Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

37 - Bois Cumont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :57.94 ha
Coordonnées :X Lambert : 163081 - Y Lambert : 91988
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le Bois Cumont occupe une colline calcaire dominant le très pittoresque village de Roly, dans la Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse. On peut y admirer un ensemble de végétations de grand intérêt. La hêtraie calcicole à céphalanthère (Cephalanthera damasonium) et ses taillis de substitution sont très bien développés sur le plateau. Cette forêt est ourlée de buis (Buxus sempervirens) et de laurier des bois (Daphne laureola), espèce rarissime dans la région. Des pelouses d'ourlet à euphorbe douce (Eurphorbia dulcis) s'observent localement. Des pelouses mésophiles, vestiges de parcours pastoraux voire d'anciennes cultures, sont encore présentes sur la crête du Bois Cumont. Menacées par la recolonisation forestière, elles sont actuellement bien restaurées grâce aux gestions menées depuis plusieurs années par les bénévoles. Mais la végétation la plus remarquable du site est représentée par une pelouse ouverte se développant sur les arènes dolomitiques, là où on trouve du sable grossier issu de la désagrégation du calcaire. Des plantes naines comme le pâturin bulbeux (Poa bulbosa), le catapode rigide (Catapodium rigidum) et le nardure unilatéral (Nardurus maritimus), composent avec d'autres ce groupement très ouvert, exceptionnel dans nos contrées.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Roly57.94 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville57.94 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
33Bois Cumont57,94 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Coccothraustes coccothraustesOuiNonreprod. et hiv.2017M.-C. Auriol
Columba oenasOuiNonNicheur1999
Dryocopus martiusOuiNonNicheur probable1999
Oriolus oriolusOuiOuiprés. estivale2017M.-C. Auriol
Phoenicurus phoenicurusOuiNon2017M.-C. Auriol
Phylloscopus sibilatrixOuiNon2017M.-C. Auriol
Regulus ignicapillusOuiNon2017M.-C. Auriol
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon2009P. Dupriez
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Brenthis daphneNonNon1 ex.2011J.-S. Rousseau-Piot
Melitaea athaliaOuiOuimax. 2 ex.2011J.-S. Rousseau Piot, Y. Barbier, J. Bot
Nymphalis antiopaOuiOui1986P. Goffart
Nymphalis polychlorosNonNon2011P. Vantieghem
Plebeius argusNonOui2009M. Ittelet
Pyrgus malvaeNonOui2011Y. Barbier
Plantes - Plantes supérieures
Actaea spicata1990J. Duvigneaud et al. (1990)
Alyssum alyssoidesNon revu récemment
Atropa bella-donna2009P. Dupriez
Buxus sempervirens1990J. Duvigneaud et al. (1990)
Catapodium rigidum1990J. Duvigneaud et al. (1990)
Cephalanthera damasonium1990J. Duvigneaud et al. (1990)
Cephalanthera longifolia1998P. Delforge (1998)
Daphne laureola2009P. Dupriez
Daphne mezereum2009P. Dupriez
Epipactis atrorubens1990J. Duvigneaud et al. (1990)
Gentianella germanica1990J. Duvigneaud et al. (1990)
Hippocrepis comosa1990J. Duvigneaud et al. (1990)
Nardurus maritimusNon revu récemment1990AJ. Duvigneaud et al. (1990)
Neottia nidus-avis2011M.-C. Auriol
Orchis mascula2011J. Duvigneaud et al. (1990)
Ornithogalum umbellatum2011M.-C. Auriol
Platanthera bifolia1990J. Duvigneaud et al. (1990)
Poa bulbosa1990J. Saintenoy-Simon
Sanicula europaea2011M.-C. Auriol
Sorbus torminalis2009P. Dupriez
Tamus communis2011M.-C. Auriol

