Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

Cartographie des sites préparatoires pour les Arrêtés de désignation

??

La définition d'une méthodologie de cartographie et d'inventaires

La désignation des sites en 2002 n'est qu'une étape dans le processus de mise en oeuvre du dossier Natura 2000. Elle a permis de remplir une première obligation des Directives vis-à-vis de la Commission européenne. Traduire l'existence de ces sites en droit wallon à travers la publication d'Arrêtés de désignation pour chacun des sites Natura 2000 est une étape ultérieure.

Ces Arrêtés de désignation doivent préciser les objectifs de conservation, les mesures préventives dans et en dehors du site qui sont nécessaires pour éviter sa détérioration et les moyens de mise en oeuvre de la gestion et de la restauration. Les objectifs de conservation sont définis à partir des listes des espèces et des biotopes ou habitats d'intérêt communautaire et de leur degré de conservation. Ces informations sont détaillées dans un formulaire standardisé européen (appelé SDF pour "Standard Data Forms") géré à la Commission européenne. Ce formulaire doit être mis à jour régulièrement.

L'un des supports essentiels des Arrêtés et de la gestion quotidienne des sites Natura 2000 est la cartographie des biotopes. En Wallonie, on ne dispose pas d'une cartographie systématique du territoire comme c'est le cas en Flandre, où la réalisation des cartes d'évaluation biologique a continué après la régionalisation en 1985.

Un travail complet et détaillé de cartographie des biotopes observés doit être réalisé préalablement pour valider les contours des sites désignés et confirmer les informations provisoires encodées dans les formulaires standards. Il permettra d'identifier correctement les objectifs biologiques et de justifier les mesures ou les contraintes proposées.

??Photo : © Yvan Barbier

Il est donc essentiel de pouvoir disposer des données scientifiques les plus correctes possibles pour rassurer les propriétaires et gestionnaires et pour répondre à des recours légaux.

La définition de la méthodologie de préparation des Arrêtés de désignation nécessite le développement de différents outils comme :

  • une typologie opérationnelle de tous les biotopes observés sur le terrain :
Afin de décrire de manière correcte et précise les différents habitats rencontrés sur le terrain, on a d'abord revu et défini une typologie des habitats en se basant sur la typologie européenne EUNIS proposée par l'Agence Européenne de l'Environnement comme standard européen. L'interprétation wallonne (WALEUNIS) de cette typologie s'enracine sur les niveaux européens mais en précise la définition en fonction des espèces indicatrices ou des conditions écologiques présentes en Wallonie. On y détaille aussi parfois certains habitats particuliers (néocodes) et des liens les plus clairs possibles sont réalisés avec la typologie de l'Annexe I de la Directive "Habitats".
  • des règles de cartographie des biotopes et d'évaluation du degré de conservation :

Une méthodologie détaillée de cartographie a été rédigée pour permettre un travail homogène de différentes équipes sur le terrain. Elle est basée sur la définition d'Unité d'habitats (UH) = zones du territoire occupées par des habitats homogènes décrites sous la forme de polygones, lignes, points). Des placettes d'évaluation du degré conservation sont aussi réalisées. En fonction du type de milieu, ces placettes sont réalisées sur l'ensemble de l'unité d'habitat, dans des zones échantillons ou sur des tronçons d'éléments linéaires. On y réalise systématiquement un relevé phytosociologique et la récolte d'informations sur des indicateurs d'état de conservation comme la diversité des strates végétales, des volumes de bois mort ou le nombre de vieux arbres, la structure des berges pour les cours d'eau et l'intensité de perturbations diverses (plantations, espèces exotiques, drainage, remblais, pollutions diverses, fréquentation humaine ou animale, ...). Les UH sont ensuite rassemblées en Unités de Gestion (UG) = UH qui partagent des enjeux biologiques et des contraintes de gestion similaires.

La digitalisation se réalise en principe sur base de la carte vectorielle 1/10.000ème de l'IGN en veillant à ne pas modifier les limites des polygones IGN pour hiérarchiser le travail de description des habitats naturels à la typologie IGN. Une base de données ACCESS a été définie pour stocker l'ensemble des informations.

Le coût estimé moyen de réalisation est de l'ordre de 60 euros/ha.

  • des cahiers scientifiques pour les biotopes et les espèces :
Des documents de synthèse rassemblant les informations scientifiques sont en cours de finalisation au DEMNA avec la collaboration de plusieurs laboratoires universitaires. Ces documents sont en effet indispensables pour servir de référence aux évaluations de projets d'aménagement, à la réalisation des plans de gestion ou à la rédaction d'avis en cas de problèmes.

Pour mettre en place les travaux de terrain, le DEMNA dispose depuis 2005 d'une équipe de 20 spécialistes de terrain qui assurent la cartographie et les inventaires des 220.000 ha de sites Natura 2000. Ils bénéficient du concours des agents du DEMNA et de naturalistes extérieurs pour l'encadrement scientifique et la prise en charge d'inventaires d'espèces particulières.

En 2010, une méthodologie simplifiée de cartographie a été mise en place pour permettre l'identification rapide des UG pour les 220.000 ha du réseau Natura 2000. Le travail de cartographie détaillée des UH reprend en 2011 pour se terminer en 2015.