Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

499 - Tienne d'Aise

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Au Poteau
Communes :Rochefort
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :12.28 ha
Coordonnées :X Lambert : 206226 - Y Lambert : 89642
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le Tienne d'Aise est situé en Calestienne, non loin de la limite avec la Famenne schisteuse. S'étendant au nord du village d'Ave-et-Auffe, de part et d'autre du chemin reliant Genimont à Auffe, le site comprend deux parties: Au Poteau, réserve naturelle de la Ligue royale belge pour la protection des Oiseaux, qui correspond à la pointe occidentale, et le Tienne d'Aise au sens strict qui est classé comme réserve naturelle domaniale. L'ensemble abrite une mosaïque de végétations calcicoles dont des pelouses sèches et des ourlets thermophiles très riches sur les plans botanique et entomologique.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Ave-et-Auffe11.45 haROCHEFORTNAMUR
Lessive0.83 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort12.28 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6171Lesse et Lomme (ou Lhomme)7,4 ha

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

Mesobrometum
Arrhenatherion ? calcicole
Prunetalia

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNonNicheur probable2010P. Goffart
Luscinia megarhynchosOuiNon2010P. Goffart
Sylvia currucaOuiNonNicheur2010P. Goffart
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOui1990Graitson et al. (2003)
Zootoca viviparaOuiNon2008Graitson et al. (2003), S. Claerebout
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon1998GT Lycaena (Ph. Goffart)
Coenonympha arcaniaNonOui1998GT Lycaena (Ph. Goffart)
Melanargia galatheaNonNon1998GT Lycaena (Ph. Goffart)
Polyommatus coridonNonOui2005GT Lycaena (div. obs.)
Plantes - Plantes supérieures
Allium oleraceum2002E. Bisteau
Anthyllis vulneraria2002E. Bisteau
Astragalus glycyphyllos2002E. Bisteau
Bunium bulbocastanum2002E. Bisteau
Carex humilis2002E. Bisteau
Cuscuta epithymum1987P. Limbourg
Epipactis atrorubens2 pieds1998Ph. Goffart
Epipactis muelleri
Galium pumilum2002E. Bisteau
Genista tinctoria2002E. Bisteau
Genistella sagittalis2002E. Bisteau
Gymnadenia conopsea
Hippocrepis comosa2010E. Bisteau, L.-M. Delescaille
Juniperus communis2013D. Tyteca et T. Henneresse
Koeleria pyramidata2002E. Bisteau
Listera ovata1 pied1998Ph. Goffart
Melampyrum arvense2002E. Bisteau
Ononis repens2002E. Bisteau
Ophrys fuciflora2002E. Bisteau
Platanthera chlorantha2002E. Bisteau
Polygala comosa2002E. Bisteau
Prunella laciniata2002E. Bisteau
Rosa rubiginosa2002E. Bisteau
Teucrium chamaedrys2002E. Bisteau
Valerianella dentata2010E. Bisteau, J.-Y. Baugnée

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection de la flore spécifique des tiennes calcaires.

Menaces

Les menaces principales sont l'enfrichement progressif des pelouses par les épineux et leur embuissonnement qui conduirait à la forêt secondaire.

Recommandations

Des études faunistiques seraient bienvenues.

Plan de gestion

Une grande partie du site a été clôturée dans le cadre du projet Life "Lesse et Lomme" au milieu des années 2000, en vue d'un pâturage ovin extensif. La partie nord (Au Poteau) ne semble pas avoir fait récemment l'objet de mesures de gestion.

Accès du public

Le plan de gestion devrait se limiter à l'entretien périodique des pelouses; interventions éventuelles sur le tapis graminéen qui risque à terme d'éliminer d'autres espèces caractéristiques.

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

S'étendant sur un plateau cultivé, le site a été étudié par E. Bisteau (relevés en 2001-2002) et peut être divisé en trois parties, de part et d'autre du chemin menant de Genimont à Auffe:

1) Au Poteau: cette parcelle appartenant à la LRBPO correspond à l'extrémité occidentale du site, au nord de la route Genimont-Auffe. Il s'agit de la partie la plus fortement boisée du site et elle renferme des fourrés, une prairie hygrophile à l'abandon et des fragments de pelouses calcicoles sur le versant exposé au sud. Ces pelouses fragmentaires renferment Bromus erectus, Helianthemum nummularium, Leucanthemum vulgare, Holcus lanatus, Lotus corniculatus, Hieracium pilosella, Genistella sagittalis, Euphorbia cyparissias, Carex flacca, Avenula pubescens, Koeleria macrantha, Arrhenatherum elatius, Acinos arvensis, Anthyllis vulneraria, Allium oleraceum, Allium vineale, Brachypodium pinnatum, Bunium bulbocastanum, Briza media, Geranium columbinum, Ononis repens, Plantago media, Potentilla neumanniana, Hippocrepis comosa, Melampyrum arvense, Ranunculus bulbosus, Sedum acre, Stachys officinalis, Thymus pulegioides, Teucrium chamaedrys, Trisetum flavescens, etc.