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Lépidoptères rhopalocères (données OFFH-GT Lycaena 2009-2011; Observations.be 2010-2011): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis paphia, Brenthis daphne, Celastrina argiolus, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Colias hyale, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata megera, Limenitis camilla, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea athalia, Nymphalis polychloros, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebeius argus, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Thymelicus lineola, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données J. Duvigneaud et al. + divers obs. 1990-2010 + Centre Marie-Victorin 2012): Acer campestre, Acer pseudoplatanus, Acinos arvensis, Actaea spicata, Agrostis gigantea, Alyssum alyssoides (non revu récemment), Anemone nemorosa, Anthyllis vulnenaria, Arenaria serpyllifolia, Asplenium scolopendrium, Astragalus glycyphyllos, Brachypodium pinnatum, Briza media, Bryonia dioica, Buxus sempervirens, Calamagrostis epigejos, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Campanula trachelium, Cardamine impatiens, Carex digitata, Carex divulsa, Carex flacca, Carex sylvatica, Carlina vulgaris, Carpinus betulus, Catapodium rigidum, Centaurea scabiosa, Cephalanthera damasonium, Cephalanthera longifolia, Cirsium acaule, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Daphne laureola, Daphne mezereum, Digitalis lutea, Epipactis atrorubens, Euonymus europaeus, Euphorbia dulcis subsp. incompta, Fagus sylvatica, Fraxinus excelsior, Galium verum, Gentianella germanica, Geranium columbinum, Helianthemum nummularium, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hesperis matronalis, Hippocrepis comosa, Hypericum hirsutum, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Knautia arvensis, Lathyrus pratensis, Ligustrum vulgare, Linum carthaticum, Listera ovata, Lithospermum officinale, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Medicago lupulina, Melampyrum pratense, Melica nutans, Melica uniflora, Mercurialis perennis, Mespilus germanica, Mycelis muralis, Myosotis ramosissima, Narcissus pseudonarcissus, Nardurus maritimus (non revu récemment), Neottia nidus-avis, Ononis repens, Ophrys apifera, Orchis mascula, Origanum vulgare, Ornithogalum umbellatum, Phleum nodosum (= bertolonii), Pimpinella saxifraga, Platanthera bifolia, Platanthera chlorantha, Poa bulbosa, Poa compressa, Polygala vulgaris, Polygonatum odoratum, Polygonatum verticillatum, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunus spinosa, Quercus petraea, Quercus robur, Rhamnus cathartica, Ribes uva-crispa, Sanguisorba minor, Sanicula europaea, Saxifraga rotundifolia, Scabiosa columbaria, Sedum telephium subsp. telephium, Silene vulgaris, Solidago virgaurea, Sorbus torminalis, Tamus communis, Thymus pulegioides, Tilia platyphyllos, Trifolium medium, Ulmus glabra, Verbascum lychnitis, Verbena officinalis, Viburnum lantana, Vincetoxicum hirundinaria.

Espèces exotiques

Plantes: Geranium macrorrhyzum, Saxifraga rotundifolia, Scrophularia vernalis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une hêtraie calcicole, forêt climax des plateaux calcaires. Maintien, voire élargissement, de pelouses sèches de grande valeur (arène dolomitique). Protection de l'unique station connue actuellement en Belgique de la graminée Nardurus maritimus.

Menaces

Recolonisation forestière des pelouses.

Recommandations

Surveiller l'embroussaillement des pelouses. Gestion normale de la hêtraie du Bois Cumont. Inventaires faunistiques souhaitables.

Plan de gestion

Site soumis au régime forestier. Pelouses gérées par débroussaillage et fauchage, avec exportation de la litière.

Accès du public

Accès libre sur les chemins. Excursions et gestions organisées par le conservateur pour le compte d'Ardenne et Gaume.

Détails

Description physique

Les collines jumelles du Bois Cumont et du Bois Jean Mouton appartiennent à l'anticlinorium de Roly, dans la partie méridionale du synclinorium de Dinant. Ce massif, qui s'étend d'ouest en est sur environ 3 km, se présente comme un ilot calcaire dominant la dépression de la Fagne schisteuse. Ces collines sont constituées de calcaire dolomitique organogène, dégagé par l'érosion différentielle des schistes noduleux et calcschistes frasniens.

