Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

354 - Haldes calaminaires de Plombières

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Bleiberg / Ancien site minier de Plombières
Communes :Plombières
Cantonnements DNF :Eupen
Surface :21.04 ha
Coordonnées :X Lambert : 262972 - Y Lambert : 159347
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le terrain est une ancienne mine de plomb et de zinc qui a été exploitée au moins depuis le 14ème siècle. Cette activité, qui a complètement cessé en 1969, est à l'origine de l'aspect actuel du site et de la végétation très spéciale qui s'y est développée. Les haldes calaminaires s'étendent actuellement sur une vingtaine d'hectares mais la réserve naturelle n'en couvre que la moitié. Comme dans le site du Rocheux à Theux, on y rencontre le cortège complet des végétaux spécialement adaptés à ces sols pollués, à l'exception de l'alsine (Minuartia hybrida var. hercynica). Le site renferme également une zone humide assez extraordinaire, comprenant un étang et un bras d'eau, et dans laquelle on peut admirer une succession, probablement unique en Belgique, de différentes associations végétales (pelouse calaminaire, moliniae, magnocariçaies, mégaphorbiae, roselières, etc.). La faune est représentée par diverses espèces remarquables, dont le petit nacré (Issoria lathonia), papillon se développant au stade larvaire sur la pensée calaminaire. Le plan d'eau héberge un riche peuplement de libellules. Pas moins de 20 espèces de coccinelles ont été recensées sur l'ensemble du site, dont la coccinelle éclatante (Coccinella magnifica), un sosie presque parfait de la banale coccinelle à sept points, qui présente la particularité de ne jamais s'éloigner des colonies de fourmis des bois, avec lesquelles l'insecte entretient d'étranges relations.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F6 - Entre-Vesdre-et-Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Gemmenich7.71 haPLOMBIERESLIEGE
Montzen13.33 haPLOMBIERESLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Eupen21.04 haMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site classé par AGW du 4 mars 2004.

Propriétaire(s)

