Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

980 - Rechtervenn

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Vallée du Holzbach
Communes :Sankt Vith (Saint-Vith)
Cantonnements DNF :Saint-Vith
Surface :81.28 ha
Coordonnées :X Lambert : 267833 - Y Lambert : 112713
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le vallon du Holzbach est situé un peu au sud du village de Recht, en Ardenne cambrienne. Des prairies pâturées et des pessières occupent les extrémités aval et amont du ruisselet. Les versants, plus ou moins secs, portent des lambeaux de prés à nard (Nardus stricta) ainsi que de petites surfaces de landes à callune (Calluna vulgaris), en cours d'envahissement par les arbustes pionniers. La partie centrale, qui est maintenant une réserve naturelle domaniale, est très fangeuse et présente une végétation de tourbière et de bas-marais acide, avec le cortège floristique classique : la bruyère quaternée (Erica tetralix), la linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), la canneberge (Vaccinium oxycoccos), la trientale (Trientalis europaea), etc. En été, une autre espèce peu banale se manifeste de façon spectaculaire : il s'agit de la narthécie (Narthecium ossifragum) qui, par son abondance, colore en jaune ce site magnifique.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Recht81.28 haSANKT-VITH - SAINT-VITH (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Saint-Vith81.28 haMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Saint-Vith, 32b, Klosterstrasse, 4780 Sankt-Vith (Tél. : 080/28.08.50 - Fax : 080/22.98.31).
Commission Consultative de Gestion des Réserves Naturelles Domaniales de Liège.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6272Rechtervenn1,71 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Dactylorhiza maculataAbondant1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Dactylorhiza sphagnicolaPrésence à confirmer !
Drosera rotundifolia1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Erica tetralix1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Eriophorum angustifolium1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Eriophorum vaginatum1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Menyanthes trifoliata1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Nardus stricta1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Narthecium ossifragum> 5000 pieds1995BJ. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Trientalis europaea1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Vaccinium oxycoccos1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Viola palustris1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.1995J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Espèce protégées : Dactylorhiza maculata, Erica tetralix, Menyanthes trifoliata, Sphagnum spp., Trientalis europaea.
Espèces intéressantes : Drosera rotundifolia, Eriophorum polystachion, Eriophorum vaginatum, Nardus stricta, Narthecium ossifragum, Vaccinium oxycoccos, Viola palustris.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un remarquable complexe de prairies humides et de bas-marais à sphaignes.

Menaces

Envahissement des landes et nardaies par les saules et les genêts.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Pas de plan de gestion.

Accès du public

Accès interdit et de toute façon très difficile à cause de la nature très fangeuse du site !

Détails

Description physique

Le site est un petit vallon situé un peu au nord du lieu-dit 'Rechtervenn', à 2 km au sud-ouest de Recht. Il se compose de deux blocs : le bloc oriental se trouve entre le Rechterbach (bassin de l'Amblève) et le Holzbach; le bloc occidental se trouve le long de cet affluent.

Géologie : Phyllades, quartzites et quartzites du Revinien (Cambrien).

Description biologique

A - Le bloc oriental :
Il s'agit d'une prairie encore pâturée de manière extensive. Une partie du site a été fauchée, l'autre non. Une zone de suintements se trouve en bordure est de cette partie de la réserve. On y note une jonchaie acutiflore tout à fait couchée après les pluies diluviennes des jours précédents. A côté de Juncus acutiflorus poussent Comarum palustre, Agrostis canina, Lotus pedunculatus, Persicaria bistorta, Juncus effusus, Ranunculus flammula, Holcus lanatus, Cirsium palustre, Carex ovalis, C. nigra, C. echinata, Viola palustris, Valeriana dioica, Lychnis flos-cuculi, Succisa pratensis, Sphagnum spp.
Une zone un peu plus sèche voit apparaître Festuca nigrescens, Veronica chamaedrys, Vicia cracca, Achillea ptarmica, Rumex acetosa, etc.
B - Le bloc occidental :
Cette partie de la réserve est probablement la plus intéressante actuellement. On y observe :
- un bas-marais à Menyanthes trifoliata, très abondant ;
- un bas-marais à Comarum palustre, Carex rostrata, etc.;
- une jonchaie acutiflore dans laquelle se développent Carex nigra, Persicaria bistorta, Lotus pedunculatus, Valeriana repens, Cirsium palustre, Angelica sylvestris, Achillea ptarmica, Caltha palustris, Viola palustris, Agrostis canina, Epilobium palustre, Lysimachia vulgaris, Sphagnum sp., Vaccinium oxycoccos, etc. ;
- une moliniaie à Dryopteris carthusiana ;
- une saussaie à Salix aurita ;
- des formations arbustives pionnières constituées de Sorbus aucuparia, Frangula alnus, Betula pubescens, Vaccinium myrtillus, Digitalis purpurea ;
- un fragment de boulaie pubescente ;
- une butte plus sèche - peut-être un tertre d'orpaillage ? - dont la flore est très différente avec notamment Deschampsia flexuosa, Teucrium scorodonia, Galium saxatile, potentilla erecta, Campanula rotundifolia, Centaurea nigra, Festuca nigrescens, Achillea millefolium, Hypericum maculatum, Hieracium umbellatum, Cytisus scoparius...

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris, le site était occupé au 18e siècle par des prairies humides.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1997)