Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

468 - Molinietum du Bois Comogne

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Doische
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :0.51 ha
Coordonnées :X Lambert : 167802 - Y Lambert : 91337
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

S'étendant au nord du village de Matagne-la-Grande, sur la lisière ouest du Bois Comogne, le  site accueille l'un des derniers fragments de pré de Fagne dans sa variante humide et acide, caractérisée par une flore remarquable composée de la gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe), qui trouve ici l'une de ses ultimes stations de l'Entre-Sambre-et-Meuse, mais aussi de la laîche puce (Carex pulicaris), de la succise des prés (Succisa pratensis), du sélin des prés (Selinum carvifolia), de l'agrostide des chiens (Agrostis canina), de la petite scutellaire (Scutellaria minor), de l'orchis tacheté (Dactylorhiza maculata), du silaüs des prés (Silaum silaus) ou encore de la violette des chiens (Viola canina). Le maintien de cette prairie humide oligotrophe est cependant incertain en raison d'un manque d'entretien et d'une colonisation forestière importante. Le site présente également un très grand intérêt pour les papillons de jour qui y comptent un grand nombre d'espèces patrimoniales.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Matagne-la-Grande0.51 haDOISCHENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval0.51 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Doische.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Philippeville, 64, Rue du Moulin, 5600 Philippeville (Tél. 071/66.21.50 - Fax : 071/66.85.32).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura iliaNonNon2010M. Walravens
Aporia crataegiNonNon2013Divers obs.
Argynnis adippeNonOui2016Divers obs.
Argynnis aglajaNonOui2010Divers obs.
Boloria diaOuiOui2009R. Lebrun
Boloria euphrosyneOuiOui2014Divers obs.
Boloria seleneNonNon2016Divers obs.
Brenthis daphneNonNon2016Divers obs.
Brenthis inoNonNon2009Divers obs.
Coenonympha arcaniaNonOui2016Divers obs.
Erebia medusaOuiOui2015J. Couckuyt
Melitaea athaliaOuiOui2015Divers obs.
Melitaea diaminaNonNon2015T. de Thier
Cyaniris semiargusNonNon1997J.-Y. Baugnée
Pyrgus malvaeNonOui2015Divers obs.
Satyrium ilicisNonOui2016Divers obs.
Plantes - Plantes supérieures
Carex pulicaris
Dactylorhiza maculata
Gentiana pneumonanthe1994J. Saintenoy et al., B. Clesse
Kickxia elatine
Scutellaria minor
Selinum carvifolia
Silaum silaus
Succisa pratensis
Viola canina

Commentaires sur la faune

Lépidoptères rhopalocères (données divers obs. 2000-2016): Apatura ilia, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Argynnis adippe, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Boloria dia, Boloria euphrosyne, Boloria selene, Brenthis daphne, Brenthis ino, Celastrina argiolus, Coenonympha arcania, Erebia medusa, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Leptidea sinapis s.l., Limenitis camilla, Maniola jurtina, Melitaea athalia, Melitaea diamina, Neozephyrus quercus, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus semiargus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Satyrium ilicis, Thymelicus lineolus, Vanessa atalanta.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données divers obs. 2000-2016): Achillea ptarmica, Agrostis canina, Anagallis arvensis subsp. arvensis, Anagallis arvensis, Angelica sylvestris, Betula pendula, Calamagrostis epigejos, Carex acutiformis, Carex demissa, Carex flacca, Carex pallescens, Carex panicea, Carex pulicaris, Cirsium palustre, Dactylorhiza maculata, Digitalis purpurea, Filipendula ulmaria, Gentiana pneumonanthe, Gnaphalium uliginosum, Juncus conglomeratus, Juncus inflexus, Kickxia elatine, Lapsana communis, Linum catharticum, Lunaria rediviva, Lychnis flos-cuculi, Lycopus europaeus, Lythrum salicaria, Melampyrum pratense, Molinia caerulea, Polygala serpyllifolia, Polygala vulgaris, Potentilla anglica, Potentilla erecta, Ranunculus flammula, Robinia pseudoacacia, Rubus sp., Salix aurita, Sanguisorba minor, Scutellaria minor, Selinum carvifolia, Senecio erucifolius, Silaum silaus, Succisa pratensis, Valeriana repens, Veronica beccabunga, Vicia cracca, Viola canina.