Commune de Plombières.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Damien Ertz, 43, rue de Limbourg, 4710 Lontzen (tél. : 0497/23.39.26).
Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement d'Eupen 1, Haasstrasse 7, 4700 Eupen (Tél. : 087/85.90.20 - Fax: 087/55.71.70).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
375Réserve naturelle de Plombières21,04 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Meles melesOuiNon2006Interreg Pays des Terrils
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter nisusOuiNonNicheur possible2006Interreg Pays des Terrils
Acrocephalus palustrisOuiNon1 canton2006Interreg Pays des Terrils
Alcedo atthisOuiNon2000BErtz (2000)
Cinclus cinclusOuiNonPrésence sur la Gueule2006BD. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Emberiza schoeniclusOuiNon2-3 cantons2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Fulica atraNonNonNicheur probable2006Interreg Pays des Terrils
Gallinula chloropusOuiNonNicheur probable2006Interreg Pays des Terrils
Motacilla cinereaOuiNon1-2 cantons2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Muscicapa striataOuiNon2000Ertz (2000)
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Bufo bufoOuiNon2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Lissotriton vulgarisOuiNon2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Rana esculenta2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Rana temporariaOuiNon2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Zootoca viviparaOuiNon2006D. Ertz; Interreg Pays des Terrils
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria seleneNonNonmax. 20 ex.2006BG.T. Lycaena (div. obs).
Erynnis tagesNonNon2006CInterreg Pays des Terrils
Issoria lathoniaOuiNonmax. 60 ex.2006AG.T. Lycaena (div. obs).
Plebeius argusNonOuimax. 30 ex.2006BG.T. Lycaena (div. obs).
Polyommatus semiargusNonNonmax. 35 ex.2006BG.T. Lycaena (div. obs).
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria2004Jeunes & Nature
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna junceaOuiOuimax. 4 ex.2005BG.T. Gomphus (P. Goffar et al)
Calopteryx virgoNonNonmax. 12 ex.2006G.T. Gomphus (R. de Schaetzen, A. de Broyer)
Crocothemis erythraeaNonNonmax. 1 ex.2006G.T. Gomphus (A. de Broyer)
Erythromma lindeniiNonNonmax. 30 ex.2005G.T. Gomphus (D. Ertz)
Ischnura pumilioNonOuimax. 60 ex.2005CG.T. Gomphus (P. Goffart, D. Ertz)
Lestes barbarusNonNonmax. 2 ex.1994G.T. Gomphus (P. Goffart)
Lestes dryasOuiOuimax. 3 ex.1994BG.T. Gomphus (P. Goffart)
Orthetrum brunneumNonOuimax. 2 ex.1996G.T. Gomphus (P. Goffart)
Sympecma fuscaOuiOuimax. 2 ex.2006G.T. Gomphus (R. de Schaetzen)
Sympetrum danaeNonNonmax. 10 ex.2006G.T. Gomphus (P. Goffart)
Sympetrum flaveolumNonOuimax. 8 ex.1999G.T. Gomphus (P. Goffart)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cassida azurea2000G. San Martin
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Aromia moschata2009Damien Ertz
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anisosticta novemdecimpunctata10 ex.2000BG.T. Coccinula (G. San Martin et al.)
Coccinella magnifica20-25 ex.2000AG.T. Coccinula (G. San Martin et al.)
Subcoccinella vigintiquatuorpunctata30 ex.2000BG.T. Coccinula (G. San Martin et al.)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus dorsalis2006Interreg Pays des Terrils
Myrmeleotettix maculatus2006Interreg Pays des Terrils
Oedipoda caerulescens2006P. Goffart, D. Ertz, Interreg Pays des Terrils
Omocestus viridulus2006Interreg Pays des Terrils
Phaneroptera falcata2006Interreg Pays des Terrils
Stenobothrus stigmaticus1995P. Goffart, D. Ertz
Tetrix ceperoi2006Interreg Pays des Terrils
Tetrix tenuicornis2006Interreg Pays des Terrils
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi2006Interreg Pays des Terrils
Plantes - Plantes supérieures
Armeria maritima subsp.halleriIndigénat à vérifier2009J. Duvigneaud et al.
Carex acuta2009Divers obs.
Carex paniculata2009Divers obs.
Centaurium erythraea2006Interreg Pays des Terrils
Corrigiola litoralis1980Clabeck (1981)
Daphne mezereum2009Damien Ertz
Dipsacus pilosus2006Interreg Pays des Terrils
Draba muralis2010Damien Ertz
Epilobium palustre2006Interreg Pays des Terrils
Epipactis helleborine2006Interreg Pays des Terrils
Festuca ovina subsp.guestfalicaAbondant2009AJ. Duvigneaud et al.
Gagea lutea2006Interreg Pays des Terrils
Galeopsis segetum2006Interreg Pays des Terrils
Minuartia verna var.hercynica2002AJ. Duvigneaud et al.
Ophioglossum vulgatum2010Damien Ertz
Orobanche purpurea2007D. Ertz, J.-F. Hermanns
Pyrola minor2010Damien Hertz
Pyrola rotundifolia2010Damien Ertz
Scabiosa columbaria2006Interreg Pays des Terrils
Schoenoplectus lacustris
Silene vulgaris subsp.vulgaris var.humilis2009Divers obs.
Succisa pratensis2006Interreg Pays des Terrils
Thlaspi caerulescens subsp.calaminare2009AJ. Duvigneaud et al.
Viola calaminaria2009J. Duvigneaud et al.
Plantes - Mousses
Scopelophila cataractaeASotiaux & De Zuttere (1987)
Mycètes - Lichens
Stereocaulon nanodesALambinon (1964)

Commentaires sur la faune

Oiseaux (D. Ertz, 2000; Interreg Pays des Terrils, 2006):
Accipiter gentilis, Accipiter nisus, Acrocephalus palustris, Alcedo atthis, Anas platyrhynchos, Ardea cinerea, Branta canadensis, Buteo buteo, Carduelis chloris, Certhia brachydactyla, Cinclus cinclus, Corvus corone, Columba palumbus, Dendrocopos major, Emberiza schoeniclus, Erithacus rubecula, Fringilla coelebs, Fulica atra, Gallinula chloropus, Garrulus glandarius, Motacilla alba alba, Motacilla cinerea, Parus ater, Parus caeruleus, Parus cristatus, Parus major, Phalacrocorax carbo, Phoenicurus ochruros, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Pica pica, Picus viridis, Pyrrhula pyrrhula, Regulus regulus, Sturnus vulgaris, Sylvia atricapilla, Sylvia borin, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos.

