Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

23 - Vor Olbrich - Vallée de la Wisbich

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Wisembach
Communes :Fauvillers
Cantonnements DNF :Habay-la-Neuve
Surface :11.92 ha
Coordonnées :X Lambert : 245304 - Y Lambert : 58361
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La Wisbich est un ruisseau qui coule en bordure septentrionale de la forêt d'Anlier et fait partie du bassin de la Sûre. Elle constitue l'une des rares vallées de la région ayant échappé à l'enrésinement massif. Non loin du village de Wisembach s'étend un territoire protégé depuis 1945, représentant l'une des plus anciennes réserves naturelles de Wallonie. On y rencontre une mosaïque de prairies à l'abandon dont l'intérêt floristique est remarquable. Parmi les groupements les plus intéressants, il faut signaler le pré à nard (Nardus stricta) dont plusieurs variantes sont présentes, la prairie alluviale à bistorte (Persicaria bistorta) et le bas-marais acide à comaret (Comarum palustre). L'un des joyaux de la réserve est sans doute l'arnica (Arnica montana), qui était abondante dans la nardaie mais semble à présent disparue du site. La reproduction de plusieurs espèces de papillons très localisés est également à souligner.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Fauvillers11.92 haFAUVILLERSLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Habay-la-Neuve11.92 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Réserve agréée par arrêté de l'Exécutif régional wallon du 22 septembre 2002
Site classé par Arrêté royal du 29.05.1952

Propriétaire(s)

Ardenne et Gaume asbl – 79, rue du Camp Romain – 5500 FURFOOZ

Contact : Conservateur Philippe Thonon

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Conservateur : Philippe Thonon

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6716Vor Olbrich1,97 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Cuculus canorusOuiOui2014J.-L. Renneson
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon1974G.H. Parent
Bufo bufoOuiNon1974G.H. Parent
Ichthyosaura alpestrisOuiNon1974G.H. Parent
Lissotriton helveticusOuiNon1974G.H. Parent
Rana temporariaOuiNon1974G.H. Parent
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOuiProbable1974G.H. Parent
Natrix natrixOuiOuiProbable1974G.H. Parent
Zootoca viviparaOuiNonProbable1974G.H. Parent
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon2014J.-L. Renneson
Boloria eunomiaOuiOui2014J.-L. Renneson, P. Thonon
Boloria seleneNonNon2014J.-L. Renneson, P. Thonon
Brenthis inoNonNon2014J.-L. Renneson
Callophrys rubiNonNon2013J.-L. Renneson
Coenonympha arcaniaNonOui1996J.-L. Renneson
Erebia medusaOuiOui17 ex. (2014)2014J.-L. Renneson, P. Thonon
Lycaena helleOuiOui2014J.-L. Renneson
Lycaena hippothoeNonOui2014J.-L. Renneson, P. Thonon
Melitaea diaminaNonNon2014J.-L. Renneson, P. Thonon
Pyrgus malvaeNonOui2014J.-L. Renneson
Invertébrés - Insectes - Zygènes
Adscita statices1996J.-L. Renneson
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Formica polyctena2013J.-L. Renneson
Formica rufa2013J.-L. Renneson
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana> 300 pieds (éteinte depuis ??)2000G.H. Parent, B. Overal
Comarum palustre2012G.H. Parent, B. Overal, J.-L. Renneson
Genistella sagittalis2000G.H. Parent, B. Overal
Nardus stricta2013G.H. Parent, B. Overal, J.-L. Renneson
Salix repens2000G.H. Parent, B. Overal
Scorzonera humilis2000G.H. Parent, B. Overal
Selinum carvifolia2000G.H. Parent, B. Overal
Succisa pratensis2012G.H. Parent, B. Overal, J.-L. Renneson
Viola palustris2000G.H. Parent, B. Overal

