Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

914 - Carrière Carsambre

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Floreffe
Cantonnements DNF :Namur
Surface :8.47 ha
Coordonnées :X Lambert : 177880 - Y Lambert : 124021
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette carrière de dolomie désaffectée depuis la fin des années 1980 comprend une vaste excavation limitée par des falaises élevées (jusqu'à 40-50 m) dont le fond est occupé, vers la route Floreffe - Bois-de-Villers, par les anciens bâtiments d'exploitation, une friche et, vers l'est, par une pièce d'eau profonde aux berges abruptes. Vers le nord et l'est, la fosse est dominée par des fruticées, des zones herbeuses et embroussaillées et, plus près de la falaise, par quelques étroits replats caillouteux/rocheux à végétation discontinue. Le site est favorable aux oiseaux rupicoles et présente un intérêt botanique et entomologique important.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E5 - Pays sambro-mosan

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Floreffe8.47 haFLOREFFE (partim ???)NAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur8.47 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Floreffe (rem.: propriété communale par emphytéose, selon l'administration communale).

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Commune de Floreffe.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Bubo buboOuiOuiNicheur2013T. Kervyn, C. Rousseau
Cinclus cinclusOuiNonNicheur2013T. Kervyn, D. Testaert
Columba oenasOuiNonNicheur
Cuculus canorusOuiOuiCanton2010Obs.be (Q. Goffette)
Streptopelia turturOuiOuiNicheur
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonC. Rousseau
Bufo bufoOuiNonReproduction1997T. Kervyn, C. Rousseau
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2010F. Wyzen
Podarcis muralisOuiNonAbondant2013E. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Callophrys rubiNonNon2013A. Remacle, A. De Broyer, D. Testaert
Erynnis tagesNonNon2005A. Remacle
Issoria lathoniaOuiNon1997A. Remacle
Lasiommata maeraNonOuimax. 5 ex.2013E. Bisteau, J.-Y. Baugnée, D. Testaert
Leptidea sinapisNonNon2013A. Remacle et al.
Melanargia galatheaNonNon2012A. Remacle, A. De Broyer, L. Neujens
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Donacia vulgaris2013E. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera bicolor1997J.-P. Jacob
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena curvungula2013D. Testaert
Andrena vaga1997A. Remacle
Anthidium punctatum> 4 ex.2007A. Remacle
Astata minor2007A. Remacle
Colletes cunicularius2005A. Remacle
Osmia aurulenta1997A. Remacle
Osmia bicolor1 fem.2005A. Remacle
Panurgus calcaratus1997A. Remacle
Sphecodes albilabris2007A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Anthyllis vulneraria2013A. Remacle, E. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Centaurium erythraea> 10 pieds2012A. Remacle, J. Rousseau-Piot
Crepis foetida2013A. Remacle, E. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Dactylorhiza fuchsii2 pieds florifères2007A. Remacle
Epipactis helleborine2007A. Remacle
Genista tinctoria2013A. Remacle, E. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Hieracium glaucinumQuelques pieds repérés2013A. Remacle, E. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Listera ovata2007A. Remacle
Monotropa hypopitys subsp. hypophegea> 70 pieds2007A. Remacle
Ophrys apifera8 pieds2013E. Bisteau, J.-Y. Baugnée, D. Testaert
Pyrola minor 10 pieds2009Obs.be (B. Coos)

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Mammifères (données Observations.be 2010): Nyctalus noctula.

Oiseaux (données Observations.be 2010-2013 et div. autres obs.): Bubo bubo, Buteo buteo, Carduelis cannabina, Coccothraustes coccothraustes, Columba oenas, Columba palumbus, Corvus corone, Corvus monedula, Cuculus canorus, Cyanistes caeruleus, Emberiza citrinella, Falco tinnunculus, Motacilla alba, Phoenicurus ochruros, Pica pica, Picus viridis, Prunella modularis, Streptopelia turtur, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus pilaris.

Reptiles (données F. Wyzen 2010; J.-Y. Baugnée et E. Bisteau 2013): Anguis fragilis, Podarcis muralis.

Amphibiens (données A. Remacle 1997 et C. Rousseau): Alytes obstetricans, Bufo bufo.

