Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

78 - Vallée de la Rur

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :An der Leikaul
Communes :Butgenbach
Cantonnements DNF :Elsenborn
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 277559 - Y Lambert : 132174
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Affluent de la Meuse prenant sa source sur le plateau des Hautes Fagnes vers 560 m d'altitude, la Roer (Rur en allemand) traverse d'abord un paysage ouvert composé de prairies depuis le Rurhof jusqu'à l'Herzogenvenn, pour ensuite s'engager dans une zone forestière pratiquement jusqu'à Kückelscheid, petit village situé à la frontière allemande. Sur ce parcours d'un peu plus de 6 km, la vallée est occupée par d'anciens prés de fauche humides et prairies pâturées aujourd'hui abandonnées, plus localement par des landes, des fragments de tourbières dégradées et des bas-marais acides, des boulaies et saussaies marécageuses, des chênaies acidophiles, des plantations d'épicéas. La végétation en place est complexe et la flore est très riche et fortement marquée par les éléments montagnards, compte tenu de l'altitude. Le fenouil des Alpes (Meum athamanticum), l'orchis tacheté (Dactylorhiza maculata), la linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), la narthécie (Narthecium ossifragum) comptent parmi les éléments patrimoniaux. La présence d'herbiers de myriophylle à fleurs alternes (Myriophyllum alterniflorum) est également remarquable, cette plante aquatique actuellement limitée au massif ardennais étant en effet en danger en Wallonie, tout en étant indicatrice d'une excellente qualité de l'eau. La vallée de la Roer se distingue en outre par sa grande diversité faunistique incluant nombre d'espèces rares et menacées, la plus emblématique étant sans doute le tarier des prés (Saxicola rubetra), un des oiseaux les plus menacés de nos régions. La totalité de la vallée est inscrite dans le réseau Natura 2000, mais seule la partie aval bénéficie du statut de réserve naturelle domaniale.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L6 - Hautes-Fagnes

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
ButgenbachBUTGENBACHLIEGE
ElsenbornBUTGENBACHLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
ElsenbornMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Région wallonne (partim)

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement d'Elsenborn, 5, Unter den Linden, 4750 Elsenborn (Tél.: 080/41.01.70 - Fax: 080/44.61.96).

Commission consultative de gestion des réserves naturelles domaniales des Hautes Fagnes.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6006Hautes-Fagnes12,34 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
C1.13Végétation enracinée flottante des eaux oligotrophesN2000
C2.2Cours d'eau rapides (zone salmonicole)N2000
C3.11bVégétation à [Phalaris arundinacea] du bord des eaux courantes rapidesN2000
C3.24Communautés d'hélophytes non graminoïdes (de taille moyenne)N2000
C3.26PhalaridaiesN2000
D1.121Tourbières hautes dégradéesN2000
D2.22Bas-marais à [Carex nigra], [Carex canescens] et [Carex echinata]N2000
D5.21MagnocaricaiesN2000
D5.21eCaricaies à [Carex acutiformis]N2000
E1.71aNardaies oligotrophes à [Polygala serpyllifolia]N2000
E1.71cNardaies montagnardes à [Meum athamanticum et [Centaurea nigra]N2000
E1.73Pelouses à [Deschampsia flexuosa]N2000
E2.11bPrairies pas ou peu fertiliséesN2000
E2.11cPrairies fortement fertiliséesN2000
E2.3aPrairies à Fenouil des AlpesN2000
E3.41Prairies de fauche humidesN2000
E3.51Prairies humides oligotrophesN2000
E3.52bNardaie paratourbeuse des fonds de vallées à [Juncus squarrosus]N2000
E5.412Mégaphorbiaies rivulaires à Reine des présN2000
E5.421Prairie abandonnée à Reine des présN2000
E5.6dVégétation rudérale sur sol fraisN2000
F3.14SarothamnaiesN2000
F3.1aSaulaies non marécageuses à Salix aurita et Salix cinereaN2000
F4.11bLandes tourbeuses à [Vaccinium] et [Erica tetralix]N2000
F4.21Landes sèches submontagnardes à [Vaccinium] et [Calluna]N2000
F9.2Saussaies marécageusesN2000
G1.212Aulnaies-frênaies des cours d'eau rapidesN2000
G1.87Chênaies acidophiles médio-européennesN2000
G1.911bBoulaies de colonisation ou de dégradation, à l'exception des boulaies tourbeuses et des chênaies-pédonculées à bouleauN2000
G1.9aForêts mélangées à bouleau, tremble, sorbier des oiseleurs et/ou saule marsaultN2000
G1.A1cbChênaies-charmaies subatlantiques acidoclines de substitution de la hêtraieN2000
G1.C4bbPeuplements de feuillus indigènes installés dans des milieux artificielsN2000
G3.FaPlantations de conifères en fond de valléeN2000
G3.FbbPlantations de conifères sur tourbeN2000
G3.FccPlantations de conifères sur sols oligotrophes hormis celles en milieu humide ou en fond de valléeN2000
G4.FcPlantations mixtes à mélange intime de feuillus et de résineuxN2000
G5.6baColonisation forestière feuillue spontanée de milieux ouverts non forestiersN2000
G5.8baMises à blanc, clairières, trouées récentes en milieu oligotrophe, non marécageuxN2000
G5.8cMises à blanc, clairières, trouées récentes en milieu marécageuxN2000
J5.4Eaux courantes non salines fortement artificiellesN2000

