Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2830 - Bois des Haies de Magery et ruisseau du Grand Vivier

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Sainte-Ode
Cantonnements DNF :Nassogne
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 234769 - Y Lambert : 75685
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

S'étendant à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Bastogne, le bois des Haies de Magery a été largement enrésiné comme ailleurs en Ardenne. Reposant en partie sur des sols tourbeux, ce massif renferme encore des ilots feuillus incluant quelques lambeaux de boulaie à sphaignes, habitat rare et de grand intérêt à conserver prioritairement. C'est aussi dans ce bois que prennent sources, aux alentours de 500 m d'altitude, les deux ruisselets qui donnent naissance au ruisseau du Grand Vivier (ou de Magery), qui conflue deux kilomètres plus à l'est avec le Laval, affluent de l'Ourthe occidentale, après avoir alimenté une série d'étangs. Au nord de la vallée, l'assise d'une voie ferrée désaffectée constitue un écotone intéressant dans un environnement de prairie. En outre, une ancienne ardoisière située à proximité d'un des étangs est utilisée par les chiroptères comme gîte d'hibernation. L'intérêt faunistique du site demeure globalement sous-documenté mais des observations récentes font état de la présence de diverses espèces patrimoniales, en particulier parmi l'avifaune: la cigogne noire (Ciconia nigra) qui y trouve des terrains de chasse idéaux, la grande aigrette (Ardea alba) notée en petit nombre, durant les migrations et en hiver, la bondrée apivore (Pernis apivorus), nicheuse locale, tout comme l'alouette lulu (Lullula arborea) dont l'un ou l'autre couple se cantonne à la faveur de coupes forestières. On mentionnera encore la rare nyctale de Tengmalm (Aegolius funereus) contactée dans une vieille pessière. Le castor européen (Castor fiber) est installé sur le ruisseau depuis le début des années 2000. Les plans d'eau sont fréquentés par plusieurs espèces d'amphibiens dont l'alyte (Alytes obstetricans).

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
TilletSAINTE-ODELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
NassogneMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNonPrésent depuis 20022016B. Manet
Felis silvestrisOuiNon2011B. Manet
Myotis daubentoniiOuiOuiT. Petit
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (ardoisière)2014Q. Smits
Plecotus auritusOuiOuiHibernation (ardoisière)2014Q. Smits
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Aegolius funereusOuiOui1 ch.2015D. Klaessens
Ardea albaOuiNonmigrateur-hivernant (1-2 ex.)2013D. van der Elst, P. Collas
Ciconia nigraOuiOuiZone de chasse2009Y. Giot
Lullula arboreaOuiOuiNicheur (coupes)2015F. Hollander, O. Dupont
Milvus milvusOuiOuiPrésence2012Divers obs.
Pernis apivorusOuiNonNicheur2006R. De Liedekerke
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon2014Divers obs.
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2000Obs.be
Plantes - Plantes supérieures
Callitriche hamulata1991F. Fairon
Callitriche platycarpa1991F. Fairon
Carex rostrata1991F. Fairon
Comarum palustre1991F. Fairon
Epipactis helleborine1991F. Fairon
Lythrum portula1991F. Fairon
Viola palustris1991F. Fairon

Commentaires sur la faune

Mammifères (données B. Manet, 2002-2015 ; Q. Smits, 2014): Castor fiber, Felis silvestris, Lepus europaeus, Myotis daubentonii, Myotis mystacinus/brandtii, Plecotus auritus, Vulpes vulpes.

Oiseaux (données divers obs. 2005-2016): Aegolius funereus, Ardea alba, Ardea cinerea, Branta canadensis, Ciconia nigra, Lullula arborea, Milvus milvus, Pandion haliaetus, Pernis apivorus.

Amphibiens (données divers obs. 2000-2015): Alytes obstetricans, Bufo bufo, Ichthyosaura alpestris, Pelophylax kl. esculentus, Rana temporaria.

Odonates (données B. Manet, 2006-2011): Aeshna cyanea, Calopteryx virgo, Enallagma cyathigerum.