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données G.H. Parent, 1974; B. Overal 1994; J.-L. Renneson 2012-2014): Agrostis canina, Agrostis capillaris, Anemone nemorosa, Anthoxanthum odoratum, Arnica montana, Calluna vulgaris, Caltha palustris, Campanula rotundifolia, Cardamine amara, Carex paniculata, Carex rostrata, Centaurea jacea subsp. pratensis (= thuillieri), Comarum palustre, Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Dactylorhiza fuchsii, Dactylorhiza majalis, Danthonia decumbens, Deschampsia cespitosa, Epilobium palustre, Equisetum fluviatile, Eriophorum angustifolium, Festuca filiformis, Filipendula ulmaria, Galium saxatile, Genistella sagittalis, Holcus lanatus, Hypericum maculatum, Juncus acutiflorus, Lathyrus linifolius subsp. montanus, Lotus pedunculatus, Lychnis flos-cuculi, Lycopodium clavatum, Molinia caerulea, Nardus stricta, Pedicularis sylvatica, Persicaria bistorta, Pimpinella saxifraga, Poa chaixii, Polygala vulgaris, Potentilla erecta, Prunus spinosa, Ranunculus acris, Rumex acetosa, Salix aurita Salix repens, Scirpus sylvaticus, Scorzonera humilis, Selinum carvifolia, Stachys officinalis, Stellaria alsine, Succisa pratensis, Thymus pulegioides, Viola palustris.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un ancien pré de fauche alluvial, de la flore et de la faune associées. Maintien des populations de papillons de jour typiques (Lycaena helle, Lycaena hippothoe, Boloria eunomia, Erebia medusa).

Menaces

Enrésinement de parcelles voisines.

Recommandations

Le site devrait être revu pour actualiser certains inventaires (herpétofaune, e.a.). Une politique de relance des achats devrait être envisagée à l'ensemble de la vallée de la Wisbich.

Plan de gestion

Un plan de gestion a été élaboré (OVERAL & DICEV, 1999).

Plusieurs mesures de gestion ont été effectuées en 1997. Elles ont consisté principalement en l'arrachage de semis d'épicéas, l'étrépage expérimental de petites zones, le fauchage de la nardaie et la construction d'un petit barrage sur le ruisseau afin de rétablir son cours originel.

La gestion et le suivi du site ont été redynamisés depuis 2012 par le nouveau comité de gestion. Des fauches et gyrobroyages de rejets ligneux ont eu lieu récemment et seront programmés selon les besoins. L'action de brouttage par les cervidés permet aussi de maintenir le milieu ouvert. Les papillons de jour font l'objet de recensements annuels de manière à évaluer l'impact des mesures de gestion sur les populations.

Accès du public

Accès interdit. Le site est isolé et très difficile à trouver !

Détails

Description physique

La vallée de la Wisbich coule en bordure nord de la forêt d'Anlier, massif situé à cheval sur la ligne de partage des eaux du bassin de la Semois et celui de la Sûre, auquel appartient cet affluent du ruisseau de Wisembach. Elle est occupée par d'anciens prés de fauche reposant sur des alluvions et maintenant à l'abandon comme la plupart des fonds marécageux qui bordent les ruisseaux de la forêt d'Anlier. La petite réserve naturelle Vor Olbrich s'étend à environ 500 m en amont de la confluence avec la Wisembach.

L'assise géologique appartient au Siegenien supérieur constituée de phyllades ardoisiers exploités jadis dans les ardoisières de Wisembach (village situé à 1,5 km de la réserve), et au Siegenien moyen formée de quartzophyllades, quartzites, phyllades,... Elle a produit en surface un substrat argilo-limoneux acide (pH 4,5). Les sols sont fortement hydromorphes et gleyifiés au contact du ruisselet, avec des plaquages tourbeux par endroits.

La vallée de la Wisbich est située à environ 400 m d'altitude et appartient au district phytogéographique ardennais.

