Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

Les actions du projet

Nouveau documentNouveau document

B. Maitrise foncière d'usage:

La réalisation des travaux de restauration n'est possible qu'après avoir obtenu l'accord des propriétaires concernés. Un gros travail de prise de contact et de négociation précède donc la phase de réalisation des travaux.

Les achats de terrains (action B1) concernent soit des parcelles boisées de résineux, soit des parcelles ouvertes ou semi-ouvertes avec des habitats plus ou moins dégradés. L'objectif de cette action est d'acquérir au moins 200 ha de terrains afin de restaurer des milieux naturels, d'agrandir les sites actuellement protégés et de rétablir la connectivité entre des sites de grand intérêt écologique.

L'abandon de la spéculation sylvicole (action B2) dans les zones les plus sensibles et les plus improductives est une action importante de ce projet LIFE. Cette action débutera par l'abattage anticipé et l'exportation de plantations exotiques de résineux. Cette opération fera appel au circuit classique de la filière du bois et la plupart des bois seront vendus au profit de leur propriétaire. En cas d'exploitation des épicéas avant terme, les propriétaires bénéficieront du versement d'indemnités de compensation du préjudice économique (action B3). Les zones restaurées seront protégées par un statut de RND ou RNA, via un contrat trentenaire ou à travers les plans d'aménagements forestiers.

Lors de l'étude des zones à restaurer, une attention particulière sera portée aux exigences des forestiers quant à la stabilité des peuplements voisins et celles des chasseurs concernant le maintien de zones de remises pour le grand gibier.

Afin d'éviter les dégâts aux sols tourbeux et marécageux, les machines seront le plus souvent équipées de chenilles ou de pneus larges et circuleront sur les branches des épicéas abattus.