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon2015Divers obs.
Anas creccaNonOuiHivernant/migrateur2013
Anthus pratensisOuiOui2012G. Reuter
Anthus trivialisOuiNon2012G. Reuter
Ardea albaOuiNonHivernant/migrateur2013
Ciconia nigraOuiOuiZone de chasse2015
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur probable2010L. Simon
Lanius collurioOuiNonNicheur2016Divers obs.
Lanius excubitorOuiOuiNicheur possible/hivernant2015Divers obs.
Locustella naeviaOuiNon2015Divers obs.
Lymnocryptes minimusOuiNonHivernant-migrateur2010A. De Broyer
Milvus milvusOuiOui2015Divers obs.
Pernis apivorusOuiNon2015Divers obs.
Saxicola rubetraOuiOuiNicheur2017Divers obs.
Saxicola torquatusOuiNon2016D. Kever
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon
Rana temporariaOuiNon
Salamandra salamandraOuiNon2001E. Graitson
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon
Zootoca viviparaOuiNon
Animaux - Vertébrés - Poissons
Cottus gobio s.l.OuiOui2012DEMNA
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon2017O. Schott
Argynnis aglajaNonOui2015Divers obs.
Boloria eunomiaOuiOui2017O. Schott
Boloria seleneNonNon2017O. Schott
Brenthis inoNonNon2010Divers obs.
Callophrys rubiNonNon2009G. Verbeylen
Carterocephalus palaemonNonNon2009P. Anrys
Cupido minimusNonNon2003A. Remacle
Erebia medusaOuiOui2008A. De Broyer
Issoria lathoniaOuiNon2015J. Franchimont
Lycaena helleOuiOui2017O. Schott
Lycaena hippothoeNonOui2017O. Schott
Nymphalis polychlorosNonNon2009G. Verbeylen
Plebejus argusNonOui2014A. Remacle, J. Ghyselen
Polyommatus semiargusNonNon2015
Pyrgus malvaeNonOui2015
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Parasemia plantaginis2017O. Schott
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Carabus auronitens2011R. Cors
Plantes - Plantes supérieures
Carex acuta
Carex canescens2009O. Schott
Carex echinata2012P. Frankard
Carex rostrata2009O. Schott
Carex vesicaria2009O. Schott
Comarum palustre2009O. Schott
Crepis paludosa2012P. Frankard
Dactylorhiza maculata2012P. Frankard, O. Schott
Dactylorhiza majalis> 150 pieds (Regenberg)2012A. Paquet et al.
Danthonia decumbens2017G. Kierkels
Eriophorum angustifolium2009O. Schott
Eriophorum vaginatum2009O. Schott
Genista anglica2009O. Schott
Genistella sagittalis2017G. Kierkels
Juncus squarrosus2012P. Frankard
Lycopodium clavatum
Menyanthes trifoliata2009O. Schott
Meum athamanticum2016Divers obs.
Montia fontana2012P. Frankard, O. Schott
Myriophyllum alterniflorum
Narcissus pseudonarcissus2016Divers obs.
Nardus stricta2012P. Frankard
Narthecium ossifragum2009O. Schott
Persicaria bistorta2016Divers obs.
Potamogeton polygonifolius2009O. Schott
Salix pentandra2009O. Schott
Sanguisorba officinalis2016Divers obs.
Senecio hercynicus2009O. Schott
Vaccinium vitis-idaea2009O. Schott
Viola palustris2016Divers obs.