Description biologique

Les groupements végétaux de la réserve naturelle Vor Olbrich ont été décrits par OVERAL (1994). On peut y reconnaître:

- une nardaie réunissant Nardus stricta, Polygala vulgaris, Anemone nemorosa, Arnica montana, Centaurea pratensis, Potentilla erecta, Galium saxatile, Lathyrus linifolius subsp. montanus, Festuca filiformis, Calluna vulgaris,... Cette nardaie, groupe le plus remarquable du site, se décline en plusieurs variantes :
* une nardaie xérique qui occupe la butte, en bordure d'un massif de genêts; il s'agit du Festuco-Genistetum-sagittalis caractérisé par Campanula rotundifolia, Stachys officinalis et Genistella sagittalis;
* une vaste nardaie sèche qui prend place sur le bombement central du site, avec Agrostis capillaris, Thymus pulegioides, Danthonia decumbens, Hypericum maculatum, Pimpinella saxifraga,... Cette pelouse est à rattacher au Polygolo-Nardetum;
* un faciès à Molinia caerulea, pauvre en espèces caractéristiques, à prédominance de Calluna vulgaris;
* une nardaie sèche prairiale constituée, en plus des éléments du Nardo-Callunetea, d'espèces prairiales comme Anthoxanthum odoratum, Rumex acetosa, ...

- un bas-marais acide à Juncus acutiflorus, Viola palustris, Epilobium palustre, Comarum palustre, Equisetum fluviatile, Agrostis canina, Lotus pedunculatus, ...

- une moliniaie acidiphile peu typique, dans le tiers oriental du site, largement dominée par Molinia caerulea avec ponctuellement Succisa pratensis, Scorzonera humilis, Selinum carvifolia;

- une magnocariçaie à Carex rostrata, présentant une variante initiale à Comarum palustre et une variante plus sèche à Filipendula ulmaria;

- une prairie acidophile à Deschampsia cespitosa et Persicaria bistorta, renfermant Holcus lanatus, Anemone nemorosa, Poa chaixii, ...

- une mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria, fragmentaire dans la réserve mais largement omniprésente dans la vallée de la Wisbich;

- un groupement à Scirpus sylvaticus, renfermant notamment Caltha palustris;

- un groupement fontinal fragmentaire à Stellaria alsine et Cardamine amara;

- des fourrés à Cytisus scoparius et Prunus spinosa en bordure de la nardaie xérique;

- des "boules" de Salix aurita ; par endroit, quelques pieds isolés de Salix repens se rencontrent également.

La faune de la vallée de la Wisbich est remarquablement diversifiée et la plupart des espèces se retrouvent dans la réserve naturelle Vor Olbrich, malgré sa superficie réduite.

Dans un document inédit, G.-H. PARENT signalait, en 1974, cinq espèces d'amphibiens (Rana temporaria, Bufo bufo, Alytes obstetricans, Lissotriton helveticus, Ichthyosaura alpestris) et trois reptiles (Zootoca vivipara, Coronella austriaca, Natrix natrix). Leur présence actuelle paraît peu douteuse mais l'occurrence de l'alyte, de la coronelle et de la couleuvre à collier mériterait d'être confirmée.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Passage de la chaussée romaine Arlon-Tongres au village voisin de Wisembach.

Histoire du site

D'après HEINEMANN et NOIRFALISE (1948), les vallées humides et marécageuses des grands massifs forestiers, comme la forêt d'Anlier, offrent un intérêt tout particulier. Leur végétation primitive correspondait incontestablement à une forêt buissonneuse de saules, d'aulnes et de bouleaux pubescents, inondée lors des crues et installée sur sols marécageux. Entrecoupée de tourbières et de marigots à carex, peuplées de grandes osmondes, la plus belle de nos fougères, elle devait offrir un spectacle d'une rare beauté, dont il n'existe plus guère que quelques exemples dans les vallées supérieures, au coeur même de la forêt d'Anlier. Partout ailleurs, et principalement au voisinage des villages, elle a été défrichée et transformée en prairies drainées, pâturées ou fauchées, dans lesquelles abondaient des orchidées et des colchiques, les primevères et les populages, la bistorte et la scabieuse.
Beaucoup de ces prairies, dans la vallée de la Wisbisch, par exemple, sont actuellement vouées à l'abandon; à mesure que se comblent les fossés de drainage, elles évoluent vers un marécage à grandes molinies et se repeuplent de bouquetaux de saules et d'aulnes. La végétation primitive s'y recrée peu à peu, mais il faudra sans doute des délais extrêmement longs avant que se reconstitue la forêt à osmondes et les tourbières à sphaignes que l'homme avait détruites pour ses besoins économiques. Nous assistons ici dans quelques unes de ces vallées sauvages à une véritable expérience de la nature, dont l'accomplissement offre pour le naturaliste une source inestimable d'enseignements (voir aussi NOIRFALISE et SOUGNEZ, 1961, p.283).
D'après la carte de FERRARIS, le site était formé au 18ème siècle de prairies marécageuses entourées de landes.

