Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

Zones de travvail

Nouveau documentNouveau document

BE33060: Haute vallée de la Lienne (383,6 ha):

Le site se situe sur le flanc nord de l'Ardenne, en aval de Lierneux, dans la partie basse de la vaste dépression salmienne, sur des roches appartenant au Salmien inférieur (quarzophyllades et schistes). Il correspond au tracé du lit majeur de la Lienne entre Souverain-Bra et Lierneux.

Il englobe un remarquable ensemble de prés de fauches (6520), de prés humides plus ou moins abandonnés (dont des fragments de prairies du Molinion 6410), des mégaphorbiaies riveraines (6430) ou de recolonisation de prairies abandonnées, des bas-marais acides. Ces prairies ou anciennes prairies semi-naturelles sont d'un grand intérêt paysager, écologique, biologique et sont le témoin d'anciennes pratiques agro-pastorales. On note également la présence de fragments de hêtraies du Luzulo-Fagetum (9110) et de boulaies tourbeuses (91D0*) et de fragments de landes sèches (4030).

Le site est fréquenté par la Pie-grièche grise (Lanius excubitor) et la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) dans le fond de vallée. Le Martin-pêcheur (Alcedo atthis) niche dans les berges vives de la rivière. La petite lamproie (Lampetra planeri) et le chabot (Cottus gobio) sont présents dans la rivière. Les prairies humides riches en bistortes (Persicaria bistorta) sont très favorables à d'importantes populations de papillons rares er protégés en Région wallonne: le cuivré de la bistorte (Lycaena helle), le cuivré écarlate (L. hippothoe) et le nacré de la bistorte (Proclossiana eunomia). La flore est diversifiée et comporte diverses espèces rares et/ou protégées: L'orchis tachetée (Dactylorhiza maculata), l'orchis de mai (D. majalis), jonc filiforme (Juncus filiformis), montie des fontaines (Montia fontana), platanthère verdatre (Platanthera chloranta), scirpe cespiteux (Trichophorum cespitosum),petite scorsonère (Scorzonera humilis), ...

Nouveau document

Nouveau document

Le site est menacé par les activités suivantes : pollution de la rivière, modifications des berges, la suppression de la végétation rivulaire et des perchoirs pour la pêche propice au martin-pêcheur, l'embroussaillement des prés de fauche abandonnés, des zones humides et des bas-marais, l'envahissement par la reine-des-prés (Filipendula ulmaria) des prés humides abandonnés, l'enrésinement des fonds de vallées, l'intensification agricole, le creusement d'étangs, ...

Une zone majeure de ce site est constituée par la Réserve naturelle domaniale des Prés de la Lienne (SGIB n° 66).

nouveau rect 2Nouveau documentNouveau document