Reptiles (D. Ertz, 2000; Interreg Pays des Terrils, 2006):
Anguis fragilis, Zootoca vivipara.

Amphibiens (D. Ertz, 2000; Interreg Pays des Terrils, 2006):
Alytes obstetricans, Bufo bufo, Rana kl. esculenta, Rana temporaria, Triturus alpestris, Triturus vulgaris.

Lépidoptères rhopalocères (GT Lycaena, 1995-2005; Interreg Pays des Terrils, 2006):
Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Celastrina argiolus, Clossiana selene, Coenonympha pamphilus, Colias crocea, Cyaniris semiargus, Erynnis tages, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Issoria lathonia, Lasiommata megera, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebejus argus, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Odonates (GT Gomphus, 1994-2008):
Aeshna cyanea, Aeshna juncea, Aeshna mixta, Anax imperator, Calopteryx splendens, Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Crocothemis erythraea, Enallagma cyathigerum, Erythromma lindenii, Erythromma viridulum, Gomphus pulchellus, Ischnura elegans, Ischnura pumilio, Lestes barbarus, Lestes dryas, Lestes sponsa, Lestes viridis, Libellula depressa, Libellula quadrimaculata, Orthetrum brunneum, Orthetrum cancellatum, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Sympecma fusca, Sympetrum danae, Sympetrum flaveolum, Sympetrum sanguineum, Sympetrum striolatum, Sympetrum vulgatum.

Orthoptères (G. San Martin et Interreg Pays des Terrils, 2006):
Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus fuscus, Conocephalus dorsalis, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Myrmeleotettix maculatus, Oedipoda caerulescens, Omocestus viridulus, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Stenobothrus stigmaticus (> 1995), Tettigonia viridissima, Tetrix ceperoi, Tetrix tenuicornis, Tetrix undulata.

Coccinellidae (G. San Martin et Interreg Pays des Terrils, 2006):
Adalia bipunctata, Adalia decempunctata, Anisosticta novemdecimpunctata, Aphidecta obliterata, Calvia decemguttata, Calvia quatuordecimguttata, Coccinella magnifica, Coccinella quinquepunctata, Coccinella septempunctata, Coccinella undecimpunctata, Exochomus quadripustulatus, Halyzia sedecimguttata, Harmonia axyridis, Hippodamia variegata, Oenopia conglobata, Propylea quatuordecimpunctata, Psyllobora vigintiduopunctata, Rhyzobius chrysomeloides, Subcoccinella 24-punctata, Tytthaspis sedecimpunctata.

Coléoptères Cicindelidae (Interreg Pays des Terrils, 2006):
Cicindela campestris.

