Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

3282 - Tienne aux Grives

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Tier aux Grives
Communes :Marchin
Cantonnements DNF :Liège
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 212253 - Y Lambert : 128196
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Situé dans le Condroz hutois, au sud du village de Marchin, le Tienne aux Grives correspond au versant gauche du vallon du Triffoy, d'exposition sud à sud-est. Il comprend des parties boisées, des prairies ainsi qu'un fragment de pelouse calcaire dans la partie centrale du site. Une aulnaie rivulaire est également présente le long du cours d'eau. La pelouse rassemble de nombreuses plantes caractéristique de cet habitat rare dans la région, y compris l'œillet velu (Dianthus armeria), une espèce patrimoniale figurant sur la liste rouge de la flore menacée de Wallonie. Le bas du versant forestier accueille par ailleurs une fonge de grand intérêt. La faune locale n'a pas encore été inventoriée et seules des données éparses sont actuellement disponibles. Le site, propriété de la commune de Marchin, a fait l'objet de travaux de gestion dans le cadre du projet LIFE Hélianthème. Il s'agit d'une réserve naturelle domaniale depuis avril 2016, par convention signée entre la commune et la Région wallonne.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
MarchinMARCHIN (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
LiègeLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Commune de Marchin

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Liège, Montagne Sainte-Walburge, 2, 4000 Liège (Tél. 04/224.58.74 - Fax : 04/224.58.77).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6098La Carrière de State et le Tienne aux Grives3.5769 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Melanargia galatheaNonNon2008J.-L. Gathoye
Plantes - Plantes supérieures
Dianthus armeria2008J.-L. Gathoye
Ononis repens2008J.-L. Gathoye
Pyrus pyraster2008J.-L. Gathoye
Mycètes - Champignons
Chlorophyllum brunneum2010L. Bailly
Cortinarius helvelloides2010L. Bailly
Disciotis venosa2010L. Bailly
Entoloma icterinum2010L. Bailly
Gyrodon lividus2010L. Bailly
Lactarius aspideus2010L. Bailly
Lepiota grangei2010L. Bailly
Russula pumila2010L. Bailly

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données J.-L. Gathoye 2007-2008): Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Agrimonia eupatoria, Alopecurus pratensis, Arrhenatherum elatius, Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Centaurea jacea subsp. decipiens + grandiflora, Cerastium fontanum, Clematis vitalba, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Cruciata laevipes, Dactylis glomerata, Daucus carota, Dianthus armeria, Euonymus europaeus, Festuca arundinacea, Festuca rubra, Fraxinus excelsior, Galeopsis tetrahit, Galium mollugo, Galium verum, Geranium dissectum, Geranium robertianum, Glechoma hederacea, Hedera helix, Helleborus foetidus, Holcus lanatus, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Juglans regia, Knautia arvensis, Koeleria macrantha, Lathyrus pratensis, Leucanthemum vulgare, Lotus corniculatus, Medicago lupulina, Muscari comosum, Ononis repens, Origanum vulgare, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Prunus spinosa, Pyrus pyraster, Quercus robur, Rosa canina, Senecio jacobaea, Stachys sylvatica, Thymus pulegioides, Trisetum flavescens, Urtica dioica, Vicia sativa subsp. nigra, Vicia sepium, Vicia tetrasperma.

Espèces exotiques

Plantes: Juglans regia, Muscari comosum (?).

Conservation

Objectifs de conservation

Protection et restauration d'une pelouse calcicole certes de petite surface mais qui joue un rôle dans le maillage écologique de la vallée du Triffoy.

Menaces

Embroussaillement de la pelouse calcicole laquelle, n'a pas été reprise dans le périmètre de la RND!

Recommandations

Il est nécessaire d'effectuer des inventaires faunistiques de manière à mieux orienter le plan de gestion.

Plan de gestion

La pelouse sèche est menacée par l'embroussaillement. La gestion récurrente peut se faire par des fauchages tardifs, mais un pâturage ovin serait à terme plus efficace, vu la déclivité du versant.

En cas de pâturage ovin, si la surface pâturable peut être étendue par exemple à 30 ares, un troupeau d'une quinzaine de moutons pourrait suffire pendant un mois, par exemple en septembre (ou 30 moutons pendant 15 jours), de manière à respecter une charge de 0,2-0,3 UGB/ha x an.

Lors d'une gestion mécanique visant la limitation de la colonisation ligneuse, il convient de maintenir des zones non traitées, des arbres et arbustes isolés. De même, les tas de bois morts seront maintenus en place, de même que les grumes et branchages issus des coupes, qui seront entreposés en lisière forestière bien exposée au soleil comme abri pour la petite faune (reptiles ...).