Commentaires sur la faune

Mammifères: Procyon lotor.

Oiseaux (données G. Reuter, 2010-2015; A. De Broyer, 2010; D. Kever, 2016 + divers obs., 2010-2016): Accipiter nisus, Alcedo atthis, Alopochen aegyptiacus, Anas crecca, Anthus pratensis, Anthus trivialis, Ardea alba, Branta canadensis, Ciconia nigra, Cinclus cinclus, Circus cyaneus, Emberiza schoeniclus, Lanius collurio, Lanius excubitor, Locustella naevia, Lymnocryptes minimus, Milvus milvus, Motacilla cinerea, Oenanthe oenanthe, Pernis apivorus, Saxicola rubetra, Saxicola torquatus, Sylvia communis.

Reptiles: Anguis fragilis, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données L. Schmitz, 1998; E. Graitson, 2001): Bufo bufo, Rana temporaria, Salamandra salamandra.

Poissons (données DEMNA, 2012): Anguilla anguilla, Barbatula barbatula, Cottus gobio s.l., Esox lucius, Gobio gobio, Phoxinus phoxinus, Salmo trutta fario, Squalius cephalus.

Lépidoptères (données O. Schott, 2017 + divers obs. 2005-2015): Aglais urticae, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Boloria eunomia, Boloria selene, Brenthis ino, Callophrys rubi, Carterocephalus palaemon, Celastrina argiolus, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Cupido minimus, Diacrisia sannio, Erebia medusa, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Issoria lathonia, Lasiommata megera, Limenitis camilla, Lycaena helle, Lycaena hippothoe, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Nymphalis polychloros, Papilio machaon, Parasemia plantaginis, Pieris brassicae, Pieris napi, Plebejus argus, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Polyommatus semiargus, Pyrgus malvae, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa cardui, Vanessa atalanta.

Coléoptères (données R. Cors, 2011): Agapanthia villosoviridescens, Carabus auronites, Phyllopertha horticola.

Odonates (données divers obs.): Aeshna cyanea, Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Cordulegaster boltonii, Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora metallica.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données O. Schott, 2009; P. Frankard, 2012 + divers obs. 2015-2017): Achillea millefolium, Achillea ptarmica, Agrostis canina, Agrostis capillaris, Ajuga reptans, Alnus glutinosa, Alopecurus geniculatus, Alopecurus pratensis, Anemone nemorosa, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Arrhenatherum elatius, Bellis perennis, Betula pendula, Betula pubescens, Briza media, Bromus hordeaceus, Callitriche hamulata, Calluna vulgaris, Caltha palustris, Cardamine pratensis, Carex acuta, Carex canescens, Carex demissa, Carex echinata, Carex nigra, Carex ovalis, Carex pallescens, Carex panicea, Carex pilulifera, Carex rostrata, Carex vesicaria, Centaurea jacea s.l., Centaurea jacea subsp. nigra, Cerastium fontanum, Cirsium palustre, Comarum palustre, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Crepis paludosa, Cynosurus cristatus, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Dactylorhiza maculata, Dactylorhiza majalis, Danthonia decumbens, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Epilobium angustifolium, Epilobium palustre, Epilobium tetragonum, Equisetum fluviatile, Eriophorum angustifolium, Eriophorum vaginatum, Festuca filiformis, Festuca ovina s.l., Festuca pratensis, Festuca rubra, Filipendula ulmaria, Frangula alnus, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Galium palustre, Galium saxatile, Galium uliginosum, Genista anglica, Genistella sagittalis, Glyceria fluitans, Heracleum mantegazzianum, Heracleum sphondylium, Hieracium pilosella, Hieracium umbellatum, Holcus lanatus, Holcus mollis, Hydrocharis morsus-ranae (introduit), Hypericum maculatum, Hypericum pulchrum, Hypochaeris radicata, Iris pseudacorus, Juncus acutiflorus, Juncus bulbosus, Juncus conglomeratus, Juncus effusus, Juncus squarrosus, Lathyrus linifolius var. montanus, Lathyrus pratensis, Lemna minor, Leontodon autumnalis, Leucanthemum vulgare, Lolium perenne, Lotus corniculatus, Lotus pedunculatus, Luzula campestris, Luzula multiflora, Lychnis flos-cuculi, Lycopodium clavatum, Lysimachia vulgaris, Melampyrum pratense, Mentha arvensis, Menyanthes trifoliata, Meum athamanticum, Molinia caerulea, Montia fontana, Myosotis arvensis, Myosotis nemorosa, Myriophyllum alterniflorum, Narcissus pseudonarcissus, Nardus stricta, Narthecium ossifragum, Persicaria bistorta, Phalaris arundinacea, Phyteuma nigrum, Picea abies, Pimpinella major, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Poa chaixii, Poa pratensis, Poa trivialis, Polygala serpyllifolia, Populus tremula, Potamogeton polygonifolius, Potentilla erecta, Prunella vulgaris, Prunus spinosa, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus flammula, Ranunculus repens, Rhinanthus minor, Rubus idaeus, Rumex acetosa, Rumex obtusifolius, Salix aurita, Salix pentandra, Salix repens, Salix x multinervis, Sanguisorba officinalis, Scirpus sylvaticus, Scrophularia nodosa, Scutellaria galericulata, Senecio hercynicus, Senecio jacobaea, Senecio ovatus, Silene dioica, Solidago virgaurea, Sorbus aucuparia, Sparganium erectum, Stachys officinalis, Stellaria alsine, Stellaria graminea, Stellaria holostea, Succisa pratensis, Tanacetum vulgare, Taraxacum sp., Teucrium scorodonia, Tilia cordata, Trifolium pratense, Trifolium repens, Typha latifolia, Urtica dioica, Vaccinium myrtillus, Vaccinium vitis-idaea, Valeriana dioica, Valeriana repens,Veronica chamaedrys, Vicia cracca, Vicia sepium, Viola palustris.