Espèces exotiques

Plantes: Robinia pseudoacacia.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Embroussaillement, proximité d'un chemin.

Recommandations

Ce site est à protéger de toute urgence.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site se trouve à environ 2 km au nord de Matagne-la-Grande, en Fagne schisteuse, en lisière occidentale du Bois Comogne à hauteur des anciennes poudreries de Matagne. Depuis ce village, on y accède par la rue de la Station puis la rue des Juifs. Il repose sur des schistes de Matagne (Fr2 : Frasnien supérieur) et des schistes de (Fa1a : Famennien inférieur). L'altitude est de 200 m. Du point de vue phytogéographique, on se situe dans le district mosan.

Description biologique

Situé sur la lisière ouest du Bois Comogne, il s'agit d'un des derniers fragments de pré de la Fagne dans sa variante humide et acide, abritant une des ultimes stations de la gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe) du district mosan. Le maintien de cette espèce rare et menacée mériterait toutefois d'être confirmé, la dernière observation connue datant de 1994 (obs. B. Clesse).

Le site se trouve au sein d'une zone forestière de grand intérêt biologique. On y observe principalement:

- des éléments de pré humide oligotrophe (Molinion) à molinie (Molinia caerulea), laîche puce (Carex pulicaris), laîche à tiges basses (Carex demissa), laîche bleuâtre (Carex panicea), laîche glauque (Carex flacca), laîche pâle (Carex pallescens), succise des prés (Succisa pratensis), sélin des prés (Selinum carvifolia), achillée sternutatoire (Achillea ptarmica), silaüs des prés (Silaum silaus), tormentille (Potentilla erecta), agrostide des chiens (Agrostis canina), petite scutellaire (Scutellaria minor), orchis tacheté (Dactylorhiza maculata), séneçon à feuilles de roquettes (Senecio erucifolius), violette des chiens (Viola canina), potentille des Anglais (Potentilla anglica) et gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe);

- des espèces des mégaphorbiaies annonçant la filipendulaie: reine des prés (Filipendula ulmaria), salicaire commune (Lythrum salicaria), lycope d'Europe (Lycopus europaeus), angélique des bois (Angelica sylvestris), cirse des marais (Cirsium palustre), valériane officinale (Valeriana repens), etc.;

- une jonchaie à jonc glauque (Juncus inflexus) et jonc aggloméré (J. conglomeratus);

- une magnocariçaie à laîche des marais (Carex acutiformis) envahie par le roseau des bois (Calamagrostis epigejos);

- des fourrés de recolonisation forestière à base de ronces (Rubus sp.), saule à oreilles (Salix aurita), bouleau verruqueux (Betula pendula), ...

Quelques espèces calcicoles sont présentes le long du chemin, en situation plus sèche, comme le lin purgatif (Linum catharticum) et la petite pimprenelle (Sanguisorba minor).

Du point de vue faunistique, le Bois Comogne est surtout réputé pour sa grande richesse en papillons de jour, comme c'est d'ailleurs le cas plus généralement pour le massif forestier qui occupe la Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Ainsi, rien que dans le périmètre du site du «Molinietum», pas moins de 32 espèces ont été recensées au cours des dix dernières années (2006-2016), dont de nombreux éléments patrimoniaux, comme la mélitée du mélampyre (Melitaea athalia), le grand collier argenté (Boloria euphrosyne), la petite violette (Boloria dia), le moiré franconien (Erebia medusa), le grand nacré (Argynnis aglaja), le moyen nacré (Argynnis adippe), le petit mars changeant (Apatura ilia), le céphale (Coenonympha arcania), le thécla de l'yeuse (Satyrium ilicis), etc.

En revanche, les autres aspects du peuplement faunique ne semblent pas avoir fait l'objet de recherches et mériteraient d'être documentés.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris : limite entre les cultures et les bois.

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).

Date de la dernière modification de la fiche

2017-12-06