Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

564 - Le Ponchau

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Flobecq, Lessines
Cantonnements DNF :Mons
Surface :72.59 ha
Coordonnées :X Lambert : 108253 - Y Lambert : 157356
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Le site se localise dans la vallée du ruisseau d'Ancre, un affluent de la Dendre. Il s'agit d'une zone humide constituée d'une belle aulnaie rivulaire ceinturée de prairies humides et de friches rudérales. Inscrite dans une région fortement banalisée, elle représente un important refuge pour une flore et une faune variées. L'espèce la plus remarquable est sans nul doute la lathrée clandestine (Lathraea clandestina), une curieuse plante parasite dépourvue de chlorophylle. Très rare et localisée en Wallonie, elle compose pourtant ici un vaste peuplement qui mériterait un statut de protection, de même que le reste du marais.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Flobecq20 haFLOBECQHAINAUT
Lessines1.37 haLESSINESHAINAUT
Ogy51.21 haLESSINESHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons72.59 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheurC.R.A.S.E.N
Acrocephalus scirpaceusOuiNonNicheurC.R.A.S.E.N
Emberiza citrinellaOuiNonNicheurC.R.A.S.E.N
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheurC.R.A.S.E.N
Picus viridisOuiNonNicheurC.R.A.S.E.N
Sylvia communisOuiNonNicheurC.R.A.S.E.N
Plantes - Plantes supérieures
Lathraea clandestinaC.R.A.S.E.N
Scrophularia umbrosaC.R.A.S.E.N

Commentaires sur la faune

L'avifaune est variée, composée d'espèces plus ou moins paludicoles - Rousserolle effarvate (Acrocephalus scirpaceus), Rousserole verderolle (Acrocephalus palustris), Fauvette grisette (Sylvia communis), Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), Héron cendré (Ardea cinerea) - ou autres - Bruant jaune (Emberiza citrinella), Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), Pic vert (Picus viridis) -. Le site présente de bons arguments pour permettre la nidification du Loriot (Oriolus oriolus), la Bouscarle de Cetti (Cettia cetti) et du Faucon hobereau (Falco subbuteo); une visite printanière fouillée serait souhaitable pour le vérifier.

L'étude de l'entomofaune et de l'herpétofaune reste à réaliser.

Commentaires sur la flore

Intéressant : Chrysosplenium oppositifolium - Hieracium umbellatum - Melilotus alba - Melilotus officinalis.
Très intéressant au niveau national : Scrophularia umbrosa - Lathrea clandestina.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conserver une zone humide, et plus particulièrement une aulnaie alluviale, habitat en voie de disparition à l'échelle régionale. Protection d'une remarquable station de Lathraea clandestina.

Menaces

La principale menace à craindre est un assèchement du site (pompage, pose de drains). La position en bord de route expose l'aulnaie à des déversements d'immondices.

Recommandations

Un statut de protection est souhaitable, en priorité pour l'aulnaie qui semble représenter la zone la plus intéressante du site.

Plan de gestion

Aucun plan de gestion officiel.

Accès du public

Accès interdit (propriétés privées).

Détails

Description physique

Le site du Ponchau occupe, au nord-ouest de la commune d'Ogy, les basses terres composant la rive droite du ruisseau d'Ancre dont la vallée se creuse au coeur du plateau limoneux hennuyer. L'assiette de l'ancien chemin de fer Lessines-Renaix ceinture le site par le sud. Le substrat est constitué d'alluvions modernes des vallées. Ces alluvions recouvrent les dépôts constitutifs de la vallée, datant de l'Eocène inférieur : argile yprésienne surmontant le sable landénien. Lors des débordements de crue du ruisseau d'Ancre, le site devait généralement se trouver sous eau. Actuellement, le drainage artificiel a altéré l'économie en eau du site.

Description biologique

Le coeur du site est actuellement composé d'une belle aulnaie eutrophe à hydromull, composant le sous-bois d'une plantation de peupliers. Cette zone boisée est entourée de prés et de friches humides.
L'aulnaie est particulièrement riche en lathrée clandestine (Lathraea clandestina), une plante dépourvue de chlorophylle très rare et localisée en Wallonie. Les plages les plus humides abritent le populage des marais (Caltha palustris), la dorine à feuilles opposées (Chrysosplenium oppositifolium), la scrofulaire ailée (Scrophularia umbrosa), l'iris jaune (Iris pseudacorus), des menthes (Mentha spp.), le roseau (Phragmites australis), des laîches (Carex spp.)... La flore du sous-bois est formée d'espèces nitrophiles ou paludicoles : la salicaire commune (Lythrum salicaria), la reine des prés (Filipendula ulmaria), l'angélique des bois (Angelica sylvestris), le lierre terrestre (Glechoma hederacea), la consoude (Symphytum officinale), l'eupatoire (Eupatorium cannabinum), la grande ortie (Urtica dioïca), l'épilobe hérissé (Epilobium hirsutum), le gratteron (Galium aparine), le liseron des haies (Calystegia sepium)....
Le long du ruisseau d'Ancre se rencontrent la valériane officinale (Valeriana repens) et la scrofulaire aquatique (Scrophularia auriculata).
L'assiette de chemin de fer est colonisée par des espèces typiques des friches : le mélilot blanc (Melilotus alba), le mélilot officinal (Melilotus officinalis), l'odontite rouge (Odontites verna), l'épervière en ombelle (Hieracium umbellatum), la linaire commune (Linaria vulgaris), le millepertuis anguleux (Hypericum dubium) ainsi que par des espèces hygrophiles : la pulicaire dysentérique (Pulicaria dysenterica), le saule à oreillettes (Salix aurita), le saule des vanniers (Salix viminalis), le saule cendré (Salix cinerea)...

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Selon la carte de Ferraris, la zone était occupée, au 18e siècle, par un marais inextricable et des prairies marécageuses.

Divers

Sources

CRASSEN

Répondants de l'information

CRASEN (1982).