Le sol est de type brun calcaire avec une charge plus ou moins importante de cailloux. Le pH est de 7,5 environ.

Une ancienne galerie d'extraction de baryte existe dans le bois Cumont (elle est brièvement décrite par FAIRON & LEFEVRE, 1991).

Description biologique

La végétation du Bois Cumont a été cartographiée par DETHIOUX (1963) et décrite en détail par MALTER (1970).

La hêtraie calcicole (Cephalanthero-Fagion) est bien représentée, avec Quercus petraea, Q. robur, Tilia platyphyllos, Sorbus torminalis, Acer campestre, A. pseudoplatanus, Fraxinus excelsior, Carpinus betulus, Corylus avellana et Ligustrum vulgare. Dans le sous-bois sont présentes de vastes nappes de Mercurialis perennis avec plus ponctuellement Neottia nidus-avis, Cephalanthera damasonium, Orchis mascula, Polygonatum odoratum, Anemone nemorosa, Digitalis lutea, ...

En lisière, on note un manteau à Buxus sempervirens, Daphne laureola, Viburnum lantana, Ligustrum vulgare (Berberidion) et une pelouse d'ourlet (Trifolion medii).

Vers l'est du plateau, non compris dans le périmètre actuel de la réserve, apparait une chênaie-charmaie (Querco-Carpinetum typicum) avec Lonicera periclymenum, Mespilus germanica, Polygonatum verticillatum, Narcissus pseudonarcissus. On note à cet endroit la disparition des espèces calcicoles, due à la décalcification partielle de limon d'altération.

Une érablière de ravin (Tilio-Ulmetum) occupe les éboulis en pente nord avec Ulmus glabra, Tilia platyphyllos, Acer campestre, A. pseudoplatanus, Carpinus betulus, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Euonymus europaeus, Ribes uva-crispa; le sous-bois présente Asplenium scolopendrium, Actaea spicata, Saxifraga rotundifolia (introduit), Cardamine impatiens, Mycelis muralis.

La partie centrale de la réserve est occupée par des pelouses calcaires mésophiles (Mesobromion erecti) constituées de Gentianella germanica, Platanthera bifolia, Epipactis atrorubens, Anthyllis vulnenaria, Potentilla neumanniana, Helianthemum nummularium, Hippocrepis comosa, Linum carthaticum, Pimpinella saxifraga, Sanguisorba minor, etc.

Très localement, des pelouses très ouvertes se développent sur les arènes dolomitiques avec Alyssum alyssoides (non revu récemment), Myosotis ramosissima, Geranium columbinum, Catapodium rigidum et Nardurus maritimus (espèce rarissime connue d'une seule autre localité belge).

Ces pelouses sont bordées par des massifs de Prunus spinosa et de Ligustrum vulgare (Prunetalia).

De nouveaux relevés seraient nécessaires afin de confirmer ou d'infirmer le maintien des espèces ci-dessus. Des données récentes témoignent toutefois de la présence d'une série d'entre elles: Sanicula europaea, Tamus communis, Melica nutans, Neottia nidus-avis, Vincetoxicum hirundinaria, Daphne laureola et Ornithogalum umbellatum existent toujours le long du chemin forestier qui borde la hêtraie (relevés C. AURIOL - 2011).

De récents inventaires été effectués en août 2012 par B. Clesse et les participants à un stage de botanique organisé par le Centre Marie-Victorin. Dans la hêtraie calcicole et la hêtraie-buxaie, ont été notés: Acer campestre, Arenaria serpyllifolia, Astragalus glycyphyllos, Bryonia dioica, Buxus sempervirens, Campanula rapunculus, Campanula trachelium, Carex digitata, Carex divulsa, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Daphne laureola, Euonymus europaeus, Fagus sylvatica, Galium verum, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hesperis matronalis, Hypericum hirsutum, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Ligustrum vulgare, Medicago lupulina, Melampyrum pratense, Melica nutans, Melica uniflora, Mercurialis perennis, Phleum nodosum (= bertolonii), Pimpinella saxifraga, Potentilla neumanniana, Primula veris, Rhamnus cathartica, Sedum telephium subsp. telephium, Silene vulgaris, Tilia platyphyllos, Verbascum lychnitis, Verbena officinalis, Viburnum lantana.