Lépidoptères rhopalocères (données B. Molitor, 2013): Aglais urticae, Colias croceus, Gonepteryx rhamni, Lasiommata megera, Papilio machaon, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polyommatus icarus, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données F. Fairon 1991; IPRFW 2011): Achillea millefolium, Agrostis canina, Agrostis capillaris, Alchemilla glabra, Alchemilla xanthochlora, Alnus incana, Alopecurus geniculatus, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Anthriscus sylvestris, Arrhenatherum elatius, Athyrium filix-femina, Bellis perennis, Betula pendula, Betula pubescens, Callitriche hamulata, Callitriche platycarpa, Calluna vulgaris, Caltha palustris, Campanula rotundifolia, Capsella bursa-pastoris, Cardamine hirsuta, Carex ovalis, Carex pallescens, Carex pilulifera, Carex rostrata, Carpinus betulus, Centaurea jacea, Cerastium fontanum, Cerastium pumilum, Chrysosplenium oppositifolium, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Comarum palustre, Cynosurus cristatus, Dactylis glomerata, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Dryopteris dilatata, Dryopteris filix-mas, Elymus repens, Epilobium angustifolium, Epilobium ciliatum, Epilobium montanum, Epilobium palustre, Epipactis helleborine, Equisetum fluviatile, Fagus sylvatica, Fraxinus excelsior, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo subsp. erectum, Galium palustre, Galium saxatile, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glyceria fluitans, Gnaphalium uliginosum, Heracleum mantegazzianum, Heracleum sphondylium, Hieracium lachenalii, Hieracium laevigatum, Hieracium murorum, Holcus lanatus, Holcus mollis, Hypericum humifusum, Hypericum perforatum, Hypericum pulchrum, Juncus acutiflorus, Juncus articulatus, Juncus bufonius, Juncus bulbosus subsp. bulbosus, Juncus effusus, Juncus tenuis, Knautia arvensis, Lamium album, Lamium purpureum, Lapsana communis, Larix sp., Lathyrus linifolius, Lemna minor, Leontodon autumnale, Leucanthemum vulgare, Linaria arvensis ( ?), Linaria vulgaris, Lolium perenne, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Lotus pedunculatus, Luzula luzuloides, Luzula multiflora subsp. multiflora, Lychnis flos-cuculi, Lythrum portula, Maianthemum bifolium, Malva moschata, Matricaria maritima subsp. inodora, Matricaria discoidea, Mentha arvensis, Moehringia trinervia, Molinia caerulea, Myosotis arvensis, Myosotis laxa subsp. cespitosa, Myosotis nemorosa, Oxalis acetosella, Persicaria bistorta, Persicaria maculosa, Phalaris arundinacea, Phleum pratense, Picea abies, Plantago lanceolata, Plantago major, Poa annua, Poa nemoralis, Poa pratensis, Poa trivialis, Polygonum aviculare, Populus tremula, Potamogeton natans, Potentilla erecta, Prunella vulgaris, Pseudotsuga menziesii, Pteridium aquilinum, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus flammula, Ranunculus repens, Rubus fruticosus s.l., Rubus idaeus, Rumex acetosa, Rumex acetosella subsp. pyrenaicus, Rumex crispus, Rumex obtusifolius, Sagina procumbens, Salix aurita, Salix caprea, Sambucus nigra, Scrophularia nodosa, Senecio ovatus, Senecio sylvaticus, Sorbus aucuparia, Stellaria alsine, Stellaria graminea, Stellaria media, Tanacetum vulgare, Teucrium scorodonia, Trifolium hybridum, Trifolium repens, Tussilago farfara, Typha latifolia, Urtica dioica, Vaccinium myrtillus, Valeriana repens, Veronica chamaedrys, Veronica serpyllifolia, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Viola palustris, Viola tricolor.

Espèces exotiques

Plantes: Epilobium ciliatum, Heracleum mantegazzianum, Juncus tenuis, Picea abies, Pseudotsuga menziesii.

Animaux: Branta canadensis.

Conservation

Objectifs de conservation

Le site est dépourvu de statut de protection. La conservation des lambeaux de boulaies tourbeuses devrait être un objectif prioritaire.