Araignées (Interreg Pays des Terrils, 2006):
Argiope bruennichi.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (divers obs. et Interreg Pays des Terrils, 2006):
Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Aegopodium podagraria, Aesculus hippocastanum, Agrostis capillaris, Agrostis stolonifera, Alchemilla xanthochlora, Alliaria petiolata, Allium ursinum, Alnus glutinosa, Anchusa arvensis, Angelica sylvestris, Anthriscus sylvestris, Arenaria serpyllifolia, Armeria maritima subsp. halleri, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Arum maculatum, Athyrium filix-femina, Atriplex patula, Betula pendula, Brachypodium sylvaticum, Calamagrostis epigejos, Calystegia sepium, Campanula rotundifolia, Campanula trachelium, Capsella bursa-pastoris, Cardamine amara, Cardamine hirsuta, Cardamine pratensis, Carduus crispus, Carduus nutans, Carex acuta, Carex acutiformis, Carex hirta, Carex ovalis, Carex paniculata, Carex remota, Carex spicata, Carpinus betulus, Centaurea jacea s.l., Centaurium erythraea, Cerastium fontanum subsp. vulgare, Chaerophyllum temulum, Chelidonium majus, Chenopodium album, Chrysosplenium oppositifolium, Cirsium arvense, Cirsium oleraceum, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Corrigiola litoralis, Cornus sanguinea, Corydalis solida, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Cruciata laevipes, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Daucus carota, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Dipsacus pilosus, Dryopteris carthusiana, Dryopteris dilatata, Dryopteris filix-mas, Echium vulgare, Eleocharis palustris, Epilobium angustifolium, Epilobium hirsutum, Epilobium palustre, Epilobium roseum, Epilobium tetragonum, Epipactis helleborine, Equisetum arvense, Euonymus europaeus, Eupatorium cannabinum, Euphrasia officinalis, Fagus sylvatica, Festuca ovina subsp.guestfalica, Festuca sp., Filipendula ulmaria, Frangula alnus, Fraxinus excelsior, Gagea lutea, Galeopsis segetum, Galeopsis tetrahit, Galinsoga parviflora, Galium aparine, Galium mollugo, Galium palustre, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Gnaphalium uliginosum, Hedera helix, Heracleum sphondylium, Herniaria glabra, Hesperis matronalis, Hieracium lachenalii, Hieracium laevigatum, Hieracium murorum, Hieracium sabaudum, Holcus lanatus, Humulus lupulus, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Ilex aquifolium, Impatiens glandulifera, Impatiens noli-tangere, Iris pseudacorus, Juncus articulatus, Juncus conglomeratus, Juncus effusus, Juncus inflexus, Juncus tenuis, Knautia arvensis, Lamium album, Lamium galeobdolon, Lapsana communis, Leontodon autumnalis, Leucanthemum vulgare, Linaria vulgaris, Lonciera periclymenum, Lotus corniculatus, Lupinus polyphyllus, Luzula campestris, Lycopus europaeus, Lysimachia nummularia, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Malus sylvestris subsp. mitis, Malva moschata, Matricaria maritima subsp. inodora, Melilotus officinalis, Mentha aquatica, Minuartia verna var. hercynica, Molinia caerulea, Myosotis arvensis, Myosotis scorpioides, Myosotis sylvatica, Narcissus pseudonarcissus, Odontites vernus, Oenothera deflexa, Origanum vulgare, Orobanche purpurea, Oxalis acetosella, Parthenocissus inserta, Persicaria bistorta, Persicaria hydropiper, Persicaria maculosa, Petasites hybridus, Phalaris arundinacea, Phragmites australis, Picea abies, Picris hieracioides, Pimpinella major, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago major, Poa annua, Poa compressa, Poa nemoralis, Polygala vulgaris, Polygonatum multiflorum, Polygonum aviculare, Populus tremula, Potentilla anserina, Potentilla sterilis, Prunella vulgaris, Prunus avium, Prunus padus, Prunus serotina, Prunus spinosa, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus ficaria, Ranunculus repens, Rhinanthus minor, Ribes rubrum, Ribes uva-crispa, Robinia pseudoacaria, Rosa canina, Rubus idaeus, Rubus sp., Rumex acetosa, Salix alba, Salix caprea, Salix fragilis, Sambucus nigra, Saponaria officinalis, Scabiosa columbaria, Schoenoplectus lacustris, Scirpus sylvaticus, Scrophularia auriculata, Scrophularia nodosa, Scutellaria galericulata, Senecio inaequidens, Senecio jacobaea, Senecio ovatus, Silene dioica, Silene vulgaris subsp. vulgaris var. humilis, Sysimbrium officinale, Solanum dulcamara, Solanum nigrum, Sonchus asper, Sorbus aucuparia, Stachys palustris, Stachys sylvatica, Stellaria holostea, Stellaria nemorum, Succisa pratensis, Symphoricarpos albus, Symphytum officinale, Tanacetum vulgare, Taraxacum sp., Teucrium scorodonia, Thlaspi caerulescens subsp.calaminare, Thymus pulegioides, Tilia platyphyllos, Tilia x europaea, Torilis japonica, Tussilago farfara, Typha latifolia, Urtica dioica, Valeriana repens, Verbascum nigrum, Veronica agrestis, Veronica arvensis, Veronica hederifolia, Viburnum opulus, Vicia hirsuta, Vicia sativa, Vinca minor, Viola calaminaria.
Lichens et Bryophytes intéressants : Stereocaulon nanodes, espèce calaminaire observée par Lambinon (1964), de même que la mousse Scopelophila cataractae par Sotiaux & De Zuttere (1987). Aneura maxima existe dans la boulaie marécageuse.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection du plus vaste site calaminaire de Wallonie ainsi que d'une zone humide d'intérêt exceptionnel.

