Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

Zones de travail

Nouveau documentNouveau document

BE34017: Fagnes de Bihain (702,9 ha):

Ce site est composé de deux entités tourbeuses: la Grande Fange de Bihain et le Sacrawé d'une part et les fagnes de Pisserotte et de Longfa d'autre part.

Il s'agit d'un des ensembles tourbeux les plus diversifiés et riches de Wallonie, présentant tous les types de milieux tourbeux souvent dans un excellent état de conservation (landes humides à tourbeuses (4010), tourbières hautes actives (7110*), tourbières hautes dégradées (7120), tourbières de transition et tremblantes (7140), tourbières boisées (91D0*), bas-marais acides. Outre ces habitats tourbeux, on y rencontre également des landes sèches (4030), des mégaphorbiaies (6430), des prairies maigres de fauche (6520), des forêts alluviales (91E0*).

Le site abrite de nombreuses espèces animales et végétales menacées, parmi lesquelles des papillons: le damier de la succise (Euphydrias aurinia) (qui compte ici ses plus grandes populations en Wallonie), le nacré de la canneberge (Boloria aquilonaris), le fadet des tourbières (Coenonymha tullia), le cuivré de la bistorte (Lycaena helle), le nacré de la bistorte (Proclossiana eunomia); des libellules (entre autres aeschne subarctique (Aeshna subarctica) et chlorocodulie arctique (Somatochlora arctica)), des oiseaux (Busard saint-martin (Circus cyaneus), la Gélinotte des bois (Bonasia bonasia), la Grue cendrée (Grus grus), le Hibou des marais (Asio flammeus), la Bécasinne des marais (Gallinago gallinago), la Pie-grieche grise (Lanius excubitor)), des plantes (l'orchis tachetée (Dactylorhiza maculata), l'orchis des sphaignes (D. sphagnicola), trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), la trientale (Trientalis europaea), la canneberge (Vaccinium oxycoccos), ...). C'est un des rares sites tourbeux de Wallonie qui présente un ensemble de traces de lithalses. Ce site était connu jusqu'en 1985 pour héberger un noyau de reproduction du tétras-lyre (Tetrao tetrix).

Nouveau document

Nouveau document

Le site est menacé par l'intensification des pratiques agricoles dans les prés contigus, par la recolonisation forestière naturelle des milieux tourbeux (feuillus et semis naturels d'épicéas), par le vieillissement des landes, par l'absence de gestion des milieux naturels mis en réserves naturelles, par les enrésinements périphériques aux réserves naturelles et le drainage, les engrais, les incendies, le piétinement par les promeneurs, les prélèvements de papillons par des collectionneurs.

Quelques sites majeurs y sont identifiés : La Grande Fange et le Sacrawé, Les fanges de Pisserotte et Le Ruisseau de St-Martin entre la Grande Fange et le pont de Bihain.

Nouveau documentNouveau document