Espèces exotiques

Plantes: Heracleum mantegazzianum, Picea abies.

Animaux: Alopochen aegyptiacus, Branta canadensis, Procyon lotor.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Pollution par les eaux de la Rur, lors des inondations et risques de rudéralisation des anciennes prairies de fauche.
NB. La Rur et tous ses affluents sont classés en zone d'eaux naturelles par décret de la Région Wallonne. Pourtant, les eaux de la Rur sont extrêmement polluées par les effluents provenant du camp militaire d'Elsenborn.

Recommandations

Extension de la réserve naturelle à toute la vallée. Epuration des eaux du camp militaire d'Elsenborn.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès du public le long des sentiers qui suivent la vallée. Ailleurs rendu extrêmement difficile par la végétation.

Détails

Description physique

Le site considéré ici comprend la vallée de la Rur (Roer en français) et de la Petite Rur depuis le Rurhof jusqu'à Kückelscheid, à la frontière allemande, soit un parcours d'un peu plus de 6 km en direction du nord-est. Le cours d'eau prend sa source vers 560 m d'altitude et est alimenté par plusieurs petits affluents, les principaux étant le Windgenbach et le Hundelbach, tous deux en rive droite.

La vallée, inondée chaque année, est peu bâtie et a une vocation essentiellement agricole (prairies de fauche, élevage). Elle est parcourue par une ligne de chemin de fer ainsi que, à partir d'Am Grünen Kloster, par la route N669 Elsenborn-Leykaul.

Du point de vue géologique, on se situe principalement sur des schistes et grès du Siegenien inférieur (Sg1).

Le climat est de type continental avec des hivers longs et froids.

Description biologique

La vallée de la Rur est occupée par d'anciens prés de fauche et prairies pâturées aujourd'hui abandonnées, plus localement par des landes et des bas-marais acides, ainsi que des plantations d'épicéas. Elle comporte également une ligne de chemin de fer avec ses habitats propres.

La végétation en place est complexe et la flore est très riche et fortement marquée par les éléments montagnards, compte tenu de l'altitude (550 m). Schématiquement, on distingue, tout au long de la vallée:

- dans l'eau libre, des herbiers de Myriophyllum alterniflorum et de Callitriche hamulata, ainsi qu'une mousse aquatique, Fontinalis antipyretica;

- le long des berges, des espèces des mégaphorbiaies et des roselières avec également Iris pseudacorus, Carex acuta, Glyceria fluitans;

- une belle galerie forestière dominée par Alnus glutinosa entremêlé de Sorbus aucuparia, Salix aurita, Betula pendula,...