Menaces

D'importantes modifications du milieu ont été notées à partir de 1995. L'aménagement du parc public, subsidié par la Région wallonne, a entraîné le comblement partiel de certaines mares temporaires et leur eutophication suite à l'apport de terres riches et d'engrais sur les terrains calaminaires d'origine et l'installation de tuyaux de drainage dans les terres de remblais, tuyaux débouchant dans les mares. Il semble que la population de Lestes dryas n'ait pas survécu à ces altérations, mais le fait devrait encore être confirmé au cours des saisons prochaines (d'après Goffart, mars 1999: Rapport ISB).

Recommandations

L'installation d'un fossé périphérique permettant l'écoulement des eaux des terres de remblais vers la rivière contribuerait sans doute à limiter les apports d'intrants eutrophisant dans les mares. La mise en réserve de la zone humide de part et d'autre des nouvelles pelouses du parc est vivement recommandée (d'après P. Goffart, mars 1999: Rapport ISB). Ce site doit de toute urgence être inclus dans une réserve naturelle.
D'après un article du journal 'Le Courrier' du 17 août 1995, intitulé 'L'ancien site minier de Plombières aménagé pour 35 millions', les mesures suivantes seront prises :
- une zone protégée sera aménagée de façon à protéger la fleur calaminaire et de nouvelles aires favorables à leur développement seront créées;
- les scories du terril seront maintenues;
- l'ancien terril sera retravaillé, une partie de celui-ci utilisée pour rectifier et créer de nouveaux chemins;
- le curage des étangs existants sera réalisé et 44.000 m3 de terres arables seront amenées sur lesquelles seront plantés de jeunes arbres et des graminées ensemencées.
Autant dire que la zone humide sera très altérée. Nous avions déjà attiré l'attention sur ce site extraordinaire en fin 1993, début 1994. Malgré cela, il semble que rien n'ait été fait pour essayer de la sauver.

Plan de gestion

Pour la réserve naturelle Ardenne & Gaume, cf. le dossier de demande d'agrément (Bonni & Schyns, 1999). Des recommandations existent quant à l'aménagement et à la gestion du parc communal.

Accès du public

Accès libre.

Détails

Description physique

Le site repose sur des grès micacés et des shales du Famennien, des calcaires et dolomies du Tournaisien, des calcaires du Viséen, des grès et shales du Namurien, etc. On note également des sables et argiles postpaléozoïques. Le sous-sol recèle de nombreux minéraux, surtout des sulfures et des oxydes : spharélites, galène, pyrite, marcassite, bornite, chalcopyrite, calamine, limonite, cérusite, pyromorphite, hémimorphite, etc.

Le substrat est très hétérogène (scories, déblais etc.); il est légèrement acide dans les zones pourvues de végétation, à fortement acide au niveau des terrains nus. Les teneurs en calcium et en magnésium sont très variables (sources : Simon, 1975, e.a.).

D'un point de vue topographique, l'ancien site minier est situé aux lieux-dits 'Bodegem', Goulbempt', 'An de Geul' et 'Op Geul' (ancienne commune de Gemmenich) et 'Geuleweide' (ancienne commune de Montzen).