Odonates (données divers obs.): Aeshna grandis, Anax imperator, Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Cordulia aenea, Enallagma cyathigerum, Gomphus pulchellus, Ischnura elegans, Libellula quadrimaculata, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Sympetrum striolatum.

Orthoptères (données A. Remacle 1997-2007): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Metrioptera bicolor, Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima.

Lépidoptères rhopalocères (données div. obs. 1997-2013): Aglais urticae, Aphantopus hyperantus, Callophrys rubi, Celastrina argiolus, Erynnis tages, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Issoria lathonia, Lasiommata maera, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris napi, Polyommatus icarus, Vanessa cardui.

Coléoptères (données A. Remacle 1997-2007): Cicindela campestris.

Hyménoptères Aculéates (données A. Remacle 1997-2007; D. Testaert 2013): Ammophila sabulosa, Andrena bicolor, Andrena curvungula, Andrena flavipes, Andrena vaga, Anthidium punctatum, Astata minor, Colletes cunicularius, Eucera sp., Megachile willughbiella, Osmia aurulenta, Osmia bicolor, Panurgus calcaratus, Philanthus triangulum, Sphecodes albilabris.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données A. Remacle 1997-2007; E. Bisteau et J.-Y. Baugnée 2013): Achillea millefolium, Agrimonia eupatoria, Anthyllis vulneraria, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Avenula pubescens, Berberis vulgaris, Betula pendula, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Bromus erectus, Bromus sterilis, Bromus tectorum, Buddleja davidii, Calamagrostis epigejos, Campanula rotundifolia, Capsella bursa-pastoris, Carex flacca, Carex hirta, Carlina vulgaris, Carpinus betulus, Centaurea jacea, Centaurium erythraea, Chaerophyllum temulum, Cirsium arvense, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Conyza canadensis, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cotoneaster horizontalis, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Crepis foetida, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Dactylorhiza fuchsii, Daucus carota, Dipsacus fullonum, Echium vulgare, Elodea nuttallii, Epilobium angustifolium, Epilobium hirsutum, Epipactis helleborine, Erigeron acer, Erigeron annuus, Erophila verna, Euonymus europaeus, Euphorbia amygdaloides, Euphrasia stricta, Fagus sylvatica, Fraxinus excelsior, Galega officinalis, Galium mollugo, Galium verum, Genista tinctoria, Geranium dissectum, Helianthemum nummularium, Heracleum sphondylium, Hieracium aurantiacum, Hieracium glaucinum, Hieracium lachenalii, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hieracium cf piloselloides, Hieracium sabaudum, Holcus lanatus, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Inula conyzae, Knautia arvensis, Lathyrus latifolius, Lathyrus pratensis, Leontodon hispidus, Lepidium campestre, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linaria vulgaris, Linum catharticum, Listera ovata, Lotus corniculatus, Malva moschata, Medicago lupulina, Melica uniflora, Melilotus albus, Monotropa hypopitys subsp. hypophegea, Ophrys apifera, Origanum vulgare, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago major, Plantago media, Poa annua, Poa compressa, Poa pratensis subsp. angustifolia, Polygala vulgaris, Polygonatum multiflorum, Populus tremula, Prunus avium, Prunus domestica, Prunus spinosa, Pyrola minor, Quercus robur, Ranunculus bulbosus, Reseda lutea, Reseda luteola, Rhamnus cathartica, Robinia pseudoacacia, Rosa canina, Rubus sp., Rumex acetosa, Rumex sp., Salix caprea, Sanguisorba minor, Scabiosa columbaria, Sedum rupestre, Senecio erucifolius, Senecio inaequidens, Senecio jacobaea, Silene vulgaris, Sinapis arvensis, Solidago gigantea, Solidago virgaurea, Tanacetum vulgare, Teucrium scorodonia, Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Trifolium campestre, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Typha latifolia, Urtica dioica, Vicia cracca, Vicia sepium, Vicia tetrasperma.

Ptéridophytes (données A. Remacle 1997-2007; E. Bisteau et J.-Y. Baugnée 2013): Asplenium ruta-muraria, Asplenium trichomanes, Dryopteris filix-mas.

Espèces exotiques

Plantes: Buddleja davidii, Conyza canadensis, Cotoneaster horizontalis, Elodea nuttallii, Erigeron annuus, Galega officinalis, Hieracium aurantiacum, Robinia pseudoacacia, Senecio inaequidens, Solidago gigantea.