- des groupements de bas-marais acide à Carex rostrata, C. nigra, Comarum palustre, Viola palustris, etc.;

- des magnocariçaies à Carex acuta;

- des jonchaies acutiflores à Juncus acutiflorus melées d'espèces de prairies humide et de bas-marais: Persicaria bistorta, Viola palustris, Valeriana repens, Angelica sylvestris, Cirsium palustre, Ranunculus repens, Caltha palustris, Rumex acetosa, Molinia caerulea, Lotus pedunculatus, Deschampsia cespitosa, Crepis paludosa, Achillea ptarmica, Sanguisorba officinalis , etc.;

- des prairies de fauche humides à Deschampsia cespitosa et Persicaria bistorta souvent envahies par Angelica sylvestris et riches en Poa chaixii et Senecio ovatus;

- des roselières à Phalaris arundinacea, avec ici et là Deschampsia cespitosa, Lysimachia vulgaris, Senecio ovatus, Cirsium palustre, Persicaria bistorta, etc.

- des mégaphorbiaies à Filipendula ulmaria, issues de l'évolution des formations précédentes.

- des fourrés de Salix aurita, Sorbus aucuparia, Salix repens (rare), Picea abies,...

- des prés montagnards incluant divers éléments des nardaies, à Meum athamanticum, Potentilla erecta, Succisa pratensis, Persicaria bistorta, Sanguisorba officinalis, Phyteuma nigrum, Stachys officinalis, Deschampsia cespitosa, D. flexuosa, Briza media, Festuca rubra, F. filiformis, Holcus lanatus, H. mollis, Agrostis capillaris, Stellaria graminea, Centaurea jacea subsp. nigra, Lathyrus linifolius var. montanus, Hypericum maculatum, Anthoxanthum odoratum, Poa chaixii, Danthonia decumbens, Nardus stricta, Dactylis glomerata, ...

- des fragments de landes à Calluna vulgaris, Vaccinium myrtillus, Vaccinium vitis-idaea, Teucrium scorodonia, Carex pilulifera, etc.

- des fourrés de Cytisus scoparius, sur les ourlets plus secs.

- des colonisations préforestières à Rubus idaeus.

On note en outre la présence de Lycopodium clavatum en bordure des voies de chemin de fer et le long d'un chemin forestier.

Le vallon du Windgenbach, en rive droite de la Rur, entre la limite du camp militaire d'Elsenborn (à l'est) et Am Grünen Kloster, renferme en plus:

- des landes tourbeuses à Narthecium ossifragum, Eriophorum vaginatum, Genista anglica, Dactylorhiza maculata, etc.

- des bas-marais acides à Carex canescens, Carex echinata, Eriophorum angustifolium, Carex rostrata, Carex nigra, ...

- des tremblants à Menyanthes trifoliata et Comarum palustre;

- divers groupements d'eau stagnante oligotrophe à mésotrophes, avec Juncus bulbosus, Lemna minor, Hydrocharis morsus-ranae (introduit dans un étang - obs. L. Derochette), Potamogeton polygonifolius, etc.

- des roselières frangeantes à Sparganium erectum, Typha latifolia, Equisetum fluviatile, Scirpus sylvaticus, Scutellaria galericulata, ... autour des mares;

- un groupement de source à Montia fontana;

- plusieurs stations de Senecio hercynicus et de Salix pentandra (obs. O. Schott, 2009).

Au lieu-dit Regenberg, sur le versant droit du vallon du Windgenbach (exposé au sud), s'étend une superbe prairie de fauche montagnarde avec de nombreux éléments des nardaies et du Molinion. Outre une belle station d'orchidées composée de Dactylorhiza majalis (plus de 150 pieds en 2012, obs. A. Paquet) et de Dactylorhiza maculata, on y observe notamment Meum athamanticum, Briza media, Leontodon autumnalis, Succisa pratensis, Carex panicea, Sanguisorba officinalis, Rhinanthus minor, Narcissus pseudonarcissus, Hieracium pilosella, Carex pilulifera, Calluna vulgaris, Lathyrus linifolius, Phyteuma nigrum, Lotus corniculatus, Stachys officinalis, Potentilla erecta, Leucanthemum vulgare, Lathyrus pratensis, Centaurea jacea, Poa chaixii, Pimpinella saxifraga, etc.