Description biologique

Le site de Plombières présente un magnifique ensemble de pelouses calaminaires d'un très grand intérêt abritant la majorité des espèces spécialisées :Viola calaminaria, Festuca ovina subsp. guestfalica, Armeria maritima subsp. halleri, Thlaspi caerulescens subsp. calaminare, Silene vulgaris var. humilis, etc.
Dans les haldes, on peut observer de-ci, de-là des dépressions humides abritant une végétation très différente de celle des buttes sèches : Agrostis stolonifera y forme des tapis, accompagné d'Eupatorium cannabinum, Atriplex patula, Rumex acetosa, Odontites verna subsp. serotina, etc. Dans les trous les plus fangeux se développent Iris pseudacorus, Carex acutiformis, Deschampsia cespitosa. Des arbustes pionniers s'installent progressivement, comme Salix caprea, S. fragilis, S. alba et Betula pendula.
Au nord-est de la Halde s'étend une zone humide assez extraordinaire présentant une zonation végétale unique en Belgique. De part et d'autre du bras d'eau on peut ainsi reconnaitre :
- un groupement à Agrostis capillaris;
- un groupement d'espèces calaminaires dominé par Festuca ovina subsp. guestfalica;
- une molinaie;
- une magnocariçaie à Carex paniculata ;
- une magnocariçaie à Carex acutiformis ;
- un groupement à Deschampsia cespitosa ;
- une mégaphorbiaie à Iris pseudacorus, Filipendula ulmaria, Eupatorium cannabinum, Angelica sylvestris, Epilobium hirsutum, Scirpus sylvaticus, Lysimachia vulgaris etc. ;
- une arrhénathéraie.
On observe par ailleurs au bord d'une petite mare :
- une roselière à Eleocharis palustris ;
- une typhaie à Typha latifolia.
Enfin, sur les berges du très bel étang existe aussi une admirable séquence végétale :
- un groupement à Agrostis stolonifera ;
- une roselière à Schoenoplectus lacustris ;
- une roselière à Phragmites australis, très vigoureuse;
- une pelouse calaminaire ;
- une magnocariçaie à Carex paniculata ;
- une magnocariçaie fragmentaire à Carex acutiformis ;
- une mégaphorbiaie fragmentaire à Iris pseudacorus, Lysimachia vulgaris, Lycopus europaeus, Solanum dulcamara, etc.
La présence de Corrigiola litoralis sur schistes et argiles de remblais a été signalée par CLABECK (1981).
En mai 2007, l'orobanche pourprée (Orobanche purpurea), une plante parasite des achillées, est découverte le long du sentier bordant l'ouest de la réserve naturelle (HERMANNS, 2007); cette espèce rare et protégée est nouvelle pour le Pays de Herve, la station wallonne la plus proche étant située à Bomal-sur-Ourthe.
Une espèce de lichen, Stereocaulon nanodes, et une mousse, Scopelophila cataractae se retrouvent également sur le site. Il s'agit de deux espèces tout à fait remarquables et typiques des sols calaminaires.
Les haldes de Plombières constituent le refuge pour de nombreuses espèces animales dont certaines sont actuellement rares ou menacées en Wallonie. Pour l'entomofaune, citons par exemple :
- le petit nacré Issoria lathonia, papillon dont les chenilles se développent surtout aux dépens de la pensée calaminaire, ainsi que l'argus bleu Plebejus argus et le demi-argus Cyaniris semiargus.
- l'aeschne des joncs Aeshna juncea, l'orthétrum brun Orthetrum brunneum, le sympétrum noir Sympetrum danae, le sympétrum jaune d'or Sympetrum flaveolum, l'agrion nain Ischnura pumilio, le leste sauvage Lestes barbarus et le leste dryade Lestes dryas;
- le criquet à ailes bleues Oedipoda caerulescens (espèce protégée) et le criquet nain Stenobothrus stigmaticus qui n'a cependant plus été noté après 1995;
- enfin 3 coccinelles écologiquement très spécialisées (parmi les 20 espèces recensées dans le site) : Coccinella magnifica associée à la présence des fourmis des bois, Anisosticta 19-punctata, espèce vivant sur les roseaux et autres hélophytes, et Subcoccinella 24-punctata, liée surtout aux plantes de la famille des Caryophyllacées.
L'herpétofaune comprend le lézard vivipare Zootoca vivipara, l'orvet Anguis fragilis, le crapaud commun Bufo bufo, l'alyte accoucheur Alytes obstetricans, la grenouille verte Rana kl esculenta, la grenouille rousse Rana temporaria ainsi que deux espèces de tritons Triturus spp.
Les oiseaux sont représentés notamment par l'autour des palombes, le martin-pêcheur, le cincle plongeur, la bergeronnette des ruisseaux, le gobe-mouche gris.