Animaux: Harmonia axyridis, Trachemys sp.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un vaste site rocheux assez jeune où se reproduit régulièrement le Hibou grand-duc.

Menaces

- Embroussaillement très prononcé de certaines zones situées au-dessus de la falaise.
- Dans la partie du fond entre la route et la pièce d'eau, dépôts de déchets divers et de matériaux, puis, fin 1997, travaux de comblement et de nivellement.

Recommandations

- Octroi d'un statut de conservation.
- Assainissement et réaménagement de la partie voisine de la route en cours fin 1997; la démolition de certaines constructions devenues inutiles serait souhaitable.
- Débroussaillage de certains replats supérieurs, ainsi que de la pelouse proche du terrain de football (hors site).

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès interdit.

Détails

Description physique

Description d'après A. Remacle (1997-2007): Cette carrière arrêtée depuis la fin des années 1980 a été creusée à moins d'un km au SSE de Floreffe dans le versant droit de la vallée du ruisseau du Bois du Duc, petit affluent de la Sambre. Elle s'étend d'ouest en est de la route N928 Floreffe - Bois-de-Villers (accès principal franchissant le ruisseau) jusqu'au sommet du plateau cultivé. On y a exploité de la dolomie et du calcaire (Tournaisien et Viséen) pour la fabrication de chaux.

Le fond de cette vaste carrière comprend deux parties:

- la partie basse hors eau (non revue en 2007) est occupée par les anciens bâtiments d'exploitation, une friche rudérale, une aire de stockage de matériaux et plusieurs dépôts de déchets. La zone proche de l'étang a été remaniée avant 1996 par apport de matériau pierreux exogène (pente donnant sur la pièce d'eau); fin 1997, cette partie semblait en cours d'assainissement;

- la partie la plus basse est occupée par une pièce d'eau profonde aux berges abruptes dépourvues de végétation.

Les falaises, hautes au maximum de 40-50 m, sont irrégulières, avec des pentes terreuses/sableuses par endroits. La partie la plus ancienne de la falaise nord, vers la rue E. Lessire, est beaucoup plus arborée que le reste qui forme une dalle irrégulière. Vers le NNE, la falaise présente un ancien palier d'exploitation qui forme un replat intermédiaire assez grand, d'accès assez difficile et fort colonisé par les ligneux, en particulier les bouleaux.

Au-dessus des falaises s'étendent des replats souvent très étroits, limités ou non vers l'extérieur par un talus peu élevé. Ces replats sont de plus en plus envahis de ligneux formant localement une fruticée.

Le site est accessible par le bas (barrière) et par le haut en suivant la route du terrain de football (rue Marlaires). A côté du réservoir, un sentier pénètre dans la fruticée vers la zone des replats.

La carrière semble assez fréquentée, en particulier les replats supérieurs au nord (lieu de pique-nique) mais aussi le replat intermédiaire boisé.

La partie du fond côté route, fort altérée par des dépôts divers, semblait en cours de réaménagement fin 1997. On note des déchets de pique-nique en différents points du site en 2007, notamment sur le replat intermédiaire.

Environnement du site: A l'ouest, route N928 Floreffe - Bois-de-Villers (rue E. Lessire) et ruisseau du Bois du Duc; à l'est et au SE, terrains agricole; au SW, zone boisée; au nord, aires plus ou moins embroussaillées.

N.B. Présence (dans le périmètre classé), près du terrain de football (surtout à l'ouest de celui-ci), d'un lambeau de pelouse calcaire intéressant bien que fort envahi par les graminées et les arbustes. Depuis 1997, cette zone a subi diverses altérations qui ont provoqué une réduction de son intérêt.

Description biologique

L'ancienne carrière Carsambre a été décrite par A. REMACLE, dans le cadre de la convention "Inventaire des carrières et sablières de Wallonie", sur base de visites effectuées en 1997, 2005 et 2007.

"La partie hors eau du fond de la carrière présente des zones couvertes d'une friche et des zones moins altérées vers le pied de la falaise nord.