La partie basse de cette prairie a un caractère nettement plus humide avec des espèces de bas-marais acide et de lande tourbeuse comme Juncus squarrosus, Carex echinata, Vaccinium vitis-idaea, Galium uliginosum, Juncus acutiflorus, Juncus conglomeratus, Valeriana dioica, Carex nigra, Carex demissa, Ranunculus flammula, Myosotis nemorosa, Viola palustris, ...; des espèces de mégaphorbiaie (Filipendula ulmaria e.a.), de roselières (Phalaris arundinacea, ...), de suintements acides (Montia fontana).

La vallée de la Rur présente un très grand intérêt faunistique en raison de la présence de nombreuses espèces rares et/ou menacées. Cependant, seuls quelques groupes ont été bien documentés à ce jour, en particulier les oiseaux et les papillons de jour.

L'oiseau emblématique des prairies semi-naturelles non fertilisées est sans nul doute le tarier des prés (Saxicola rubetra), l'un des passereaux les plus menacés de Wallonie et dont on compte une dizaine de cantons bon an mal an. D'autres espèces intéressantes fréquentent la vallée durant la saison de reproduction, le bruant des roseaux (Emberiza schoeniculus), le tarier pâtre (Saxicola torquatus), le pipit des prés (Anthus pratensis), la locustelle tachetée (Locustella naevia), la pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), la cigogne noire (Ciconia nigra), etc. Le martin pêcheur d'Europe (Alcedo atthis), le cincle plongeur (Cinclus cinclus) et la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) sont à peu près omniprésents tout le long de la vallée. Des nichoirs destinés à favoriser la nidification du cincle ont été placés à divers endroits par Aves-Ostkantone. Durant la période hivernale et en migration, diverses espèces s'y arrêtent ou y séjournent plus ou moins longtemps: bécassine sourde (Lymnocryptes minimus), grande aigrette (Ardea alba), sarcelle d'hiver (Anas crecca), pie-grièche grise (Lanius excubitor), busard Saint-Martin (Circus cyaneus) et d'autres encore.

Les papillons de jour comptent dans les limites du site au moins 40 espèces, les plus typiques des prairies humides étant le nacré de la bistorte (Boloria eunomia), le petit collier argenté (Boloria selene), le cuivré de la bistorte (Lycaena helle) et le cuivré écarlate (Lycaena hippothoe). On observe également la présence plus locale du moiré franconien (Erebia medusa), de l'échiquier (Carterocephalus palaemon), du grand nacré (Argynnis aglaja), de l'hespérie de la mauve (Pyrgus malvae), du gazé (Aporia crataegi), du demi-Argus (Polyommatus semiargus), ... Les environs de la gare de Kalterherberg se distingue par la présence d'espèces plus thermophiles comme l'argus frêle (Cupido minimus) et l'azuré de l'ajonc (Plebejus argus). Les papillons sylvicoles sont en revanche globalement peu représentés: tabac d'Espagne (Argynnis paphia), grande tortue (Nymphalis polychloros) et petit sylvain (Limenitis camilla) essentiellement.

L'herpétofaune n'a jamais fait l'objet de recensements précis et les observations demeurent occasionnelles. On y a observé deux espèces de reptiles: le lézard vivipare (Zootoca vivipara) et l'orvet fragile (Anguis fragilis), ainsi que trois amphibiens dont la salamandre tachetée (Salamandra salamandra).

Une pêche électrique réalisée dans la Rur en 2012 (DEMNA) a permis de recenser 8 espèces de poissons, dont le chabot (Cottus gobio s.l.), la loche franche (Barbatula barbatula) et la truite fario (Salmo trutta fario).

Monument naturel

Affleurements rocheux sur le versant droit de la vallée.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris datant de la fin du 18ème siècle, la vallée de la Rur était principalement occupée par des prairies humides.

