Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
 

Accueil

LIFE Vallées ardennaises

 
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

BE33051 Vallée de l'Amblève entre Wanne et Coo (220,850 ha)

Il s'agit d'une portion accidentée de la vallée de l'Amblève entre Wanne et le barrage hydro-électrique de Coo.

Site_33051_Ambleve_Wanne_Coo_Ambleve_API7055 (7)Site_33051_Ambleve_Wanne_Coo_AmbleveCrueAPI_8703 (5)

L'Amblève

Y sont présentes de nombreuses forêts de versant partiellement enrésinées et quelques prairies alluviales ainsi qu'une érablière ardennaise, une tourbière boisée de grand intérêt biologique et une forêt alluviale de l'Alno-Padion de grande qualité (milieux prioritaires 91E0*). Le bassin inférieur de Coo est très intéressant pour les oiseaux en période migratoire. L'ensemble possède une très grande valeur paysagère.

En plus d'habitats remarquables présents sur le site, diverses espèces fréquentent le site comme le Martin-pêcheur (Alcedo atthis), la Cigogne noir (Ciconia nigra), le Pic noir (Dryocopus martius) ou encore le Faucon hobereau (Falco subbuteo). Au sein de l'Amblève sont présents la Petite lamproie (Lampetra planeri) et du Chabot (Cottus sp.). Notons également la détection récente du Murin des marais (Myotis dasycneme) sur le site ainsi que l'Ecrevisse à pieds rouges (Astacus astacus).

Le site comprend des surfaces intéressantes de hêtraies acidophiles (9110 - 2 ha) et de forêts alluviales (91E0* - 12 ha). Malgré cela, de nombreuses parcelles ont été enrésinées (30 ha de résineux sur pentes fortes et 4 ha sur sols alluviaux), le site possède donc un potentiel de restauration conséquent des habitats ciblés. Le Murin des marais, lié aux grands plans d'eau, n'est connu qu'au sein de 7 sites sur l'ensemble du périmètre du projet LIFE.

Les surfaces enrésinées, totalisant 62 ha, sont majoritairement situées sur des propriétés privées. Les propriétaires privés concernés seront démarchés en vue d'acheter des parcelles (action B1) ou de signer des conventions trentenaires (action B2). La commune de Trois-Ponts sera quant à elle approchée par le LIFE pour proposer une participation au projet par l'intermédiaire de conventions trentenaires (action B2). Les parcelles à restaurer (action B3) sur propriétés publiques, et plus précisément communales sur ce site, seront envisagées avec le DNF local qui en a la gestion (SPWARNE).

Les actions qui sont visées dans ce site sont :

  • C1 : restauration des forêts naturelles via l'élimination des semis

  • C2 : nettoyage des coupes,

  • C 3 : plantations de feuillus indigènes et protections

  • C4 : restauration du lit majeur

  • C5 : lutte contre les exotiques envahissantes

  • C7 : 277 mètres potentiels de linéaire pour des aménagements du lit mineur

  • C10 : pose de gîtes artificiels en forêt et aménagement d'ouvrages d'art en faveur des chauves-souris (5 infrastructures potentielles)

  • B3 : abandon de la sylviculture résineuse