Plan de gestion

Propositions de mesures de gestion en vue de favoriser la biodiversité:

  • Acquisition ou mise en gestion de parcelles – possibilité d'acquisition de la propriété Gilet (17 ha).
  • Exploitation échelonnée des parcelles résineuses en vue de la restauration selon estimation préalable des peuplements (valeur actuelle et d'avenir);
  • Maintien des taillis et peuplements feuillus. On peut accepter la présence de quelques résineux (pins et quelques semis d'épicéa);
  • Gestion du fond de vallée en favorisant l'ouverture du milieu et le maintien de zones humides (notamment par la gestion dynamique par le castor dans et entre les étangs);
  • Gestion des versants de faible pente en prairies de fauche d'altitude, par exploitation et broyage des rémanents, puis apport de foin d'une RND ou du camp militaire de Saint-Hubert;
  • Une lisière feuillue de 3 m de largeur environ pourrait être laissée en régénération naturelle (absence de fauche) le long du chemin bordant la propriété, mais aussi en lisière des prairies au nord;
  • Classement de la drève de hêtre allant des étangs à l'ancienne ligne du vicinal (classement comme ensemble d'arbres remarquables);
  • Classement de la cavité d'extraction comme CSIS – cfr mention dans rapport sur l'intérêt biologique des ardoisières de l'Ardenne belge in REMACLE 2007 – cavité rare dans la région;

Détails

Description physique

Le site est localisé en Ardenne centrale, à douze kilomètres à l'ouest de Bastogne, entre le village de Pinsamont (rattaché anciennement à Tillet) au nord-est, et la route N848 au sud-ouest.

Il est constitué d'une vallée latérale du Laval (affluent de l'Ourthe occidentale) traversée par le ruisseau du Grand Vivier, ou ruisseau de Magery, issu de la conjonction de deux ruisselets prenant sources aux alentours de 500 m d'altitude dans le bois des Haies de Magery. La confluence avec le Laval se trouve 2,5 km plus à l'est, après avoir alimenté une série d'étangs, un peu en aval de la réserve naturelle domaniale de Magery.

Le paysage est en grande partie forestier, largement dominé par les plantations d'épicéas et quelques ilots de feuillus. Au nord de la vallée, l'environnement est davantage agricole avec présence de prairies et de haies. Le bois des Haies de Magery repose en partie sur des tourbes.

L'assise géologique est le Dévonien - Formation de Mirwart (d'après REMACLE, 2007).

Description biologique

Le bois des Haies de Magery ont été largement enrésinés. Il subsiste néanmoins quelques lambeaux de zones tourbeuses sur lesquelles se maintiennent des boulaies à sphaignes.

Le fond de vallée présente des lambeaux de végétation intéressante. Deux étangs aménagés constituent des points d'intérêt pour la faune (oiseaux, amphibiens, mammifères). L'étang aval semble en pente douce offrant un gradient de végétation avec une saulaie dense. Le secteur est notamment occupé par le castor européen (Castor fiber), et ce depuis au moins 2002 (B. Manet).

Sur la partie nord, à hauteur des étangs, une ancienne assise de voie ferrée constitue un écotone intéressant. Le versant offre de belles possibilités de restauration de prairie de fauche d'altitude.

Une galerie d'exploitation du schiste constitue un gîte d'hibernation pour au moins trois espèces de chiroptères.

Monument historique

Belle drève de hêtres, témoin de l'ancienne exploitation ardoisière sur le site. Cette rampe permettait de remonter les ardoises jusqu'au vicinal (à classer – ensemble d'arbres remarquables).

Ancienne petite galerie d'exploitation (à classer comme CSIS).

Tracé de l'ancien vicinal au nord, offrant un long linéaire d'écotones (plus d'1 km).

Etangs.

Histoire du site

La toponymie locale laisse penser que l'étang principal servait de vivier. Cette toponymie se retrouve d'ailleurs en d'autres endroits de la région (Flamisoul, Champ, ...). Il semble toutefois que sur base de la carte de Van der Maelen, ce réservoir était en amont des étangs actuels, à proximité de la route joignant Gérimont à Magerotte, dans la zone d'activité principale du castor (aulnaie inondée).

Divers

Répondants de l'information

Marc DUFRENE et Benoît MANET (SPW/DGARNE/DEMNA).

Date de la dernière modification de la fiche

2017-03-08