Monument naturel

Haldes calaminaires (type de biotope très particulier et extrêmement localisé en Belgique, reconnu d'intérêt communautaire en Europe).

Monument historique

Vu son long passé, Plombières a une grande importance au point de vue de l'archéologie industrielle et minière.

Histoire du site

D'après Dejonghe et al. (1993), le site est exploité depuis la nuit des temps . La première mention locale d'une mine de plomb date de 1365. Le gisement a été exploité avec des fortunes diverses jusqu'en 1969, mais l'âge d'or de l'activité extractrice se situe entre 1860 à 1870. Les industries ont été constamment confrontées à des problèmes d'exhaure. La Gueule a dû être en grande partie détournée et un canal de décharge, long de 800 pieds, fut creusé à travers la colline.
Sur la carte de Ferraris, la plaine alluviale de la Gueule était occupée au 18ème siècle par des prairies humides.
Dans les temps plus récents, les haldes calaminaires furent, dans les années 1970, en grande partie détruites par égalisation du terrain et remblayage. En 1995-96, plusieurs hectares disparurent sous plus de 44.000 mètres cubes de terres destinées à l'aménagement d'un parc public.
La réserve naturelle créée en 1998 à l'initiative d'Ardenne et Gaume, permet de sauvegarder une zone plus ou moins intacte d'un peu plus de 5 ha, qui constitue un précieux témoignage du passé.