La friche comprend diverses espèces herbacées (1997): Urtica dioica, Rumex sp., Hypericum perforatum, Malva moschata, Erophila verna, Melilotus albus, Lotus corniculatus, Epilobium hirsutum, E. angustifolium, Daucus carota, Dipsacus fullonum, Erigeron acer, Tanacetum vulgare, Artemisia vulgaris, Solidago gigantea, S. virgaurea, Cirsium arvense, Carlina vulgaris, Conyza canadensis, Tussilago farfara, diverses poacées dont Poa compressa,..., ainsi que des ligneux pionniers comme Salix caprea, Betula pendula, Robinia pseudoacacia et Buddleja davidii.

Dans la pièce d'eau s'est développée une importante station d'Elodea nuttallii, en particulier sur le long du côté ouest.

Sur les falaises (et à leur pied) croissent divers ligneux: e.a. Carpinus betulus, Quercus robur, Fagus sylvatica, Populus tremula, Betula pendula, jeunes Pinus sylvestris, Corylus avellana, Ligustrum vulgare, Cornus sanguinea, Berberis vulgaris (assez abondant sur la falaise nord), Cotoneaster horizontalis, Clematis vitalba. Quant à la végétation herbacée, elle comprend, outre d'abondantes bryophytes sur la falaise sud, Asplenium trichomanes, A. ruta-muraria, Bromus erectus, Brachypodium sylvaticum, Reseda lutea, R. luteola, Sedum rupestre, Genista tinctoria, Lotus corniculatus, Anthyllis vulneraria, Euphorbia amygdaloides, Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Daucus carota, Teucrium scorodonia, Clinopodium vulgare, Origanum vulgare, Thymus pulegioides, Scabiosa columbaria, Hieracium murorum, H. sabaudum, H. pilosella, Inula conyzae, Solidago virgaurea, Senecio jacobaea, Tussilago farfara, Erigeron acer, Centaurea jacea, Carlina vulgaris, Leucanthemum vulgare,...

Les replats supérieurs et intermédiaires sont de plus en plus envahis par les arbres et arbustes qui forment une fruticée assez dense localement, surtout près du réservoir: Crataegus monogyna, Cornus sanguinea, Prunus spinosa, P. avium, P. domestica, Rosa canina, Ligustrum vulgare, Corylus avellana, Euonymus europaeus, Salix caprea, Betula pendula, Carpinus betulus, Fraxinus excelsior, Clematis vitalba (abondante), Rubus sp.,... La strate herbacée est continue dans certaines parties mais reste clairsemée sur les replats pierreux en bordure de la falaise. La composition floristique est assez diversifiée, comme le montre le relevé non exhaustif réalisé sur une partie des replats de l'excavation: Ranunculus bulbosus, Arenaria serpyllifolia, Hypericum perforatum, Helianthemum nummularium, Lepidium campestre, Sanguisorba minor, Agrimonia eupatoria, Euphorbia amygdaloides, Monotropa hypopitys subsp. hypophegea, Lotus corniculatus, Anthyllis vulneraria, Genista tinctoria (station importante), Trifolium campestre, Medicago lupulina, Vicia sepium, V. cracca, V. tetrasperma, Lathyrus pratensis, Epilobium angustifolium, Geranium dissectum, Linum catharticum, Daucus carota, Chaerophyllum temulum, Heracleum sphondylium, Echium vulgare, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Plantago media, Euphrasia stricta, Linaria vulgaris, Campanula rotundifolia, Galium verum, G. mollugo, Knautia arvensis, nombreuses astéracées dont Hieracium pilosella, H. sabaudum, H. murorum, H. lachenalii, H. aurantiacum, H. glaucinum, Solidago virgaurea, Picris hieracioides, Achillea millefolium, Carlina vulgaris, Erigeron acer, Inula conyzae, Senecio jacobaea, S. erucifolius, S. inaequidens, Hypochaeris radicata, Leucanthemum vulgare, Centaurea jacea, Leontodon hispidus, Crepis biennis, C. foetida et Tragopogon pratensis, Carex flacca, diverses graminées dont Bromus erectus, Bromus tectorum, Arrhenatherum elatius, Dactylis glomerata, Bromus sterilis, Poa pratensis subsp. angustifolia, Calamagrostis epigejos, Brachypodium sylvaticum, Avenula pubescens, Briza media et Poa compressa, les orchidées Dactylorhiza fuchsii (replat intermédiaire), Listera ovata et Epipactis helleborine.

