Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

52 - Poilvache

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :19.49 ha
Coordonnées :X Lambert : 187731 - Y Lambert : 110600
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Yvoir19.49 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant19.49 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Poilvache est classé par Arrêté de l'Exécutif de la Communauté Française du 30 août 1982.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Dinant, rue Daoust 14, 5500 Dinant (Tél. : 082/67.68.90 - Fax : 082/67.68.99).
Commission Consultative de Gestion des Réserves Naturelles Domaniales Mosanes.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6001Champalle et Poilvache19,49 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Polyommatus coridonNonOui1992G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Plantes - Plantes supérieures
Actaea spicataAbondant2001Saintenoy-Simon et Duvigneaud (2001)
Asplenium scolopendrium2001Saintenoy-Simon et Duvigneaud (2001)
Carex humilisNoirfalise & Saintenoy-Simon (1992)
Cotoneaster integerrimus1 ex. sur un vieux mur2001Saintenoy-Simon et Duvigneaud (2001)
Epipactis atrorubens
Festuca pallens2001Saintenoy-Simon et Duvigneaud (2001)
Lactuca perennis
Melica ciliata2001Saintenoy-Simon et Duvigneaud (2001)
Orchis mascula
Platanthera chlorantha
Vincetoxicum hirundinaria

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection et mise en valeur d'un site archéologique et historique. Protection d'un éperon rocheux et de la flore associée.

Menaces

Destruction de la végétation des vieux murs et remplacement de la végétation spontanée des parterres par du gazon anglais !

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

La gestion est mise au point par la Commission Consultative de Gestion des Réserves Naturelles Domaniales Mosanes.
À Poilvache, cette gestion consiste essentiellement en la restauration et la consolidation des ruines du château-fort (gunitage).

Accès du public

L'accès est possible par une petite route aboutissant à un parking et à l'entrée des ruines du château-fort. Un sentier permet également d'atteindre la forteresse depuis le cimetière de Houx, et un autre permet de descendre vers le vallon de Géronsart. Les ruines sont régulièrement l'objet de fouilles archéologiques et peuvent être momentanément inaccessibles. Des visites guidées sont organisées régulièrement et des dépliants sont à la disposition du public.

Détails

Description physique

Le site de Poilvache se trouve sur l'anticlinal de Poilvache (calcaires viséens) qui constitue un escarpement isolé au milieu de la zone évasée et élargie du synclinal d'Anhée, lequel forme deux digitations schisteuses au nord et au sud de Poilvache. La falaise calcaire est exposée au sud et au sud-ouest et domine la vallée de la Meuse dont la plaine alluviale est à cet endroit extrêmement étroite.

Description biologique

Une coupe nord-sud du site de Poilvache montre :
1) Un versant exposé au nord portant en son milieu une chênaie à charme à Primula veris riche en Actaea spicata et une frênaie-érablière fragmentaire sur éboulis calcaires où croissent Asplenium scolopendrium, Cardamine impatiens, Cardaminopsis arenosa subsp. borbasii, Actaea spicata,...
2) Le 'château' et la 'ville' de Poilvache où l'on trouve :
- une frênaie-érablière établie dans les fossés;
- des pelouses de lisière forestière à Brachypodium pinnatum riches en Vincetoxicum hirundinaria, Pimpinella saxifraga, Origanum vulgare, Teucrium scorodonia,... sous la pinède claire de Pinus nigra subsp. nigra;
- une végétation nitrophile dans les coupes (présence de Conium maculatum, Fallopia dumetorum,...);
- des fourrés arbustifs thermophiles sur les éboulis calcaires et aux abords des anciennes murailles (présence de Juniperus communis);
- un groupement à Erysimum cheirii ou à fougères dans les vieilles murailles.
3) Un versant exposé au sud portant :
- à son sommet, sur les gradins rocheux qui dominent la falaise, des pelouses calcaires xériques avec un début de colonisation forestière par Cotoneaster integerrimus (associations des Festucion pallentis, Alysso-Sedion albi, Xerobromion, Berberidion,...);
- une chênaie-charmaie thermophile en bas de versant
- une frênaie-érablière de ravin qui touche les bords du ruisseau de Géronsart.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Poilvache. Ruines du château féodal de Poilvache, détruit en 1430 par les milices de la Principauté de Liège en guerre contre Philippe le Bon. Ces ruines sont en voie de consolidation par gunitage (injection de béton). Tour de Géronsart, château de Houx (XVIIe siècle), avec jardins à la française. Village de Houx étagé sur les éboulis au pied de la falaise de Poilvache. Jadis deux hauts fourneaux existaient entre le village de Houx et le château (un énorme crayat a été conservé).

