005GT Gomphus (Ph. Goffart, TH. Paternoster, V. Fichefet)
Erythromma lindeniiNonNon2005GT Gomphus (Ph. Goffart, TH. Paternoster, V. Fichefet)
Erythromma najasNonNon2005GT Gomphus (Ph. Goffart, TH. Paternoster, V. Fichefet)
Erythromma viridulumNonNon2005GT Gomphus (Ph. Goffart, TH. Paternoster, V. Fichefet)
Lestes dryasOuiOuiAGT Gomphus (Th. Paternoster)
Lestes virensOuiOui2-3 ex.2005AGT Gomphus (Ph. Goffart, Th. Paternoster, V. Fichefet)
Leucorrhinia dubiaOuiOuiGT Gomphus (Th. Paternoster)
Plantes - Plantes supérieures
Carex canescens2015C. Delmarche, Dupriez P.
Erica tetralixDisparu ?
Hydrocotyle vulgaris2015C. Delmarche, Dupriez P.
Osmunda regalis1 touffe2007C. Delmarche
Plantes - Mousses
Sphagnum fallax
Sphagnum fimbriatum
Sphagnum inundatum
Sphagnum teres

Commentaires sur la faune

Oiseaux:
Alcedo atthis, Ardea cinerea, Anas crecca, Anas platyrhynchos, Gallinula chloropus, Tachybaptus ruficollis.

Amphibiens:
Bufo bufo, Rana kl. esculenta, Rana temporaria, Triturus alpestris, Triturus helveticus.

Odonates:
Aeshna cyanea, Aeshna grandis, Aeshna mixta, Anax imperator, Anax parthenope, Ceriagrion tenellum (découvert en 2007), Coenagrion puella, Cordulia aenea, Crocothemis erythraea, Enallagma cyathigerum, Erythromma najas, Erythromma viridulum, Gomphus pulchellus, Ischnura elegans, Lestes dryas, Lestes sponsa, Lestes virens (découvert en 2005), Lestes viridis, Leucorhinia dubia, Libellula depressa, Libellula quadrimaculata, Orthetrum cancellatum, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora metallica, Sympetrum danae, Sympetrum sanguineum, Sympetrum striolatum.

Coléoptères:
Acilius sulcatus, Bembidion doris, Elaphrus cupreus, Graphoderus zonatus, Helocharus lividus, Noterus clavicornis, Noterus crassicornis, Stenolophus mixtus.

Hétéroptères aquatiques:
Cymatia coleoptrata, Hesperocorixa castanea, Ilyocoris cimicoides, Microvelia reticulata, Notonecta glauca, Plea minutissima, Sigara scotti.

Commentaires sur la flore

Phanérogames:
Agrostis stolonifera, Alnus glutinosa, Betula pubescens, Carex canescens, Deschampsia flexuosa, Dryopteris carthusiana, Hydrocotyle vulgaris, Isolepis setaceus (chemin près d'un des étangs), Juncus bulbosus, Juncus effusus, Lysimachia nemorum, Osmunda regalis, Ranunculus flammula.
Sphaignes:
Sphagnum fallax, Sphagnum fimbriatum, Sphagnum inundatum, Sphagum teres.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection et restauration des dernières mares oligotrophes du bois de Baudour (projet de restauration et création de mares intraforestières en Campine hennuyère).

Menaces

A compléter

Recommandations

Suivi des travaux de restauration.

Plan de gestion

Les mares font l'objet d'un programme de restauration depuis 2001 dans le cadre d'un projet plus vaste intitulé 'restauration et création de mares intraforestières en Campine hennuyère'. Le plan de gestion est réalisé et évalué périodiquement par le Centre de Recherche de la Nature, des Forets et du Bois (Harchies).
Ce plan de gestion tient compte de la présence d'espèces sensibles comme l'osmonde royale (Osmunda regalis) et de la découverte récente (en 2005) de la libellule Lestes virens.
Des travaux de déboisement mettant en lumière les plans d'eau ont été finalisés en 2005. Des zones de liaison ont également été aménagées entre ces mares. Diverses autres opérations sont prévues dans les années à venir (curage localisé, déboisements, ...). Il est aussi prévu de suivre l'évolution de la faune et de la flore.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site se compose de 3 petits étangs forestiers isolés, peu profonds, à fond tourbeux et aux eaux acides. Le socle géologique est constitué de sables quaternaires très acides.

Les étangs situés à l'ouest se trouvent aux sources du ruisseau de la Briserie (voir fiche HT 30 s'y rapportant), l'étang situé au nord-est est établi sur un affluent de ce ruisseau.