Biblio

, 1983, Etude sur les populations d'Agrostis tenuis Sibth : variation morphologique et écotypes édaphiques., Oecologia Plant., 4 : 83-95.
, 2007, Site de Plombières. Bilan des relevés biologiques., Pays des Terrils, Natagora asbl et Commune de Saint-Nicolas, 38 pp.
, 1964, Les Festuca des terrains calaminaires de la Wallonie septentrionale., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 97 : 99-129.
, 2008, Delphacidae nouveaux et intéressants pour la faune belge (Hemiptera: Fulgoromorpha)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 144: 95-100.
, 1983, Les gisements plombo-zincifères de l'est de la Belgique., Chroniques de la Recherche minière, 470 : 3-24.
, 1993, Atlas des gisements plombo-zincifères du synclinorium de Verviers (Est de la Belgique)., Mémoires explicatifs des Cartes géologiques et minières de Belgique, 33 : 1-483.
, 1979, La vallée du Lontzenerbach à Hergenrath (province de Liège, Belgique)., Bulletin de la Commission Royale des Monuments et Sites, 8 : 217-231.
, 1998, Les différents types de pelouses calcicoles en Belgique et leur gestion., In : Actes du Colloque international "La gestion des pelouses calcicoles" organisé à Vierves-sur-Viroin du 28 au 31 mai 1996, Cercles des Naturalistes de Belgique, pp. 11-18.
, 1998, Les haldes calaminaires de Plombières (province de Liège, Belgique)., Les Naturalistes belges, 79 (1): 24-32.
, 1976, Violetea calaminariae R. Tx. 1961. Lehre. J. Cramer., Prodrome des Groupements végétaux d'Europe, 3 : 132 pp.
, 1999, Les sites calaminaires de l'est de la Belgique, milieu de vie du papillon Issoria lathonia., Les Cahiers des Réserves Naturelles, 13 : 15-18.
, 1995, Issoria lathonia L.: exigences écologiques en terrain calaminaire., Revue Verviétoise d'Histoire Naturelle, 52/1 : 13-14.
, 2000, La flore et la faune de quelques sites de grand intérêt biologique dans la vallée de la Gueule (province de Liège, Belgique)., Natura Mosana, 53 : 1-18.
, 1998, Le Petit Nacré (Issoria lathonia) sur les terrains calaminaires de l'est de la Belgique : données nouvelles sur l'écologie, l'éthologie et la chorologie de l'espèce. Réflexions sur la gestion des sites calaminaires et l'impact des lapins., Natura Mosana, 51 : 12-24.
, 2011, Onze ans de suivi des lépidoptères rhopalocères de la réserve naturelle de l'ancien site minier de Plombières, Parc & Réserves 66 : 24-27
, 1993, Apport de la botanique dans la stratégie de réhabilitation des sites contaminés par les métaux lourds., Thèse de doctorat, Faculté des Sciences agronomiques, Gembloux, 158 pp.
, 2006, Inventaire et caractérisation des sites calaminaires en Région wallonne, Natura Mosana, 58 (2005): 83-124.
, 2005, Intérêt et particularités des haldes calaminaires wallonnes pour l'entomofaune : le cas des Lépidoptères Rhopalocères et des Orthoptères., Notes fauniques de Gembloux, 57 : 49-57.
, 2011, Distomatose à Leucochloridium para dosum chez l'escagot Succinea putris. Une obsevrvation dans la réserve naturelle de Plombières., Parcs & Réserves 66 : 30
, 2011, Restauration du tapis végétal calaminaire par étrépage sur les anciens sites miniers de Theux et Plombières, Parcs & Réserves 66 : 12-14
, 2005, L'archipel calaminaire entre Liège et Aix-la-Chapelle., Parcs et Réserves, 60 (3) : 28-31.
, 2007, Orobanche pourprée: une observation dans le site minier de Plombières (prov. de Liège, Belgique)., Revue verviétoise d'Histoire naturelle, 64 (4): 91-93.
, 1974, Die Galmeiflora in Göhltal. Ein vegetationskundliche Betrachtung., Im Göhltal, 15 : 22-29 et 16 : 36-44.
, 1958, Contribution à l'écologie des haldes calaminaires. I. Colonisation d'un milieu neuf., Bulletin de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, 34, 28 pp.
, 1964, La flore et la végétation des terrains calaminaires de la Wallonie septentrionale et de la Rhénanie aixoise. Types chorologiques et groupes écologiques., Natura Mosana, 16 : 113-130.
, 1964, Stereocaulon nanodes Tuck. en Wallonie et en Rhénanie., Lejeunia, N.S., 27 : 1-8.
, 1969, Pour une théorie de la protection scientifique des sites naturels., Les Naturalistes belges, 50 (8): 433-443.
, 1974, Hymenoptera Aculeata (Bijen en Wespen) en hun vliegplanten in de halde van Plombières., Natuurhistorische Maandblad, 63 : 161-166.
, 1970, Note sur les Hyménoptères aculéates d'une halde calaminaire., Natuurhistorische Maandblad, 59 : 128-136.
, 1996, Destruction de la halde calaminaire de Plombières : un cas d'école., Environnement, 35 : 16.
, 1970, L'exploitation de la Vieille Montagne au XVIIe siècle., Bulletin de la Société d'Histoire et d'Archéologie du Plateau de Herve, 10 : 62 pp.
, 1995, Année Européenne de la Conservation de la Nature 1995 : sites dépourvus de protection efficace à protéger de toute urgence., Parcs nationaux, 50 (3) : 87-96.
, 1995, Le site calaminaire de Plombières (Bleiberg)., Parcs et Réserves, 51 (1) : 5-9.
, 1999, Excursion du 8 mai 1999 à Vaucelles., Adoxa n° 24/25: 23-25.
, 1975, La dynamique de la végétation de quelques sites métallifères dans les régions d'Eupen et d'Aix-la-Chapelle en relation avec les facteurs édaphiques., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 108: 273-286.

Divers

Sources

Convention A&G;
Interreg Pays des Terrils

Répondants de l'information

Ardenne & Gaume (Maison J. DUVIGNEAUD, 9 rue de la Chapelle, B-5670 Vierves-sur-Viroin). - Interreg PAYS DES TERRILS (c/o Natagora, rue du Wisconsin, 3, 5000 Namur). D.ERTZ- J-L RENNESON