Histoire du site

Sur la carte de FERRARIS figurent les ruines de la forteresse.

Biblio

, 1949, Poilvache., Parcs nationaux, 4 : 39-42.
, 1946, Le Parc national de Poilvache., Parcs nationaux, 1 : 1.
, 1911, Sur les bords de la Meuse. De Samson à Freyr., Excursions scientifiques organisées par l'extension de l'Université Libre de Bruxelles et dirigées par le Professeur Jean Massart, H. Lamertin, Bruxelles, 220 pp.
, 1957, Excursion bryologique du 30 juin 1957 à Houx et Bouvignes., Natura Mosana, 10 : 40-43.
, 1986, Les plus belles réserves naturelles de Belgique., Reader's Digest, Bruxelles, 304 pp.
, 1947, Le parc national de Poilvache., Parcs nationaux, 2 : 8-12.
, 1989, Section "Orchidées d'Europe". Bilan des activités 1987-1988., Les Naturalistes belges, 70 : 65-72.
, 1975, Contribution à l'étude de la flore et de la végétation prairiale à l'aide de teneurs minérales., Thèse de Doctorat, Université Catholique de Louvain.
, 1958, Réserve de Champalle., Parcs nationaux, 13 : 80-82.
, 1867, Compte-rendu de la sixième herborisation (1867) de la Société Royale de Botanique., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 6 : 289-322.
, 1870, Etude sur l'aire d'extension de quelques plantes méridionales dans le bassin de la Meuse., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 9 : 322-346.
, 1987, Poilvache, propriété de la Région Wallonne., Les Amis de Poilvache, 2 : 5-6.
, 1988, La réserve domaniale de Poilvache à Houx (Yvoir). Mise en évidence de sa vocation didactique., Natura Mosana, 41 : 113-136.
, 1976, Les champignons de la Réserve de Champalle., Parcs nationaux, 31 : 20-27.
, 1934, Compte-rendu de l'herborisation des 17 et 18 juin 1933 dans la vallée de la Meuse., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 66 : 142-146.
, 1895, Poilvache., Annales de la Société Archéologique de Namur, 21 : 127-176.
, 1912, Pour la protection de la nature en Belgique., H. Lamertin, Bruxelles, 308 pp.
, 1978, La réserve naturelle domaniale de Champalle et Poilvache. Yvoir, province de Namur., Ministère de l'Agriculture, Administration des Eaux et Forêts, Bruxelles, 16 pp.
, 1987, Buxus sempervirens. Etude de la dispersion du pollen de Buxus sempervirens dans la réserve de Champalle (Yvoir, Belgique)., Ministère de la Région Wallonne, Publication du Service de la Conservation de la Nature, Travaux n° 14, 24 pp.
, 1938, Les ruines de Poilvache., Bulletin du Touring Club de Belgique, 44 : 129-134.
, 1972, La Grande Brèche viséenne est un olithostrome. Son rôle dans la constitution du Géosynclinal varisque en Belgique., Annales de la Société Géologique de Belgique, 95 : 53-134.
, 1975, Etude botanique et phytosociologique de la Réserve de Champalle., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 47 pp. + 1 carte.
, 2001, Champalle, Poilvache et Crèvecoeur., Parcs et Réserves, 56 (4) : 2-12.
, 1999, Les réserves naturelles domaniales de Wallonie., Ministère de la Région Wallonne, Direction Générale des Ressources Naturelles et de l'Environnement, Namur, 144 pp.
, 1851, Poilvache., Annales de la Société Archéologique de Namur, 2 : 83-112.
, 1951, Aperçu sur la végétation des tufs calcaires de la Belgique, Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 83: 329-352.
, 1949, Excursion du 18 juillet 1948 dans la vallée de la Meuse., Les Naturalistes belges, 30 : 95-101.
, 1948, Excursion du 24 août 1947 dans la vallée de la Meuse., Les Naturalistes belges, 29 : 30-36.
, 1954, Etude sur les irradiations de plantes méridionales dans la vallée de la Meuse wallonne., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 87 : 29-55.
, 1910, Les cavernes et les rivières souterraines de Belgique., H. Lamertin, Bruxelles, 2 tomes, 1592 pp. + annexes.
, 1977, Etude sur la dynamique de la végétation de la Réserve de Champalle., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 84 pp.
, 1973, Guides géologiques régionaux. Ardenne et Luxembourg., Masson et Cie, Paris, 206 pp.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON / J. DUVIGNEAUD /