Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

632 - Bois de Marmont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :44.97 ha
Coordonnées :X Lambert : 172042 - Y Lambert : 95818
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le Bois Marmont s'étend à l'ouest du village de Romedenne et surplombe sur plus de deux kilomètres la rive gauche du ruisseau de la Chinelle, un affluent de l'Hermeton. Outre un intérêt paysager évident, le site est très riche du point de vue biologique. La végétation comprend notamment une buxaie à chêne pubescent (Quercus pubescens), formation exceptionnelle en Wallonie, ainsi qu'une hêtraie calcicole et un fragment d'érablière de ravin. Le long du chemin de crête se développent des pelouses d'ourlet à géranium sanguin (Geranium sanguineum) et laîche humble (Carex humilis), malheureusement menacées par la fermeture du milieu.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H1 - Massif de Philippeville

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Romedenne30.18 haPHILIPPEVILLENAMUR
Surice14.79 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville44.97 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Classé par la Commission des Monuments et des Sites le 29 décembre1980.

Propriétaire(s)

Commune de Philippeville.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Philippeville, 64, Rue du Moulin, 5600 Philippeville (Tél. 071/66.21.50 - Fax : 071/66.85.32).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6368Bois de Marmont44,97 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Dryocopus martiusOuiNon2011V. Fiévet
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis aglajaNonOui2010J. Couckuyt
Boloria euphrosyneOuiOui2015B. Snoeck
Plantes - Plantes supérieures
Anthericum liliagoDivers observateurs
Buxus sempervirens2000Divers observateurs
Carex humilis2000Divers observateurs
Gentianella germanica2000Divers observateurs
Geranium sanguineum2000Divers observateurs
Melica ciliata2000Divers observateurs
Platanthera bifolia2000Divers observateurs
Polygonatum odoratum2000Divers observateurs
Quercus pubescensTrès rare2000ADivers observateurs
Rhamnus cathartica2000Divers observateurs
Teucrium botrys2000Divers observateurs
Vincetoxicum hirundinaria2000Divers observateurs
Plantes - Mousses - Bryophytes
Grimmia tergestinaA. Sotiaux
Pseudoleskeella catenulata1982A. Sotiaux

Commentaires sur la faune

Mammifères: Eliomys quercinus, Meles meles, Sciurus vulgaris, Vulpes vulpes.

Lépidoptères rhopalocères: Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Boloria euphrosine, Inachis io, Lasiommata megera, Limenitis camilla, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Pararge aegeria, Pieris rapae, Polygonia c-album, Pyronia tithonus, Vanessa atalanta.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un bois calcaire et milieux annexes. Conservation d'une des seules chênaies pubescentes de Belgique.

Menaces

Fermeture du milieu (pelouses sèches et d'ourlet).

Recommandations

Le sentier de crête devrait être porté à 1 m de large et la lisière reculée de plusieurs mètres de part et d'autre, de manière à assurer le maintien des espèces herbacées et muscinales thermophiles.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès autorisé sur les chemins. Plusieurs chemins partent du cimetière de Romedenne.

Détails

Description physique

Le bois de Marmont est situé sur la rive gauche du ruisseau de la Chinelle (bassin de l'Hermeton). Il occupe le rebord et le versant méridional escarpé d'un plateau limono-calcaire à l'ouest du village de Romedenne.

D'un point de vue géologique, le site appartient à l'anticlinorium de Philippeville, dans la partie méridionale du synclinorium de Dinant. Le plateau repose sur des calcaires du Givetien, le versant sur des roches du Frasnien. Une faille située dans la vallée de la Chinelle sépare le massif de la dépression de la Fagne située immédiatement au sud. La lithographie de l'anticlinorium de Philippeville a été revue récemment par DUMOULIN et al. (1998).

Description biologique

La végétation et la flore du Bois de Marmont ont été étudiées par DUVIGNEAUD (1955), VANDEN BERGHEN (1955) et plus récemment DELAITE et al. (1994). Les groupements suivants y ont été observés:

- une chênaie pubescente arbustive à Quercus pubescens (rare) et Quercus x calvescens entremélés de Buxus sempervirens, avec aussi Rhamnus cathartica, Viburnum lantana, Ligustrum vulgare,...;

- une pelouse d'ourlet à Geranium sanguineum, Carex humilis, Polygonatum multiflorum, Vincetoxicum hirundinaria, Helleborus foetidus, Sesleria caerulea, Inula conyzae, Melica ciliata, etc.;

- des fragments de pelouses ouverte de l'Alysso-Sedion avec entre autre Acinos arvensis, Echium vulgare, Arenaria serpyllifolia, Sedum album, S. acre, S. rupestre, Arabis hirsuta, Teucrium botrys, Geranium columbinum;

- une chênaie-charmaie calcicole, très riche en Narcissus pseudonarcissus;

- des pelouses fragmentaires du Mesobromion plus ou moins décalcifiées avec Gentianella germanica, Potentilla erecta, Platanthera bifolia, Stachys officinalis, Danthonia decumbens, Viola canina, Melampyrum pratense et d'autres herbacées typiques;

- des taillis du Querco-Carpinetum à sous-bois de Buxus sempervirens, installés sur d'anciennes cultures;

- une érablière de ravin, occupant le vallon occidental, particulièrement riche en Tilia platyphyllos.

La flore bryologique présente un intérêt assez exceptionnel et a été étudiée récemment par SOTIAUX et al. (1998). D'après ces auteurs, c'est la ligne de crête qui constitue le biotope le plus intéressant, mais, du fait de la fermeture du milieu, plusieurs espèces remarquables y ont regressé ou même disparu actuellement, C'est le cas notamment de la mousse Pseudoleskeella catenulata découverte sur le site en 1982 et qui n'est connue que de deux autres localités belges (Heure et Han-sur-Lesse), toutes situées en Fagne-Famenne-Calestienne. La présence actuelle de cette espèce typique des rochers et éboulis calcaires mériterait d'être confirmée.

En 1987, Grimmia tergestina fut également découverte sur les pointements rocheux les plus thermophiles. Cette espèce subméditerranéenne, dont les plus proches stations connues à l'époque se situaient à plus de 400 km de chez nous, a depuis été trouvée à maintes reprises, toujours dans le district mosan.

Un autre biotope très intéressant du point de vue bryologique est le ravin situé à l'ouest du bois Marmont, où les nombreux affleurements calcaires ombragés hébergent diverses espèces intéressantes dont Brachythecium (= Cirriphyllum) tommasinii, Neckera crispa, Ctenidium molluscum, Scapania aspera, Anomodon viticulosus, Porella platyphylla, etc.

La faune du Bois de Marmont est beaucoup moins bien connue que les autres sites du secteur comme la carrière Marmont contiguë et les argilières de Romedenne. Plusieurs espèces intéressantes ont cependant été notées récemment, par exemple le grand collier argenté (Boloria euphrosyne), observé en mai 2015 sur un terrain privé ayant bénéficié de mesures de restauration (débroussaillage, aménagement de lisières structurées, ...).

Monument naturel

Falaise calcaire.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Biblio

Divers

Sources

NATURA2000
RESNAT

Date de la dernière modification de la fiche

2015-09-18