Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

12 - La Haute Roche, Les Vaux et Maiselle

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Viroinval
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :58.43 ha
Coordonnées :X Lambert : 166925 - Y Lambert : 86082
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La Haute Roche est située dans la vallée du Viroin, immédiatement au sud du pittoresque village de Dourbes. Il s'agit d'un massif calcaire de haute valeur patrimoniale, non seulement du point de vue historique (ruines de château) mais également pour ses qualités paysagères et ses richesses biologiques. Le site, en grande partie forestier, est surtout occupé par de la chênaie-charmaie calcicole, présente sous différentes variantes. Sur les éperons rocheux du versant occidental se maintient une pelouse xérique fort intéressante. Une ancienne carrière de pierre fut jadis ouverte sur ce versant, au pied des ruines du château. Des restes de pelouses mésophiles subsistent par ailleurs sur le plateau, en particulier dans les clairières et au bord des chemins. Quelques vieux genévriers témoignent de l'existence, dans un passé pas si lointain, d'une belle genévrière.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dourbes55.01 haVIROINVAL (partim ???)NAMUR
Olloy-sur-Viroin3.42 haVIROINVALNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval58.43 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Viroinval.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Léon Woué, Centre Marie-Victorin, 21 rue des Écoles, 5670 Vierves-sur-Viroin (tél. 060/39.98.28).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
11Réserve naturelle de Dourbes50,95 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Dryocopus martiusOuiNon1998K. Hofmans, M. Lambert
Falco tinnunculusOuiNon1998K. Hofmans, M. Lambert
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOui1998K. Hofmans, M. Lambert
Natrix natrixOuiOui1998K. Hofmans, M. Lambert
Podarcis muralisOuiNon1998K. Hofmans, M. Lambert
Zootoca viviparaOuiNon1998K. Hofmans, M. Lambert
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon1998K. Hofmans
Argynnis adippeNonOui1998K. Hofmans
Boloria diaOuiOui1998K. Hofmans
Colias alfacariensisOuiOui1998K. Hofmans
Cupido minimusNonNon1998K. Hofmans
Erynnis tagesNonNon1998K. Hofmans
Hamearis lucinaNonOui1998K. Hofmans
Lasiommata maeraNonOui1998K. Hofmans
Melanargia galatheaNonNon1998K. Hofmans
Melitaea athaliaOuiOui1998K. Hofmans
Polyommatus coridonNonOui1998K. Hofmans
Pyrgus malvaeNonOui1998K. Hofmans
Thymelicus acteonNonOui1998K. Hofmans
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Gomphocerippus rufus1998K. Hofmans
Metrioptera brachyptera1998K. Hofmans
Tetrix bipunctata1998K. Hofmans
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Coptosoma scutellatum1998K. Hofmans
Holcostethus sphacelatus1998K. Hofmans
Lygaeus equestris1998K. Hofmans
Phymata crassipes1998K. Hofmans
Invertébrés - Mollusques
Abida secale1998K. Hofmans
Chondrina avenacea1998K. Hofmans
Pyramidula rupestris1998K. Hofmans
Plantes - Plantes supérieures
Allium sphaerocephalon1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Bupleurum falcatum1998M. Lambert
Carex humilis1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Cotoneaster integerrimus1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Daphne mezereum1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Epipactis helleborine1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Genista tinctoria1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Globularia bisnagarica1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Gymnadenia conopsea1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Hippocrepis comosa1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Juniperus communis1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Listera ovata1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Melica ciliata1998M. Lambert
Orchis mascula1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Orchis purpurea1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Platanthera bifolia1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Platanthera chlorantha1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Poa bulbosa1984J. Duvigneaud
Polygonatum odoratum1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Rosa spinosissima1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Scilla bifolia1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Succisa pratensis1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.
Teucrium chamaedrys1998M. Lambert
Vincetoxicum hirundinaria1998J. Duvigneaud, K. Hofmans et al.

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Oiseaux: Falco tinnunculus, Dryocopus martius.

Reptiles: Coronella austriaca, Podarcis muralis, Zootoca vivipara.

Lépidoptères Rhopalocères: Colias alfacariensis, Polyommatus coridon, Boloria dia, Melitaea athalia, Iphiclides podalirius, Hamearis lucina, Cupido minimus.

Orthoptères : Tetrix bipunctata, Metrioptera brachyptera.

Hétéroptères : Lygaeus equestris, Tropidothorax leucopterus, Horvathiolus superbus, Phymata crassipes...

