Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

964 - Fond de Chabrehé

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Houffalize, Vielsalm
Cantonnements DNF :Vielsalm
Surface :12.50 ha
Coordonnées :X Lambert : 247091 - Y Lambert : 103268
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site occupe une partie du lit majeur du Ruisseau du Martin-Moulin et est coincé entre trois bandes longitudinales de plantations d'épicéas. Une prairie à bistorte et à canche cespiteuse occupe les zones ouvertes et des transitions vers le bas-marais à joncs à tépales aigus et la prairie à fenouil des Alpes sont observées. Proclossiana eunomia et Lyceana helle y forment de larges populations qui jouent apparemment un rôle clé dans la dynamique régionale. Situé en zone d'espaces verts avec surcharge de zone rurale d'intérêt paysager, le site devrait récupérer son état original.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bihain1.16 haVIELSALMLUXEMBOURG
Tailles11.34 haHOUFFALIZELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Vielsalm12.5 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
D2.2Bas-marais acides
G3.FPlantations de conifères

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
37.215Prés à bistorte
37.312Prés à molinie acidophiles

Commentaires sur les biotopes

Le fond du vallon est occupé par trois bandes longitudinales d'épicéas d'environ 15 m de large entre et devant lesquelles on observe une belle prairie à bistorte et canche cespiteuse. Tout en amont, et au niveau de certains drains, un bas-marais à joncs s'est installé.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon-1997CDufrêne M. et al.
Rana temporariaOuiNon-1997CDufrêne M. et al.
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon-1997CDufrêne M. et al.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOui> 50 ind.1997BDufrêne M. et al.
Lycaena helleOuiOui> 50 ind.1997BDufrêne M. et al.
Plantes - Plantes supérieures
Comarum palustreDufrêne M. et al.
Dactylorhiza maculataqqc pieds1997CDufrêne M. et al.
Dactylorhiza majalisqqc pieds1997CDufrêne M. et al.
Drosera rotundifolia1992-93M.-J. Vos
Lycopodium clavatum2 stations1992-93BM.-J. Vos
Menyanthes trifoliataqqc pieds1997CDufrêne M. et al.
Meum athamanticumDufrêne M. et al.
Narthecium ossifragumDufrêne M. et al.
Viola palustris2009C. Turlure, J. Choutt, H. Baltus

Commentaires sur la faune

Populations importantes des deux espèces de papillons protégés Lycaena helle et Proclossiana eunomia. Observations de Rhopalus maculatus (Rhopalidae - Heteroptera), Cicadula albingensis (Cicadellidae - Homoptera), Cicadula saturata (Cicadellidae - Homoptera) et Lycaena hippothoe (Lycaenidae - Lepidoptera).

Commentaires sur la flore

Outre les deux Dactylorhiza habituels dans ce type de milieux au Plateau, on y observe le fenouil des Alpes Meum athamanticum (Apiaceae), Stellaria alsine (Caryophyllaceae), Equisetum sylvaticum (Equisetaceae), Scutellaria minor (Lamiaceae), Narthecium ossifragum (Liliaceae) et
Comarum palustre (Rosaceae).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conserver un des sites clés pour la dynamique régionale de Proclossiana eunomia et de Lycaena helle. Le potentiel comme prairie à bistorte et à canche cespiteuse est important avec des transitions vers le bas-marais et la prairie à fenouil des Alpes Meum athamanticum doit être développé. Il devrait être possible de voir s'y installer à certains endroits un lande herbeuse à Nardus stricta et Arnica montana. Le caractère ouvert actuel de la vallée, tant en amont qu'en aval, doit être absolument conservé et développé.

Menaces

La plantation des épicéas dans cette zone ne correspond pas à la tutelle du plan de secteur. Cette plantation conduit à assécher le site et à mettre en danger les populations de Proclossiana eunomia et de Lycaena helle. La prairie en aval, occupée aussi par des bistortes près du ruisseau, est soumise à des remblais effectués très probablement sans autorisation. La présence régulière de scouts et guides dans cette prairie durant l'été n'est pas en soit un problème si la zone où sont observés les papillons n'est pas utilisée de manière intensive (feu de camp comme en 1996 mais on a pu le faire déplacer !).y

Recommandations

Il est demandé de mettre tout le site sous le statut de ZHIB ou de RND, en veillant si possible à inclure les zones (prairies et très jeunes pessières) en aval, de part et d'autre du ruisseau, jusqu'à la route. Le lit majeur du ruisseau du Martin Moulin (appelé ici Noir Ri) doit être dégagé des épicéas, les drains doivent être bouchés et le relief du sol doit tenir compte du régime hydrique qui doit être conçu de manière à inonder périodiquement une partie du site. Ouvrir ainsi la vallée à cet endroit est stratégique pour le maintien des populations de Proclossiana eunomia. Deux populations de cette espèce sont aussi observées en aval, dans une prairie entre des pessières et plus bas, près d'un étang. Les propriétaires de ces sites devraient en être informés pour éviter toute action sans concertation. Favoriser la diversité des plantes nectarifères.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Propriété privée.

Détails

Description physique

Bassin orohydrographique du Martin-Moulin.

Description biologique

Il s'agit d'un pré humide à bistorte et à canche cespiteuse qui a été partiellement planté d'épicéas.
La végétation de la clairière sud est dominée par la molinie Molinia caerulea, le jonc épars Juncus effusus, la fétuque rouge Festuca rubra et la bistorte Persicaria bistorta. Il semble que cette clairière soit la partie du site la plus favorable à l'entomofaune et particulièrement au nacré de la bistorte Proclossiana eunomia et au cuivré de la bistorte Lycaena helle, probablement suite à l'abondance de la plante-hôte et l'ensoleillement.
La clairière nord présente les mêmes espèces dominantes avec également l'agrostis des chiens Agrostis canina. C'est dans cette clairière que l'on trouve les orchidées Dactylorhiza majalis et Dactylorhiza maculata.
Le coupe-feu ouest est une moliniaie avec de larges zones à gaillet du Harz Galium saxatile. C'est dans cette partie que l'on trouve le trèfle d'eau Menyanthes trifoliata, la scutellaire naine Scutellaria minor, la narthécie des marais Narthecium ossifragum, la prêle des bois Equisetum sylvaticum et le comaret Comarum palustre. La bistorte Persicaria bistorta est également bien présente dans cette zone.
Le coupe-feu central se caractérise par une végétation herbeuse (Holcus sp., Deschampsia cespitosa, Agrostis capillaris, Juncus sp.,...). On trouve également cette végétation dans le coupe-feux est, avec quelques zones à bistorte Persicaria bistorta.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

En amont, traces d'anciens murs délimitant les anciennes prairies, actuellement plantées d'épicéas.

Histoire du site

Pas de données disponibles.

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

M. DUFRENE, J.-L. GATHOYE & J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).