La zone de contact avec la pâture intensive au nord du site est marquée par une certaine eutrophisation. Il serait opportun d'installer une petite haie vive limitante, à l'écart de la pelouse.

Ce site a fait l'objet de travaux de restauration dans le cadre du projet LIFE+ « Hélianthème » mené par Natagora (2009-2014).

Accès du public

Le Tienne aux Grives accessible depuis la rue du Triffoy, au nord, et le chemin de Vaux, à l'extrémité occidentale du site. L'entrée peut se faire par une étroite bande boisée perpendiculaire à la rue du Triffoy (au niveau de la maison du n° 2) qui appartient à la RND. L'accès du public ne sera autorisé que sur les sentiers dûment signalés mais aucun n'est actuellement aménagé.

Détails

Description physique

Le Tienne aux Grives est localisé au sud du village de Marchin, dans le Condroz hutois. Il correspond au flanc gauche du vallon du ruisseau de Goesnes, ou Triffoy, un affluent du Hoyoux. L'exposition générale est orientée au sud et sud-ouest.

Le versant repose sur des calcaires du Tournaisien (T1). Des dépôts limoneux des pentes du Quaternaire supérieur (al) occupent la zone alluviale le long du Triffoy. L'altitude tourne autour de 200 m. D'un point de vue phytogéographique, le site fait partie du district mosan.

Description biologique

Le Tienne aux Grives correspond au versant gauche du vallon du Triffoy, d'exposition sud à sud-est. Il comprend des parties boisées, des prairies ainsi qu'un fragment de pelouse calcaire (environ 15 ares) dans la partie centrale du site.

Cette pelouse sèche a été décrite dans un avis site rédigé par J.-L. Gathoye (DEMNA - octobre 2008); la flore est composée d'une série d'espèces que l'on retrouve aussi sur le site proche du Chaffour, mais aussi d'autres plantes qui y sont absentes. A la différence de ce site, elle repose ici sur des calcaires du Tournaisien. S'y observent l'achillée millefeuille (Achillea millefolium), l'aigremoine eupatoire (Agrimonia eupatoria), le brome dressé (Bromus erectus), le brachypode penné (Brachypodium pinnatum), la campanule à feuilles rondes (Campanula rotundifolia), l'œillet velu (Dianthus armeria), la centaurée jacée (Centaurea jacea subsp. decipiens), le gaillet jaune (G. verum), l'inule conyze (Inula conyzae), la grande marguerite (Leucanthemum vulgare), la koelérie grêle (Koeleria macrantha), le lotier corniculé (Lotus corniculatus), la luzerne lupuline (Medicago lupulina), la bugrane rampante (Ononis repens), l'origan (Origanum vulgare), le petit boucage (Pimpinella saxifraga), le serpolet commun (Thymus pulegioides),...

Comme au Chaffour, le site connaît une certaine dynamique d'embroussaillement par les épineux, surtout à partir du bas de pente, du côté Triffoy.

Les zones boisées sont représentées notamment par la chênaie-charmaie calcicole et par des broussailles.

Au pied du versant, en bordure du Triffoy s'étend une très intéressante aulnaie rivulaire riche en cardamine amère (Cardamine amara).

Du point de vue floristique, on soulignera plus particulièrement:

- la présence de l'oeillet velu (Dianthus armeria), une espèce considérée comme vulnérable sur la liste rouge des plantes de Wallonie;

- la présence d'un pied du muscari à toupet (Muscari comosum), déjà observé à cet endroit précis en 1995 (J.-L. Gathoye). Cette espèce est renseignée comme très rare dans la Flore de LAMBINON et al. (2012), laquelle ne fait pas mention de son caractère naturalisé ou adventice. La Florule de Huy de CLUYSENAAR (1890) signale déjà cette espèce dans la région hutoise (Modave et Tillesse), et souligne son caractère introduit.

Le bas du versant forestier et l'aulnaie rivulaire présentent un intérêt mycologique majeur. Plusieurs espèces remarquables y ont été notées en 2009-2010 par L. Bailly, comme le bolet livide (Gyrodon lividus), le cortinaire helvelle (Cortinarius helvelloides), le lactaire des saules (Lactarius aspideus), la russule naine (Russula pumila), l'entolome jaune (Entoloma icterinum), la pézize veinée (Disciotis venosa), la lépiote des jardins (Chlorophyllum brunneum), la lépiote à squames olivacées (Lepiota grangei), etc.

La faune du Tienne aux Grives n'a pas encore été inventoriée et seules des données éparses sont disponibles pour les Lépidoptères rhopalocères, indiquant la présence du tristan (Aphantopus hyperantus), myrtil (Maniola jurtina), demi-deuil (Melanargia galathea).

Biblio

Divers

Répondants de l'information

Jean-Louis GATHOYE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE).

Date de la dernière modification de la fiche

2016-10-19