Gastéropodes terrestres : Abida secale, Chondrina avenacea, Helicigona lapicida...

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Cotoneaster integerrimus, Gymnadenia conopsea, Juniperus communis, Orchis mascula, Orchis purpurea, Platanthera chlorantha, Scilla bifolia.
Autres espèces remarquables : Carex humilis, Allium sphaerocephalon, Poa bulbosa,...

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un massif calcaire de très grand intérêt scientifique, paysager et historique. Conservation et restauration des pelouses xérophiles et des espèces animales et végétales associées. Restauration d'une pelouse mésohygrophile de grand intérêt biologique.

Menaces

Reboisement spontané des pelouses calcicoles.
Forte fréquentation (probablement un peu moins importante depuis l'installation le long du Viroin, de l'autre côté de la petite route, d'une aire de pique-nique) entraînant l'abandon de déchets et la création de places à feu.
Pratique occasionnelle de l'escalade sur les rochers et dans l'ancienne carrière.

Recommandations

Poursuivre les mesures de gestion. Suivre l'effet de la gestion.

Plan de gestion

Un projet de plan de gestion a été élaboré en 1998 par les collaborateurs du Centre Marie-Victorin. Il prévoit principalement les mesures suivantes :
- le dégagement et restauration de la pelouse mésohygrophile du versant nord-ouest;
- le dégagement des pelouses xériques sur le versant ouest, en particulier au pied des ruines et dans l'ancienne carrière;
- l'ouverture du point de vue sur la vallée du Viroin, au bout du chemin venant du plateau du Bieure;
- des mesures de conservation à prendre pour les derniers genévriers du site;
- le dégagement partiel des rochers d'escalade;
- le dégagement et la restauration partielle des pelouses mésophiles situées sur le plateau;
- le traitement en taillis simple des versants boisés exposés au sud et à l'ouest, avec exploitation en rotation.
Une partie de la pelouse mésoxérophile située au pied des ruines a déjà fait l'objet de débroussaillage par le Centre Marie-Victorin.

Accès du public

Accès libre sur les chemins et sentiers. Versant ouest très accidenté !

Détails

Description physique

Ce massif calcaire correspond au rebord occidental du plateau limoneux du Bieure. Il est entaillé au nord et au sud par des goulettes (vallons secs). Le site s'étire selon un axe nord-est/sud-ouest sur environ 1700 m pour une largeur maximale de 900 m. L'altitude atteint 240 m sur le plateau pour environ 145 m au bord du Viroin. Les versants exposés à l'ouest et au sud sont très escarpés avec une pente dépassant parfois les 45%.

Des affleurements rocheux sont visibles sur le flanc ouest, notamment à hauteur des ruines du château de Haute Roche, où une carrière a même été ouverte jadis. Cette carrière, qui a servi à l'extraction du calcaire du Givetien, entaille le flanc sud-ouest d'un rocher localisé sur la rive gauche du Viroin, le long de la petite route (rue de Fays) qui longe la rivière.

De la route, un sentier monte un talus pierrieux et atteint le 'fond' de l'excavation, d'une surface approximative d'un are, qui est limité par des falaises hautes au maximum d'une vingtaine de m, éboulées dans le bas.

L'entièreté du massif est constitué de roches du Frasnien.

Description biologique

Le site est actuellement en grande partie boisé. Les rares zones ouvertes sont localisées principalement sur les affleurements rocheux, par exemple au pied des ruines.
D'après des relevés récents, on note la présence des formations suivantes:

- une pelouses mésohygrophile sur le versant nord-ouest avec notamment Succisa pratensis, Juniperus communis, Carex flacca, Viola hirta, Genista tinctoria;

- des pelouses xériques colonisant les affleurements rocheux du versant ouest, avec Helianthemum nummularium, Globularia bisnagarica, Sedum album, Allium sphaerocephalon, Carex humilis, Acinos arvensis, Poa compressa, Hippocrepis comosa,...;

- des fragments de pelouse mésophile sur le plateau, subsistant sur les lisières, au bord des chemins et dans les clairières, souvent fortement appauvries en espèces. Y poussent encore des espèces comme Viola hirta, Brachypodium pinnatum, Platanthera chlorantha,...;

- une fruticée constituée de Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa gr. canina, Cornus sanguinea, etc.;

- des ourlets thermophiles avec Vincetoxicum hirundinaria, Rosa spinosissima, Polygonatum odoratum,...;

- une genévrière senescente constituée de quelques beaux Juniperus communis, sur le versant occidental;

- une jeune hêtraie calcicole fragmentaire à Mercurialis perennis;

- une chênaie-charmaie calcicole avec, entre autre, Cornus mas, Daphne mezereum, Orchis mascula, ainsi que, sur les colluvions du bas du versant ouest, une très belle station de Scilla bifolia.