Biblio

, 1946, L'éodévonien de l'Ardenne et des régions voisines., Mémoire de l'Institut de Géologie de l'Université de Louvain, 16 : 598 pp.
, 1971, L'évolution du peuplement dans l'Eifel et en Ardenne., Bull. Soc. Géogr. Liège, 7 : 1-17.
, 1971, Incidence de l'établissement d'une piste de ski au lieu-dit Hohe Mark sur l'écologie des Ongulés., Hautes Fagnes, 37 : 130-132.
, 1977, Climatologie et végétation dans la vallée de la Schwalm moyenne., Mémoire de Licence en Sciences géographiques, Université de Liège, 211 pp.
, 1983, Contribution à l'étude des ourlets nitrophiles et préforestiers de la Haute Ardenne orientale., Colloques phytosociologiques, 8 : 331-338.
, 1987, La prairie sauvage à Reine des prés (Valeriano-Filipenduletum) en haute et moyenne Belgique., Colloques phytosociologiques, 12 : 119-124.
, 1985, La végétation des rives et rivières de Wallonie., Notes techniques du Centre d'Écologie Forestière et Rurale, Gembloux, 49 : 1-14.
, 1980, Les glycéraies ripicoles de Belgique (Glycerio-Sparganion Braun-Blanquet et Sissingh, 1942)., Natura Mosana, 33 : 128-136.
, 1971, Hohe Mark. Notice de Géographie historique., Hautes Fagnes, 37 : 136-144.
, 1960, Quand les rochers se rencontrent. Bilisse est-il frère de Bieley ?, Hautes Fagnes, 26 : 3-13.
, 1984, Les fourrés à saules (Salix aurita L. et S. x multinervis Döll) dans les vallées inondables de l'Ardenne belge et des régions limitrophes., Colloques phytosociologiques, 9 : 299-304.
, 1971, Esquisse d'une avifaune des Hautes Fagnes et forêts voisines., Service des réserves naturelles, Bruxelles, 65 pp.
, 1981, L'abîssage des prés dans les vallons de Haute Ardenne nord-orientale., Hautes Fagnes, 47 : 117-140.
, 1975, Les landes, pelouses et prairies semi-naturelles des plateaux des Hautes-Fagnes et d'Elsenborn (prov. Liège, Belgique). 2. Problèmes et expériences de gestion écologique dans les landes sèches à Calluna et Vaccinium., Colloques Phytosociologiques, : 37-45.
, 1971, La protection du Hohe Mark et de la vallée de la Schwalm., Hautes Fagnes, 37 : 115-116.
, 1971, Le massif du Hohe Mark., Hautes Fagnes, 37 : 145-147.
, 1988, Réserve naturelle domaniale des Hautes Fagnes. Plan de gestion écologique., Fiche technique du secteur n°10, 53 pages.
, 1973, Aspects écologiques et phytosociologiques de l'analyse minérale des herbages., Revue d'Agriculture, 26 : 893-908.
, 1962, Recherches phytosociologiques sur les prairies en Moyenne Ardenne., Agriculture (Louvain), 10 et 11, passim.
, 1968, Excursion du 30 juin 1968 à Sourbrodt et dans la vallée de la Warche., Natura Mosana, 21 : 119-125.
, 1982, Flore et végétation algales des eaux oligotrophes du bassin de la Schwalm (Belgique, province de Liège)., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 115 : 53-68.
, 1977, Etude écologique des groupements végétaux du bassin de la Schwalm à Elsenborn., Mémoire de Licence, Université de Liège, 130 pp.
, 1982, Insectes intéressants observés récemment en Haute Ardenne Nord-Orientale., Bulletin du Cercle Culturel "M.-A. Libert", 30 : 126-131.
, 1989, La prospection entomologique de la Haute Ardenne Nord-Orientale., Comptes rendus du symposium "Invertébrés de Belgique", Bruxelles, pp. 223-226.
, 1980, Nouvelles notes sur la faune des Hautes Fagnes. 1. Hyménoptères symphytes., Bulletin et Annales de la Société royale belge d'Entomologie, 116 : 247-262.
, 1982, Nouvelles notes sur la faune des Hautes Fagnes. 2. Deuxième contribution à l'étude des Hyménoptères symphytes., Bulletin et Annales de la Société royale belge d'Entomologie, 119 : 139-157.