Biblio

, 1961, Excursion du 21 juillet 1960 dans la région de Martelange., Natura Mosana, 14 : 38-43.
, 1946, L'éodévonien de l'Ardenne et des régions voisines., Mémoire de l'Institut de Géologie de l'Université de Louvain, 16 : 598 pp.
, 1961, Excursion du 21 juillet 1960 dans la région de Martelange., Natura Mosana, 14 : 38-43.
, 1984, Les terrasses fleuries de l'Oesling (Ardenne sud-orientale) (Pelouses à Festuca heteropachys sur gradins et dalles de roches siliceuses)., Lejeunia, N.S., 114 : 1-28.
, 1972, Excursion du 20 juin 1971 dans les régions de Tintange et de Bande., Natura Mosana, 25 : 29-31.
, 1970, Excursion des 15 et 16 mars 1969 dans la région de Tintange., Natura Mosana, 23 : 30-32.
, 1973, Excursion du 21 juillet 1973 à Tintange et Eschette., Natura Mosana, 26 : 86-87.
, 1968, Phanérogames et Cryptogames de la région de Martelange., Le Chantoir, 35 : 6-12.
, 1949, La grande voirie romaine à travers l'Ardenne, province de Luxembourg., Parcs nationaux, 4 : 21-28.
, 1948, La région de la Haute Sûre. Aperçu scientifique sommaire., Parcs nationaux, 3 : 4-6.
, 1948, Wisembach. Village typique de la Haute Sûre., Parcs nationaux, 3 : 12-14.
, 1950, Plan de reconstitution de la zone forestière surveillée du Parc National de la Haute-Sûre., Bulletin de la Société des Naturalistes Luxembourgeois, 60 : 1-120.
, 1975, Les anciens taillis à écorce de la région du plateau des Tailles (Haute Ardenne belge)., Colloques phytosociologiques, 3 : 89-106.
, 1964, Flore et végétation d'une vallée ardennaise. L'Our, affluent de la Haute Lesse., Les Naturaliste belges, 45 : 2-23.
, 1948, L'évolution du paysage forestier de la Haute Sûre., Parcs nationaux, 3 : 7-8.
, 1958, Annotations à la flore vasculaire des environs de Martelange., Lejeunia, N.S., 22 : 19-23.
, 1978, Etude écologique du parc naturel de la Haute Sûre (2e partie)., Centre d'Ecologie Forestière et Rurale, Gembloux, 59 pp.
, 1968, Domaine de Tintange., Bulletin des Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, 1968: 110-114.
, 1967, Le domaine de Tintange., Bulletin des Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, 1967: 75-77.
, 1963, Monde insoupçonné en Ardenne., Les Naturalistes belges, 44 : 45-113.
, 1999, Demande d'agrément pour la réserve naturelle "Vor Olbrich" à Fauvillers., Ardenne et Gaume, 44 pp. + annexes.
, 1994, La végétation de la réserve "Vor Olbrich" à Fauvillers, Luxembourg belge., Parcs nationaux, 49 (1) : 14-23.
, 1995, Quelques réflexions préalables à la gestion de la réserve naturelle "Vor Olbrich" à Fauvillers., Parcs nationaux, 50 (1) : 11-12.
, 1967, Excursion botanique du 18 juin 1967 en forêt d'Anlier et dans les environs de Tintange., Natura Mosana, 20 : 92-97.
, 1965, La flore des environs de Tintange, la végétation et son évolution historique., Les Naturalistes belges, 46 : 203-255.
, 1964, Contribution à l'étude de la végétation forestière de la Haute-Belgique. Note 1 : la chênaie-érablière de ravin eutrophe à caractère montagnard des versants froids de l'Ardenne occidentale., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 97 : 37-58.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Jean-Luc RENNESON.

Date de la dernière modification de la fiche

2015-04-29