Les ourlets et le manteau arbustif abritent Rosa canina, Rosa rubiginosa, Rhamnus cathartica, Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Euonymus europaeus, Helleborus foetidus, Viola hirta, Trifolium medium, Agrimonia eupatoria, Fragaria vesca, etc.

Les zones plus fraîches accueillent certaines espèces mésophiles voire hygrophiles comme Eupatorium cannabinum, Solanum dulcamara, Heracleum sphondylium, Galium mollugo, Senecio vulgaris, Sonchus asper, Trifolium repens, Valeriana repens, etc.

2) Le Tienne d'Aise au nord de la route Genimont-Auffe, partie constituée pour moitié de surfaces boisées ou arbustives, et pour l'autre moitié de friches et pelouses calcicoles restaurées par pâturage ovin (depuis le milieu des années 2000). Celles-ci sont remarquablement riches en espèces végétales où se mèlent des espèces xérothermophiles, des espèces mésophiles, des espèces messicoles, etc.: Bromus erectus, Helianthemum nummularium, Leucanthemum vulgare, Holcus lanatus, Festuca lemanii, Lotus corniculatus, Hieracium pilosella, Genistella tinctoria, Cerastium pumilum, Euphorbia cyparissias, Hypericum perforatum, Carex flacca, Avenula pubescens, Koeleria macrantha, Koeleria pyramidata, Arrhenatherum elatius, Anthyllis vulneraria, Allium oleraceum, Brachypodium pinnatum, Scabiosa columbaria, Myosotis arvensis, Silene vulgaris, Campanula rotundifolia, Bunium bulbocastanum, Prunella laciniata, Polygala vulgaris, Briza media, Geranium columbinum, Plantago lanceolata, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Veronica arvensis, Cirsium acaule, Hippocrepis comosa, Phleum nodosa, Centaurea scabiosa, Veronica chamaedrys, Platanthera chlorantha, Poa pratensis, Melampyrum arvense, Urtica dioica, Ranunculus acris, Echium vulgare, Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Vicia cracca, Teucrium chamaedrys, Trisetum flavescens, etc. En 2010, cette zone hébergeait une remarquable population de Valerianella dentata, espèce messicole en régréssion (obs. J.-Y. Baugnée).

Dans les fourrés et sur les ourlets, on remarque Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Salix caprea, Viburnum lantana, Astragalus glycyphyllos, Primula veris, Agrimonia eupatoria, Alliaria petiolata, Fraxinus excelsior, Hypericum perforatum, Chaerophyllum temulum, Lapsana communis, etc.

Plus localement, des espèces de milieux plus frais ou humides apparaissent, notamment à la suite de travaux de déboisement, comme Galeopsis tetrahit, Heracleum sphondylium, Geum urbanum, Galium aparine, Epilobium hirsutum, Valeriana repens, Symphytum officinale, Stachys sylvatica, ...

3) Le Tienne d'Aise au sud de la route Genimont-Auffe: cette partie largement forestière a fait l'objet de déboisement récent suivi d'une gestion par pâturage ovin; avant ces travaux, les pelouses étaient localisées sur la lisière méridionale du site. Elles sont moins riches que la partie nord du site. On y observe tout de même un beau cortège floristique: Brachypodium pinnatum, Arrhenatherum elatius, Bromus erectus, Dactylis glomerata, Lotus corniculatus, Bromus sterilis, Achillea millefolium, Acinos arvensis, Carex flacca, Colchicum autumnale, Luzula campestris, Galium verum, Helianthemum nummularium, Linum catharticum, Koeleria macrantha, Ononis repens, Knautia arvensis, Melampyrum arvense, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Genista tinctoria, Hippocrepis comosa, Geranium columbinum, Medicago lupulina, Lepidium campestre, Galium pumilum, Carex caryophyllea, Allium oleraceum, Polygala comosa, Scabiosa columbaria, Thlaspi perfoliatum, Sanguisorba minor, Ranunculus bulbosus, Potentilla neumanniana, Poa pratensis, Teucrium chamaedrys, etc.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)