, 1985, Zur Verbreitung Soziologie und Okologie der gelben Narzize (Narcissus pseudo-narcissus) in Eifel und Hünsruck., Bonn Rheinisch Fried.-Wilhelm Univ., 82 pages.
, 1951, Anodontes et Mulettes., Parcs Nationaux, 6 : 55-60.
, 1980, Synopsis des forêts alluviales de Belgique., Colloques phytosociologiques, 9 : 217-226.
, 1961, Les forêts riveraines de Belgique., Bulletin du Jardin Botanique de Belgique, 31: 199-287.
, 1975, Textes explicatifs des planchettes Büllingen 160B et Losheimergraben 160C., Cartes des sols de Belgique, IRSIA, Gent, 83 pages.
, 1975, Textes explicatifs des planchettes Langert 149B et Dreiherrenwald 149C., Cartes des sols de Belgique, IRSIA, Gent, 66 pages.
, 1947, L'irrigation., Enquêtes du Musée de la Vie Wallonne, 4 : 375-377.
, 1980, Etude floristique, phytosociologique et écologique des vallées de l'Olef et de la Holzwarche., Mémoire de Licence, Université de Liège, 138 pp.
, 1977, Bref aperçu des groupements végétaux des fonds de vallée inondables en Haute Ardenne orientale., Colloques phytosociologiques, 5 : 249-258.
, 1980, Aperçu de la végétation de la tourbière du Misten (Eupen, prov. Liège, Belgique). Reflexions sur les associations des Oxycocco-Sphagnetea Br.-Bl. et R. Tx 1943 en Belgique., Colloques Phytosociologiques, 7 : 438-459.
, 1974, Une espèce nouvelle pour la flore belge : Vicia orobus DC. dans la vallée de la Schwalm à Elsenborn (prov. de liège, Belgique)., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 107 : 41-52.
, 1971, Pour la conservation du massif forestier du Hohe Mark et des hautes vallées de la Schwalm et de ses affluents à Elsenborn., Natura Mosana, 24 : 56-59.
, 1987, Rapport sur l'agrandissement du champ de tir et des zones de grand intérêt écologique du Camp militaire d'Elsenborn., 2 pages + 1 carte.
, 1973, Excursion annuelle de Natura Mosana dans la vallée de la Schwalm, le 20 août 1972., Natura Mosana, 26 : 29-32.
, 1978, Le rôle de l'incendie sur les landes et les pelouses semi-naturelles sur le plateau d'Elsenborn (prov. de Liège, Belgique). Aspects floristiques, phytosociologiques et écologiques., Doc. phytosoc., 2 : 409-420.
, 1975, Les landes, les pelouses et prairies semi-naturelles du plateau des Hautes Fagnes et d'Elsenborn (Belgique). I. Aspects floristiques, phytosociologiques et phytogéographiques. II. La végétation des landes d'Europe occidentale., Colloques phytosociologiques, 2 : 13-36.
, 1981, Une acquisition remarquable des RNOB: le vallon du Kleinfüllenbach dans la vallée de la Holzwarche (Büllingen)., Réserves naturelles, 1981/1 : 8-12.
, 1986, Intérêt écologique du domaine militaire d'Elsenborn., Hautes Fagnes, 52 : 39-44.
, 1973, Propositions de mise en réserve des massifs forestiers feuillus et des fonds de vallées des bassins de la Schwalm et du Doppeskaul., Rapport non publié, Commission de Gestion de la Réserve naturelle domaniale des Hautes-Fagnes, 17 pp.
, 1944, Das Hohe Venn und seine Randgebiete., Pflanzensoziologie, 6 : 278 pages.
, 1937, Die nacheiszeitlische Waldgeschichte des Hohen Venns und ihre Beziehung fûr heutigen Venn Vegetation., Preuss. Geol. Landesanst, 184 : 83 pages.
, 1977, Les associations de la nardaie en Belgique (Nardetalia Prsg. 49)., Communications du Centre d'Ecologie forestière et rurale, Gembloux, 15 : 30 pp.
, 1986, Excursion ornithologique AVES au bassin de la Schwalm - Elsenborn et forêt domaniale d'Elsenborn., Inédit, 4 pages.
, 1971, La protection du Hohe Mark et de la vallée de la Schwalm., Hautes Fagnes, 37 : 133-135.

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

Oliver SCHOTT, David KEVER et Philippe FRANKARD (SPW/DEMNA/DNE)

Date de la dernière modification de la fiche

2018-03-22