La pelouse calcicole située hors site près du terrain de football, dans le périmètre classé, présente un tapis graminéen dense constitué notamment de Bromus erectus et Sesleria caerulea, avec Genistella sagittalis, Helianthemum nummularium, Anthyllis vulneraria, Galium pumilum,..."

La faune de cette carrière n'a fait l'objet que d'observations relativement éparses. Parmi les oiseaux rupestres, on y observe la nidification régulière du grand-duc d'Europe (Bubo bubo) depuis au moins 1994 (obs. T. Kervyn et C. Rousseau), du faucon crécerelle (Falco tinnunculus) en 1988-90 (obs. J.-P. Fouarge), du pigeon colombin (Columba oenas), du choucas des tours (Corvus monedula). D'autres espèces moyennement communes s'y rencontrent également comme la tourterelle des bois (Streptopelia turtur), le pic vert (Picus viridis), la linotte mélodieuse (Carduelis cannabina), le bruant jaune (Emberiza citrinella), le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros).

Deux espèces de reptiles ont été notées récemment: l'orvet fragile (Anguis fragilis) en 2010 (obs. F. Wyzen) et plus récemment le lézard des murailles (Podarcis muralis), assez abondant (une vingtaine d'individus observés en une visite).

Le plan d'eau, très profond et largement dépourvu d'herbiers aquatiques, accueille la reproduction du crapaud commun (Bufo bufo). Le crapaud accoucheur (Alytes obstetricans) est également signalé sur le site. Il présente en outre un certain intérêt odonatologique (une quinzaine d'espèces recensées). Une chrysomèle aquatique, la donacie vulgaire (Donacia vulgaris), a été observée au niveau d'une petite frange de massettes, le long de la berge occidentale.

Les parties sèches sont fréquentées par une entomofaune assez riche, notamment par plusieurs espèces intéressantes d'orthoptères, lépidoptères rhopalocères et hyménoptères aculéates.

Les pentes rocheuses dominant le plan d'eau constituent l'habitat du némusien (Lasiommata maera), papillon particulièrement rare dans le Namurois. La présence du point de Hongrie (Erynnis tages) et de l'argus vert (Callophrys rubi) mérite également d'être soulignée.

L'abondance des plantes entomophiles dans la partie supérieure est favorable aux Apoïdes: y ont été recensées (entre autres) les abeilles Andrena bicolor, A. flavipes, Panurgus calcaratus, Osmia aurulenta Osmia bicolor, Anthidium punctatum, Megachile willughbiella et Eucera sp., ainsi que les espèces psammophiles comme Andrena vaga et Colletes cunicularius (et son parasite Sphecodes albilabris). Parmi les Sphécides: Ammophila sabulosa, Philanthus triangulum et Astata minor, cette dernière espèce étant considérée comme rarissime en Belgique (obs. A. Remacle). Plus récemment, en juin 2013, l'abeille protégée Andrena curvungula a été observée dans la friche du plateau (obs. D. Testaert).

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: ?
Ancien exploitant: S.A. Carrières et Fours à dolomie de la Sambre 'Carsambre'.
Matériau(x) extrait(s): dolomie et calcaire pour la chaux.
Référence DPA: Floreffe 1 (partie est).
Référence de la fiche de la convention DGATLP - ULg (1997): 'Carrière Carsambre'.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1967 et 1975.
Fin: 1988. Après, la s.p.r.l. Frateur a traité les anciens stocks de dolomie (cf. rapport convention DGATLP-Ulg, 1997).
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: obtention en 1995 d'un permis de bâtir.
Une partie du site a été remaniée avant 1996 probablement par apport de matériau pierreux exogène (pente près de l'étang parcourue par un chemin). La partie en friche située entre l'accès et la pièce d'eau, utilisée pour des dépôts divers (terres, inertes, asphalte, ferrailles, branches,...) et le stockage de matériaux, semblait fin 1997 en cours de nivellement et d'assainissement partiel. Un dépôt de matériaux est encore utilisé dans cette partie. Un projet de parc à containers semble avoir avorté.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)

Date de la dernière modification de la fiche

2013-06-19