Description biologique

DELVOSALLE (1954) signalait à propos de l'étang oriental : 'Une dépression est occupée par un étang entouré d'un Ericetum, ou lande tourbeuse, typique, quoique assez pauvre : Erica tetralix, et sa variété à fleurs blanches y abonde avec Sphagnum compactum et Eriophorum angustifolium; dans la partie constamment sous eau on note Carex rostrata et Typha angustifolia'.
Eriophorum angustifolium et Erica tetralix ont disparu depuis cette époque.
Les 3 plans d'eau sont pauvres floristiquement, mais les espèces présentes sont rares pour la région.
Les mares sont colonisés par Juncus bulbosus. Les bords faiblement en pente sont envahis par les sphaignes recouvertes de plages de Hydrocotyle vulgaris. Carex canescens est assez abondant. Ensuite vient une ceinture gazonnante, fragmentaire, d'Agrostis canina qui est suivie par des touradons de Molinia caerulea, formant parfois des prairies inondées quasi en permanence. Lysimachia vulgaris y est présent. Les queues d'étang sont comblées par des populations de Juncus effusus. Salix aurita forme une saulaie fragmentaire. Les arbres et arbustes qui se penchent sur les eaux sont principalement Betula pubescens, Alnus glutinosa, Frangula alnus, Sorbus aucuparia. Les bois avoisinants sont formés de chênaies à bouleaux à Molinia caerulea, Vaccinium myrtillus, Pteridium aquilinum. Osmunda regalis, forme une très belle touffe au bord de l'étang le plus occidental.
Les eaux sont riches en algues.
Les mares du Bois de Baudour constituent pour les libellules un site de très grande valeur, avec plus de 28 espèces recensées. Les plus remarquables sont Lestes virens, découvert en 2005 à une époque où l'espèce était portée disparue de Wallonie, Lestes dryas, espèce menacée régionalement, Leucorrhinia dubia, extrêmement rare en Hainaut, et Ceriagrion tenellum, trouvé en 2007.
Ces mares ont également un grand intérêt herpétologique.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Le bois de Baudour, important massif forestier, a connu pas mal de bouleversements au cours des siècles. Il a appartenu jadis aux Princes de Ligne qui possèdent encore actuellement la partie occidentale du bois, alors que la partie orientale est maintenant la propriété de la CPAS de Mons.
C'est au XVIIe siècle que les anciennes landes ont disparu sous les plantations.
Au XXe siècle, la superficie du bois s'est réduite à la suite de l'établissement sur son pourtour de lotissements; de complexes industriels (Tertre notamment, provoquant une importante pollution avec mort de la plupart des arbres sur plusieurs dizaines d'hectares dans la partie sud-ouest du bois); par extension des terres cultivées, l'ouverture d'argilières et d'une mine de charbon; par le drainage; la mise à blanc du bois, par les allemands pendant la guerre de 14-18 et par les habitants pendant celle de 40-45; par des plantations inappropriées (résineux, peupliers) qui provoquent la banalisation de la végétation herbacée.
Au début du siècle existaient encore des landes tourbeuses, des tourbières et des mares oligotrophes d'un très grand intérêt. Toutes ces formations végétales ont disparu sauf quelques mares oligotrophes et un fragment d'aulnaie oligotrophe à sphaignes le long du ruisseau de la Briserie (ZHIB HT 30).
D'après la carte de Ferraris l'étang nord existait déjà au XVIIIe siècle. Il était inclus dans un très grand massif forestier.

Biblio

, 1991, Etude biologique relative à la zone de protection spéciale "Vallée de la Haine"., Phragmites a.s.b.l., rapport final, 3 volumes, 323 pp.
, 1985, Protection et gestion écologique des zones humides dans la région transfrontalière du bassin de la Haine et de la Scarpe., Rapport au Service de l'environnement et de la protection des consommateurs de la Commission des Communautés Européennes, GIREA, 520 pp.
, 1954, Excursion du 7 juin 1953 dans la région de Ghlin et d'Obourg., Les Naturalistes belges, 35 : 59-61.
, 1970, Le site de la Mer de Sable à Stambruges (province de Hainaut, Belgique)., Lejeunia, N.S., 54 : 1-36.
, 1968, Contribution à l'étude pédobotanique des forêts montoises., Les Naturalistes belges, 49 : 11-44.
, 2004, Redécouverte du Leste verdoyant (Lestes virens) en Wallonie., Gomphus, 20 (2): 29-38.
, 1928, Compte rendu de l'herborisation générale annuelle de la Société royale de Botanique de Belgique : Baudour - Marais de Douvrain., Bulletin des Naturalistes de Mons Borinage, 9-10 : 140-142.
, 1928, Compte-rendu de l'herborisation générale annuelle de la Société royale de Botanique de Belgique. Trois jours à Mons et ses environs, les 4, 5 et 6 juin 1927., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 60 : 132-151.
, 1986, Voorlopige verspreidingsatlas van de Libellen (Odonata) van Belgïe et het Groothertogdom Luxemburg / Atlas provisoire des Libellules (Odonata) de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg., Euglena/Gomphus, n° spécial, 36 pp.
, 1845, Flore du Hainaut., Mons, 421 pp.
, 1980, Synopsis des forêts alluviales de Belgique., Colloques phytosociologiques, 9 : 217-226.
, 1963, Les forêts du bassin de Mons., Pédologie, 12 (2) : 200-215.
, 1951, Landes tourbeuses et tourbières bombées à sphaignes de Belgique (Ericeto-Sphagnetalia Schwickerath, 1940), Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 84: 157-226.
, 1987, Contribution à l'écologie de l'avifaune des zones humides de l'ouest de la Belgique. Propositions de gestion., Université catholique de Louvain, Thèse de doctorat, 403 pp. + annexes.

Divers

Sources

OFFH
ZHIB

Répondants de l'information

C. DELMARCHE et Th. PATERNOSTER, Centre de Recherche de la Nature, des Forets et du Bois (Harchies).
J. SAINTENOY-SIMON (1994).