La petite carrière ouverte sous les ruines du château de Haute Roche a été décrite par A. REMACLE (1998): parmi les ligneux qui croissent dans le site, on a relevé la présence de Cotoneaster integerrimus (quelques pieds sur le sommet) et de Daphne mezereum (un pied).

La végétation herbacée est composée de Hypericum perforatum, Helianthemum nummularium, Arabis hirsuta, Primula veris, Sedum album, S. rupestre, Sanguisorba minor, Agrimonia eupatoria, Lotus corniculatus, Geranium robertianum, Bupleurum falcatum, Pimpinella saxifraga, Conium maculatum, Vincetoxicum hirundinaria, Teucrium chamaedrys (abondante), Acinos arvensis, Thymus pulegioides, Plantago media, Digitalis lutea, Globularia bisnagarica, Campanula rotundifolia, Galium pumilum, Scabiosa columbaria, Centaurea scabiosa, Carlina vulgaris, Carex flacca, C. caryophyllea, Sesleria caerulea, Melica ciliata, Festuca cf. lemanii, Koeleria macrantha, Briza media, Allium sphaerocephalon, Asplenium trichomanes,...

Monument naturel

Rochers.

Monument historique

Ruines du château de Haute Roche.

Histoire du site

Le site est un ancien parcours pastoral utilisé jadis par les bergers de Dourbes. Sur la carte réalisée à l'initiative du comte de Ferraris (1770-1775), il est occupé par des cultures (flanc nord et une partie du plateau) et par des pelouses. Il est seulement boisé au pied du versant sud-ouest.

Au début du 20ème siècle, le tienne n'est plus du tout cultivé; le plateau et le versant nord-ouest sont couverts de pelouses ainsi qu'une partie du flanc sud. Le reste est en grande partie boisé.

Vers 1970, une grande partie du site est boisé à l'exception d'une bande de 500 m de long et 100 m de large sur le plateau, du versant sud-ouest et de quelques zones sur le versant ouest, encore occupés par des pelouses calcaires.

Biblio

, 1991, Les réserves naturelles du Viroin. Trente années d'action d'Ardenne et Gaume dans la vallée du Viroin., Parcs nationaux, 46 : 1-68.
, 1970, Réserves et Parcs naturels d'Ardenne et Gaume., Parcs nationaux, 25 (1) : 10-43.
, 1964-65, Carte de la végétation de la Belgique., Planchette 192W Olloy-sur-Viroin (1964) et notice explicative (1965), 52 pp.
, 1984, La distribution de Scilla bifolia dans le parc naturel Viroin-Hermeton et ses abords immédiats., Natura Mosana, 37 : 40-45.
, 1991, Compléments à la distribution de Scilla bifolia dans la partie occidentale de l'Entre-Sambre-et-Meuse., Natura Mosana, 44 : 55-58.
, 1989, The non-tetrigid Saltatoria (Insecta) of the Belgian chalk grasslands., Comptes rendus du symposium "Invertébrés de Belgique", Bruxelles, pp. 257-263.
, 1991, A survey of the Rhopalocera (Insecta Lepidoptera) of the Belgian chalk grasslands as an aid in developing programs for protection and management of these threatened habitats., Proceedings of the international Congress : Future of Butterflies in Europe. Strategies for survival (Wageningen, 12-15 April 1989). Pudoc, Wageningen, pp. 288-299.
, 1978, Le château de Haute-Roche à Dourbes., Archaeologica Belgica, 206 : 122-126.
, 1996, Excursion du samedi 15 avril 1995 dans la vallée du Viroin., Adoxa, n° 10 : 21-22.
, 1968, Inauguration de la réserve de Dourbes., Parcs nationaux, 23 : 52-58.
, 1987, Les pelouses calcaires de la vallée du Viroin : dégradation ou restauration ?, Réserves naturelles, 1987/3 : 52-59.

Divers

Sources

Convention A&G
SABLIERES

Répondants de l'information

Centre Marie-Victorin, 21 Rue des Ecoles, 5670 Vierves-sur-Viroin.

A. REMACLE (FUSAGx).

Date de la dernière modification de la fiche

2015-03-02