Sur la pelouse dolomitique, les espèces suivantes furent observées: Acinos arvensis, Agrostis gigantea, Brachypodium pinnatum, Briza media, Calamagrostis epigejos, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Carex flacca, Carlina vulgaris, Centaurea scabiosa, Cirsium acaule, Clinopodium vulgare, Helianthemum nummularium, Knautia arvensis, Lathyrus pratensis, Lithospermum officinale, Lotus corniculatus, Melampyrum pratense, Ononis repens, Origanum vulgare, Pimpinella saxifraga, Poa compressa, Polygala vulgaris, Polygonatum odoratum, Sanguisorba minor, Scabiosa columbaria, Solidago virgaurea, Thymus pulegioides, Trifolium medium.

Le Bois Cumont héberge une faune d'une richesse remarquable incluant nombre d'espèces rares, notamment parmi l'entomofaune. L'exemple des lépidoptères rhopalocères est particulièrement démonstratif: en effet, pas moins de 33 espèces y ont été observées récemment (entre 2010 et 2012), certaines d'entre-elles étant même nouvelles pour la région (comme Brenthis daphne).

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Ermitage. Mine de baryte.

Histoire du site

Le Bois Cumont appartenait avant la révolution française à l'Abbaye Saint Jean de Florennes, ce qui explique le maintien de la hêtraie. Toutefois, la bande sud du massif appartenait au Seigneur de Roly et était concédé comme 'essarts' aux habitants de Roly, comme l'indique la carte de Ferraris (18ème siècle).

Biblio

, 1977, Le château de Roly., Annales de la Société archéologique de Namur, 58 : 172-218.
, 1970, Réserves et Parcs naturels d'Ardenne et Gaume., Parcs nationaux, 25 (1) : 10-43.
, 1963, Carte de la végétation de la Belgique, planchette Sautour 183W., Texte explicatif de la planchette de Sautour 183W, Comité pour l'établissement de la carte des sols et de la végétation de la Belgique, Bruxelles, 48 pp. + 1 carte.
, 1970, Roly et la Fagne., Parcs nationaux, 25 : 103-110.
, 1973, Fagnolle, un petit village belge au XIXe siècle., Parcs nationaux, 28 : 80-98.
, 1961, La végétation de l'Entre-Sambre-et-Meuse : la hêtraie des sols calcaires., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 93 : 161-174.
, 1955, L'herborisation générale de la Société royale de Botanique de Belgique dans la Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse les 29 et 30 mai 1954., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 87 : 209-228.
, 1990, L'herborisation de la Société royale de Botanique de Belgique à Roly et dans le parc Viroin-Hermeton, le dimanche 26 juin 1988 : les problèmes de gestion des pelouses thermophiles., Belgian Journal of Botany, 123 : 45-62.
, 1991, Centre de Recherche Chéiroptérologique de Belgique N° XI. Les réserves chéiroptérologiques en Belgique., Document de travail de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, 68 : 173 pp.
, Réserve naturelle de Roly., 4 pp. + 1 plan.
, 1970, Roly, notes historiques., Parcs nationaux, 25 : 96-103.
, 1970, La réserve naturelle de Roly., Parcs nationaux, 25 : 87-95.
, 1969, Le Musée des Fagnes au château de Roly., Parcs nationaux, 24 : 32-34.
, 1970, Réglements forestiers à Roly., Parcs nationaux, 25 : 111-116.
, 1970, Inauguration de la réserve de Roly., Parcs nationaux, 25 : 84-96.
, 1970, Géologie, géomorphologie et habitat rural de la commune de Roly., Parcs nationaux, 25 : 126-145.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

J. DUVIGNEAUD / J. SAINTENOY-SIMON / T. DEWITTE /

Marie-Claire AURIOL - rue du Moulin de Roly, 5 - 5600 Roly

Date de la dernière modification de la fiche

2014-11-18